Henri Benoit Stuart


Henri Benoit Stuart

Henri Benoît Stuart

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri.
Cardinal
Berretta cardinalizia.png
Henri Benoît Stuart
de l'Église catholique romaine
Image de Henri Benoît Stuart
Cardinal-prêtre de S. Lorenzo in Damaso
Cardinal-évêque d'Ostie
Blason de Henri Benoît Stuart
Naissance 6 mars 1725
à Rome (Italie)
Ordination
sacerdotale
1er septembre 1748
Consécration
épiscopale
19 novembre 1758 par le
pape Clément XIII
Évêque Doyen du Collège des cardinaux
Créé
cardinal
3 juillet 1747 par le
pape Benoît XIV
Décès 13 juillet 1807
 
Cardinal
Titre cardinalice
Collège cardinalice · Consistoire
Tous les cardinaux
(en) Fiche

Portail du catholicisme · Instructions

Henri Benoît Marie Clément Thomas François-Xavier Stuart (Henry Benedict Maria Clement Thomas Francis Xavier Stuart), né le 6 mars 1725 à Rome, et mort le 13 juillet 1807, prétendant jacobite aux trônes d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande, et cardinal-duc d'York, était le deuxième fils de Jacques François Stuart et de Clémentine Sobieska, petite-fille du roi de Pologne Jean III Sobieski. Les jacobites, ses partisans, l'ont proclamé à partir de 1788 « Henri IX, roi d'Angleterre, d'Écosse, de France et d'Irlande », mais il était plus couramment nommé le « cardinal-duc d’York ».

Sommaire

Biographie

Jeunesse

Né à Rome, Henri Stuart part pour la France en 1745 afin d’aider son frère, le prince Charles Édouard Stuart, à mener la campagne militaire des jacobites pour reprendre les trônes d'Angleterre et d'Écosse. Après leur défaite, il retourne en Italie ; en 1747, le pape le crée cardinal, et il est ordonné prêtre en 1748. En 1761, il est nommé cardinal évêque au titre suburbicaire de Frascati, près de Rome, où il vit et travaille consciencieusement pendant de nombreuses années : il se rend chaque après-midi en carrosse à Rome, où sa fonction de vice-chancelier s’exerce au Palais de la Chancellerie.

En 1784, lorsque son frère, Charles Édouard, tombe gravement malade, Henri Stuart affirme vouloir conserver son titre de « cardinal-duc d'York », même s’il devenait roi. À la mort de son frère, le 31 janvier 1788, le cardinal Stuart se considère lui-même comme le roi Henri IX d'Angleterre et Henri Ier d'Écosse. Il est le dernier descendant en ligne directe masculine du roi d'Angleterre Jacques II Stuart, et le dernier prince à prétendre publiquement aux trônes de Grande-Bretagne.

Malgré ces prétentions publiques au trône, Henri Stuart est un homme paisible, soucieux de ses devoirs, hôte généreux et apprécié de ses nombreux visiteurs à Rome, anglais ou écossais, catholiques ou protestants.

Dernières années

Pendant la Révolution française, Henri Stuart perd ses bénéfices en France, notamment l'abbaye d'Anchin, dont il était le 6e commendataire, déclarée bien national par le décret du 28 octobre 1790. Il sacrifie de nombreuses richesses pour venir en aide au pape. Il est même réduit à la pauvreté par la confiscation de ses propriétés de Frascati par les Français. Il s’embarque alors pour Padoue, puis pour Venise, pour le conclave de 1800, qui élit le pape Pie VII.

L’ambassadeur britannique à Venise négocie alors le versement au cardinal Stuart d’une rente annuelle de 4000 livres, de la part du roi Georges III. La maison de Hanovre présente ce geste comme un acte de charité, mais Henri Stuart, comme ses partisans, n’y voient qu’une première restitution de l’héritage qui lui est légalement dû. En fait, pendant de nombreuses années, le gouvernement britannique avait promis de lui rendre la dot de sa grand-mère, Marie de Modène, mais ne s’était jamais effectué.
Henri retourne ensuite à Frascati, et, en septembre 1803, devient doyen du Collège des cardinaux et ainsi cardinal-évêque d'Ostie et Velletri, tout en continuant à résider à Frascati. Il y meurt le 13 juillet 1807. La durée de son cardinalat, plus de soixante ans, est l’une des plus longues de l’histoire de l’Église catholique.

D'après son testament, qu’il signe « Henry R », ses prétentions à la couronne britannique passent à son plus proche parent, Charles-Emmanuel IV de Sardaigne, un catholique.

Henri Stuart, ainsi que ses frère et père, sont enterrés dans la crypte de la basilique Saint-Pierre de Rome. Le monument des Stuart, œuvre du sculpteur Antonio Canova, orne l'un des piliers de la basilique. Ce monument a été restauré aux frais de la reine-mère d'Élisabeth II, Elizabeth Bowes-Lyon.
En 1938, lorsqu’on a déplacé les corps, un nouveau sarcophage a été utilisé. On affirme en général qu’il a été offert par le roi Georges VI.

Articles connexes

Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Henry Benedict Stuart ».

Voir aussi

Précédé par Henri Benoît Stuart Suivi par
Charles III
Lancashire rose.svg
Henri IX
prétendant jacobite aux trônes d'Angleterre et d'Irlande
1788-1807
Charles IV
Chardon écossais.svg
Henri Ier
prétendant jacobite au trône d'Écosse
1788-1807
Ce document provient de « Henri Beno%C3%AEt Stuart ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Henri Benoit Stuart de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Henri Benoît Stuart — Pour les articles homonymes, voir Henry Stuart. Henri Benoît Stuart « Henri IX et Ier » Le cardinal duc d’York …   Wikipédia en Français

  • Stuart — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Stuart peut désigner : Patronyme La Maison Stuart, dynastie de souverains qui régnèrent sur les îles britanniques dont : Alexandre Stuart ; …   Wikipédia en Français

  • Henri IV (empereur des Romains) — Henri IV du Saint Empire Pour les articles homonymes, voir Henri IV. Henri IV …   Wikipédia en Français

  • Henri IV (empereur germanique) — Henri IV du Saint Empire Pour les articles homonymes, voir Henri IV. Henri IV …   Wikipédia en Français

  • Henri IV (empereur romain germanique) — Henri IV du Saint Empire Pour les articles homonymes, voir Henri IV. Henri IV …   Wikipédia en Français

  • Henri IV Du Saint-Empire — Pour les articles homonymes, voir Henri IV. Henri IV …   Wikipédia en Français

  • Henri VIII de Bavière — Henri IV du Saint Empire Pour les articles homonymes, voir Henri IV. Henri IV …   Wikipédia en Français

  • Henri iv du saint-empire — Pour les articles homonymes, voir Henri IV. Henri IV …   Wikipédia en Français

  • Benoit Regent — Benoît Régent Pour les articles homonymes, voir Régent. Benoît Régent Naissance 19 août 1953 Nantes, France Nationalité(s) …   Wikipédia en Français

  • Henri IV du Saint-Empire — Pour les articles homonymes, voir Henri IV. Henri IV L’empereur Henri IV (miniature du XIe siècle). empereur romain germanique Règne …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.