Houplines


Houplines

50° 41′ 29″ N 2° 54′ 37″ E / 50.6913888889, 2.91027777778

Houplines
Mairie
Mairie
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Armentières
Code commune 59317
Code postal 59116
Maire
Mandat en cours
Jacques Deruyter
2008-2014
Intercommunalité Lille Métropole
Démographie
Population 7 533 hab. (2008)
Densité 665 hab./km²
Gentilé Houplinois
Géographie
Coordonnées 50° 41′ 29″ Nord
       2° 54′ 37″ Est
/ 50.6913888889, 2.91027777778
Altitudes mini. 12 m — maxi. 20 m
Superficie 11,32 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Houplines est une commune française, située dans le département du Nord (59) et la région Nord-Pas-de-Calais.

Sommaire

Géographie

Houplines dans son canton et son arrondissement

Houplines est située sur la Lys, au nord ouest de la Communauté urbaine de Lille à 14 km de Lille. La ville est aussi frontalière de la Belgique, plus précisément avec Ploegsteert (Comines-Warneton).

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Houplines
Ploegsteert (Comines-Warneton) Frelinghien
Armentières Houplines Pérenchies
La Chapelle-d'Armentières Prémesques Pérenchies

Histoire

Avant la Révolution

Houplines faisait autrefois partie de la Flandre wallonne et du diocèse de Tournai. En 1095, l'Évêque de cette ville donne l'autel d'Houplines à l'abbaye de Saint Basle près de Reims. Elle y établira un prieuré qui subsistera jusqu'en 1789.

À la veille de la Révolution, le territoire d'Houplines relevait de deux seigneuries différentes. D'une part, la seigneurie d'Houplines-Molimont (le Bourg actuel). Elle est mentionnée dès le XIIIe siècle et dépend de la Salle de Lille. Elle sera le fief de la maison de Maisnil, puis de celle de Poucques et de Bours, passera à celle de Merode et d'Isenghien pour aboutir en 1789 à la Princesse d'Isenghien, Comtesse de Lauraguais. Les armoiries de la maison d'Isenghien, de sable au chef d'argent, seront adoptées par la ville d'Houplines.

D'autre part, la seigneurie de Grand-Bar et Petit-Bar située au-delà de la Lys et qui faisait partie de la Châtellerie de Warneton. Après le rattachement d'Houplines à la France en 1668, cette seigneurie restera terre d'empire (germanique) et ce jusqu'en 1769.

Au contraire d'Armentières qui dès le Moyen Âge était une "ville franche" (elle avait reçu de son seigneur le droit de se gouverner seule), Houplines "ville batice" ne jouissait pas de franchises et dépendait directement du seigneur qui y nommait les baillis et les échevins représentant son autorité.

Grâce à la Lys navigable, l'industrie s'est développée de bonne heure à Houplines. En 1383, on dénombrait deux moulins à blé, l'un commun (c'est-à-dire accessible à tous), l'autre réservé aux marchands. Il y avait aussi un moulin à papier et un autre à huile. C'est autour d'eux que s'est groupée la première agglomération.

La draperie (travail de la laine) apparaît au XVIIe siècle lors de la transformation du moulin à papier en moulin à fouler le drap. Puis au XVIIIe siècle se développe, avec la filature et le tissage, le travail du lin et du coton. Vers 1750, on comptait à Houplines 80 métiers pour le tissage des toiles communes et une blanchisserie qui pouvait traiter 80 pièces de toile par an.

En 1768, y fut établie une manufacture royale de fils de coton et de mousseline, mais elle ne put résister à la concurrence étrangère, en particulier à la concurrence anglaise favorisée par le traité commercial de 1786.

Un centre textile important

C'est au cours du XIXe siècle avec la révolution industrielle et les débuts du machinisme qu'Houplines devient un centre textile important. L'industrie s'y développe concurremment à celle d'Armentières et vers 1900, Houplines est considérée comme une ville populeuse et prospère. Le quartier de "la grande route" groupé autour des usines et de l'Église Saint Charles construite en 1883 est né de ce développement industriel.

Les ravages de la guerre

La cité a été presque entièrement détruite lors de la Première Guerre mondiale. Le front passait sur son territoire et le hameau de l'Épinette a été le théâtre de combats acharnés et répétés.

La population passa de 7550 en 1914 à 2662 en 1921. En souvenir de ces épreuves, les armoiries de la ville comportent la Croix de Guerre.

Après le terrible conflit, il a fallu reconstruire. La nouvelle Mairie a été bâtie en plein champ entre le Bourg (le centre historique) et la Route (le centre industriel). Quant à l'église Sainte Anastasie, elle fut édifiée sur les fondations de l'ancienne Mairie, elle-même située à l'emplacement de ce qui fut au Moyen Âge le Château Fort d'Houplines.

La Commune, qui n'avait pas en 1940 recouvré son ancienne activité, a été de nouveau éprouvée par des bombardements aériens. 120 maisons ont été sinistrées dont une cinquantaine entièrement détruites.

A l'aube du XXIe siècle

L'activité textile resta fort présente en ce XXe siècle mais les problèmes de l'industrie textile française n'épargnèrent pas la commune. Au début du XXIe siècle, un nouveau parc d'activités voit le jour et y accueille de nouvelles entreprises.

