Hyacinthe


Hyacinthe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hyacinthe (homonymie).
La Mort de Hyacinthe, par Jean Broc, 1801, musée Sainte-Croix (Poitiers)

Dans la mythologie grecque, Hyacinthe[1] (en grec ancien Ὑάκινθος / Huákinthos) est un jeune homme d'une grande beauté, aimé d'Apollon et de Zéphyr. Il trouve la mort accidentellement ; de son sang naît une fleur.

Sommaire

Légende

Dans la version la plus commune du mythe, Hyacinthe est le plus jeune fils du roi d'Amyclées, Amyclas (ou du roi de Sparte, Œbale). D'une beauté exceptionnelle, il est aimé d'Apollon et de Zéphyr, ou de Borée. Alors qu'Apollon lui apprend à lancer le disque, Hyacinthe est accidentellement (ou à cause de Zéphyr, selon la version) frappé à la tempe par le disque, et meurt. De son sang naissent des fleurs qu'on appelle, d'après le nom du jeune homme, des ὑάκινθοι / hyákinthoi, qui ne sont probablement pas des jacinthes mais plutôt des iris. Les pétales de la fleur portent l'initiale du jeune homme, Υ ou, selon la version, le mot ΑΙ, cri de lamentation d'Apollon.

Le pseudo-Apollodore offre une version différente : Hyacinthe est le fils de la Muse Clio et du mortel Piéros, héros éponyme de la Piérie. L'aède thrace Thamyris s'en éprend, donnant ainsi naissance à la pédérastie. La version apollodorienne rejoint ensuite la version commune : Hyacinthe est aimé d'Apollon et tué accidentellement par lui, au cours d'un jeu de disque.

Hyacinthe est fêté à Sparte lors de la fête des Hyacinthies et à Milet lors de la fête des Hyacinthotrophies. Il donne également son nom à un mois dorien, hyakinthios[2].

Interprétation

Hyacinthe ; François Joseph Bosio, 1817, Louvre

Le nom de Hyacinthe est d'origine préhellénique, comme en témoigne le suffixe « -nth ». Selon l'interprétation classique, son mythe, où Apollon est un dieu pré-dorien, est une métaphore classique de la mort et du renouvellement de la nature, comme dans le mythe d'Adonis. On a également suggéré que Hyacinthe était une divinité préhellénique évincée par Apollon, auquel elle reste associée dans l'épiclèse d'Apollon Hyakinthos (ou Hyakinthios)[3].

Bernard Sergent, élève de Georges Dumézil, estime qu'il s'agit plutôt d'une légende initiatique, fondatrice de la pédérastie institutionnelle spartiate : Apollon enseigne à Hyacinthe comment devenir un jeune homme accompli. De fait, selon Philostrate, Hyacinthe apprend non seulement le lancer du disque, mais tous les exercices de la palestre, le maniement de l'arc, la musique, l'art divinatoire ou encore le jeu de la lyre. Par ailleurs, Pausanias rapporte que Hyacinthe, dans la statuaire, est parfois représenté barbu, parfois imberbe ; il évoque également son apothéose, représentée sur le piédestal de la statue rituelle du jeune homme à Amyclées, son lieu de culte. Le poète Nonnos de Panopolis mentionne la résurrection du jeune homme par Apollon. Pour Sergent, la mort et la résurrection comme l'apothéose représentent le passage à l'âge adulte.

Iconographie

Aucune représentation antique connue ne montre Hyacinthe et Apollon ensemble — à l'exception peut-être d'une coupe du peintre d'Akestorides, montrant un jeune garçon à califourchon sur un cygne. En revanche, il est souvent représenté dans la céramique attique en compagnie de Zéphyr, soit qu'il soit enlevé par ce dernier, soit que ce dernier pratique un coït intercrural couché.

