Hématite


Hématite
Hématite
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Hématite Rose de Fer - Ouro Preto, Brésil (6x3,6 cm)

Hématite Rose de Fer - Ouro Preto, Brésil (6x3,6 cm)
Général
Nom IUPAC trioxyde de difer
Numéro CAS 1309-37-1
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule brute Fe2O3  [Polymorphes]
Identification
Masse formulaire[2] 159,688 ± 0,005 uma
Fe 69,94 %, O 30,06 %,
Couleur gris acier, noir de fer, irisé, brunâtre, brun rouge, gris noir, bleuté, rouge.
Classe cristalline et groupe d'espace ditrigonale-scalénoédrique 32/m
Système cristallin trigonal
Réseau de Bravais rhomboédrique
Macle possibles selon {1011} et {0001}, souvent lamellaires
Clivage néant
Cassure irrégulière à subconchoïdale
Habitus Tabulaire, rhomboédrique, pyramidal, prismatique, hexagonal, pseudocubique. Faces de {0001} avec stries formant des triangles.
Échelle de Mohs 5,5 - 6,5
Trait rouge, brun
Éclat métallique, mat
Propriétés optiques
Indice de réfraction nω = 3.150 - 3.220 nε = 2.870 - 2.940
Pléochroïsme Dichroïsme
Biréfringence δ=0,28-0,21 ; biaxe négatif
Fluorescence ultraviolet Aucune
Transparence Translucide à opaque
Propriétés chimiques
Masse volumique 5.24 g/cm³
Densité 4,9 - 5,3
Température de fusion 1565 °C
Solubilité lentement soluble dans l’HCl[3];
insoluble dans l'eau
Propriétés physiques
Magnétisme faible et paramagnétique
Radioactivité aucune
Précautions
Directive 67/548/EEC
Irritant
Xi
Phrases R : 36/37/38,
Phrases S : 26,
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L’hématite, est une espèce minérale composée d’oxyde de fer(III) de formule Fe2O3 avec des traces de titane Ti, d'aluminium Al, de manganèse Mn et d'eau H2O. C'est le polymorphe α de Fe2O3, le polymorphe γ étant la maghémite.

C’est un minéral très courant, de couleur noire à gris argenté, brun à rouge, ou rouge, avec de nombreuses formes cristallines. Les cristaux peuvent atteindre 13 cm[4].


Sommaire

Historique de la description et appellations

Inventeur et étymologie

Son existence est rapportée par Pline l'Ancien dès 77. Le nom de l’hématite est emprunté au latin haematites, lui même emprunté du grec αίματίτης, dérivé de αίμα qui signifie « sang ». La poudre d’hématite était d’ailleurs utilisée comme pigment rouge.

Topotype

Non défini pour cette espèce.

Synonymes

  • anhydroferrite[5]
  • fer micacé (Brochant)[6]
  • fer oxydé rouge (Haüy 1801)[7]
  • hematitogelite (Tućan 1913)[8], forme colloïdale présente souvent dans la bauxite
  • oligiste (fer) (Haüy 1801) : du grec oligos = peu nombreux, pour le faible nombre de faces du cristal

Caractéristiques physico-chimiques

Critères de détermination

Sa légère solubilité dans l'acide chlorhydrique permet de la distinguer de l'ilménite.

Composition chimique

Variétés

  • alumohématite : variété riche en aluminium de formule idéale : (Fe,Al)2O3
  • crucilite ou crucite (Thompson) : pseudomorphose d'arsénopyrite en hématite ou en goethite décrite d'après des échantillons de Clonmel, Co. Waterford, Ireland ; l'aspect cruciforme des cristaux a inspiré le nom
  • mine de fer spéculaire ou fer spéculaire ou spécularite : variété d'habitus tabulaires à faces lisses, utilisables comme miroirs ; dérivant d'un mot grec signifiant « je regarde attentivement », le latin specere « regarder » a donné speculum (miroir)[9]
  • martite (Breithaupt) : pseudomorphoses de magnétite en hématite[10]
  • rose de fer : variété d'habitus qui désigne l'assemblage de plusieurs cristaux tabulaires qui rappelle l'aspect d'une rose[11].

