Hamlaoui Mekachera


Hamlaoui Mekachera
Defaut.svg

Hamlaoui Mekachéra, né le 17 septembre 1930 à Souk-Ahras en Algérie, est un homme politique français. Il fut secrétaire d'État aux Anciens Combattants puis Ministre délégué aux Anciens combattants (auprès du ministre de la Défense) de juin 2002 à mai 2007.

Sommaire

Biographie

Hamlaoui Mekachera est né dans une famille d'officiers français. Son père et son grand-père le furent et un de ses fils l'est également. Son père, après avoir combattu lors de la Première Guerre mondiale, fut assez gravement blessé au cours de la Guerre du Rif et décède des suites de ses blessures en 1930 alors que Hamlaoui est âgé d'un an.

En 1943, Hamlaoui intègre l'Ecole des enfants de troupes de Miliana. Après le baccalauréat et les classes préparatoires, devenu sous-officier, il doit s'engager pour cinq ans et en 1949, à 19 ans, il part pour l'Indochine, comme sergent au sein 6e régiment de tirailleurs algériens.

En 1957, il intègre l'École nationale des sous-officiers d'active de Saint-Maixent-l'École.

En 1959, durant la Guerre d'Algérie, il est affecté à la défense de la ligne Morice sur la frontière algéro-tunisienne.

En 1968, à 38 ans, il reprend des études de droit, quitte l'armée d'active avec le grade de Commandant et engage en 1977 une nouvelle carrière administrative et politique.

Il est marié à une Poitevine et père de deux filles et trois garçons.

Etudes

Carrière professionnelle

  • Officier d’infanterie en Algérie en 1958, Hamlaoui Mekachera poursuit sa carrière en France à partir de 1962. Jusqu’en 1965, il est tour à tour lieutenant, capitaine puis commandant au 60e régiment d’infanterie (RI) de Lons-le-Saunier.
  • En 1965, il rejoint le 137 RI de la Roche-sur-Yon puis le Centre d’instruction du service de santé des armées à Nantes. Promu commandant de compagnie en 1976, Hamlaoui Mekachera devient Directeur de l’instruction. Par la suite, il intègre l'ENSP et à sa sortie prend la tête du Centre psychothérapique du Jura, dont il est directeur jusqu’en 1986. Il dirige ensuite, et jusqu’en 1995, le Centre hospitalier spécialisé du Jura.
  • De 1988 à 1995, Hamlaoui Mekachera est membre du Conseil supérieur des hôpitaux et de la Commission nationale de nomination des médecins chefs de service.
  • En tant que ministre délégué aux anciens combattants (juin 2002-mai 2007), il rebaptisa dès 2002 en allocation de reconnaissance la rente "Jospin" accordée aux harkis en 1999.
  • Le 10 octobre 2010 il est nommé par Hubert Falco président de la Fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie, le secrétaire d'Etat aux anciens combattants. Cette fondation avait été prévue par l'article 3 de la loi du 23 février 2005 (voir ci-dessous), mais n'avait pas été mise en place par Jacques Chirac suite à la polémique qu'elle avait suscitée[1].

La loi du 23 février 2005

En 2005, il est à l'origine de la fameuse loi du 23 février 2005, "loi portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés". L'article 4 de cette loi, d'origine parlementaire (sous-amendement du député Christian Vanneste adopté sans opposition du gouvernement) a fait naître en France une importante polémique sur le rôle positif de la colonisation. La polémique ayant pris dans le pays une ampleur telle que cet article 4 a été retiré par le Président de la république après saisine du Conseil Constitutionnel.

Certaines associations de harkis n’approuvent pas la thèse que la colonisation ait présenté des "aspects positifs", thèse affirmée par l’article 4 de la loi, abrogé en janvier 2006 (Voir loi du 23 février 2005).

