Groupe colonial de commandos parachutistes de Madagascar


Groupe colonial de commandos parachutistes de Madagascar
Groupe colonial de commandos parachutistes de Madagascar
Insigne du GCCPM.JPG

Insigne du GCCP Madagascar

Période 1er mai 194816 janvier 1958
Pays Drapeau de France France
Branche Armée de terre
Type Troupes de marine
Rôle Infanterie parachutiste

Le groupe colonial de commandos parachutistes de Madagascar (ou GCCP M) est une unité parachutiste dissoute de l'armée française.

Sommaire

Création et différentes dénominations

Historique des garnisons, campagnes et batailles

Le GCCP de Madagascar est constitué début 1948 par la Meucon mais sa création administrative n'est effective que le 6 septembre lors de son embarquement pour Madagascar à bord du paquebot Compiègne. L'unité, qui n'est alors constituée de 135 hommes répartis en deux commandos et une STUP[1], débarque à Tamatave le 19 octobre[2].

Le GCCPM s'installe lors de son arrivée à Fort Duchesne au nord de Tananarive puis au camp d'Ampahibé dans la même région. Il se renforce en 1956 avec l'ajout de deux nouveaux commandos et une section de commandement et d'appui, puis d'une ACP[3].

L'unité est finalement dissoute le 15 janvier 1958 et donne naissance le lendemain au 5e bataillon de parachutistes coloniaux.

Traditions

Devise

Insigne

Insigne du GCCPM.JPG

L'insigne du GCCP reprend les armoiries de la ville de Tananarive où il s'était implanté : deux zébus et deux fleurs de lys sur un écu or et bleu. L'origine de l'unité, les troupes de marine, est rappelée par l'ancre d'or tandis que sa spécialité parachutiste est indiquée par les deux ailes déployées de part et d'autre du blason et le béret rouge des troupes parachutistes. Enfin, les initiales du nom de l'unité GCCPM sont inscrites sur le diamant de l'ancre de marine.

L'insigne est homologué sous le numéro G 1086 depuis le 18 février 1954.

Fanion

Le fanion de l'unité lui a été remis par le colonel Massu, commandant de la 1re DBCCP, le 30 août 1948[4].

Décorations

Chant

Chefs de corps

  • 1948 : capitaine de Pins
  • ...
  • 1951 - 1952 : capitaine Ballet
  • ...
  • 1953 - 1955 : capitaine Le Bot
  • 1955 - 1957 : capitaine Maudet
  • 1957 - 1958 : capitaine Leroy

Faits d'armes faisant particulièrement honneur à l'unité

Personnalités ayant servi au sein de l'unité

Sources et bibliographie

  • Collectif, Histoire des parachutistes français, Société de Production Littéraire, 1975.

Notes et références

  1. STUP : Section Technique des Unités Parachutistes
  2. In Histoire des parachutistes français, pages 172 et 173
  3. ACP : Antenne Chirurgicale Parachutiste
  4. In Histoires des parachutistes français, page 172

Voir aussi

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Groupe colonial de commandos parachutistes de Madagascar de Wikipédia en français (auteurs)