Groupe Concours Polytechniques


Groupe Concours Polytechniques

Le groupe concours polytechniques rassemble 33 écoles d'ingénieurs françaises publiques recrutant après 2 ans d'études post-bac.

Sommaire

Historique

Création

La création des écoles nationales supérieures d'ingénieurs (ENSI) date du lendemain de la Seconde Guerre mondiale. En 1947, un décret[1] oblige les instituts créés à partir la fin du XIXe siècle au sein des universités pour former des ingénieurs, à se transformer en école nationale supérieure d'ingénieurs. La durée de la formation dans ces écoles fut alors fixée à 3 ans, sanctionné par un titre d'ingénieur diplômé, et le recrutement fut organisé par le biais d'un concours commun.

Le 27 mars 1948, les six premières élues furent[2] :

Il n’existe alors plus d'instituts d'université qui délivrent un diplôme d'ingénieur en dehors des ENSI[11].

Première restructuration

En 1954, après restructuration, changements de nom et de statuts de nombreux instituts universitaires de formation d'ingénieurs, on compte 16 ENSI:[réf. nécessaire]

Deuxième restructuration

En 1969, suite à la Loi Faure, les écoles changent de statut[12]. Certaines écoles sont transformées en Unités d'enseignement et de recherche (composante d'une université, équivalent des UFR actuelles):

Dans le même temps d'autres écoles deviennent une UER dans un Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel rattaché à une université.

Enfin d'autres seront regroupées dans une nouvelle structure, au statut d'EPCSCP, les instituts nationaux polytechniques:

sont regroupées dans l'institut polytechnique de Grenoble.

sont regroupées dans l'institut national polytechnique de Lorraine.

sont regroupés dans l'institut national polytechnique de Toulouse.

Autres évolutions

En 1984, la Loi Savary propose deux nouveaux statuts :

  • celui d’école interne à un université (article 33, aujourd'hui article L713-9 du Code de l'éducation);
  • celui d’établissement autonome rattaché à une université (article 43, aujourd'hui L-719-10 du code de l’éducation).

Les écoles vont donc évoluer vers l’un ou l’autre de ces statuts.

En 2011, après avoir changé de nom et été intégré au sein du groupe ENSTA, l'ENSTA Bretagne quitte le groupe CCP pour recruter sur concours commun des écoles des mines[13].

Les écoles

Les écoles du groupe concours polytechnique sont pour la plupart des anciennes écoles nationales supérieures d'ingénieur. Leurs diplômes sont reconnus par la CTI. Leurs spécialités sont multiples parmi celles de la physique et de la chimie (mécanique, électronique, informatique, physique appliquée, télécommunications, génie industriel, chimie, génie chimique). La durée des études est de 3 ans, on y accède par les Concours communs polytechniques. On peut aussi y entrer par admission sur titre et, depuis peu, par des cycles préparatoires intégrés (prépa Gay Lussac, Cycle préparatoire polytechnique ... ).

Liste des écoles

Il existe 33 écoles dans de groupe[14] dont les statuts sont très différents.