Les articles 6 et 9 de la loi du 23 février 2005 :

Par un arrêt Comité Harkis et Vérité C/ Gouvernement français du 6 avril 2007, le Conseil d'État a jugé les articles 6 et 9 de la loi du 23 février 2005 comme contraires à la Convention européenne des droits de l'Homme. Ces deux articles opéraient en matière de droits des familles de harkis une discrimination en fonction du mode d'acquisition de la nationalité du harki demandeur. Le gouvernement a annoncé en fin d'année 2007 lors du vote de la loi de finances pour 2008 que la loi du 23 février 2005 allait être modifié pour être mise en conformité avec le droit international. Tous les harkis à qui le gouvernement avait refusé leurs droits vont pouvoir y prétendre.

En outre, par un autre arrêt du 6 avril 2007, les circulaires ayant servi de fondement à la politique gouvernementale à destination des familles de harkis ont été déclarées illégales par le plus haute juridiction administrative.

Décristallisation des pensions et politique de mémoire

L'arrêt DIOP rendu le 30 novembre 2001 par le Conseil d'Etat a imposé à son action ministérielle d'achever la décristallisation de la retraite du combattant et des pensions militaires d'invalidité pour les anciens combattants des 23 pays placés sous souveraineté française. La décision consacrant une égalité totale de traitement entre tous ces anciens combattants a été prise pour une mise en place au 1er janvier 2007.

Dans le cadre d'une politique de mémoire envers les jeunes générations et de promotion de la paix, il créa le concept de "mémoire partagée" à l'occasion des 1ères rencontres internationales tenues à l'Unesco en octobre 2006 en présence de représentants gouvernementaux de 25 pays.

Fonctions ministérielles

  • 2002-2004 : Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants (SEDAC) ;
  • 2004-2007 : Ministre délégué aux Anciens Combattants

Distinctions

Références

  1. Le Monde, «L'éloge de la colonisation est de retour», 10 novembre 2010.
  2. Décret du 11 juillet 2008 publié au JORF du 13 juillet 2008.

Bibliographie

  • René Mayer, Dictionnaire biographique des Français d'Afrique du Nord, Édition 1er octobre 2006, préface de Claude Cohen-Tannoudji

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hamlaoui Mekachera de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hamlaoui Mékachéra — Hamlaoui Mekachera Hamlaoui Mékachéra, le 18 novembre 2003. Hamlaoui Mekachéra, né le 17 septembre 1930 à Souk Ahras en Algérie, est un homme politique français. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Dominique de Villepin — Régime Cinquième République Premier ministre Dominique de Villepin Début 31 mai 2005 Fin 15 mai 2007 Durée …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Jean-Pierre Raffarin (2) — Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Jean Pierre Raffarin. Gouvernement Jean Pierre Raffarin (2) Régime Cinquième République Premier ministre Jean Pierre Raffarin Début …   Wikipédia en Français

  • Loi Française Du 23 Février 2005 Portant Reconnaissance De La Nation Et Contribution Nationale En Faveur Des Français Rapatriés — Loi du 23 février 2005 Titre Loi n° 2005 158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés Code NOR : DEFX0300218L Pays …   Wikipédia en Français

  • Loi du 23 février — Loi française du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés Loi du 23 février 2005 Titre Loi n° 2005 158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution… …   Wikipédia en Français

  • Loi du 23 février 2005 — Loi française du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés Loi du 23 février 2005 Titre Loi n° 2005 158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution… …   Wikipédia en Français

  • Loi du 23 février 2005 sur la colonisation — Loi française du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés Loi du 23 février 2005 Titre Loi n° 2005 158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution… …   Wikipédia en Français

  • Loi francaise du 23 fevrier 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Francais rapatries — Loi française du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés Loi du 23 février 2005 Titre Loi n° 2005 158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution… …   Wikipédia en Français

  • Loi française du 23 février 2005 — portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés Loi du 23 février 2005 Titre Loi n° 2005 158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français… …   Wikipédia en Français

  • Loi française du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés — Loi du 23 février 2005 Titre Loi n° 2005 158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés Code NOR : DEFX0300218L Pays  France Type …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.