Gymnasium


Gymnasium

Le terme latin gymnasium, utilisé par l'allemand et d'autres langues, vient du grec γυμνάσιον (gymnasion). Il désigne dans de nombreux pays un établissement scolaire, généralement secondaire. En Suisse, on utilise le mot gymnase dans certains cantons francophones, malgré le sens général en français de ce terme qui désigne un local destiné aux activités sportives.

Sommaire

Dans les pays de langue allemande

Le Gymnasium est l’équivalent allemand et autrichien du collège et lycée français, les élèves allemands et autrichiens de niveau suffisant y vont à l’âge de 11 ans et en ressortent avec l’Abitur en Allemagne, et la Matura en Autriche, l’équivalent du baccalauréat français ou de la maturité belge ou suisse, à l’âge de 18 (18 en Autriche) ans.

Dans de plus en plus de Länder en Allemagne, les élèves passent l’Abitur en douze ans au lieu de treize. Peu à peu, les Länder adoptent le système du G8 (Gymnasium en 8 ans), délivrant ainsi l'Abitur à la fin de la 12e classe (environ 18 ans) contre la 13e classe pour le G9. L'Allemagne s'aligne ainsi dans la lignée de la plupart des lycées européens...

Les élèves allemands ont moins d'heures de cours que leur voisins français. Les cours sont généralement dispensés le matin. L'après-midi est libre et les élèves y ont la possibilité de participer à des ateliers (Arbeitsgemeinschaft) encadrés par des enseignants tels que la photographie, la programmation, le théâtre etc.

Le choc Pisa. L'étude Pisa, établit un classement international des pays de l'ocde concernant les performances des élèves âgés de 15 ans pour les enseignements théoriques fondamentaux comme les mathématiques ou la maîtrise de la langue. L'allemagne y était relativement mal classé au début des années 2000, ce qui a suscité d'important débats et a amené certains länder à modifier leur système scolaire. Au niveau du Gymnasium ces réformes se sont traduites par l'apparition des cours l'après-midi.

Différence concernant la pédagogie entre l'allemagne de l'ouest et l'ex RDA À l'ouest, depuis l'après guerre, et en réaction à la période nazie, la pédagogie allemande est très laxiste en termes de discipline. C'est la "Küschelpädagogik". À la différence de leurs homologues français, les élèves allemands ont généralement le droit de se lever et de se déplacer dans la salle pendant les cours sans qu'il soit nécessaire de demander la permission. Il est également largement toléré de manger et boire. Les heures de colle n'existent pas. L'école est plus axée sur la prise de confiance en soi, le développement personnel que sur l'apport de connaissance théorique. En revanche dans les Länder qui faisaient partie de la RDA la pédagogie est plus plus proche de ce que l'on connait en France en termes de discipline. Il y a généralement cours l'après-midi.

En Europe centrale et orientale

En Pologne, le terme gimnazjum désigne depuis 1999 les établissements plus ou moins équivalents aux collèges français, comportant trois classes entre l'école primaire (six classes) et le lycée (trois classes) pour les élèves de 13 à 16 ans. Il se termine par un diplôme de fin de gimnazjum (comparable au diplôme national du brevet en France).

En République tchèque, en Hongrie et en Slovaquie, les établissements scolaires secondaires dénommés gymnázium / (gimnázium) correspondent aux lycées français d'enseignement général. La durée standard de la scolarité y est de 4 ans, mais il existe des filières où l'accès se fait à un plus jeune âge avec 5 à 8 années de scolarité.

En Europe du nord

En Suède le gymnasium est l’équivalent du lycée français. Les élèves y entrent généralement à l’âge de 15 ou 16 ans, et y terminent à l’âge de 18 ou 19 ans avec le Studentexamen, diplôme permettant l'accès aux études universitaires.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gymnasium de Wikipédia en français (auteurs)