Cristallochimie

L’hématite est le chef de file d’un groupe avec le corindon, le groupe du corindon-hématite, contenant des matériaux ayant tous la même structure cristalline et une formule générale du type A2O3 où A peut être un cation tel que le fer, le titane, l'aluminium, le chrome, le vanadium, la magnésium, l'antimoine, le sodium, le zinc et/ou le manganèse.

Groupe corindon-hématite

  • Corindon Al2O3
  • Hématite Fe2O3
  • Eskolaite Cr2O3
  • Karelianite V2O3
  • Tistarite Ti2O3
  • Sous groupe de l'iménite
    • Brizziite
    • Ecandrewsite
    • Geikielite
    • Ilménite
    • Melanostibite
    • Pyrophanite

Cristallographie

L'hématite a une structure notée D51 en notation Strukturbericht. C'est une structure rhomboédrique, de groupe d'espace R3c (n°167). Un motif est composé de deux pentaèdres Fe2O3 inversés qui se répètent aux nœuds du rhomboèdre. Ses paramètres de maille sont :

  • a = 5,43 Å ;
  • α = 55,26° = 55°16’.

Les ions O2- forment un réseau hexagonal compact, avec donc une alternance de plans A-B ; les ions Fe3+ occupent les deux-tiers des sites interstitiels octaédriques, avec trois types de plans a, b et c en alternance. On a donc une alternance A-a-b-B-c-a-A-b-c-B-a-b-A-c-a-B-b-c-A-a… Les paramètres de maille dans cette description hexagonale sont :

  • a = 5,04 Å ;
  • c = 13,78 Å.

Par rapport à la description précédente, la distance entre les plans de O2- des pentaèdres est c/2.


Gîtes et gisements

Gîtolologie et minéraux associés

Minéral très commun dans des contextes géologiques très variés. D'origine primaire, formé à haute température. Produit de fumerolles, il peut donner des concentrations dans des gîtes de contact. Il peut être un élément des roches éruptives. Parfois en dépôt important avec limonite et sidérite dans les roches sédimentaires.

Les minéraux qui lui sont souvent associés sont :

Gisements producteurs de spécimens remarquables

  • Brésil
  • France
  • Italie

Hématite sur Mars

On a trouvé, sur la planète Mars, en 2004, des sphères qui pourraient être intégralement ou en partie composées d'hématite. L'hématite se forme habituellement par l'action érosive de l'eau, ce qui suppose la présence, à une époque, d'eau sur Mars.

Exploitation des gisements

Utilisations
Hématite - entaille travail du XIXe siècle (14x10mm)
  • L'hématite est le minerai de fer le plus abondant.
  • L'hématite peut être utilisée comme granulats (taille comprise entre 0 et 25 mm) dans les bétons dits lourds, destinés à la fabrication de contrepoids et d'écrans de protection anti-radiations.
  • Broyée finement, elle peut servir de pigment et entre dans la composition d'émaux et d'engobes pour la céramique.
  • Certaines pierres peuvent être taillées comme pierres fines.
On le trouve notamment - sous forme de fines particules - dans le déchet métallurgique de l'industrie aluminière (boue rouge).

