Hrodna


Hrodna
Hrodna / Grodno
Гродна / Гродно
Coat of Arms of Hrodna, Belarus.png

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

(Voir situation sur carte : Biélorussie)
Hrodna / Grodno
Coordonnées : 53°40′N 23°49′E / 53.667, 23.81753°40′N 23°49′E / 53.667, 23.817
Pays Drapeau de Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Moguilev
Première mention 1128
Statut Ville
Population en augmentation 338 287 hab. (2011)
Densité 2 380 hab./km²
Altitude 90-147 m
Superficie 142,11 km2
Indicatif téléphonique +375 15
Code postal BY 230000 — 230030, 231700
Site officiel grodno.gov.by/
Grodno plac.jpg
Liste des villes de Biélorussie

Hrodna (en biélorusse : Гро́дна ou Гаро́дня, Harodnia) ou Grodno (en russe : Гро́дно ; en polonais : Grodno ; en lituanien : Gardinas ; en allemand : Garten) est une ville de Biélorussie et la capitale administrative de la voblast de Hrodna.

Sommaire

Géographie

Hrodna/Grodno est située à une quinzaine de kilomètres de l'actuelle frontière polonaise. La ville est divisée en deux raïons : le raïon Leninski et le raïon Kastrychnizki. La ville est construite sur le fleuve Niémen.

Histoire

Les fouilles archéologiques ont révélé que les premiers groupes de Slaves se sont installés près du Niémen avant le Xe siècle. La ville était à l'origine une petite forteresse et un avant-poste marchand des princes riourikides, à la limite des terres des tribus baltes de parler yotvingien (sudovien). Le nom de la ville vient de l'ancien verbe slave oriental gorobit, signifiant « entourer, clôturer », et du mot grad, « ville ». Mentionnée sous le nom de Goroden en 1127 elle est située au carrefour de plusieurs routes marchandes. La ville est devenue la capitale d'une principauté indépendante.

Hrodna/Grodno et Navahroudak/Novogroudek étaient considérées comme les villes principales de la Ruthénie noire (la Russie noire), situées dans une région frontalière au Duché de Lituanie. Elle fut donc souvent envahie, notamment par les chevaliers Teutoniques. Dans les années 1250, les alentours de Hrodna/Grodno furent envahis par les Lituaniens encore païens qui y formèrent ensuite le Grand-Duché de Lituanie. À la suite de soulèvements en Prusse, beaucoup de Prussiens s'installèrent dans la ville. Le célèbre grand-duc Vytautas fut prince de Hrodna/Grodno entre 1376 et 1392 et il y séjourna pendant les préparatifs de la bataille de Grunwald (1410). En 1413, Grodno devint chef-lieu de district de la voïvodie de Troki.

Klasztor brygitek.jpg
Grodno kaloza.jpg
Grodna 1575.jpg

Le patrimoine : l’héritage baroque

La cathédrale Saint-François-Xavier, dédiée au premier martyr jésuite, François Xavier, est une église construite par la Compagnie de Jésus entre 1678 et 1705. Elle est située sur la place Batory. Le monument a plus de 50 mètres de hauteur. Des fresques décorent l'église depuis 1752.

La République des Deux Nations

Dans le but de permettre un meilleur développement du commerce, les grands-ducs ont favorisé le développement de la population juive (création de la communauté en 1389). C'était l'une des premières communautés juives du Grand-Duché. En 1441 la ville a reçu sa charte, fondée sur le droit de Magdebourg. Après la première partition de la Pologne, Grodno est devenue le chef-lieu de la voïvodie homonyme en 1793.

Grodno/Hrodna a également été un centre culturel et politique. Le vieux et le nouveau châteaux ont souvent servi de résidence aux souverains de la République polono-lituanienne.

Le Nouveau Château de Grodno, résidence d'été des rois de Pologne.

L'Empire russe

En 1793, le Sejm de Grodno (la dernière Diète dans l'histoire de la Première République) a lieu dans la ville. Deux années plus tard, en 1795, la Russie annexe la ville à la suite du Troisième Partage de la Pologne. Et c'est dans le nouveau château que le dernier roi de Pologne et Grand-duc de Lituanie Stanislas-Auguste Poniatowski abdiqua le 25 novembre 1795. Incorporée dans l'Empire russe, la ville devint le centre du gouvernement de Grodno en 1801. Des activités industrielles, implantées à la fin du XVIIIe siècle par Antoni Tyzenhaus poursuivirent leur essor.

Pendant la Première Guerre mondiale, Grodno/Hrodna fut occupée par l'armée allemande en 1915. Elle fut ensuite cédée par la Russie bolchévique au traité de Brest-Litovsk (3 mars 1918). Le gouvernement allemand toléra alors la création d'un État « biélorusse », la République populaire biélorusse, qui proclama son indépendance vis-à-vis de la Russie le 25 mars 1918, à Minsk, mais la Rada dut quitter Minsk et s'installer à Hrodna/Grodno, sous la protection de l'armée allemande.

