Guere


Guere

Guérés

Les Guérés désignent un groupe ethnique de la Côte d'Ivoire, vivant dans la région ouest du pays, près du Libéria. Il est installé dans les départements de Bangolo, Duékoué, Guiglo et Toulepleu et vit en Eburnie depuis plus de sept siècles. Si ce peuple vit aujourd'hui principalement entre le fleuve Cavally(frontiére Liberienne),le fleuve Sassandra (à l'est) et au sud des régions des 18 montagnes,dans le passé il fut installé plus au Nord, dans l'actuel pays Dan, mais fut peu à peu contraint de se retrancher dans la forêt qui caractérise sa région,à cause principalement ,des invasions Mandingues du 17e siécle.

Les Wobés et les Guérés constituent en réalité un seul peuple, le peuple WE, divisé artificiellement par l'administration coloniale francaise.

Cependant, le terme Guéré, très couramment utilisé par les Ivoiriens et par les guérés eux-mêmes, est sujet à polémique, puisqu'il n'est qu'un terme crée par les colons lors de l'exploration puis de l'administration des regions reculées de la colonie Ivoirienne.Ce terme, comme celui de Wobé, découle en fait d'une interpretation ou d'une mauvaise compréhension de la traduction, ou bien des guides qui accompagnaient les colons ou bien des colons eux-mêmes.

Ces termes "Guéré" et "Wobé" jugés de termes coloniaux, n'ont en effet jamais existé dans la langue WE, et de ce fait ne sont jamais utilisés par les personnes agées originaires du pays WE. De nombreuses personnes originaires de cette région, jeunes ou plus agées, ne supportent par ailleurs pas qu'on les nomment Guéré ou Wobé, termes inexistants dans la langue WE, et surtout,termes absolument humiliants ne serait-ce que pour la memoire de leurs aïeuls envahis par les colons Français, à l'epoque de la conquête coloniale. Hélas,bon nombre de personnes, Wés y compris, continuent à se désigner comme guérés, signe de la marque profonde que porte encore l'Eburnie,plus d'un demi-siécle après son indépendance. D'ailleurs,de nombreux peuples de Cote d'Ivoire sont encore désignés aujourd'hui par le nom que leur à donné l'administration coloniale,il y a prés d'un siécle de cela,sans qu'une veritable politique régionale de réhabilitation soit menée.Les gouvernements succesifs en place n'ont jamais été réellement préoccupés par ce point d'honneur. Il en va de même pour de nombreux lieux,villes,departements,fleuves ivoiriens et bien sûr,le nom même du pays.

Durant la guerre civile qui à secoué le pays de 2002 à 2005,la région WE à payé un énorme tribut à cette lutte absurde et de nombreuses personnes ont peri alors que le pays We fut pratiquement livré à lui-même plus d'une année durant,à la merci des mercenaires libériens les plus barbares qui pouvaient passer allègrement la frontière,en l'absence de postes-frontières de l'armée Ivoirienne,qui fuirent tous,comme le reste des troupes censées protéger leur patrie et cette partie du pays. De ce fait,de terribles exactions ont eu lieu dans le moyen-cavalli,ce qui à poussé certains Wegnons,comme l'illustre Maho Glo Fiehi,à former des brigades d'auto-defense citoyennes,afin de sauvegarder l'integrité et l'honneur de sa region et de son pays,étant donné que ni l'armée Ivorienne qui avait desérté dans un premier temps,ni les fameuses forces tampons comme la Licorne Française,n'eurent daigné apporter une réelle aide aux campagnards de ces regions paysannes. Plusieurs femmes issues de la région We ont par ailleurs crée le site Cri de Coeur,qui est hommage vibrant,à toutes les victimes de cette guerre.

Bibliographie

  • La vie quotidienne dans un village Guéré de Alfred Schwartz paru en 1980 aux Editions Inadès


Liens externes

  • Portail de la Côte d’Ivoire Portail de la Côte d’Ivoire
Ce document provient de « Gu%C3%A9r%C3%A9s ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Guere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • guère — [ gɛr ] adv. • XIIe; gueres, guaires 1080; frq. °waigaro « beaucoup » I ♦ Vx Beaucoup, très. « Si nature ne prête un peu, il est malaisé que l art et l industrie aillent guiere [guère] avant » (Montaigne). II ♦ Mod. NE... GUÈRE : pas beaucoup,… …   Encyclopédie Universelle

  • guère — ou guères (ghê r . On n écrit guères qu en vers, suivant le besoin de la rime ou de la mesure) 1°   Adv. signifiant beaucoup, mais qui n est de nos jours employé qu avec la négation ; combinaison qui a le sens de peu. •   Je ne puis m empêcher de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Guere — (Wee) Gesprochen in Elfenbeinküste (Dix Huit Montagnes, Moyen Cavally) Sprecher 317.000 (1998–1999) Linguistische Klassifikation Niger Kongo Atlantik–Kongo Kru Westliches Kru …   Deutsch Wikipedia

  • guere — Guere, ou Gueres, et Guieres, penac. Est adverbe lequel veut tousjours estre precedé d une particule negative, et se rend en Latin diversemement, comme, Il n est gueres riches, Non admodum diues. Il n est gueres que une heure, Vix vna hora est.… …   Thresor de la langue françoyse

  • guere — GUERE, [gu]eres. adv. Pas beaucoup, peu. Il n y a guere de gents tout à fait desinteressez. il n y a gueres de bonne foy dans le monde. il n a guere d argent. il n a plus guere à vivre. il n y a guere que cela est arrivé. c est un homme qui n a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • guère — naguère …   Dictionnaire des rimes

  • guére — guère naguère …   Dictionnaire des rimes

  • guere — s. m. [Ornitologia] Ave trepadora …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • GUÈRE — ou GUÈRES Adverbe (On n écrit Guères que dans les vers, lorsqu il est nécessaire à la rime ou à la mesure.) qui s emploie toujours avec la négative, et qui signifie, Pas beaucoup, peu. Il n y a guère de gens tout à fait désintéressés. Il n y a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GUÈRE — adv. Il ne s’emploie qu’avec la particule NE pour signifier Pas beaucoup. Il n’a guère d’argent. Il n’a guère de voix. Il n’a guère dormi. Elle n’a guère moins de trente ans. Il n’est guère sage. Ce vin n’est guère bon. Vous ne venez guère nous… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.