Halal


Halal

Dans l'islam, le mot halal (arabe : حلال [ḥalāl], « permis », « profane », « licite », parfois orthographié de manière erronée hallal, est antonyme de haram. « Halal » définit ce qui est permis pour le musulman et « haram » ce qui est un péché et ce qui est sacré, et qui lui est donc interdit.

Le terme « halal » est parfois utilisé par erreur comme synonyme de dhabiha ou Zabihah pour les anglophones, la méthode d'abattage rituel au sens strict. Utilisés conjointement (dhabīḥah halal), les mots décrivent toute pièce de viande permise par la loi islamique. Le mot « casher » est l'équivalent de halal dans le judaïsme[1].

Sommaire

Dans le domaine alimentaire

Les qualifications de « halal » et « haram » concernent notamment l’alimentation du musulman : par exemple manger du poisson est halal, alors que manger du porc est harâm. Pour que la viande soit halal, il faut que l'animal égorgé vivant ne soit pas préalablement étourdi et ait la tête tournée vers La Mecque pour qu'il se vide de son sang[2]. Un musulman doit lui couper la carotide et les jugulaires, tout en prononçant des paroles sacrées (Bismillah wahou kbar: Au nom de Dieu le plus grand) "[2].

Le Coran et la sunna spécifient les aliments haram ainsi que les conditions sous lesquelles certains aliments deviennent halal.

« Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d'une chute ou morte d'un coup de corne, et celle qu'une bête féroce a dévorée - sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu'on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd'hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi. »

— Le Coran, « La Table », V, 3 ; (ar) المائدة.

L'une des prescriptions Halal est que la bête soit égorgée consciente (donc non étourdie)[3]. C'est un point qui suscite la polémique[4].

Cependant, la viande des animaux abattus par les « gens du Livre », à savoir les Juifs et les Chrétiens, est permise (halal), sauf celle interdite par l'islam, notamment la viande de porc considérée licite par la plupart des Chrétiens mais proscrite dans les traditions juive et musulmane.

« Vous est permise la nourriture des Gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. »

— Le Coran, « La Table », V, 7 ; (ar) المائدة.

il s'agit du verset 5 et non pas 7 : "aujourd'hui les bonnes choses vous sont permises. La nourriture de ceux auxquels le Livre a été donné vous est permise et votre nourriture leur est permise"

Au delà de cet aspect général du Halal dans l'alimentaire, plusieurs produits transformés ne sont pas Halal à cause de l'origine de l'un de leurs ingrédients ou additifs.

La mer

En principe tout ce qui provient de la mer est halal (licite).

D'après le Coran :

« La chasse en mer vous est permise, et aussi d'en manger, pour votre jouissance et celle des voyageurs. »

— Le Coran, « La Table », V, 96 ; (ar) المائدة.

Les termes "et aussi d'en manger" signifie qu'il est permis de manger la viande des animaux marins trouvés morts en mer.

Et aussi d'après la parole de Mahomet :

« Il nous a été permis (de manger) deux sortes de bêtes trouvées mortes et deux sortes de sang, quant aux deux bêtes mortes ce sont les poissons et les sauterelles et les deux sortes de sang sont le foie et la rate »

— rapporté par Ahmed, Ibn Majah, Daraqoutni

Le compagnon de Mahomet Abou Horeyra a rapporté de celui-là la parole suivante:

« L'eau de mer est lustrale et ses animaux trouvés morts sont licites »

— Sounane

Certification halal et contrôles

En France, des arrêtés publiés en 1994 et 1996 ont agréé respectivement la mosquée de Paris[5] puis la mosquée d'Évry et la grande mosquée de Lyon[6] en tant qu'organisme religieux habilitant des sacrificateurs autorisés à pratiquer le sacrifice rituel. Ces arrêtés obligent ainsi les abattoirs à faire appel à des sacrificateurs habilités, mais ne les soumettent à aucun contrôle[7]. Un chef de service de la Direction générale de l'alimentation a rappelé récemment que la certification halal n’est pas encadrée par les pouvoirs publics et correspond à une certification qui n’est pas officielle donc une certification qui relève d’une initiative privée[8]. Cependant, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a déclaré en 2008 contrôler la traçabilité de la viande des merguez marquées « halal »[9], et procède régulièrement à des contrôles pour détecter la présence de porc dans des produits vendus sur l'appellation halal[10].