Après le début de la guerre entre les bolchéviques et la Pologne, les autorités militaires de Ober Ost ont craint la possibilité que la ville puisse tomber entre les mains de la Russie soviétique. Le 27 avril 1919 les Allemands en ont passé le contrôle à la Pologne. Le jour suivant l'armée polonaise s'est emparé de la ville et y a établi une administration polonaise.

Grodno est passée sous le contrôle de l'Armée rouge le 19 juillet 1920 pendant l'offensive de Kiev. Le gouvernement lituanien avait également revendiqué la ville, qui lui a été promise le 12 juillet lors des négociations à Moscou. Cependant, la défaite soviétique lors de la bataille de Varsovie ont rendu les revendications lituaniennes sans réponse, et l'autorité de la Lituanie n'a jamais été installée à Grodno. L'Armée rouge a organisée une dernière poche de résistance dans la ville et la bataille du Niémen y a eu lieu. Le 23 septembre l'armée polonaise a repris Grodno. La signature de traité de paix de Riga a laissé Grodno à la Pologne.

Seconde Guerre mondiale

Depuis 1945, la ville a intégré la République socialiste soviétique de Biélorussie, l'actuelle Biélorussie.

Population

Démographie

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1959* 1970* 1979 * 1989* 1999* 2009* 2011
72 943 132 471 194 775 270 535 301 622 327 540 338 287

Nationalités

Hrodna est en majorité peuplée de Biélorusses (62,3 %), de Polonais (24,8 %), de Russes (10,1 %), d'Ukrainiens (1,8 %), de Lituaniens (0,4 %) et de Tatars (0,2 %). Les autres nationalités constituent 0,4 % de la population.

Composition ethnique de la voblast de Hrodna 2003.JPG

Religions

Grodno christ.jpg

La ville, située près des frontières polonaises, a la plus large concentration de catholiques romains en Biélorussie. La culture polonaise y joue un rôle important. Par exemple, les messes catholiques sont dites en polonais.

Grodno est l'une des villes de Biélorussie les plus anciennes et les mieux conservées. Elle est mentionnée pour la première fois en 1005. Son histoire est solidaire de celle de la Pologne. En effet, cette terre a été témoin d'incursions de tribus païennes de Lituanie (Jadzwingi, Jacwingi, etc.) dans la Coronae Poloniae. Puis, à la conversion de la Lituanie, cette grande expression de la foi catholique s'est enracinée. Les franciscains, carmélites, dominicains, jésuites, bernardins et brigittines ont établi dans la cité des couvents, après le concile de Trente, en réaction au calvinisme, qui était la religion dominante en Biélorussie au XVIe siècle.

Elle fut de nouveau restituée à l'État polonais vers 1920, après 123 ans d'occupation prussienne et russe.

Économie

Jumelage

Notes et références

  1. (ru)(en) Office national de statistique de la République de Belarus, Recensement de la population 2009, Population de la République de Belarus, taille et composition, tome II, p. 22-23. Population de Pinsk aux recensements de 1959 à 2009 sur belstat.gov.by(en) Population depuis 1979 sur www.citypopulation.de

Liens

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hrodna de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hrodna — Гродна Wappen …   Deutsch Wikipedia

  • Hrodna — Infobox Settlement official name = Гродна/Hrodna nick name = other name = Гродно/Grodno imagesize = 250px image map caption = Location of Hrodna, shown within the Hrodna Voblast subdivision type = Country Subdivision subdivision name = Belarus… …   Wikipedia

  • Hrodna — Original name in latin Hrodna Name in other language GNA, Gardinas, Gorad Grodna, Goradnia, Grodna, Grodno, Groda, Hrodna, furodona, ge luo de nuo, ghrwdnw, grwdna, heulodeuna, hwrdnh, Горад Гродна, Гродна, Гродно State code BY Continent/City… …   Cities with a population over 1000 database

  • Hrodna — Hrod·na (hrôdʹnə) or Grod·no (grôdʹnō, nə) A city of western Belarus on the Neman River near the Lithuanian and Polish borders. Capital of an independent principality until 1398, Hrodna was ruled at various times by Lithuania, Poland, and Russia …   Universalium

  • Hrodna — Harodnia Гародня (early Belarusian), Gardinas (Lithuanian), Grodņa (Latvian), Grodno (Finnish, Polish, Romanian), Grodno Гродно ( Russian), Grodne גראָדנע (Yiddish), Hrodna (German), Hrodno Гродно (Ukrainian) …   Names of cities in different languages

  • Hrodna — Sp Gardinas Ap Гродна/Hrodna baltarusiškai (gudiškai) Ap Гродно/Grodno rusiškai L sr. c., V Baltarusija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Hrodna — or Hrodno geographical name see Grodno …   New Collegiate Dictionary

  • Hrodna — noun Alternative name of Grodno …   Wiktionary

  • Hrodna — Hrọdna   [x ], Gebietshauptstadt in Weißrussland, Grodno …   Universal-Lexikon

  • Hrodna — n. city in Belarus (also called Grodno) …   English contemporary dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.