Hilaire-Alexandre Briquet


Hilaire-Alexandre Briquet

Henri-Alexandre Briquet, plus connu sous le nom de Hilaire-Alexandre, né à Chasseneuil le 30 octobre 1762 et mort à Niort le 28 mars 1833, est un historien français.

Placé, le 30 mai 1778, sous la curatelle de son oncle, Marie-Claude-Gabriel Briquet, curé de Saint-Genest, Briquet embrassa l’état ecclésiastique. Maître ès-arts et chanoine de l’église de Notre-Dame de Mortemer, en 1787, il fut, le 15 juillet de cette année, présenté par le corps de ville de Poitiers pour un bénéfice dans les églises de Saint-Pierre, de Saint-Hilaire ou de Montierneuf.

Devenu docteur ès-arts et bachelier en théologie, il fut placé au collège de Poitiers où, de 1788 à 1790, il professa la classe de seconde, puis la rhétorique. Lors du mariage du fils de l’intendant du Poitou, M. de Blossac, avec Melle Berlier de Sauvigny, il rédigea un pompeux éloge des jeunes époux dans une églogue latine dialoguée parue dans les Affiches du Poitou du 25 avril 1782.

À l’avènement de la Révolution, il adopta les idées révolutionnaires et prêta les serments exigés du clergé. En 1791 et 1792, il fut nommé vicaire épiscopal (grand vicaire) de l’évêque constitutionnel de Poitiers, prononça dans la chaire de la cathédrale, le 7 mai 1791, l’éloge funèbre de Mirabeau, fit partie du tribunal révolutionnaire, et enfin, à la mort de Robespierre, il fut rejoindre à Niort son collègue et président Planier. Il rentra alors dans renseignement et, lors de l’ouverture de l’école centrale, il fut nommé professeur de belles-lettres, puis, à sa suppression, il entra avec la même qualité à l’école municipale de la même ville, où il fonda, pour y publier les meilleures compositions de ses élèves, l’Almanach des Muses, qui parut de l’an VII à l’an XI, chez Depiéris.

Le 11 juin 1806, Briquet, obtint le prix proposé par la Société d’agriculture, sciences et arts d’Agen pour l’Éloge de Scaliger et publia dans son Almanach des Muses divers morceaux, dont ceux de son élève Fortunée Bernier qui devait devenir sa femme, avec qui il devait avoir l’historien Apollin Briquet pour fils.

Le plus important de ses ouvrages est son Histoire de la ville de Niort, suivie de la Biographie des notabilités de cette partie de la France, qui valurent à leur auteur un grand éloge et d’amères critiques.

Source

  • Henri Beauchet-Filleau, Charles de Chergé, Paul Beauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, Paris, Hachette, 1876, p. 784-5.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hilaire-Alexandre Briquet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hilaire-alexandre briquet — Henri Alexandre Briquet, plus connu sous le nom de Hilaire Alexandre, né à Chasseneuil le 30 octobre 1762 et mort à Niort le 28 mars 1833, est un historien français. Placé, le 30 mai 1778, sous la curatelle de son oncle, Marie Claude Gabriel… …   Wikipédia en Français

  • Briquet (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Briquet (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Briquet (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Fortunee Briquet — Fortunée Briquet Pour les articles homonymes, voir Briquet (homonymie). Fortunée Briquet (gravure de 1804) Marguerite UrsuIe Fortunée Briquet, née Ber …   Wikipédia en Français

  • Fortunée Briquet — Pour les articles homonymes, voir Briquet (homonymie). Fortunée Briquet (gravure de 1804) Marguerite UrsuIe Fortunée Briquet, née Bernier le 26 juin 1782 …   Wikipédia en Français

  • Apollin Briquet — Marie Charles Apollin Briquet, né à Niort le 14 vendémiaire an IX et mort à Levallois Perret le 17 septembre 1881, est un historien français. Fils de l’historien Hilaire Alexandre Briquet et de la femme de lettres Fortunée Briquet, Apollin… …   Wikipédia en Français

  • Liste des toponymes juifs en France — Les toponymes juifs sont nombreux en France et témoignent de plus de 2000 ans d histoire des Juifs en France. Beaucoup notamment rappellent la présence des Juifs avant leur expulsion du royaume au XIVe siècle. Sommaire 1 Rues et lieux dits 1 …   Wikipédia en Français

  • Michel-Joseph Leblois — Naissance 21 juin 1756 Javarzay,  Royaume de France Décès 25 décembre …   Wikipédia en Français

  • Louis de La Blachière — Louis (Loys) de la Blachière[1] de Coutiers. Gentilhomme[2] poitevin, pasteur protestant, théologien et controversiste calviniste, né vers 1530 et mort à Niort en 1607. Sommaire 1 Biographie sommaire …   Wikipédia en Français

  • Résultats par canton des élections cantonales françaises de 2011 — Sommaire 1 Métropole 1.1 Ain (01) 1.2 Aisne (02) 1.3 Allier (03) 1.4 …   Wikipédia en Français