Jumelage

Houplines est jumelée avec la commune de Kirchhundem située en Rhénanie-Westphalie (Allemagne).

Héraldique

Blason de la ville de Houplines (59) Nord-France.svg

Les armes de Houplines se blasonnent ainsi :"De sable au chef d'argent."

"Une ville à la croisée des chemins"

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1793 Jean-Baptiste Lemaire    
1793 1806 Michel Lernould    
1806 1816 Jean-Baptiste Charlet    
1816 1830 Edouard Denis    
1830 1837 Pierre Woussen    
1837 1843 Charles Delannoy    
1843 1873 Louis Briait    
1873 1874 Romain Villers    
1874 1879 Henri Roussel    
1879 1880 Florimond Lutun    
1880 1892 Henri Roussel    
1892 1897 Louis Dansette    
1897 1900 Henri Delattre    
1900 1912 Emile Sohier    
1912 1925 Ferdinand Decocq    
1925 1934 Rémy Jonckhere    
1934 1966 Georges Baert SFIO Chevalier de la Légion d'honneur
1966 mars 1971 Jean-Baptiste Wattez SFIO  
mars 1971 mars 1983 Paul Coisne PS  
mars 1983 en cours Jacques Deruyter sans étiquette Vice président de LMCU
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à Houplines depuis cette date :

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 892 1 760 1 896 1 909 1 985 2 070 2 050 2 183 2 244
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 2 404 2 596 3 127 4 154 4 806 6 230 7 602 7 499 7 768
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 7 883 7 627 7 667 2 662 5 357 5 430 5 234 4 927 5 280
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 5 934 6 398 7 403 7 924 7 609 7 862 7 607 7 570 7 533
Notes, sources, ...
Sources - Nombre retenu jusque 1962 : base Cassini de l'EHESS[1] et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[2],[3],[4]


Pyramide des âges

Pyramide des âges à Houplines en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
7,3 
11,7 
60 à 74 ans
12,3 
20,1 
45 à 59 ans
19,6 
21,4 
30 à 44 ans
20,5 
20,6 
15 à 29 ans
19,1 
21,6 
0 à 14 ans
20,5 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux, monuments et musées

Les monuments

  • Hôtel de Ville reconstruit en 1930 par Albert Baert, architecte municipal de la ville de 1919 à 1934.
  • Église Saint-Charles,construite en 1883, entièrement détruite durant la Première Guerre mondiale et reconstruite.
  • Église Sainte-Anastasie, reconstruite après la Première Guerre mondiale.
  • Les Cimetières du Commonwealth : le plus grand des deux cimetières, Houplines Communal Cemetery Extension, se trouve accolé au cimetière communal, rue Roger Salengro, anciennement Rue de l’Epinette. De ce fait le cimetière s’est nommé durant une période « Epinette Road Cemetery ». 533 soldats de la 1re guerre mondiale (525 britanniques, 4 canadiens, 1 australien et 3 néo-zélandais) reposent dans ce cimetière. Le second cimetière, Ferme Buterne Military Cemetery, comprend 129 tombes, 128 britanniques et 1 canadien.
  • La brasserie Roussel
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Les musées

Lieux

  • Les étangs du pont ballot

Personnalités liées à la commune

  • Henri Becquart, député, calomniateur de Roger Salengro, est né à Houplines en 1891.
  • François-Charles Baude, peintre, est né à Houplines en 1880.
  • Kléber Margueritte, fondeur à l'usine Fives cail, est né à Houplines en 1909

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • Armentières et ses environs, Éditions SAEP / Jean-Louis Decherf, 1974.

Notes et références

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 29 juillet 2010
  2. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 29 juillet 2010
  3. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 29 juillet 2010
  4. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 29 janvier 2011
  5. Évolution et structure de la population à Houplines en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 29 juillet 2010
  6. Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 29 juillet 2010

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Houplines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Houplines — Houplines …   Deutsch Wikipedia

  • Houplines — País …   Wikipedia Español

  • Houplines — (spr. uplīn ), Stadt im franz. Depart. Nord, Arrond. Lille, am rechten Ufer der kanalisierten Lys, die hier die Grenze gegen Belgien bildet, an der Nordbahn, mit Leinenindustrie, Wirkerei und (1901) 7156 Einw …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Houplines — (spr. uplihn), Stadt im franz. Depart. Nord, (1901) 7883 E.; Textilindustrie …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Houplines — Infobox Commune de France|nomcommune=Houplines taille=100px région=Nord Pas de Calais département=Nord arrondissement=Lille canton=Armentières insee=59317 cp=59116 maire=Jacques Deruyter mandat=2008 2014 intercomm=Lille Métropole… …   Wikipedia

  • Houplines — Original name in latin Houplines Name in other language Houplines State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 50.69499 latitude 2.91518 altitude 17 Population 8119 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Houplines Communal Cemetery Extension — 50°41′20″N 2°55′3″E / 50.68889, 2.9175 Le cimetière « Houplines Communal Cemetery Ext …   Wikipédia en Français

  • Musée de la Lithographie de Houplines — Informations géographiques Coordonnées Pays France Localité Houplines Informations générales …   Wikipédia en Français

  • Musée de la lithographie de Houplines — Informations géographiques Pays  France Ville Houplines Adresse 21 rue Camille Desmo …   Wikipédia en Français

  • Kirchhundem — Wappen Deutschlandkarte …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.