Henri Leonard Jean Baptiste Bertin


Henri Leonard Jean Baptiste Bertin

Henri Léonard Jean Baptiste Bertin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bertin.
Henri Léonard Jean Baptiste Bertin
Portrait à l'huile par Alexandre Roslin. 3e quart du XVIIIe siècle. huile sur toile, Versailles, musée national du château.
Portrait à l'huile par Alexandre Roslin. 3e quart du XVIIIe siècle. huile sur toile, Versailles, musée national du château.

Naissance 24 mars 1720
Périgueux
Décès 16 septembre 1792 (à 72 ans)
Spa (Belgique)
Nationalité Royaume de France Royaume de France
Profession(s) Lieutenant général de police (1757-1759)
Contrôleur général des finances (1759-1763)

Henri Léonard Jean Baptiste Bertin, né à Périgueux le 24 mars 1720 et mort à Spa (Belgique) le 16 septembre 1792, est un homme d'État français. Il fut contrôleur général des finances de Louis XV (1759-1763).

Biographie

En 1741, il fut avocat à Bordeaux, puis conseiller et président au Grand Conseil, intendant du Roussillon (1749) puis de Lyon (1754) avant d'être lieutenant général de police de Paris (1757-1759).

Il accepta en 1759 de devenir contrôleur général des finances au motif que la France était alors en guerre et que les finances étaient plus faciles en temps de guerre car tous les expédients sont alors permis. Mais il prévint Louis XV qu'il démissionnerait une fois la paix revenue, ce qu'il fit en 1763. Il créa le cadastre pour permettre une meilleure répartition de l'impôt. Mais ses réformes se heurtèrent à l'hostilité du parlement de Paris.

Il reçut alors, le 14 décembre 1763, un secrétariat d'État bizarrement composé, détaché du contrôle général des finances, dont les attributions comprenaient : la Compagnie des Indes, les manufactures de coton et de toiles peintes, les haras et les écoles vétérinaires, l’agriculture et les sociétés d’agriculture, les mines, la navigation intérieure, les canaux, les carrosses publics, fiacres et messageries, le roulage, les petites postes, les dépôts et collections de chartes, les loteries, l’échange de la principauté de Dombes, et, comme les autres secrétariats d’État, les dons, pensions, brevets et expéditions dépendant de son département. Celui-ci, assez étendu, incluait la Guyenne, la Normandie, la Champagne, la principauté de Dombes, la généralité de Lyon, le Berry, les îles de France et de Bourbon et tous les établissements de la Compagnie des Indes. La création d'un cinquième secrétariat d'État – qu'on appela le secrétariat de M. Bertin – constitue un événement unique dans les annales de la monarchie.

En butte aux empiètements du contrôle général des finances, Bertin abandonna dès 1764 la Compagnie des Indes et les manufactures de coton et toiles peintes et Turgot lui reprit en 1775 les carrosses et messageries ; il réussit en revanche à conserver les mines moyennant l’abandon de la navigation à l’intendant des finances chargé des ponts et chaussées. Il se fit attribuer à grand peine en 1773 les questions relatives aux biens communaux, aux défrichements et dessèchements. Le commerce ne fit jamais partie de ses compétences.

Bertin fut un des artisans de la rénovation de l'agriculture et le créateur de l'école vétérinaire de Lyon. Privé de moyens financiers et de personnel compétent, le « petit ministère » de Bertin connut un échec relatif, sauf en ce qui concerne les mines. Sa suppression fut prononcée après la démission de son titulaire, le 26 mai 1780.

Fasciné par la Chine, il permit a deux jeunes Chinois catholiques de venir passer plusieurs années d'étude en France puis de retourner en Chine bénéficiaires d'une pension du roi Louis XVI. Bertin s'appuyait sur la mission des Jésuites auprès de l'Empereur de Chine (les pères Bourgeois et Amiot). Vergennes ne suivit pas ses recommandations, ce qui est regrettable car la Chine était le complément naturel du commerce avec l'Inde, ce que les Anglais comprirent fort bien dans les années décisives entre 1778 et 1785.

Bertin émigra en 1791. Il était membre honoraire de l'Académie des sciences (1761) et de l'Académie des inscriptions et belles-lettres (1772).

Commons-logo.svg

Précédé par Henri Léonard Jean Baptiste Bertin Suivi par
Emmanuel Armand de Vignerot du Plessis
Ministre français des affaires étrangères
1774-1774
Charles Gravier de Vergennes
Précédé par Henri Léonard Jean Baptiste Bertin Suivi par
Étienne de Silhouette
Contrôleur général
des finances
Clément Charles François de L’Averdy
Ce document provient de « Henri L%C3%A9onard Jean Baptiste Bertin ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henri Leonard Jean Baptiste Bertin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Henri Léonard Jean Baptiste Bertin — Pour les articles homonymes, voir Bertin. Henri Léonard Jean Baptiste Bertin …   Wikipédia en Français

  • Henri-Léonard Bertin — Henri Léonard Bertin, Ölgemälde des schwedischen Porträtmalers Alexandre Roslin (dritte Hälfte achtzehntes Jahrhundert). Henri Léonard Jean Baptiste Bertin (* 24. März 1720 in Périgueux; † 16. September 1792 in Spa) war ein französischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Baptiste Morin — Pour les articles homonymes, voir Jean Baptiste Morin de Villefranche et Jean Morin. Jean Baptiste Morin (né à Orléans le 2 février 1677 ; † à Paris le 27 avril 1745), est un compositeur français, considéré comme le créateur de la cantate… …   Wikipédia en Français

  • Jean Baseilhac — Jean Baseilhac, dit frère Côme ou frère Cosme, chirurgien et lithotomiste français, né en 1703 à Pouyastruc près de Tarbes, mort en 1781. Il vint exercer à Paris et fut attaché à l Hôtel Dieu. Il jouissait déjà d une grande réputation lorsqu il… …   Wikipédia en Français

  • Bertin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Saints chrétiens 2 Patronyme 3 …   Wikipédia en Français

  • Jean Chanorier — Parlementaire français Date de naissance 16 novembre 1746 Date de décès 29 mai 1806 Mandat Député 1797 1799 Circonscription …   Wikipédia en Français

  • Jean-Luc Bideau — Pour les articles homonymes, voir Bideau. Jean Luc Bideau au festival de Cannes 2009 Jean Luc Bideau est un acteur suisse né …   Wikipédia en Français

  • Jean Carmet — à la 19e cérémonie des César, le 26 février 1994 Données clé …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Membres De L'Académie Des Inscriptions Et Belles-Lettres — de l Institut de France. Dénominations Périodes Membres Académie royale des inscriptions et médailles 1663 1701 Membre M 1702 1715 Membre honoraire H …   Wikipédia en Français

  • Liste des membres de l'Academie des inscriptions et belles-lettres — Liste des membres de l Académie des inscriptions et belles lettres Liste des membres de l Académie des inscriptions et belles lettres de l Institut de France. Dénominations Périodes Membres Académie royale des inscriptions et médailles 1663 1701… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.