Hopital en France


Hopital en France

Hôpital en France

Centre hospitalier Pierre-Bérégovoy (Nevers)

En France, un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un médecin. Les hôpitaux font partie du système de santé français.

Nuvola apps important.svg Attention : La loi Hôpital, patients, santé et territoire va modifier prochainement le régime décrit ici.

Sommaire

Statut des Centres Hospitaliers en France

En France, le système hospitalier se compose d'établissements de santé publics et privés. Le Code de la santé publique distingue :

Dans le cas d'établissements privés, on parle souvent de clinique.

Activité

En 2006, près de 8,4 millions de personnes ont été hospitalisées dans les établissements publics de santé, soit 260 000 hospitalisations de plus qu'en 2004. 3,5 millions de personnes ont été hospitalisées dans les hôpitaux privés à but lucratif et 1,2 million dans les hôpitaux privés à but non lucratif.

Places

Offre de lits

En 2006, l'offre hospitalière globale était de 451 652 lits: 293 667 lits dans le secteur public (établissements publics de santé); 94 571 lits dans les hôpitaux privés à but lucratif et 63 414 dans le hôpitaux privés à but non lucratif.

Le nombre de lits a décru de manière significative depuis 1981: suppression de près d'un lit sur quatre dans le secteur public et de près d'un lit sur cinq dans le secteur privé. Cependant, 7 500 places nouvelles auraient été crées de 2003 à 2007. [3]

Problèmes posés

L'ouverture administrative d'un lit nécessite un nombre minimal de personnels. Il faut deux infirmières pour cinq malades, ainsi qu'une aide-soignante pour quatre lits de réanimation. Dans la réalité, des lits peuvent rester ouverts sans respecter ces normes.

Personnels

La masse salariale hospitalière représente 70 % des dépenses. Cette masse salariale peut donc servir de variable d'ajustement budgétaire. 5200 embauches auraient été réalisées de 2003 à 2007. Cependant, les syndicats hospitaliers ont dénoncé à plusieurs reprises les manques d'effectifs.[4]

Financement

La loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2009 prévoit 50,9 milliards d'euros de dépenses pour l'hôpital public et privé, sur un total de 157,6 milliards d'euros pour les dépenses de santé. Le budget prévu pour les soins de ville en 2009 est de 73,2 milliards d'euros. Cela représente une augmentation de 3,2 % de l'enveloppe budgétaire consacré à l'hôpital.

Répartition

Les grands chiffres nationaux de l'hospitalisation (2002)
Catégorie d’établissements Publics Privés fonctionnant
sous dotation globale
Secteur privé Ensemble
Centre hospitalier régional et universitaire 31 31
Centre hospitalier 541 541
Centre hospitalier spécialisé ( psychiatrie ) 87 88
Hôpital local 327 327
Autres établissements 24 24
Établissements de soins de courte durée 184 717 901
Établissements de soins de suite, et de réadaptation 355 248 603
Établissements de longue durée 109 15 124
Autres établissements : maladies mentales, toxicomanie, alcoologie 94 139 233
Traitements, soins divers, dialyse 514 206 720
TOTAL 1011 1256 1325 3592

Hôpitaux par type

  • Centre hospitalier régional (CHR) : Ces établissements disposent d'une haute spécialisation dans divers domaines de la médecine.
  • Centre hospitalier universitaire (CHU) : Ce sont des établissement qui ont passé une convention avec une UFR de médecine afin de dispenser l'enseignement dans plusieurs disciplines médicales..
  • Centre hospitalier national (CHN) : Ils sont au nombre de trois : le Centre national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts[5] , l'hôpital de Saint-Maurice[6] et l’Établissement pénitentiaire national de santé de Fresnes[7].
  • Centre hospitalier (CH): Ce sont des établissement qui dispensent toute une gamme de soins dans les domaines de la médecine, chirurgie ou obstétrique (MCO).
  • Hôpital local (HL) : Ces établissements disposent d'une faible médicalisation. Les soins sont assurés généralement par des médecins généralistes exerçant à titre libéral.
  • Hôpital psychiatrique (CHS) : Les Centres hospitaliers spécialisés font partie des établissements publics de santé. Ils ont été instaurés par la loi du 30 juin 1838.
  • Hôpital d'instruction des armées (HIA) : Ce sont des établissements rattachés au Ministère de la Défense (Service de santé des armées) ; ils accueillent prioritairement les militaires blessés en service, mais ils sont ouverts à tous.[8]

Les réformes hospitalières

Réforme hospitalière de 2003

Depuis le 1er janvier 2003, le Plan Hôpital 2007 a introduit très rapidement plusieurs modifications profindes de l’activité des hôpitaux publics:

