Haemophilus Influenzae


Haemophilus Influenzae

Haemophilus influenzae

Comment lire une taxobox
Haemophilus influenzae
 Haemophilus influenzae sur un milieu de culture au sang
Haemophilus influenzae sur un milieu de culture au sang
Classification classique
Règne Bacteria
Embranchement Proteobacteria
Classe Gamma Proteobacteria
Ordre Pasteurellales
Famille Pasteurellaceae
Genre Haemophilus
Nom binominal
Haemophilus influenzae
(Lehmann & Neumann 1896)
Winslow et al. 1917
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Haemophilus influenzae, jadis appelé bacille de Pfeiffer, est une bactérie de la famille des Pasteurellacae et de la classe des Gamma Proteobacteria. Les cellules sont des coccobacilles ou de petits bâtonnets immobiles à Gram négatif. C'est le docteur Robert Pfeiffer qui a été le premier à les décrire en 1892 pendant la pandémie de grippe (= influenza). On a longtemps cru qu'il était le responsable de la grippe, jusqu'à ce que l'on mette en évidence en 1933 l'étiologie virale de la grippe. Le génome est entièrement séquencé (1 830 140 paires de base et 1740 gènes).

C'est une bactérie isolée à partir des voies respiratoires chez l'Homme.

Haemophilus influenzae représente près de 40 % des causes bactériennes des otites moyennes (infection suppurée de l’oreille moyenne).

  • La forme capsulée peut être responsable d'otites, de méningites, survenant presque exclusivement chez les enfants jusqu'à l'âge de six ans, de l'épiglotite aiguë qui peut entraîner la mort par asphyxie et qui se voit surtout chez les enfants (dans ce cas, ne pas coucher un petit enfant qui respire mal et reste assis : cela peut faire basculer son épiglotte et l'étouffer), de septicémies, de pneumonies : (La bronchopneumonie post-grippale était fréquemment due aux Haemophilus influenzae qui ont toutefois été détrônés par les staphylocoques dans cette manifestation. Par contre, Haemophilus influenzae reste fréquemment en cause, avec le pneumocoque, dans les poussées aïgues chez les bronchitiques.) ...

En dehors du tractus respiratoire, l'H. influenzae peut se voir dans certaines ostéites et arthrites.

Sommaire

Caractères bactériologiques

Petit bacille à Gram négatif. Les souches virulentes sont fréquemment encapsulées mais la capsule est difficilement visible.

Haemophilus influenzae exige deux facteurs de croissance : les facteurs X (hémine) et V (NAD).

Sur un milieu où l'on dépose un disque contenant des facteurs X+V, les colonies ne poussent qu'autour du disque.

Le facteur X (hémine) peut être apporté par un milieu enrichi au sang.

Le facteur V (NAD) peut être apporté par :

  • l'ajout d'extrait de levure par exemple ;
  • ou par des colonies de Staphylocoques dorés.

Le camp-test consiste à ensemencer une suspension d'Haemophilus sur un milieu gélosé au sang (facteur X) et puis à ajouter une strie de staphylocoques dorés (facteur V). Ceci induit un satellitisme typique, Haemophilus influenzae poussant autour de la strie de Staphylocoques.

Sérotypes

Maladies

Voir plus haut (forme capsulée).

Remarques :

  • Haemophilus aegyptius est l'agent d'une conjonctivite (bacille de WEEKS).
  • Les haemophilus para-influenzae n'exigeant que le facteur V et les haemophilus haemoliticus et para-haemoliticus sont des commensaux de la bouche qui peuvent occasionnellement être pathogènes.
  • L'haemophilus aphrophilus, n'exigeant que le facteur X, peut être responsable d'endocardites et de suppurations diverses.

Interactions avec Streptococcus pneumoniae

Haemophilus influenzae est souvent associé à Streptococcus pneumoniae dans les infections des voies respiratoires.

Références

  • Lysenko, E.S., A.J. Ratner, A.L. Nelson, and J.N. Weiser. In press. The role of innate immune responses in the outcome of interspecies competition for colonization of mucosal surfaces. PLoS Pathogens.

Liens externes

Ce document provient de « Haemophilus influenzae ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Haemophilus Influenzae de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Haemophilus influenzae — Haemophilus Kolonien von Haemophilus influenzae in einem Blutagar Systematik Domän …   Deutsch Wikipedia

  • Haemophilus influenzae — Haemophilus influenzae …   Wikipédia en Français

  • Haemophilus influenzae — bacteria parásita pequeña, gramnegativa e inmóvil, que presenta dos formas, encapsulada y no encapsulada, y seis tipos: a, b, c, d, e y f. Casi todas las infecciones están causadas por microorganismos encapsulados del tipo b. Diccionario Mosby… …   Diccionario médico

  • Haemophilus influenzae — — грамотрицательная бактерия, паразитирующая на слизистой мембране дыхательных путей человека. Эта бактерия была первой из свободно живущих организмов, у которого был полностью секвенирован весь геном. Геном H. i. состоит из кольцевой хромосомы,… …   Генетика. Энциклопедический словарь

  • Haemophilus influenzae — HIB redirects here. For the university college, see Bergen University College. Haemophilus influenzae H. influenzae on a blood agar plate. Scientific classification …   Wikipedia

  • Haemophilus influenzae —   Haemophilus influenzae …   Wikipedia Español

  • Haemophilus influenzae — Haemophilus influenzae …   Wikipédia en Français

  • Haemophilus Influenzae B — Klassifikation nach ICD 10 J14 Pneumonie durch Haemophilus influenzae P23.6 Angeborene Pneumonie durch sonstige Bakterien Haemophilus influenzae …   Deutsch Wikipedia

  • Haemophilus influenzae — a species once thought to be the cause of epidemic influenza. Noncapsulated strains are normal inhabitants of the human nasopharynx (biovars II and III). In children, capsulated strains of biovar I are the major cause of bacterial meningitis, and …   Medical dictionary

  • haemophilus INFLUENZAE — см. Пфейффера палочка …   Большой медицинский словарь


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.