Humilité


Humilité
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Humilité (homonymie).
Humilitas, sur une porte de bronze du Baptistère de Florence.

Le mot humilité prend sa racine dans le mot latin humus (terre).

L'humilité est généralement considérée comme la qualité de celui qui se voit lui-même de façon réaliste, et, à un degré absolu, tel que l'univers le voit (pour les athées) ou tel que Dieu le voit (pour les croyants). L'humilité s'oppose à toutes les visions déformées que l'on peut avoir de soi-même (orgueil, égocentrisme, narcissisme, dégoût de soi...), visions qui peuvent relever de la pathologie à partir d'une certaine intensité. L'humilité n'est pas une qualité innée chez l'homme, on considère communément qu'elle s'acquiert avec le temps, le vécu et qu'elle va de pair avec une maturité affective ou spirituelle, elle s'apparente à une prise de conscience de sa condition et de sa place au milieu des autres et de l'univers.

L'humilité n'est pas forcément liée à la manière dont on se montre aux autres, ainsi la modestie n'est pas une forme d'humilité mais plutôt une "démonstration" d'humilité que peut tout-à-fait réaliser une personne dépourvue d'humilité.

De même, la fierté n'est pas incompatible avec l'humilité, on peut être fier de soi pour ce qu'on a réalisé, justement parce que nous avons assez d'humilité pour prendre conscience que l'on a fait beaucoup pour ce qu'on est. Par opposition, c'est souvent par manque d'humilité qu'on se dévalorise, en surestimant ses propres capacités et donc en considérant nos réalisations comme médiocres.


L'humilité peut signifier plusieurs choses :

  • Le sentiment de ne pas être grand-chose, d'être petit par rapport au monde qui nous entoure.
  • Une attitude par laquelle on ne se place pas au-dessus des choses ou des autres et par laquelle on respecte ce dont la providence nous a gratifié.

L'humilité est à distinguer de la fausse modestie. Cette dernière feint l'humilité afin d'attirer parfois encore plus de compliments. L'humilité consiste, sans méconnaître ses qualités, à admettre que l'on n'y est en fin de compte pas forcément soi-même pour grand chose.

Sommaire

Confusions possibles

Il ne faut pas confondre humilité et haine de soi. Dans la haine de soi, on refuse sa propre existence, alors que dans l'humilité, on accepte pleinement l'existence dans son ensemble.

Le mot humiliation peut prêter à confusion. Humilier une personne c'est étymologiquement parlant vouloir la rendre plus humble. Toutefois, dans l'acception populaire, il s'agit en fait de la déconsidérer publiquement. Ceci a généralement un impact inverse puisque l'humiliation suscite le plus souvent un désir de vengeance ou de revanche et attise ainsi l'orgueil de la personne humiliée.

Humilité et religion

L'humilité est essentielle dans la plupart des religions :

  • Les grandes religions monothéistes telles que l'islam, le christianisme, et le judaïsme considèrent l'humilité des personnes comme une valeur essentielle à la recherche de la sainteté et de la cohésion sociale. Certaines interprétations des textes de ces trois courants religieux pensent que l'humilité correspond au sentiment que nous ne sommes presque rien à côté de Dieu et que nous lui devons notre soumission. D'autres pensent au contraire que l'humilité est une voie vers la raison et la libération de l'homme des liens qui l'attachent à une condition difficile. Pour les chrétiens, la recherche de l'humilité répond au message du Christ dans les Béatitudes (Mt 5. 1-12) et à d'autres passages de la Bible, comme Lc 13. 22-30 (entrer par la porte étroite).
  • Le bouddhisme considère que le sentiment d'importance de soi est un leurre qui cause beaucoup de souffrance à soi-même et à autrui. A contrario, l'ouvrage de Samuel R. Delany : Babel 17 défend le point de vue inverse : l'individu ne chercherait jamais à s'améliorer moralement s'il n'avait le sentiment de l'importance de son "moi".
  • Dans les religions polythéistes en général, le sort des hommes est dans la main des dieux. Notre vie est éphémère mais cela lui donne aussi de sa saveur.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Humilité de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • humilité — [ ymilite ] n. f. • XIIe; humilitiet Xe; lat. humilitas 1 ♦ Sentiment de sa faiblesse, de son insuffisance qui pousse une personne à s abaisser volontairement en réprimant tout mouvement d orgueil. ⇒ modestie. Courber la tête en signe d humilité …   Encyclopédie Universelle

  • humilité — Humilité. s. f. Vertu par laquelle un Chrestien conçoit de bas sentiments de soy mesme, & s abbaisse devant Dieu, & devant les hommes. Grande, profonde humilité. l humilité est le fondement de toutes les vertus. faire des actes d humilité.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Humilite — Humilité L humilité peut signifier plusieurs choses : Le sentiment de ne pas être grand chose, d être petit par rapport au monde qui nous entoure. Une attitude par laquelle on ne se met pas au dessus des choses et des autres et par laquelle… …   Wikipédia en Français

  • humilité — (u mi li té) s. f. 1°   Vertu qui nous donne le sentiment de notre faiblesse et de notre insuffisance, qui nous fait concevoir de bas sentiments de nous mêmes. Pratiquer l humilité, se montrer humble. •   Ce précepte de se connaître soi même, qui …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HUMILITÉ — s. f. Vertu qui nous donne le sentiment de notre faiblesse, qui réprime en nous les mouvements de l orgueil. Grande humilité. Profonde humilité. L humilité est le fondement de toutes les vertus chrétiennes. Faire des actes d humilité. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HUMILITÉ — n. f. Vertu qui nous donne le sentiment de notre faiblesse, qui réprime en nous les mouvements de l’orgueil. Grande humilité. Profonde humilité. L’humilité est le fondement de toutes les vertus chrétiennes. Faire des actes d’humilité. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • HUMILITÉ —     Des philosophes ont agité si l humilité est une vertu; mais, vertu ou non, tout le monde convient que rien n est plus rare. Cela s appelait chez les Grecs [Grec] ou [Grec]. Elle est fort recommandée dans le quatrième livre des Lois de Platon; …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • humilité — I. Humilité, ou Humblesse, Submissio, Demissio. Respondre avec grande humilité, Suppliciter demisseque respondere. II. Humilité, cerchez Humble …   Thresor de la langue françoyse

  • humilité — nf. UMILITÂ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Humilité —    см. Смиренность …   Философский словарь Спонвиля