Grimoald II


Grimoald II

Grimoald II ou Grimoald de Herstal († 714) est un noble franc de la famille des Arnulfiens, fils de Pépin de Herstal, maire des palais d'Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne, et de Plectrude. Il est maire du palais de Neustrie de 695 à 714, de Bourgogne de 700 à 714 et duc de Champagne et de Bourgogne de 708 à 714.

Sommaire

Biographie

En 695, à la mort de Nordebert, maire du palais de Neustrie installé par Pépin, Grimoald est nommé par son père pour lui succéder[1]. En 700, son père le nomme également maire du palais de Bourgogne. Enfin, à la mort de son frère aîné Drogon, Pépin le Jeune lui transmet ses charges, celles de duc de Champagne et des Bourguignons[2].

Le 13 décembre 710, il est nommé comme témoins dans une donation faite par le roi Childebert IV en faveur de l'abbaye de Saint-Denis. Son père le désigne ensuite pour lui succéder[2].

En avril 714, alors qu'il était en train de prier sur le tombeau de saint Lambert à Liège, il fut assassiné par un Frison païen du nom de Rangar[1],[2]. À moins que l'assassinat se soit déroulé sur la route au retour de Liège, comme l'affirme Pierre Riché[3].

Unions et enfant

Selon le Liber Historiae Francorum, Grimoald a d'abord eu un fils illégitime, Théodebald, d'une concubine. Puis, après une victoire contre les Frisons, en 711, son père Pépin signe la paix avec Radbod, duc des Frisons, lequel refuse de se convertir au christianisme, mais accepte que sa fille Theudesinde se fasse baptiser et épouse Grimoald[1],[2],[4].

Généalogie

Arnulf
(v. 582 † 641)
évêque de Metz
 
Dode
 
Pépin de Landen
(v.580 † 640)
maire du palais
 
Itta
(† 652)
abbesse de Nivelles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ansegisel
(† entre 648 et 669)
domestique
 
 
 
 
 
Begga
(v.620 † 693)
 
 
 
Hugobert
sénéchal
 
Irmine
abb. Oeren
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pépin de Herstal
(v.645 † 714)
maire de palais
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Plectrude
 
 
Radbod
(† 719)
duc des Frisons
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ne
concubine
 
Grimoald II
(† 714)
maire du palais
 
 
 
 
 
 
 
 
Theudesinde
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Théodebald
(† 741)
maire du palais
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et références

  1. a, b et c Settipani 1993, p. 163-4.
  2. a, b, c et d Merovingian Nobility.
  3. Riché 1983, p. 43.
  4. Riché 1983, p. 40.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Foundation for Medieval Genealogy : Grimoald

Bibliographie



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grimoald II de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grimoald — Ier Arnulfiens et Pépinides origine des Arnulfiens Arnulf Ansegisel Maires du Palais Pépin l Ancien (615 629) Grimoald (650 661) Pépin le Jeune (679/687 …   Wikipédia en Français

  • Grimoald — (auch: Grimwald oder Grimowald) ist ein männlicher germanischer Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Personen namens Grimoald 3 Varianten 4 Quellen …   Deutsch Wikipedia

  • Grimoald — Grimoald, Grimald, Grimoart, Grimwald, Grimuald, or Grimbald may refer to: *Grimoald I of Benevento, duke of Benevento (651 662) and king of the Lombards (662 677) *Grimoald II of Benevento, duke of Benevento (677 680) *Grimoald III of Benevento …   Wikipedia

  • Grimoald — Grimoald, I. Herzog von Baiern: 1) G., zweiter Sohn Theodos II., erhielt 702 bei der Theilung seines Vaters das baierische Oberland u. st. 725, s.u. Baiern (Gesch.) I. II. Herzöge von Benevent: 2) G. I., Sohn des Herzogs Gisulf von Friaul, folgte …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Grimŏald — Grimŏald, 1) Sohn Pippins des ältern, wurde drei Jahre nach seines Vaters Tode, 642, Majordomus in Austrasien, suchte nach dem Tode des Königs Sigbert seinen eignen Sohn Childebert 656 auf den Thron zu erheben, wurde jedoch vom Adel gestürzt und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Grimoald — (c. 615 c. 657)    Early leader of what became the Carolingian dynasty. Grimoald s ambition nearly destroyed the family and sent it to the political wilderness until its restoration to power by Grimoald s nephew, Pippin II of Herstal. The son of… …   Encyclopedia of Barbarian Europe

  • Grimoald — ▪ Merovingian official died 656, Paris       Carolingian mayor of the palace of Austrasia.       Grimoald succeeded his father, Pippin I of Landen, in 643 and for 13 years served under King Sigebert III. But, when the latter died in 656, Grimoald …   Universalium

  • Grimoald — I Grimoald,   fränkischer (austrasischer) Hausmeier (seit 642/643), ✝ (hingerichtet) Paris etwa 662; Sohn Pippins des Älteren, ließ 656 beim Tod König Sigiberts III. von Austrasien seinen eigenen Sohn Childebert zum König erheben (»Staatsstreich… …   Universal-Lexikon

  • Grimoald (Langobarde) — Grimoald, auch: Grimuald, Grimwald, (* um 600; † 671) war von 647 bis 662 Herzog von Benevent und in den Jahren 662 bis 671 König der Langobarden. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 1.1 Herkunft und Jugend 1.2 Ehen und Nachkommen …   Deutsch Wikipedia

  • Grimoald, Prince of Bari — Grimoald Alferanites was the prince of Bari from 1121 to 1132. After a civil war broke out in Bari, Risone, the archbishop of the city, was murdered (1117) and the princess of Taranto, Constance of France, was imprisoned at Giovinazzo (1119) by… …   Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.