IJ (rivière)


IJ (rivière)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IJ.
IJ
IJ 4.88665E 52.39839N.png
Caractéristiques
Longueur  ?
Bassin  ?
Débit moyen  ?
Géographie
Pays traversés Pays-Bas
La ville d'Amsterdam en 1544 ; l'IJ est en premier plan

L’IJ est une rivière néerlandaise de la Hollande-Septentrionale, située à Amsterdam. Historiquement, l'IJ était un bras de mer de la Zuiderzee. Le nom IJ est apparenté à l'hydronyme Aa et signifie eau. IJ est un digramme en néerlandais, d'où l'emploi d'une majuscule pour le « J ».

Sommaire

Géographie

Aujourd'hui, on peut distinguer le Binnen-IJ (IJ intérieur) ou Afgesloten-IJ (IJ fermé), qui sépare le centre historique d'Amsterdam des quartiers nord. Le Buiten-IJ est séparé du Binnen-IJ par un ensemble d'écluses ; il forme la prolongation des lacs d'IJmeer et de Markermeer, deux parties de l'actuel IJsselmeer.

À l'ouest, l'IJ est relie du Canal de la Mer du Nord, qui permet de rejoindre le port d'IJmuiden et la Mer du Nord.

Près de Spaarndam, on trouve un autre IJ, un lac qui est également un reliquat non poldérisé de l'ancien bras de mer.

Histoire

Jusqu'au XIXe siècle, l'IJ était un grand bras de mer de la Zuiderzee. Dès le Moyen Âge, on a construit des digues tout autour l'IJ, pour créer une protection contre les inondations. Le long des digues septentrionales, plusieurs villages furent fondés ; d'est en ouest, on trouve Durgerdam, Schellingwoude, Nieuwendam et Buiksloot, qui font aujourd'hui partie de la commune d'Amsterdam.

Au milieu du XIXe siècle, la décision fut prise d'assécher la plus grande partie de la baie, qui s'étendait jusqu'à Velsen et Beverwijk, et de construire un barrage entre l'IJ restant et la Zuiderzee. À la même époque, on construisit le Canal de la Mer du Nord (ouverture en 1876, pour relier l'IJ à la Mer du Nord. L'IJ à Amsterdam et le lac d'IJ à Spaarndam sont les seuls restes de ce grand bras de mer.

Îles artificielles

Dans le cœur d'Amsterdam, en face de l'ancienne embouchure de l'Amstel, on a créé trois îles artificielles. Le sable utilisé provenait des dunes d'IJmuiden et du chantier du canal de la Mer du Nord. Sur ces îles on a construit la Gare Centrale d'Amsterdam, qui a été inaugurée en 1889. Ainsi, on avait séparé le centre historique d'Amsterdam de l'IJ, et sa fonction portuaire a été déplacée vers l'ouest et vers l'est.

À la fin du XIXe siècle, on créa ainsi une nouvelle zone portuaire dans la partie orientale du Binnen-IJ, sur plusieurs presqu'îles artificielles. Fin XXe siècle, cette zone a été transformée en quartier d'habitation, dont de nombreuses habitations donnent directement sur les eaux de l'IJ.

Plus à l'est encore, dans le Buiten-IJ et l'IJmeer, deux îles artificielles furent créées. Le Fort de Pampus, qui fait partie de la Ligne de défense d'Amsterdam, a été créé dans les années 1870. Le nouveau quartier d'IJburg est en cours de construction : le sable nécessaire à la construction de cette île provient de la région de Lelystad.

À l'ouest, plusieurs presqu'îles furent créées au fur et à mesure que le port d'Amsterdam s'agrandissait.

Lors de l'assèchement de l'IJ, on avait créé sur le territoire de la commune de Haarlemmerliede en Spaarnwoude un nouveau polder englobant trois anciennes îles : Ruigoord, De Hoorn et Jan Rebellenwaard. Lorsque la ville d'Amsterdam voulait détruire le village de Ruigoord et ses environs pour la construction et l'agrandissement de la zone portuaire Afrikahaven, une vague de protestations et de manifestations a réussi à sauvegarder partiellement cette zone.

Aménagement routier

Bac sur l'IJ

Plusieurs bacs relient les rives nord et sud de l'IJ. Depuis 1897, un service est assuré entre le Gare Centrale et Amsterdam-Noord. Au cours du XXe siècle, on comptait de plus en plus de services de bac. Depuis 1943, ils sont tous assurés par la même compagnie de transport communal, qui assure également les lignes de tramway.

Depuis la construction de plusieurs ponts et tunnels, l'importance des bacs pour le transport routier a fortement diminué : aujourd'hui, ce sont essentiellement piétons et cyclistes qui sont transportés.

Source

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article IJ (rivière) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rivière — [ rivjɛr ] n. f. • 1138; « ruisseau » 1105; bas lat. riparia, de ripa → rive I ♦ 1 ♦ Cours d eau naturel de moyenne importance. « La rivière [l Oued Saïda], fleuve là bas, ruisseau pour nous, s agite dans les pierres sous les grands arbustes… …   Encyclopédie Universelle

  • Riviere Chicoutimi — Rivière Chicoutimi  Pour l’article homonyme, voir Chicoutimi.  Rivière Chicoutimi Caractéristiques …   Wikipédia en Français

  • Riviere-du-Loup — Rivière du Loup  Pour l’article homonyme, voir Rivière du Loup (circonscription provinciale).  Rivière du Loup Vue des chutes sur la rivière du Loup avec, à droite …   Wikipédia en Français

  • Riviere (homonymie) — Rivière (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Rivière-du-Loup (Québec) — Rivière du Loup  Pour l’article homonyme, voir Rivière du Loup (circonscription provinciale).  Rivière du Loup Vue des chutes sur la rivière du Loup avec, à droite …   Wikipédia en Français

  • Rivière-du-loup —  Pour l’article homonyme, voir Rivière du Loup (circonscription provinciale).  Rivière du Loup Vue des chutes sur la rivière du Loup avec, à droite …   Wikipédia en Français

  • Rivière (communes) — Rivière (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Rivière Noire — (frz. für „Schwarzer Fluss“) heißen: der Bezirk Black River (Mauritius) in der Mediensprache Französisch folgende Flüsse in der kanadischen Provinz Québec: Rivière Noire (Ottawa River), Regionalgemeinde Pontiac Rivière Noire (Rivière des Hurons) …   Deutsch Wikipedia

  • Riviere-du-Loup (municipalite regionale de comte) — Rivière du Loup (municipalité régionale de comté) Rivière du Loup Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Riviere Saint-Charles — Rivière Saint Charles Pour les articles homonymes, voir Saint Charles.  Pour la rivière québécoise prenant sa source à Salaberry de Valleyfield, voir Rivière Saint Charles (Valleyfield). Rivière Saint Charles …   Wikipédia en Français

  • Rivière-Bleue — Ancienne gare de Rivière Bleue Administration Pays   …   Wikipédia en Français