  • la création des « pôles hospitaliers d'activité ».
  • la mise en place d'un nouveau régime budgétaire : l’État des prévisions de recettes et de dépenses (EPRD). Sous le régime précédent, l’exécution du budget d’une année était évaluée l’année suivante, ce qui permettait aux hôpitaux de dépasser le budget qui leur avait été accordé. En estimant et en sanctionnant en amont tout risque de dépassement budgétaire, l’EPRD fait prévaloir une logique financière dans la gestion des hôpitaux. Désormais, ce n’est plus leur activité qui détermine les moyens (et donc les dépenses) qui leur sont nécessaires, mais bien les recettes dont ils disposent qui conditionnent leurs dépenses, leurs investissements… et donc leur activité.
  • la mise en oeuvre d'un nouveau mode de financement: la Tarification à l'activité (ou T2A). Jusqu’en 2004, le budget des hôpitaux public était constitué pour les trois-quarts environ d’une dotation forfaitaire allouée par le ministère de la Santé, et ce quel que soit le volume, la nature et l’évolution de leur activité. La tarification à l’activité (ou T2A) consiste désormais à financer les hôpitaux sur la base de leur activité réelle. A chaque acte, chaque pratique, chaque type de soin, correspond un tarif : le financement public des hôpitaux dépend maintenant du nombre d’actes pratiqués et du tarif de ces derniers. La tarification à l’activité (T2A) est une réforme dont les objectifs étaient de mettre fin au financement actuel des hôpitaux. Quelle soit leur activité, leur évolution, leur dynamisme ou leur inertie, la dotation globale des hôpitaux restait en effet inchangée ou presque.

Ces réformes importantes affectent en profondeur l’activité et l’organisation interne des hôpitaux publics. Leur caractère exceptionnel provient de la concomitance et de la brièveté de leur période de mise en œuvre. [9]

Controverses

  • A propos des difficultés de financement de l'hôpital public, les présidents de Comités consultatifs médicaux (CCM) des hôpitaux de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ont adressé, le 5 novembre 2008, à la ministre de la santé une lettre ouverte intitulée "Sauver l'hôpital public". Ils y dénonçaient des "restrictions budgétaires sans objectifs médicaux ni de santé publique clairement identifiés" et les "économies à très court terme et à tout prix", jugeant que la "qualité" et l'"accès aux soins pour tous" allaient "pâtir" de cette réduction des dépenses. [10]

Voir aussi

Commons-logo.svg

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail du bâtiment et des travaux publics Portail du bâtiment et des travaux publics
Ce document provient de « H%C3%B4pital en France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hopital en France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hôpital En France — Centre hospitalier Pierre Bérégovoy (Nevers) En France, un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d un médecin. Les hôpitaux font… …   Wikipédia en Français

  • Hôpital en france — Centre hospitalier Pierre Bérégovoy (Nevers) En France, un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d un médecin. Les hôpitaux font… …   Wikipédia en Français

  • Hôpital en France — Hôpital Pierre Bérégovoy du Centre Hospitalier de L agglomération de Nevers Au sein du système de santé français, un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des patients atteints de pathologies et de traumatismes trop complexes pour… …   Wikipédia en Français

  • Directeur d'hôpital en France — Le directeur d hôpital est le corps d encadrement supérieur de la fonction publique hospitalière. Il est considéré comme un corps de haut fonctionnaire habituellement désigné sous le vocable A+ . Ces fonctionnaires occupent les emplois de… …   Wikipédia en Français

  • Hopital — Hôpital « Centre hospitalier » redirige ici. Pour le type d établissement français portant ce nom, voir Centre hospitalier (France) …   Wikipédia en Français

  • Hôpital Saint-Jacques de Besançon — Présentation Période ou style Classique Type Hôpital Date de construction …   Wikipédia en Français

  • Hopital Saint-Jacques de Besancon — Hôpital Saint Jacques de Besançon 47° 14′ 10″ N 6° 01′ 12″ E / 47.236238, 6.019993 …   Wikipédia en Français

  • Hôpital Saint-Jacques De Besançon — 47° 14′ 10″ N 6° 01′ 12″ E / 47.236238, 6.019993 …   Wikipédia en Français

  • Hôpital saint-jacques de besançon — 47° 14′ 10″ N 6° 01′ 12″ E / 47.236238, 6.019993 …   Wikipédia en Français

  • Hopital Saint-Jean — Hôpital Saint Jean L hôpital Saint Jean est un monument d Angers (Maine et Loire). L hôpital Saint Jean, qui fut appelé également Hôtel Dieu, est un des plus ancien hôpital de France encore existant[1]. L hôpital Saint Jean est classé monument… …   Wikipédia en Français