Hosanna


Hosanna
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hosanna (homonymie).

« Hosanna » (hébreu : הושענא hoshana, transcrit en grec ὡσαννά hōsanna) est une interjection, fréquemment employée dans les liturgies juive et chrétienne qui signifie: « sauve, maintenant ! » ou « sauve donc ! », « donne le salut ! » .

Sommaire

Hoshanna dans le judaïsme

Cérémonie des Hoshannot à Souccot près du Mur occidental, à Jérusalem

Dans la liturgie juive, les Hoshannot sont un cycle de prières propre à la fête de Souccot, qui se tenait autrefois dans le Temple de Jérusalem, et de nos jours à la synagogue. Lors des six premiers jours de Souccot, on défile autour de l'estrade sur laquelle on lit la Torah avec des branches de palme, de saule, de myrte et un cédrat ; le cycle est lu au septième jour de la fête, appelé pour cette raison Hoshanna Rabba (« Grande Hoshanna »), au cours duquel on réalise les mêmes processions avec des branches de saule[1].

Le mot hoshanna est composé de l'impératif du verbe sauver (hosha, « sauve ») et d'une particule de déprécation (na, « s'il -te-plait »). Il est donc proche de l'exclamation hoshya na ( « De grâce, secours-nous ») de Psaumes 118:25[2], que les Juifs lancent à Dieu lors du Hallel, qui est lu à la néoménie, lors des trois festivals bibliques (Pessa'h, Chavouot et Souccot) et des 8 jours de Hanoucca (les sionistes religieux le récitent également lors de la fête d'indépendance d'Israël).

Bien que le terme de hoshanna ne se trouve pas dans la Bible hébraïque, il ne s'agit ni d'une corruption de hoshya na comme le suppose Jérôme de Stridon, ni d'un terme judéo-araméen, comme le suggère Elia Levita (la racine י-ש-ע Y-SH-’ n'existe pas en araméen) mais de la enclitique na est adjoint[3].

Hosanna dans le christianisme

Cérémonie de la fête des Rameaux dans une église orientale orthodoxe en Inde

Hosanna semble avoir un sens différent dans les Évangiles, où il est employé comme un cri de joie, employé notamment lors de l'entrée solennelle de Jésus à Jérusalem, le jour des Rameaux[4], au cours duquel les fidèles prennent des branches de palme afin de réaliser des processions, selon la liturgie de Jérusalem. Diverses tentatives ont été faites pour expliquer que cette cérémonie, si ressemblante à celle des Hoshaanot de Souccot (un festival d'automne), ait lieu aux alentours de la Pâque (un festival de printemps).
Dès le XIXe siècle quelques biblistes critiques ont soutenu qu'il s'agit d'une erreur, et que les faits se sont passés à Souccot, mais on considérait comme plus probable à l'époque que la cérémonie décrite ait été en usage auprès des Juifs lors de toute cérémonie joyeuse, et que le terme de Hoshana avait perdu son sens originel bien avant les événements décrits dans les Évangiles[3].

Selon des travaux plus récents de biblistes comme Hyam Maccoby, cette fête, dont ils soulignent le caractère messianique[5], aurait ultérieurement été décalée dans le calendrier chrétien[6].

Pour les théologiens catholiques, par exemple Jean Daniélou[7] ou Philippe Rouillard, la fête de Souccot trouve sa résurgence à la fois dans la fête des Quatre-Temps et dans celle des Rameaux[8].

Le hosanna a été rapidement inclus dans la liturgie chrétienne.
Il est repris deux fois par la liturgie catholique :

  • dans le Sanctus qui est la proclamation de la sainteté divine par les fidèles.
  • au moment où va être renouvelé le sacrifice eucharistique.

Dans le protestantisme, l'expression est utilisée dans de nombreux chants.

Le mot est devenu également la composante du nom de nombreux groupes et la dénomination d'une dénomination évangélique.

