Groupe de Haute Montagne


Groupe de Haute Montagne

Groupe de Haute Montagne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GHM.

Le Groupe de haute montagne (ou GHM) regroupe l'élite des alpinistes français et internationaux. Il a participé au mouvement de l'alpinisme sans guide.

Sommaire

Histoire du GHM

Le Groupe de haute montagne a été créé en 1919 par des membres du groupe des Rochassiers, pionniers des alpinistes parisiens allant s'entraîner dans la forêt de Fontainebleau : Paul Job, Jacques de Lépiney et Paul Chevalier. Il faisait partie du Club alpin français (CAF).

En 1927, le GHM fusionne avec le Club académique français d'alpinisme (CAFA), fondé à Paris en 1925.

En revanche, en 1930, Le GHM, qui s'adressait à élite, se sépare du Club alpin français, destiné au grand public, tout en passant un accord de collaboration avec lui. Plusieurs présidents du CAF étaient membres du GHM : Claude Deck, Lucien Devies, Jean Escarra, Jean Franco, Maurice Herzog. De même, en 1955, la revue du CAF (La Montagne) fusionne avec celle du GHM (Alpinisme) pour donner naissance à La Montagne et Alpinisme.

Le rôle du GHM

  • L'élite de l'alpinisme mondial. Le GHM a accueilli "la plupart des meilleurs alpinistes français, et de nombreux alpinistes étrangers du plus haut niveau". A la fin de 1997, le GHM comptait 253 membres, dont 45% de nationalité étrangère (selon le site Internet du GHM).
  • Le soutien d'un alpinisme français de haut niveau.

A travers son histoire, le GHM s'est attaché "à la création et au maintien d'un alpinisme français de classe internationale." On trouve ainsi des membres du GHM dans les grandes expéditions françaises à l'étranger : tentative au Hidden Peak au Karakoram (1936) dirigée par Henry de Ségogne, Annapurna (premier "8000" vaincu par Maurice Herzog et Louis Lachenal, 1950), Fitz Roy (1952), Makalu (1955), Tour de Mustagh (1956), Chacraraju (1956), Jannu (1962), Mont Huntington (1964), face nord du Huascaran (1966), Pilier ouest du Makalu (1971), etc.

  • Un rôle d'information : Le GHM est impliqué dans la rédaction de de nombreux guides, dont le célèbre guide Vallot. Il édite annuellement depuis 1955 son bulletin, "Les Annales", "véritable encyclopédie de l'histoire de l'Alpinisme en France et dans le monde". Cette publication parait depuis 2002 sous le titre Cimes.

Les présidents du GHM

  • 1919-1930 : Jacques de Lépiney
  • 1930-1937 : Henry de Ségogne
  • 1937-1939 : Jean-Antoine Morin
  • 1939-1945 : Robert Tézenas du Montcel
  • 1945-1951 : Lucien Devies
  • 1951-1956 : Maurice Herzog
  • 1956-1965 : Guido Magnone
  • 1965-1975 : Robert Paragot
  • 1975-1980 : Claude Deck
  • 1980-1984 : Benoit Renard
  • 1984-1990 : Jean-Pierre Frésafond
  • 1990-1997 : Jean-Claude Marmier
  • 1997-2000 : Yves Peysson
  • 2000-2005 : Hubert Giot
  • 2005-2009 : Leslie Fucsko
  • 2009 : Christian Trommsdorff

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Le site du GHM : [1]
  • Portail de la montagne Portail de la montagne
Ce document provient de « Groupe de Haute Montagne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Groupe de Haute Montagne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Groupe De Haute Montagne — Pour les articles homonymes, voir GHM. Le Groupe de haute montagne (ou GHM) regroupe l élite des alpinistes français et internationaux. Il a participé au mouvement de l alpinisme sans guide. Sommaire 1 Histoire du GHM …   Wikipédia en Français

  • Groupe de haute montagne — Pour les articles homonymes, voir GHM. Le Groupe de haute montagne (ou GHM) regroupe l élite des alpinistes français et internationaux. Il a participé au mouvement de l alpinisme sans guide. Sommaire 1 Histoire du GHM 2 …   Wikipédia en Français

  • Groupe de Haute Montagne — Der GHM (Groupe de Haute Montagne) ist einer der beiden wichtigen Alpenvereine Frankreichs. Er sieht sich als Verein, der die Elite der französischen und internationalen Alpinisten vereint. Inhaltsverzeichnis 1 Geschichte 2 Rolle des GHM 3… …   Deutsch Wikipedia

  • Groupe militaire de haute montagne — Le Groupe militaire de haute montagne (GMHM) a été créé en 1976 par le général Michel Thénoz, de la 27e division alpine. Portail de l’histoire militaire …   Wikipédia en Français

  • École de Haute Montagne — École militaire de haute montagne Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de Terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique… …   Wikipédia en Français

  • École de haute montagne — École militaire de haute montagne Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de Terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique… …   Wikipédia en Français

  • Ecole militaire de haute Montagne (EMHM) — École militaire de haute montagne Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de Terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique… …   Wikipédia en Français

  • École Militaire de Haute Montagne — Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de Terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique organisme militaire de formation… …   Wikipédia en Français

  • École militaire de haute montagne — Installée à Chamonix depuis 1932, l’École militaire de haute montagne est placée sous l’autorité du général commandant la formation de l’armée de terre (CoFAT). Maison mère des troupes de montagne et unique organisme militaire de formation… …   Wikipédia en Français

  • Peloton de gendarmerie de haute montagne — Les pelotons de gendarmerie de haute montagne sont des unités de la gendarmerie nationale française spécialisées dans le secours aux victimes. Sommaire 1 Présentation 2 Effectifs 3 Missions des spécialistes montagne …   Wikipédia en Français