Guillaume II d’Eu


Guillaume II d’Eu

Guillaume II d'Eu

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume II.

Guillaume II d’Eu (vers 1049 – 1096, Windsor), fut comte d'Eu.

Sommaire

Biographie

Il est le fils et héritier de Robert d’Eu († 1089/1093). Entre 1089 et 1093, il lui succède en tant que comte d'Eu et lord d’Hastings.

Il s'attache d'abord au duc Robert II de Normandie.[réf. nécessaire] Mais à partir de 1088, Guillaume le Roux, roi d'Angleterre, utilise les énormes revenus que lui procure son royaume pour s'attacher les services des vassaux du duc de Normandie, Robert Courteheuse, et préparer une invasion du duché. À l'été 1090, il a ainsi corrompu la majeure partie des barons de la Haute-Normandie, avec un noyau de fidèles centré sur Eu.

Pendant l’été de 1089, Robert Courteheuse assiège les châteaux d’Eu et de La Ferté[1]. En février 1091, Guillaume le Roux débarque en Normandie et s'installe au château d’Eu. Il n'y a aucun affrontement armé sérieux, et les deux frères font la paix par le traité de Caen (ou de Rouen). Par cet accord, le roi Guillaume le Roux conserve le comté aux dépens du comte Guillaume II d'Eu.

Cette ingratitude fait de son allié son pire ennemi. Si le duc Robert a eu des problèmes avec les seigneurs du nord du duché, de son côté, le roi Guillaume a les siens en Angleterre, l’année suivante, lors d’une grande révolte dont deux des chefs sont Guillaume, comte d’Eu et Robert de Montbray, un riche et puissant baron anglo-normand, comte de Northumbrie. La conspiration doit placer Étienne d'Aumale sur le trône anglais. En font partie, outre Guillaume, son cousin et administrateur de ses biens Guillaume d'Aldrie[réf. nécessaire], Robert de Montbray et Roger de Lacy[2]. Le roi lève une armée pour aller les assièger dans le château de qui se trouve à l'embouchure de la Tyne.

Après l'échec de cette rébellion, Guillaume II d'Eu nie avoir eu part à la conjuration et pour s'en justifier, il se bat en duel contre Geoffrey Baynard, ancien shérif du Yorkshire.[réf. nécessaire] Il perd ce duel judiciaire et est castré et a les yeux crevés. Il ne survit pas à ses mutilations[3]. C'est Hugues d'Avranches, comte de Chester, frère de sa femme Helisende qui demande à ce qu’il soit énucléé et castré[4],car il entretient de nombreuses maîtresses et leur fait des bâtards[réf. nécessaire].

Mariage et descendance

Guillaume II d’Eu épouse en premières noces Béatrix de Bully, née en 1064 à Tickhill (en), fille de Roger de Bully, et de Muriel Chapell. Une grande partie de la puissance de la famille Busli, originaire de Bully, terre voisine du comté d’Eu est venue de leurs liens avec les comtes d’Eu[5].

Béatrix et Guillaume II d’Eu n’héritent pas de la famille Busli. Les terres sont données à Robert II de Bellême comte de Ponthieu, vicomte d'Hiémois dans le duché de Normandie, seigneur de Bellême en France, et 3e comte de Shrewsbury en Angleterre.[réf. nécessaire] Guillaume se remarie avec Helisende de Chester ou d’Avranches, fille de Richard Goz († vers 1082), vicomte d'Avranches et d'une Emma dont l'identité n'est pas certaine. Elle est la sœur d’Hugues d'Avranches vicomte d'Avranches et 1er comte de Chester, l'un des grands barons anglo-normands d'Angleterre. Certainement de son premier mariage, Guillaume II a :

  • Henri d'Eu, l'aîné de ses enfants.
  • Guillaume d’Eu, dit Guillaume de Grandcour, chevalier qui se signale à plusieurs occasions. C’est lui qui, l'an 1124, s'étant trouvé avec Ranulph le Meschin, gouverneur d'Évreux, à l'embuscade faite à Bourgtheroude aux partisans de Guillaume Cliton, y fait prisonnier Amaury III de Montfort, comte d'Évreux. Mais, considérant que jamais le roi d'Angleterre ne lui rendra la liberté, il aime mieux, en le relâchant, s'exposer à l'indignation de ce prince, à la perte de ses biens et à l'exil.

