Henri Rey (psychanalyste)


Henri Rey (psychanalyste)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rey et Henri Rey.

Joseph Henri Rey, dit Henri Rey, né à Curepipe, Ile Maurice, en 1912, décédé en France en Janvier 2000,[1] est un psychanalyste qui a laissé une œuvre considérable qui demeure largement méconnue. Il a fait sa formation psychiatrique puis psychanalytique à Londres, où il fit son analyse sur le divan de Herbert Rosenfeld, et apprit son métier auprès de Joan Riviere et de Hanna Segal. S'il a vécu l'essentiel de sa carrière active au Maudsley Hospital de Londres, Henri Rey, en semi-retraite, s'est consacré par la suite à l'enseignement clinique.

Établi en France sur l'île de Ré, Henri Rey partageait son temps entre l'Australie, l'Afrique du Sud et le Québec

L'originalité de la pensée de Henri Rey vient de l'utilisation souvent bien personnelle qu'il fait des concepts kleiniens ; des élaborations bâties au fil des nombreuses années au cours desquelles il s'est confronté au traitement des patients borderlines et psychotiques. Henri Rey appartient à la tradition des cliniciens qui n'hésitent pas à remettre en question la théorie et les idées reçues pour se tenir au plus près de leur expérience clinique.

"Universaux de psychanalyse dans le traitement des états psychotiques et borderline"

Couverture et endos du livre : Dans cet ouvrage où la préoccupation clinique et la réflexion sont étroitement entrelacées, Henri Rey nous fait part de son immense expérience de soignant auprès des patients psychotiques et borderline.

«Jusqu'à présent, le travail d'Henri Rey ne s'est pas fait connaître autant qu'il l'aurait dû et il faut espérer que ce livre permettra à un plus large public de découvrir certaines idées parmi les plus créatives et originales qui puissent se trouver à l'interface de la psychanalyse, de la psychiatrie et des autres disciplines... Le lecteur s'enrichira beaucoup à la lecture de ce livre... Rey, avec son inimitable appétit français pour les bonnes choses, montre comment ses patients sont empêchés de prendre part à la vie par leurs angoisses, leur besoin de revanche, et leur retrait dans le négativisme.» Dr John Steiner.

«Ce livre... s'appuie sur les deux piliers qui permettent, à mon avis, à la psychanalyse de rester vivante, source continuelle de recherche et de développement: l'appui sur la clinique et le souci de confronter les concepts psychanalytiques aux découvertes issues de champs de connaissances tout à fait extérieurs à la psychanalyse... La lecture des travaux d'Henri Rey ne peut être qu'une source d'enrichissement, tout particulièrement pour ceux qui s'intéressent au développement précoce de la psyché ou aux structures psychopathologiques qui en sont la source d'inférence.» Dr Alain Braconnier.

Liens externes

  • "Universaux de psychanalyse dans le traitement des états psychotiques et borderline" (Facteurs spatio-temporels et linguistiques), Ed. Hublot, Préf. Alain Braconnier, Trad d'Élisabeth Baranger, 2000, ISBN 2912186129

Notes

  1. Michael Feldman, "Joseph Henri Rey: Obituary", The Psychiatrist" (2000) 24: 478-479.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henri Rey (psychanalyste) de Wikipédia en français (auteurs)