Hylobatidé


Hylobatidé

Hylobatidae

Comment lire une taxobox
Hylobatidés
 Gibbon à mains blanches (Hylobates lar)
Gibbon à mains blanches (Hylobates lar)
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Primates
Sous-ordre Haplorrhini
Infra-ordre Simiiformes
Micro-ordre Catarrhini
Super-famille Hominoidea
Famille
Hylobatidae
Gray, 1870
Classification phylogénétique
Position :

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Les hylobatidés sont une famille (Hylobatidae) de primates sans queue : les gibbons.

Ces primates présentent des callosités sur les fesses. Leurs bras sont très longs, ce qui fait d'eux d'excellents acrobates.

Sommaire

Systématique

La famille des hylobatidés comprend 4 genres actuels basés sur leur nombre de chromosomes :

  • Hylobates (44),
  • Hoolock (38),
  • Nomascus (52),
  • Symphalangus (50).
  • †Bunopithecus Matthew and Granger, 1923

Position phylogénétique

Primates 
Strepsirrhini

 (lémuriens et lorisidés)


 Haplorrhini 
 Tarsiiformes 

 (tarsiers)


 Simiiformes  ou Anthropoidea 
Platyrrhini

 (singes du nouveau monde)


 Catarrhini 
Cercopithecoidea

 Hominoidea 
Hylobatidae

  (gibbons)


 Hominidae

 (grands primates)








Répartition

On trouve les représentants de cette famille dans les forêts tropicales depuis le Nord-Ouest de l'Inde à l'Indonésie, du Nord au Sud de la Chine, ainsi que dans les îles de Sumatra, Bornéo et Java. L'espèce aujourd'hui éteinte Bunopithecus sericus est proche des gibbons qui, jusqu'à un période récente, était considéré comme proche des gibbons houlock.

Caractéristiques

Également appelés les « singes inférieurs », les gibbons diffèrent des grands singes (chimpanzé, gorilles et orang-outans) en étant plus petits, vivant en couple, ne construisant pas de nids et possédant certains caractères anatomiques qui les font ressembler aux autres singes.

Les gibbons sont les maîtres dans l'art de la brachiation, qui leur permet de se balancer de branche en branche, qui peuvent être distantes de plusieurs mètres, à la vitesse de 35 km/h. Ils peuvent également sauter et marcher de façon bipède en relevant leurs bras pour s'équilibrer.

La caractéristique anatomique principale des hylobatidés est la structure du poignet, dont les os forment une boule logée dans un trou, ce qui permet des mouvements biaxiaux, contrairement aux hominidés. Une telle jointure permet de diminuer la quantité d'énergie nécessaire aux mouvements dans le bras et le torse, et réduit également le stress provoqué à l'épaule. Ils possèdent également de longues mains et de grands pieds, avec une démarcation entre le premier et le second doigt de leurs mains. La fourrure de ces singes est généralement noire, grise, brune avec souvent des marques blanches sur les mains, les pieds et le visage. Certaines espèces ont un sac vocal sous la mâchoire inférieure qui sert de caisse de résonance lors des hurlements. Ce sac peut être énorme chez certaines espèces, égalant la taille de la tête.

Le crâne des hylobatidés ressemble à celui des grands singes, avec un rostre court, une boîte crânienne élargie et de larges orbites oculaires tournées vers l'avant. Les gibbons sont des catarrhiniens avec des narines proches l'une de l'autre, tournées vers l'avant et orientées vers le bas. Ils n'ont pas de bas-joues et leur estomac n'est pas divisé en poches. Leurs dents sont similaires à celles des grands singes, de type bunodontes. Les molaires supérieures possèdent un cingulum qui peut être large. Les canines sont proéminentes mais ne sont pas sujettes à un dimorphisme sexuel. La formule dentaire est celle des catarrhiniens :

2.1.2.3
2.1.2.3


Classification

  • Famille des Hylobatidae : gibbons
  • Genre Hylobates
    • Gibbon Lar ou Gibbon à mains blanches, Hylobates lar
      • Gibbon Lar de Malaysie, Hylobates lar lar
      • Gibbon Lar de Carpenter, Hylobates lar carpenteri
      • Gibbon Lar Central, Hylobates lar entelloides
      • Gibbon Lar de Sumatra, Hylobates lar vestitus
      • Gibbon Lar du Yunnan, Hylobates lar yunnanensis
    • Gibbon agile ou Gibbon à mains noires, Hylobates agilis
      • Gibbon Agile des Montagnes, Hylobates agilis agilis
      • Gibbon à barbe blanche de Bornée, Hylobates agilis albibarbis
      • Gibbon Agile des Basses-Terres, Hylobates agilis unko
    • Gibbon de Müller de Bornée, Hylobates muelleri
      • Gibbon Gris de Müller, Hylobates muelleri muelleri
      • Gibbon Gris d'Abbott, Hylobates muelleri abbotti
      • Gibbon Gris du Nord, Hylobates muelleri funereus
    • Gibbon argenté, Hylobates moloch
      • Gibbon argenté de l'Ouest or Western Javan Gibbon, Hylobates moloch moloch
      • Gibbon argenté de l'Est or Central Javan Gibbon, Hylobates moloch pongoalsoni
    • Pileated Gibbon or Capped Gibbon, Hylobates pileatus
    • Gibbon de Kloss or Mentawai Gibbon or Bilou, Hylobates klossii
  • Genre Hoolock
    • Gibbon Hoolock de l'Ouest, Hoolock hoolock
    • Gibbon Hoolock de l'Est, Hoolock leuconedys
  • Genre Nomascus
    • Concolor ou Gibbon à crête noire, Nomascus concolor
      • Nomascus concolor concolor
      • Nomascus concolor lu
      • Nomascus concolor jingdongensis
      • Nomascus concolor furvogaster
    • Gibbon à crête noire de l'Est, Nomascus nasutus
      • Gibbon de Hainan, Nomascus nasutus hainanus
    • Gibbon à joues blanches du Nord, Nomascus leucogenys
      • Gibbon à joues blanches du Sud, Nomascus leucogenys siki
    • Gibbon à joues jaunes, Nomascus gabriellae

Références

Liens externes

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Hylobatidae ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hylobatidé de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hylobatidé — ● hylobatidé nom masculin (grec hulobatês, qui parcourt les forêts) Nom de famille attribué aux gibbons …   Encyclopédie Universelle

  • PRIMATES — Au sein de la classe des Mammifères, l’ordre des Primates occupe une place particulière dans la mesure où il inclut l’Homme. Mais il présente une hétérogénéité suffisante pour nourrir les débats relatifs aux traits qui sont censés différencier à… …   Encyclopédie Universelle

  • siamang — ● siamang nom masculin (mot malais) Gibbon (hylobatidé) de Malaisie, au pelage sombre et épais, pourvu d un sac laryngé. siamang n. m. Singe anthropomorphe (Symphalangus syndactylus) au pelage noir, voisin du gibbon, qui vit en Malaisie et à… …   Encyclopédie Universelle

  • hylobatidés — [ilobatide] n. m. pl. ÉTYM. 1892, Guérin; hylobates, 1829, Suppl. Dict. Acad. (Raymond); lat. mod. hylobates, grec hulobatês « qui parcourt les forêts », de hulê « bois, forêt » (→ Hylé ), et bainein « marcher » (→ bate). ❖ ♦ Zool. Famille d… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.