Henri Joseph du Laurens


Henri Joseph du Laurens

Henri-Joseph Dulaurens

Henri-Joseph Laurent, dit Dulaurens (ou Du Laurens) est un écrivain français baptisé à Douai le 27 mars 1719 et mort à Marienborn [1] (aujourd'hui un quartier de Mayence .

Sommaire

Biographie

  • Baptisé à la collégiale Saint-Pierre de Douai fils de Jean-Joseph Laurens Chirurgien-Major au régiment de la Roche-Guyon et de Marie-Joseph Guyon [2]
  • Entre au collége d'Anchin desservi par les Jésuites

Il était entré le 12 novembre 1727 chez les chanoines réguliers de la Trinité, mais il quitta la vie monastique pour se livrer à la littérature et vint dans ce but à Paris. Lors de l'arrêt rendu par le parlement contre les Jésuites (1761), il publia contre cet ordre une satire violente sous le titre de Jésuitiques, en collaboration avec Marc-Ferdinand Groubentall de Linière.

Poursuivi pour la publication d'écrits irréligieux et immoraux, il se réfugia en Hollande et se mit aux gages des libraires d'Amsterdam (chez Marc-Michel Rey de 1761 à 1763), de Liège, de Francfort, mais sans pouvoir sortir de l'indigence. Dénoncé en décembre 1765 à la chambre ecclésiastique de Mayence comme auteur d'ouvrages impies, il fut condamné à la prison perpétuelle (30 août 1767) et enfermé à Mayence. Il présentait alors des signes de délire. À partir de 1788, il termina sa peine au couvent surveillé de Marienborn, où il mourut à l'âge de 74 ans (1793).

Bibliographie

Outre les Jésuitiques, 1761 on a de lui divers ouvrages, dont les plus connus sont :

  • deux poèmes héroï-comiques : le Balai, 1761, et la Chandelle d'Arras, 1765
  • l'Arretin, 1763
  • Imirce, 1765
  • le Compère Matthieu, ou les Bigarrures de l'esprit humain, 1766. C'est son ouvrage le plus fameux. Roman licencieux selon Bouillet, il fut d'abord attribué à Voltaire, comme la plupart des écrits de l'auteur. G. Vapereau n'est pas non plus très élogieux : « Roman cynique, plein de paradoxes contre la morale et le bon sens, unis aux plus basses trivialités ». Son humour moderne, proche de Sterne par ses digressions, de Rabelais et de Voltaire par ses inventions comiques au service de la critique acerbe, mérite pourtant d'être redécouvert.

Notes

  1. Orthographié Marienbaum par les frères Goncourt en 1793.
  2. Page 203- Galerie Douaisienne ou Biographie de la Ville de Douai par Hippolyte-Romain-Joseph Duthillœul - imprimé par Adam Aubers à Douai en 1884 - archivé à la Bibliotheca Bodletana numérisé par Google Books

Littérature

  • Kurt Schnelle: Aufklärung und klerikale Reaktion, der Prozess gegen den Abbé Henri-

Joseph Dulaurens, Berlin, Rütten & Loening, 1963. La reconstitution du déroulement du procès de Dulaurens au tribunal ecclésiastique de Mayence en 1767 à partir des pièces d’accusation et des dépositions de l’accusé est une source précieuse d’informations biographiques.

  • Jacques Rustin: Les 'Suites' de Candide au XVIIIe siècle. à: Studies on Voltaire and the Eighteenth Century 90, 1972, p. 1404-1407.

Liens externes

  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
  • Portail de Mayence Portail de Mayence
Ce document provient de « Henri-Joseph Dulaurens ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henri Joseph du Laurens de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joseph - получить на Академике рабочий купон на скидку kitchenplace или выгодно joseph купить с бесплатной доставкой на распродаже в kitchenplace

  • Henri Joseph Du Laurens — (sometimes Dulaurens) (1719 1793 or 97) was a French novelist, author of such works as Le compère Matthieu, Imirce, ou la fille de la nature and L Arrétin moderne. He may also have written Candide, Part II. External links Du Laur (in French)… …   Wikipedia

  • Henri Joseph Du Laurens — Henri Joseph Dulaurens Henri Joseph Laurent, dit Dulaurens (ou Du Laurens) est un écrivain français baptisé à Douai le 27 mars 1719 et mort à Marienborn [1] (aujourd hui un quartier de Mayence . Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français

  • Henri-Joseph Dulaurens — Henri Joseph Laurent, dit Dulaurens (ou Du Laurens) baptisé à Douai le 27 mars 1719 et mort le 17 août 1793 à Marienborn[1],[2], est un écrivain français. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Henri-Joseph Dulaurens — Henri Joseph Dulaurens, auch Du Laurens, eigentlich Laurens (* 1719 in Douai; † 17. August 1793 in Mainz) war ein französischer Abbé, Schriftsteller und Philosoph. Als Grenzgänger der Aufklärung gehört Dulaurens zu den geheimnisumwittertsten und… …   Deutsch Wikipedia

  • Henri-joseph dulaurens — Henri Joseph Laurent, dit Dulaurens (ou Du Laurens) est un écrivain français baptisé à Douai le 27 mars 1719 et mort à Marienborn [1] (aujourd hui un quartier de Mayence . Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français

  • Laurens — may refer to: Places * in the United States: ** Laurens, Iowa ** Laurens (town), New York ** Laurens (village), New York ** Laurens, South Carolina ** Laurens County, South Carolina ** Laurens County, Georgia * in France: ** Laurens, Hérault,… …   Wikipedia

  • Laurens — ist der Name folgender Orte: Laurens (Iowa) Laurens (New York) Laurens (South Carolina) Laurens (Hérault) Laurens Halbinsel Laurens County (South Carolina) Laurens County (Georgia) Laurens ist der Familienname folgender Personen: Camille Laurens… …   Deutsch Wikipedia

  • Henri de Forbin-Maynier — par Pierre Mignard Henri de Forbin Maynier, baron d Oppède, est né le 25 avril 1620 à Aix en Provence, décédé à Lambesc le 13 novembre 1671 et enseveli à Oppède, est un parlemen …   Wikipédia en Français

  • Laurens — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponymie 1.1 États Unis 1.2 …   Wikipédia en Français

  • Henri Queuille — La statue présente sur la place Henri Queuille, à Neuvic. Mandats 127e, 129e et 131e …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.