Une des premières initiatives de création d'une certification halal privée date des années 80 avec la réunion de plusieurs associations au sein d'une fédération nommée Tayyibat destinée à réglementer le marché de l'alimentation halal en France[11],[12]. Depuis, le marché de la certification halal s'est développé et plusieurs articles [7],[13],[14] et livres [11],[15] ont révélé qu'ils existent actuellement en Europe de nombreuses certification Halal qui ne sont pas toutes d'accord entre elles. Notamment, une association de consommateurs musulmans (Asidcom) montre à partir d'enquêtes menées en 2008 et 2009 sur plusieurs organismes de certification « halal » qu'ils existent des différences flagrantes aux niveaux des processus et des moyens de contrôles mis en œuvre par ces organismes[16],[17].

Islamic Concern for Animals

Selon l'association Islamic Concern for Animals pour qu'une viande soit halal, il ne suffit pas que la viande soit issue d'un processus obéissant à certaines règles strictement alimentaires : il faut aussi que le traitement de l'animal vivant suive les principes musulmans [18] ; ainsi pour elle, il n'est pas halal d'élever un animal comme une machine (en élevage intensif par exemple), les animaux aussi méritant compassion, puisqu'ils sont, comme les hommes, des créatures de Dieu [19],[20].

Sikhisme

Pour certaines branches du sikhisme où le végétarisme n'est pas un sine qua non, la consommation de viande est permise uniquement si l'animal a été tué rapidement (par décapitation) et sans rituel religieux [21]. La viande halal leur est donc, entre autres, interdite[22],[21].

Christianisme et Bouddhisme

Jesus et Bouddha ayant condamné le sacrifice d'animaux, certains adeptes de ces religions préfèrent ne pas manger de viande halal (car sacrifiée).

Notes et références

  1. (en) Irving Hexham, The Concise Dictionary of Religion, Regent College Publishing, 1993, 248 p. (ISBN 1573831204) [lire en ligne], p. 98 
  2. a et b Jacqueline Pousson-Petit, Les droits maghrébins des personnes et de la famille à l'épreuve du droit français, L'Harmattan, 2009 (ISBN 2296090435) [lire en ligne], p. 285 
  3. « Des sacrificateurs religieux agréés », Le Monde, 14 juin 2005
  4. Pascale Dunoyer, « La réglementation applicable dans le domaine de l'abattage rituel », dans le bulletin de l'Académie vétérinaire de France (ISSN 0001-4192), no 4 (2008), pp. 341-350 [lire en ligne]
  5. Arrêté du 15 décembre 1994 relatif à l'agrément d'un organisme religieux habilitant des sacrificateurs rituels, NOR AGRG9402382A, J.O. DU 24/12/1994 Page : 18377
  6. Arrêtés du 27 juin 1996 relatifs à l'agrément d'organismes religieux habilitant des sacrificateurs rituels, NOR:AGRG9601128A, J.O. DU 29/06/1996 Pages : 9787/9788
  7. a et b Halal, une appellation incontrôlée. Les animaux consommés par les musulmans doivent être sacrifiés selon le rite coranique. Mais ces règles sont rarement respectées, Liberation, 31/12/1997
  8. « La certification halal n’est pas encadrée par les pouvoirs publics », Enviro2B, 13/09/2010
  9. Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, Merguez, trop d'anomalies, 21 juillet 2008
  10. A quand une certification halal officielle en France ?, Lepost.fr, 21/10/2010
  11. a et b Bernard Godard et Sylvie Taussig, Les Musulmans en France, Hachette, 2007 (ISBN 978-2-01-279446-7) 
  12. Interview avec Daniel-Youssof Leclercq : disposer d’un label fiable et juridiquement protégé, Association ASIDCOM, 17/09/2010
  13. Viande Halal, petite tricherie entre frères, Marianne, 22/01/2005
  14. Vrai label et faux hallal, Le Soir d'Algérie, 25/02/2006
  15. Florence Bergeaud-Blackler et Bruno Bernard, Comprendre le halal, Edipro, 29.6.2010 (ISBN 2874961094) 
  16. Association ASIDCOM, Enquête 2008 sur la certification halal, 2008
  17. Association ASIDCOM, Enquête 2009 sur la certification halal, 2009
  18. http://www.islamicconcern.com/halalmeat_teaching.asp
  19. http://religion.info/french/articles/article_47.shtml
  20. http://www.vegetarisme.fr/ressources.php?content=ressources_articles_detail&article=63
  21. a et b [1](en)
  22. (en) Opinderjit Kaur Takhar, Sikh identity: an exploration of groups among Sikhs, Ashgate Publishing, 2005, 215 p. (ISBN 0754652025) [lire en ligne], p. 12 

