Haîne


Haîne

Haine

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haine (homonymie).

Wiktprintable without text.svg

Voir « haine » sur le Wiktionnaire.

La haine est un sentiment de répulsion intense éprouvé à l'égard de quelqu'un (parfois quelque chose). Il s'agit en définitive d'une intention de destruction de l'objet (être ou chose) sur lequel il porte.

Le philosophe espagnol José Ortega y Gasset précise la nature de la haine : "Haïr, c'est tuer virtuellement, détruire en intention, supprimer le droit de vivre. Haïr quelqu'un, c'est ressentir de l'irritation du seul fait de son existence, c'est vouloir sa disparition radicale." et "La haine sécrète une suc virulent et corrosif.[...] La haine est annulation et assassinat virtuel - non pas un assassinat qui se fait d'un coup ; haïr, c'est assassiner sans relâche, effacer l'être haï de l'existence ." (El Sol, 1926.)

La haine a à de nombreuses époques été présentée presque exclusivement sous l'angle d'une pulsion terrible, destructrice et aliénante.

La haine est parfois confondue avec la rage, comme une réaction à une situation (notre entourage ou notre environnement) ou à la perception que l'on en a. Elle est alors plutôt saine et preuve de la capacité à ne pas subir et à agir.

Dans le langage courant, "avoir la haine" est un état de fureur qui est expliqué par une réaction incontrôlable à une situation ou une personne qui a porté un tort considérable à celui ou celle qui "a la haine". Il s'agit simplement d'une forme argotique de la colère ou de la rage. Terminologie plutôt originaire des banlieues, l'expression "avoir la haine" est certainement en passe de se répandre plus largement dans la société française.

L'amour est communément considéré - à tort - comme le sentiment antagoniste de la haine. Cet antagonisme est cependant versatile, le vécu des passions basculant de l'un à l'autre selon les perceptions de l'affect. Plus précisément c'est la compassion qui est l'antagoniste de la haine par l'universalité intrinsèque de sa nature : la compassion, en s'adressant forcément à tous, est bien l'opposé de la haine. quand au contraire de l'amour, le psychanalyste C.G. Jung précisait qu'il s'agissait du pouvoir...

En ce sens, c'est la compassion qui définit le mieux le fondement de la morale, et qui constitue la singularité téléologique de toute forme de religion dite "de salut". La haine, pour sa part, procède essentiellement d'un aspect passionnel et d'un refus, d'une exclusion de l'autre, qu'il soit sujet ou objet de l'expérience.

Le préjugé, le rejet, le repli sur soi, la colère et l'intolérance sont souvent associés à la haine. Le nettoyage ethnique est une forme de haine qui a des prétextes ethniques et religieux.

Bibliographie

  • Nicole Jeammet, La haine nécessaire, PUF, 1989, ISBN 2-13-042248-9.
  • José Ortega y Gasset, Etudes sur l'amour, Payot, 2004 (surtout les pages 36 à 41).
  • Heitor O'Dwyer de Macedo, Lettres à une jeune psychanalyste, Stock, 2008, pages 335 à 349.

Voir aussi

Liens externes

Ce document provient de « Haine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Haîne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • haine — [ ɛn ] n. f. • haïneXIIe; de haïr 1 ♦ Sentiment violent qui pousse à vouloir du mal à qqn et à se réjouir du mal qui lui arrive. ⇒ antipathie, aversion, détestation, exécration, hostilité, répulsion, ressentiment; phobie. « La haine, c est la… …   Encyclopédie Universelle

  • *haine — ● haine nom féminin (de haïr) Sentiment qui porte une personne à souhaiter ou à faire du mal à une autre, ou à se réjouir de tout ce qui lui arrive de fâcheux : Vouer à quelqu un une haine implacable. Aversion profonde, répulsion éprouvée par… …   Encyclopédie Universelle

  • haine — Haine, Odium. Particuliere haine, Priuatum odium. Haine notoire et apparente, Insigne odium. Une haine cachée et fort grande qu on retient en son coeur, Intestinum odium. Une haine cachée et dissimulée, Compressum atque tacitum odium, Occlusum… …   Thresor de la langue françoyse

  • haine — Haine. s. f. Mauvaise volonté que l on a contre quelqu un. La haine du prochain. haine mortelle. haine enracinée. vieille haine. haine couverte. haine declarée. avoir de la haine pour quelqu un. porter de la haine à quelqu un. nourrir de la haine …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Haine — bezeichnet: einen Fluss im belgisch französischen Grenzgebiet, siehe Haine (Fluss) einen Ort in der deutschen Gemeinde Allendorf (Eder), siehe Haine (Allendorf) Siehe auch: Hayne, Heine, Heyne, Haina …   Deutsch Wikipedia

  • Haine — (spr. Hähn), 1) Fluß in Hennegau (Belgien); entspringt bei Fontaine l Evêque, nimmt die Trouille auf, wird durch Schleußen zum Theil schiffbar, fällt nach einem Lauf von 15 Stunden bei Condé in die Schelde. Dieser Fluß hat dem Lande Hainaut… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Haine — (spr. ǟn ), Fluß in der belg. Provinz Hennegau, entspringt bei Anderlues, 183 m hoch, fließt nach W. und mündet nach 70 km langem Lauf in Frankreich unterhalb Condé rechts in die Schelde. Sie nimmt links die Trouille und den Ogneau auf und ist… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • haine — (hê n ) s. f. 1°   Action de haïr. •   Au lieu de répondre par la haine à la haine que me portent mes rivaux, je sens que je dois me venger d eux en leur faisant du bien et du plaisir, POUSSIN Lett. 6 juin 1642. •   La haine que les coeurs… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HAINE — s. f. (H s aspire.) Action de haïr, inimitié ; passion qui fait haïr. Haine invétérée. Haine mortelle. Haine implacable. Haine enracinée. Vieille haine. Haine couverte. Haine déclarée. Sujet de haine. Avoir de la haine pour quelqu un, contre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Haine — Pour les articles homonymes, voir Haine (homonymie). La haine est une hostilité très profonde, une exécration ou une aversion intense envers quelqu un ou quelque chose[1]. Calculée, froide et systématique, la haine se distingue de la simple… …   Wikipédia en Français