Sources

Notes

  1. La terminaison -nthe est courante en grec ancien : Corinthe, Labyrinthe, Acanthe, Menthé...
  2. Pierre Chantraine, Dictionnaire étymologique de la langue grecque, Klincksieck, 1999 (nouvelle édition mise à jour), article « ὑάκινθος », p. 1150 a.
  3. Ibid., p. 1149 b.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Henri Jeanmaire, Couroi et Courètes : essai sur l'éducation spartiate et sur les rites d'adolescence dans l'Antiquité hellénique, Lille, Bibliothèque universitaire, 1939.
  • (en) Timothy Gantz, Early Greek Myth, Johns Hopkins University Press, 1993 [détail de l’édition] , p. 94.
  • Bernard Sergent, Homosexualité et initiation chez les peuples indo-européens, Paris, Payot, coll. « Histoire », 1996 (ISBN 2-228-89052-9) .

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hyacinthe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hyacinthe — [ jasɛ̃t ] n. f. • 1525; lat. hyacinthus, gr. huakinthos 1 ♦ Minér. Pierre fine, variété de zircon jaune rougeâtre. Littér. Étoffe de cette couleur. « Anges revêtus d or, de pourpre et d hyacinthe » (Baudelaire). 2 ♦ Vx Jacinthe. ● hyacinthe nom… …   Encyclopédie Universelle

  • Hyacinthe — Hyacinthe, 1) die Pflanzengattung Hyacinthus. aus der Familie der Liliaceae Asphodeleae Hyacintheae; 2) bes. H. orientalis, aus Klein . u. Mittelasien u. Südafrika, schöne Blume, von den Holländern zuerst verpflanzt u. durch Cultur sehr veredelt; …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Hyacinthe — Hyacinthe, Père, s. Loyson …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Hyacinthe — (spr. ĭaßängt), Pater, mit Familiennamen Charles Loyson, franz. Kanzelredner, geb. 10. März 1827 zu Orléans, 1854 Lehrer der Dogmatik zu Nantes, trat 1862 in den Karmeliterorden, geißelte als Kanzelredner mit Freimut die kirchlichen Mißbräuche,… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Hyacinthe — Hyacinthe, gemeine (Hyacinthus orientalis), allgemein bekannte, sehr beliebte, wohlriechende Zwiebelpflanze, häufig im Topfe kultivirt und »getrieben« in den Gärten. Um mit dem »Treiben« der H. glücklich zu sein, dazu gehört vor Allem eine… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Hyacinthe — In Jacqueline Carey s Kushiel s Legacy series, Hyacinthe is a half breed Tsingani boy who befriends heroine Phèdre nó Delaunay. He is the illegitimate child of Anasztaizia, who was a Tsingani princess. Hyacinthe has brown skin, black eyes, and… …   Wikipedia

  • hyacinthe — (i a sin t ) s. m. 1°   Plante bulbeuse, voy. jacinthe. Et le sang d Adonis et la blanche hyacinthe, A. CHÉN., Fragm. d un poëme sur l art d aimer. 2°   Pierre précieuse d un jaune tirant sur le rouge.    Terme de joaillier. Se dit de variétés de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HYACINTHE — s. f. Plante. Voyez JACINTHE. HYACINTHE, se dit aussi d Une pierre précieuse qui est ordinairement d un jaune tirant sur le rouge. Hyacinthe d Orient. Hyacinthe d Allemagne.   En Pharmacie, Confection d hyacinthe, Sorte d électuaire, dans la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HYACINTHE — n. f. Autre nom de la jacinthe. Voyez ce mot. Il se dit aussi d’une Pierre précieuse qui est ordinairement d’un jaune tirant sur le rouge. Hyacinthe d’Orient. Hyacinthe d’Allemagne. En termes de Pharmacie, Confection d’hyacinthe, Sorte… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Hyacinthe — (Giacinto) • Hyacinthe (11 septembre), martyr romain avec Prote, en 257, 260 ou 303. Dicton Tu peux semer sans crainte Quand arrive la Saint Hyacinthe . Fête le 11 septembre. • Hyacinthe (17 août), né à Kamien, en Silésie, en 1183, se fit… …   Dictionnaire des saints


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.