Notes et références

  1. Cf. le siddour ArtScroll, p. 726.
  2. Selon l'exégèse juive, ce psaume se rapporte au peuple d'Israël — commentaire de Rachi sur les Psaumes ; l'interprétation chrétienne en fait un verset messianique, le Psaume 118 mettant en scène l'accueil du Messie lors de son avènement — W. R. Gawrisch, Introduction aux Psaumes, p. 28 (consulté le 15/10/2009)
  3. a et b Hosanna, in James Hastings, A Dictionary of the Bible, tome 2, pp. 418-419, Édimbourg, 1902, consulté le 15/10/2009
  4. Évangile selon Matthieu 21:9 ; Évangile selon Marc 11:9 ; Évangile selon Jean 12:13
  5. Résumé de Revolution in Judea: Jesus and the Jewish Resistance De Hyam Maccoby
  6. The Pre-Constantinian Origins of the Church Year ] Texte d'Alexander Schmemann (en)
  7. Jean Daniélou, Les Quatre-Temps de Septembre et la Fête des Tabernacles, La Maison-Dieu n°46, 1956, p. 114-136 
  8. « Hosanna », article de Philippe Rouillard, osb, in Esprit et Vie, février 2008.

Bibliographie

  • Philippe Rouillard, osb, Les Fêtes chrétiennes en Occident, Cerf, 2003

Annexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hosanna de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hosanna — [ oza(n)na ] n. m. • osanne 1276; lat. ecclés. hosanna, hébr. hosa´ na, abrév. de hoschi´a nna « sauve donc ! » 1 ♦ Acclamation religieuse utilisée dans les cérémonies, les processions, certaines prières juives. Hymne catholique, chanté le jour… …   Encyclopédie Universelle

  • Hosanna — • The general opinion is that of St. Jerome, that the word originated from two Hebrew words of Psalm cxvii (cxviii), 25. This psalm, was recited by one of the priests every day during the procession round the altar, during the Feast of… …   Catholic encyclopedia

  • Hosanna — is a liturgical word in Judaism and Christianity. In Judaism, it is always used in its original Hebrew form, Hoshana. Liturgical use in different traditions Judaism Hoshana (הושענא) is a Hebrew word meaning please save or save now. [See ArtScroll …   Wikipedia

  • Hosanna — Ho*san na (h[ o]*z[a^]n n[.a]), n.; pl. {Hosannas} ( n[.a]z). [Gr. ?, fr. Heb. h[=o]sh[=i] [=a]h nn[=a]save now, save, we pray, h[=o]sh[=i]a to save (Hiphil, a causative form, of y[=a]sha ) + n[=a], a particle.] A Hebrew exclamation of praise to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • hosanna — (Del lat. bíblico hosanna, y este del hebr. hōša‘nā, salve). 1. m. Exclamación de júbilo usada en los salmos y en la liturgia cristiana y judía. 2. Himno que se canta el Domingo de Ramos …   Diccionario de la lengua española

  • hosanna — [hō zan′ə, hōzä′nə] n., interj. [ME osanna < OE < LL(Ec) < Gr(Ec) hōsanna < Heb hōshīʼ āh nnā, lit., save, we pray] (an exclamation) used to give praise to God …   English World dictionary

  • ¡hosanna! — (del hebr. «hōša‘nā», salve, a través del lat. bíblico) 1 Exclamación de *alegría de origen hebreo, usada en la liturgia católica. ⇒ Aleluya. 2 m. *Himno que se canta el Domingo de Ramos …   Enciclopedia Universal

  • HOSANNA — quid Hebraeis notaverit, dicemus infra in Osanna, et ubi de Tabernaculorum festo Remansit acclamatio in Eccl. tam Graeca, quam Latina, ubi bis in Missa dicitur, semel nempe Angelorum vice, atque iterum hominum nomine. Dom. Macer in Hierol …   Hofmann J. Lexicon universale

  • hosanna — O.E. osanna, via Latin and Greek from Hebrew hosha na, probably a shortening of hoshi ah nna save, we pray (Cf. Psalms cxviii:25), from imperative of y sh (Cf. yeshua salvation, deliverance, welfare ) + emphatic particle na. Originally an appeal… …   Etymology dictionary

  • hosanna — sustantivo masculino 1. Área: religión Exclamación de júbilo de la liturgia católica. 2. Área: religión Himno católico que se canta el domingo de ramos …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • hosanna — (also hosannah) ► NOUN & EXCLAMATION ▪ a biblical cry of praise or joy. ORIGIN Greek, from a Hebrew phrase meaning save, we pray …   English terms dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.