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Notes et références

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz.
  2. Masse molaire calculée d’après Atomic weights of the elements 2007 sur www.chem.qmul.ac.uk
  3. (en) Thomas R. Dulski, A manual for the chemical analysis of metals, vol. 25, West Conshohocken, ASTM International, 1996, 251 p. (ISBN 978-0-8031-2066-2) [lire en ligne], p. 71 
  4. The Handbook of Mineralogy. John W. Anthony, Richard A. Bideaux, Kenneth W. Bladh, and Monte C. Nichols, published by Mineral Data Publishing Volume III, 1997.
  5. Cours de minéralogie. Par Albert Auguste Cochon de Lapparent, 1908
  6. Tableau méthodique des espèces minérales, Volume 2 Par Jean André Henri Lucas, René Just Haüy, P.376
  7. Traité de minéralogie, Volume 4 Par René Just Haüy, France. Conseil général des mines 1801
  8. Tućan (1913), Centralblatt für Mineralogie: 65.
  9. Histoire naturelle, générale et particulière. Par Georges Louis Leclerc Buffon, p.132, 1799
  10. Nouveau cours de minéralogie, volume 3. Par Gabriel Delafosse, p.34, 1862
  11. Précis de minéralogie. Par Guy Aubert, Claude Guillemin, Roland Pierrot, 1978
  12. Palache, C., Berman, H. & Frondel, C. (1944), The System of Mineralogy of James Dwight Dana and Edward Salisbury Dana, Yale University 1837-1892, 7th. edition, Volume I: 531.
  13. Berbain, C., Favreau, G. & Aymar, J. (2005): Mines et Minéraux des Pyrénées-Orientales et des Corbières. Association Française de Microminéralogie Ed., 39-44.
  14. Cario, P. and Perinet, F. (1976). « Les gisements métalliques de Saphoz (Hte Saône) », Minéraux et fossiles, 23, 29-37.
  15. Orlandi, P., & Pezzotta, A., 1997. I minerali dell'Isola d'Elba. I minerali dei Giacimenti metalliferi dell'Elba orientale e delle Pegmatiti del Monte Capanne, Ed. Novecento Grafico, Bergamo, 245 p.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hématite de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hématite — [ ematit ] n. f. • 1558; ematite XIIe; lat. hæmatites, mot gr. ♦ Minér. Oxyde de fer naturel de couleur rougeâtre ou brune. Hématite rouge (⇒ ferret) . Hématite hydratée. ⇒ limonite. ♢ Pierre noire, d éclat métallique, formée de cet oxyde. Bague… …   Encyclopédie Universelle

  • Hematite — Hématite Hématite Général Nom IUPAC trioxyde de difer, Oxyde de fer rouge, Oxyde de fer jaune No CAS …   Wikipédia en Français

  • Hematite — Hem a*tite, n. [L. haematites, Gr. ? bloodlike, fr. a i^ma, a i matos, blood.] (Min.) An important ore of iron, the sesquioxide, so called because of the red color of the powder. It occurs in splendent rhombohedral crystals, and in massive and… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • hematite — 1540s, haematites, from M.Fr. hematite (16c.), from L. haematites, from Gk. haimatites lithos bloodlike stone, from haima (gen. haimatos) blood (see EMIA (Cf. emia)). Earlier as emachite (late 14c.) …   Etymology dictionary

  • hematite — [hem′ə tīt΄, hē′mətīt΄] n. [L haematites < Gr haimatitēs, lit., bloodlike, red iron ore < haima, blood: see HEMO ] a reddish brown to black, rhombohedral mineral, Fe2O3, that is a major ore of iron; ferric oxide: see RED OCHER hematitic… …   English World dictionary

  • Hematite — For other uses, see Hematite (disambiguation). Hematite Hematite (blood ore) from Michigan (unknown scale) General Category …   Wikipedia

  • hematite — hematitic /hee meuh tit ik, hem euh /, adj. /hee meuh tuyt , hem euh /, n. a very common mineral, iron oxide, Fe2O3, occurring in steel gray to black crystals and in red earthy masses: the principal ore of iron. [1535 45; < L haematites… …   Universalium

  • hématite — (é ma ti t ) s. f. Minerai de fer qui est un peroxyde de ce métal.    Hématite brune, nom donné à l hydroxyde de fer.    Adj. Pierre hématite. HISTORIQUE    XVIe s. •   Terre scellée, bol fin, pierre haematiste, coral, PARÉ XVIII, 66. ÉTYMOLOGIE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • hematite, US — hematitas statusas T sritis chemija apibrėžtis Mineralas. formulė Fe₂O₃ atitikmenys: angl. haematite, GB; hematite, US; red hematite; red iron ore rus. гематит; железный блеск; красный железняк …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas

  • HÉMATITE — s. f. Sanguine, mine de fer d un rouge brun. On dit aussi adjectivement, Pierre hématite …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)