École Ville Statut
École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques de Besançon Besançon Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université de Besançon[15]
École nationale supérieure de chimie, de biologie et de physique Bordeaux École interne de l’Institut polytechnique de Bordeaux
École nationale supérieure d'électronique, informatique, télécommunications, mathématiques et mécanique de Bordeaux Bordeaux École interne de l’Institut polytechnique de Bordeaux
École nationale supérieure d'ingénieurs de Bourges Bourges Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université d’’Orléans[16]
École nationale supérieure d'ingénieurs de Caen Caen Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université de Caen[15]
École nationale supérieure de chimie de Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université Clermont-Ferrand-II[15]
Institut supérieur d'informatique, de modélisation et de leurs applications Clermont-Ferrand École interne de l’université Clermont-Ferrand-II[17]
École nationale supérieure de physique, électronique et matériaux (Phelma) Grenoble École interne de l’institut polytechnique de Grenoble
École internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux (Pagora) Grenoble École interne de l’institut polytechnique de Grenoble
École nationale supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement Grenoble École interne de l’institut polytechnique de Grenoble
École nationale supérieure d'informatique et de mathématiques appliquées de Grenoble Grenoble École interne de l’institut polytechnique de Grenoble
École nationale supérieure en systèmes avancés et réseaux Valence École interne de l’institut polytechnique de Grenoble
École nationale supérieure de chimie de Lille Lille Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université Lille-II[15]
École supérieure chimie physique électronique de Lyon Lyon École privée rattachée à l’université Lyon-I[18]
École nationale supérieure de chimie de Montpellier Montpellier Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université Montpellier-II[15]
École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse Mulhouse École interne de l’université de Mulhouse[17]
École nationale supérieure d'électricité et de mécanique Nancy École interne de l’institut national polytechnique de Lorraine[17]
École nationale supérieure de géologie Nancy École interne de l’institut national polytechnique de Lorraine[17]
École nationale supérieure des industries chimiques Nancy École interne de l’institut national polytechnique de Lorraine[17]
École nationale supérieure de chimie de Paris Paris Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université Paris-VI[15]
Institut supérieur de mécanique de Paris (SUPMECA) Paris et Toulon Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel
École nationale supérieure en génie des technologies industrielles Pau École interne de l’université de Pau[17]
École nationale supérieure de mécanique et d'aérotechnique de Poitiers Poitiers Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université de Poitiers[15]
École nationale supérieure d'ingénieurs de Poitiers Poitiers École interne de l’université de Poitiers[17]
École nationale supérieure de chimie de Rennes Rennes Établissement public à caractère administratif rattaché à l’université de Rennes-I[15]
École européenne de chimie, polymères et matériaux Strasbourg École interne de l’Université de Strasbourg[17]
École nationale supérieure de physique de Strasbourg Strasbourg École interne de l’Université de Strasbourg[17]
École nationale de l'aviation civile Toulouse Établissement public à caractère administratif
École nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications Toulouse École interne de l’institut national polytechnique de Toulouse[17]
École nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques Toulouse École interne de l’institut national polytechnique de Toulouse[17]
Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace Toulouse Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (Grand établissement)
École nationale supérieure d'ingénieurs en informatique automatique mécanique énergétique électronique Valenciennes École interne de l’université de Valenciennes[17]


Annexes

Notes et références

  1. Décret n°47-204 du 16 janvier 1947 relatifs aux écoles nationales supérieures d'ingénieurs version scannée sur Légifrance
  2. Présentation de l'ENSMA sur ensma.fr. Consulté le 12 octobre 2009
  3. Décret du 27 mars 1948 relatif à l'école nationale supérieure d'électrochimie et d'électrométallurgie de Grenoble
  4. Décret du 27 mars 1948 relatif à l'école nationale supérieure d'électrotechnique et d’hydraulique de Grenoble
  5. Décret du 27 mars 1948 relatif à l'école nationale supérieure d'électricité et de mécanique de Nancy
  6. Décret du 27 mars 1948 relatif à l'École nationale supérieure de géologie appliquée et de prospection minière de Nancy
  7. Décret du 27 mars 1948 relatif à l'École nationale supérieure des industries chimiques de Nancy
  8. Décret du 27 mars 1948 relatif à l'École nationale supérieure de mécanique de Nantes
  9. Décret du 27 mars 1948 relatif à l'école nationale supérieure de Paris
  10. Décret du 27 mars 1948 relatif à l'École nationale supérieure de mécanique et d'aérotechnique de Poitiers
  11. Décret n°49-879 du 4 juillet 1949 modifiant le décret n°47-204 du 16 janvier 1947 relatifs aux écoles nationales supérieures d'ingénieurs version scannée sur Légifrance
  12. Décret n°69-930 du 14 octobre 1969 portant application aux instituts de facultés ou d'université préparant à un diplôme d'ingénieur de la loi n°68-978 du 12 novembre 1968 Version scannée sur légifrance
  13. Modalités de recrutement, ENSTA Bretagne
  14. Les écoles du groupe concours polytechnique sur Concours communs polytechniques. Consulté le 12 octobre 2009
  15. a, b, c, d, e, f, g et h Décret n°86-640 du 14 mars 1986 fixant les règles d'organisation et de fonctionnement de certaines écoles d'ingénieurs rattachées à un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel et décret n°86-641 du 14 mars 1986 portant création et rattachement d'établissements publics à caractère administratif à un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel
  16. Décret n°2002-1290 du 23 octobre 2002 portant rattachement de l'École nationale supérieure d'ingénieurs de Bourges à l'université d'Orléans
  17. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Décret n°85-1243 du 26 novembre 1985 portant création d'instituts et d'écoles internes dans les universités et les instituts nationaux polytechniques
  18. Décret n° 2009-534 du 12 mai 2009 portant rattachement de l'École supérieure de chimie-physique-électronique de Lyon à l'université Lyon-I

