Gygès


Gygès

Gygès (en grec ancien Γύγης / Gýgês) est un personnage plus ou moins légendaire. Soit de lignée royale, soir issu du peuple, il est associé à l'assassinat du roi auquel il succéda sur le trône et dans le coeur de la reine de Lydie, aux environs du VII° ou VIII° siècle avant l'ère chrétienne.

Sommaire

Gygès roi de Lydie

Gygès est fils de Mermnas. Il fut roi de Lydie à une époque imprécisément connue: son avènement se situe entre 708 et 687 av. J.‑C., sa mort entre 680 et 648 av. J.‑C..

Son règne marqua l'apogée du royaume de Lydie: il tint en respect les Cimmériens et les Assyriens, étendit son empire aux dépens des villes grecques des côtes de l'Asie Mineure, attaqua Milet et Smyrne, s'empara de Colophon, et exerça son pouvoir sur la Troade. Il mourut dans une bataille contre les Cimmériens.

Il était appelé Gugu par les Assyriens, et serait à l'origine des traditions bibliques sur Gog, prince de Magog (c'est-à-dire en assyrien mā(t) Gugu, le "pays de Gygès").

Les conditions dans lesquelles Gygès est parvenu au pouvoir diffèrent en fonction des sources.

Selon Hérodote, le tyran Candaule, descendant d'Héraclès, ne cessait de vanter la beauté de sa femme à son confident Gygès, qui était le fils d'un de ses gardes. Pensant que Gygès doutait des charmes de la reine, Candaule lui ordonne de faire tout son possible pour la voir nue. Gygès, qui s'estime indigne de cette proposition, refuse. Le roi parvient à le rassurer et Gygès accepte finalement de se cacher dans la chambre royale au moment où la reine se déshabille, mais celle-ci s'en aperçoit. Elle décide alors de ne rien laisser paraître et prépare sa vengeance contre le roi qu'elle tient pour l'auteur de cet outrage. Le lendemain, elle convoque Gygès et lui propose un marché : soit il assassine Candaule pour obtenir sa main et le trône de Lydie, soit il est exécuté. Gygès choisit alors de poignarder le roi et s'empare du trône de Sardes.

Gygès, berger de Lydie

Dans la version rapportée par Platon, Gygès (ou son ancêtre du même nom) aurait été un berger de Lydie.

Le personnage Gygès faisait paître son troupeau lorsqu'un affaissement de terrain se forma après un violent orage. Il s'y aventura et découvrit un énorme cheval de bronze dans les flancs duquel étaient pratiquées des portes. Après avoir ouvert ces portes, Gygès aperçut à l'intérieur du cheval le squelette d'un géant portant au doigt un anneau d'or. Il prit cet anneau, se le passa au doigt, et, sans dire un mot de son aventure, rejoignit les autres bergers du voisinage. Il remarqua alors qu'il détenait un pouvoir sur les autres : chaque fois qu'il tournait la bague vers l'intérieur, il devenait invisible. Dans son nouvel état, il conservait la faculté de voir et d'entendre ce qui se passait autour de lui. Dès qu'il retournait la bague dans l'autre sens, il redevenait visible. Après avoir confirmé les pouvoirs de son anneau par plusieurs expériences, il se rendit au palais et séduisit la reine. Il complota avec elle la mort du roi, le tua et s'empara du trône.

Le philosophe discute alors de la tendance humaine à commettre des abus de pouvoir, jouant des possibles que peuvent offrir l'impunité, les protections, les jeux d'information, les "délits d'initiés" sans poursuite. Ainsi, le pouvoir offrirait à ceux qui s'en emparent des opportunités de jouer à cache-cache pour profiter à l'insu de tous de toutes les richesses et tentations. Par conséquence, le philosophe interroge encore sur le rapport à la justice ?

La légende voudrait que ce soit sous son règne ou celui de Alyatte II qui régna sur la Lydie entre -610 et -560 avant J.-C., que la Lydie changea le système du troc par celui de la monnaie métallique, en l'occurrence d'électrum extrait du fleuve Pactole, comme l'attestent les plus anciennes pièces retrouvées à ce jour.

Pièce lydienne en électrum (avant le VIe siècle av. J.‑C.).

Sources

Bibliographie

Liens externes

Le mythe de Gygès et du roi Candaule [1]


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gygès de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gyges — (griechisch Γύγης) war ein historisch belegter, zudem sagenumworbener König des kleinasiatischen Lydien, welches er vermutlich von 680 v. Chr. bis 644 v. Chr. regierte. Er gilt als Begründer der Mermnaden Dynastie, die fünf Generationen… …   Deutsch Wikipedia

  • Gyges — Gygès Gygès (en grec ancien Γύγης / Gýgês), fils de Mermnas, était le roi de Lydie de 708 av. J. C. à 680 av. J. C. (ou 670 av. J. C.). Il étendit son empire aux dépens des villes grecques des côtes de l Asie Mineure, attaqua Milet et Smyrne, s… …   Wikipédia en Français

  • Gyges — {{Gyges}} Ein Leibwächter des Königs Kandaules von Lydien, den sein Gebieter zwang, in seinem Schlafgemach versteckt der Königin beim Auskleiden zuzusehen und sich von ihrer einmaligen Schönheit zu überzeugen. Die Frau, die Gyges erkannte, als er …   Who's who in der antiken Mythologie

  • Gyges — Gyges,   König von Lydien (seit 685 v. Chr.?), ✝ (gefallen) 652 v. Chr.; Begründer der Dynastie der Mermnaden, bemächtigte sich der Herrschaft durch Entthronung des letzten Königs aus der assyrischen Heraklidendynastie, Kandaules; unternahm… …   Universal-Lexikon

  • Gyges — can be: * A figure from Greek mythology, one of the Hecatonchires * King Gyges of Lydia In the second book of Plato s philosophical work The Republic , Socrates encounters a man named Glaucon who uses a mythological story to prove a point about… …   Wikipedia

  • Gyges [1] — Gyges, 1) so v.w. Gyes; 2) lydischer Hirt, welcher einst in einem Felsen ein Grabmal entdeckte; in dem Sarg war an der Seite eine Thür, nach deren Eröffnung er an dem einen Finger des Leichnams einen Ring entdeckte. Er nahm diesen Ring mit sich,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Gyges [2] — Gyges, Infusorie (bei Ehrenberg unter der Familie Volvocina), gepanzert, ohne Augen u. Schwanz u. wirbelnden Rüssel …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Gyges — Gyges, 1) erster König von Lydien aus der Dynastie der Mermnaden, Sohn des Daskylos, ursprünglich Günstling des Königs Kandaules aus der Dynastie der Herakliden. Letzterer rühmte gegen G. die Reize seiner Gemahlin und verbarg ihn in deren… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Gyges — Gyges, nach der griech. Sage Günstling des lydischen Königs Kandaules, den er entweder auf Anstiften der von ihrem Gemahl verletzten Königin oder nach deren Gewinnung durch einen zauberhaften Ring ermordete. Dramatisch behandelt von Hebbel, auch… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Gyges — Gyges, König der Lyder, um 720 der Gründer der Dynastie der Meremaden, von dem die Alten viel Fabelhaftes zu erzählen wußten (der unsichtbar machende Ring des G.) …   Herders Conversations-Lexikon