Guigone de salins


Guigone de salins

Guigone de Salins

Guigone de Salins (née en 1403, décédée en 1470) est la fondatrice avec son mari Nicolas Rolin, des Hospices de Beaune.

Biographie

La chapelle de l'Hôtel-Dieu de Beaune

Issue de la famille des seigneurs de Salins dans le Jura, elle épouse à 18 ans, en 1421, le chancelier de Bourgogne nommé par Philippe le Bon, Nicolas Rolin.

Elle incite son mari à faire œuvre de charité. Il bâtissent l'Hôtel-Dieu de Beaune, fondation "laïque" rare et audacieuse au XVe siècle.

Elle introduit l'art dans l'hôpital où les indigents et les pèlerins seront soignés dans le décor d'un château.

Elle est représentée sur le Polyptyque du Jugement dernier de Rogier Van der Weyden. Le carrelage de la grande salle des pauvres témoigne de l'amour de Nicolas Rolin pour Guigone : il comprend le monogramme de Rolin et sa devise : « Seulle » en référence à sa femme.

A partir de 1462, devenue veuve, elle se consacre au réconfort des malades.

Elle repose dans la chapelle de l'Hôtel-Dieu.

Source

  • Marie-Thérèse Berthier, John-Thomas Sweeney, Guigone de Salins 1403-1470, une femme de la bourgogne médiévale, Éditions de l'Armançon, 2003. ISBN 2844790615

Notes et références


  • Portail de la région Bourgogne Portail de la région Bourgogne
Ce document provient de « Guigone de Salins ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Guigone de salins de Wikipédia en français (auteurs)