Voir aussi

Notes et références

  1. Barlow, 1983, p. 272-273.
  2. Chronicle of Britain ISBN 1-872031-35-8
  3. Frank Barlow, « William II (c.1060–1100) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  4. C. P. Lewis, « Avranches, Hugh d', first earl of Chester (d. 1101) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004
  5. The origins of some Anglo-Norman families, By Lewis Christopher Loyd, Charles Travis Clay, David Charles Douglas, Edition: reprint, Published by Genealogical Pub. Co., 1975.
  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
Ce document provient de « Guillaume II d%27Eu ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Guillaume II d’Eu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guillaume — ist die französische Form des Namens Wilhelm; andere Schreibweise: Guilleaume. Inhaltsverzeichnis 1 Bekannte Namensträger „Guillaume“ 1.1 Mittelalterlicher Name 1.2 Vorname 1 …   Deutsch Wikipedia

  • guillaume — [ gijom ] n. m. • 1506; n. pr. ♦ Techn. Rabot servant à faire les rainures, les moulures. ♢ Outil des ravaleurs, pour gratter et nettoyer les pierres. ● guillaume nom masculin (ancien provençal guillaume, rabot) Outil de menuiserie à fût,… …   Encyclopédie Universelle

  • Guillaume — Guillaume, Charles Édouard Guillaume, G. Paul * * * (as used in expressions) Apollinaire, Guillaume Crèvecoeur, Michel Guillaume Saint Jean de Dufay, Guillaume Dupuytren, Guillaume Gide, André (Paul Guillaume) Guillaume d Auvergne …   Enciclopedia Universal

  • Guillaume — es un nombre propio de origen francés (su equivalente en español es Guillermo) que puede hacer referencia a: Charles Edouard Guillaume, físico suizo, premio Nobel de Física en 1920; Guillaume Apollinaire, escritor francés; Guillaume Bigourdan,… …   Wikipedia Español

  • GUILLAUME II — (1859 1941) empereur d’Allemagne (1888 1918) Empereur d’Allemagne et roi de Prusse, Guillaume II est le petit fils de Guillaume Ier et de Victoria d’Angleterre, et le fils de Frédéric III. Après le court règne de son père, il accède à l’Empire en …   Encyclopédie Universelle

  • GUILLAUME (G.) — GUILLAUME GUSTAVE (1883 1960) Linguiste, élève d’Antoine Meillet, Gustave Guillaume est l’auteur d’ouvrages comptant parmi les plus originaux et novateurs du XXe siècle. Il a enseigné à l’École pratique des hautes études de 1938 à 1960. Ses… …   Encyclopédie Universelle

  • Guillaume Le Bé — (* 1525 in Troyes; † 1598 in Paris) war ein französischer Stempelschneider, Schriftentwerfer, Schriftgießer und Verleger der Renaissance. Im heutigen Frankreich wird er zur Abgrenzung von seinem Namensvetter Guillaume II Le Bé als Guillaume I Le… …   Deutsch Wikipedia

  • Guillaume d’Eu — Guillaume d Eu Guillaume d Eu (vers 978 vers 1057), fut comte d Hiémois et comte d Eu. Sommaire 1 Biographie 2 Mariage et descendance 3 Voir aussi 3.1 …   Wikipédia en Français

  • Guillaume —   [gi joːm],    1) Charles Édouard, französischer Physiker schweizerischer Herkunft, * Fleurier (Kanton Neuenburg) 15. 2. 1861, ✝ Sèvres 13. 6. 1938. Nach Studien an der ETH Zürich (heute ETHZ) trat Guillaume 1883 in das Bureau International des… …   Universal-Lexikon

  • Guillaume Le Be — Guillaume Le Bé (* 1525 in Troyes; † 1598 in Paris) war ein französischer Stempelschneider, Schriftentwerfer, Schriftgießer und Verleger der Renaissance. Leben Le Bé wurde in Troyes geboren und lernte beim Buchdrucker Robert Estienne. 1545 ging… …   Deutsch Wikipedia