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Halal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Halal — (حلال, Unicode|ḥalāl, halaal) is an Arabic term meaning permissible . In the English language, it most frequently refers to food that is permissible according to Islamic law. Fact|date=January 2008 In the Arabic language, it refers to anything… …   Wikipedia

  • Halal — (ḥalāl, arabisch ‏حلال‎) – deutsch umgangssprachlich Hellal – ist ein arabisches Wort und kann mit „erlaubt“ und „zulässig“ übersetzt werden. Es bezeichnet alle Dinge und Taten, die nach islamischem Recht erlaubt oder zulässig sind. Sie… …   Deutsch Wikipedia

  • Halâl — Halal Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam C …   Wikipédia en Français

  • Halāl — Halal Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam C …   Wikipédia en Français

  • halal — HALÁL interj. Exclamaţie care exprimă admiraţia; bravo! ♢ expr. (fam.) Halal mie (sau ţie etc.) sau halal să mi (sau să ţi etc.) fie! = bravo! te felicit! să ţi fie de bine! – Din tc. halal. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  HALÁL… …   Dicționar Român

  • halal — Bendroji  informacija Rūšis: naujai skolinta citata Kilmė: arabų Giminiškas naujažodis: halalinis, ė. Pateikta: 2014 09 21. Reikšmė ir vartosena Apibrėžtis: maistas, kurį leidžia valgyti islamo religija. Vartojimo sritys: kitų kraštų realijos,… …   Lietuvių kalbos naujažodžių duomenynas

  • halal — hàlāl m <G halála> DEFINICIJA reg. 1. blagoslov, oproštaj 2. a. imetak stečen poštenim radom [halal mal] b. ono što je vjerom dopušteno 3. oprost [halal učiniti oprostiti] FRAZEOLOGIJA halal ti vjera! 1. prvobitno opraštam ti vjeru; neka si …   Hrvatski jezični portal

  • halal — ou hallal [ alal ] adj. inv. • 1987; de l ar. halal « licite » ♦ Relig. Se dit de la viande d un animal tué selon le rite musulman. halal adj. inv. Didac. Se dit de la viande des animaux abattus selon les rites musulmans. halal ou hallal …   Encyclopédie Universelle

  • *halal — ● halal adjectif invariable (arabe ḥalāl, licite, honnête) Se dit de la viande d un animal tué selon les rites, et qui peut être consommée par les musulmans …   Encyclopédie Universelle

  • halal — 1855, Arabic, lit. lawful. Halal food has been prepared in a manner prescribed by Islamic law …   Etymology dictionary

  • hălăl — hălắl, hălắli, s.m. (înv.) gealat, călău. Trimis de blaurb, 20.05.2006. Sursa: DAR …   Dicționar Român