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Groupe Concours Polytechniques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Concours Communs Polytechniques — Les Concours communs polytechniques (dits CCP) ne doivent pas être confondus avec l’École polytechnique ou les écoles du réseau Polytech. Les Concours communs polytechniques sont des concours d’entrée dans certaines écoles d ingénieurs françaises …   Wikipédia en Français

  • Concours communs polytechniques — Les concours communs polytechniques ne doivent pas être confondus avec le concours de l École polytechnique (France) ou avec les écoles du réseau Polytech. Les concours communs polytechniques (CCP) sont des concours d’entrée dans certaines écoles …   Wikipédia en Français

  • Groupe Centrale — Quatre écoles du Groupe des Écoles Centrales Le Groupe des Écoles Centrales, appelé précédemment Intergroupe des Écoles Centrale , est un groupe d’écoles d’ingénieurs créé en 1990 associant : l’École Centrale de Paris, l’École centrale de… …   Wikipédia en Français

  • Concours E3a — En France, le Concours e3a[1] est un concours commun d accès à certaines écoles d ingénieurs. Il est ouvert aux élèves des classes préparatoires scientifiques. Ce concours a été créé par l École nationale supérieure d arts et métiers (Arts et… …   Wikipédia en Français

  • Concours ENSAM-ESTP-EUCLIDE-ARCHIMEDE — Concours e3a En France, le Concours e3a[1] est un concours commun d accès à certaines écoles d ingénieurs. Il est ouvert aux élèves des classes préparatoires scientifiques. Ce concours a été créé par l École nationale supérieure d arts et métiers …   Wikipédia en Français

  • Concours commun Euclide — Concours e3a En France, le Concours e3a[1] est un concours commun d accès à certaines écoles d ingénieurs. Il est ouvert aux élèves des classes préparatoires scientifiques. Ce concours a été créé par l École nationale supérieure d arts et métiers …   Wikipédia en Français

  • Concours Centrale-Supelec — Concours Centrale Supélec Le concours Centrale–Supélec est, avec ceux de l’École polytechnique, de la banque Mines Ponts,et des Écoles Normales Supérieures (ENS), l’un des concours les plus sélectifs pour l entrée dans les écoles d ingénieurs… …   Wikipédia en Français

  • Concours commun Centrale-Supélec — Concours Centrale Supélec Le concours Centrale–Supélec est, avec ceux de l’École polytechnique, de la banque Mines Ponts,et des Écoles Normales Supérieures (ENS), l’un des concours les plus sélectifs pour l entrée dans les écoles d ingénieurs… …   Wikipédia en Français

  • Groupe des Écoles centrales — Pour les articles homonymes, voir École centrale et École centrale (Révolution française). Groupe Centrale Nom original Groupe des Écoles centrales Informations Fondation 1990 Type …   Wikipédia en Français

  • Concours Centrale-Supélec — Le concours Centrale–Supélec est, avec ceux de Polytechnique ENS ESPCI, de Mines Ponts et du concours communs polytechniques l’un des concours pour l entrée dans les écoles d ingénieurs françaises (habituellement surnommées « grandes… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.