Grimoald


Grimoald

Grimoald Ier

Arnulfiens et Pépinides

Maires du Palais

Carolingiens


Grimoald Ier[1] (né vers 615 - tué en 657) est un fils de Pépin l'Ancien et d'Itte Idoberge. Il est maire du palais d'Austrasie de 640 à 657.

Sommaire

Biographie

En 639, à la mort du roi Dagobert Ier, Pépin l'Ancien redevient maire du palais d'Austrasie sur la demande du roi d'Austrasie Sigebert III. La première mission que lui confie le nouveau roi est de se rendre à Compiègne pour récupérer la part du trésor royal, détenu par la reine mère, qui revient à l'Austrasie. Pépin l'Ancien s'acquitte de la mission, mais meurt peu après son retour, en 640[2].

Grimoald, devenu le chef du lignage pépinide, tente de succéder alors à son père, mais cette succession lui est contestée par Otton, le précepteur de Sigebert, qui devient alors maire du palais[1]. Grimoald est cependant à la tête de nombreux domaines depuis la Frise jusqu'à l'Austrasie[3]. Peu après, Radulf (en), que Dagobert Ier avait nommé duc de Thuringe en 633, se révolte contre le roi d'Autrasie. Sigebert III, accompagné de Grimoald et du duc Adalgisel, part en expédition contre Radulf, mais son armée est écrasée et il doit reconnaître l'indépendance de la Thuringe[4]. Au cours de la défaite, le roi est sauvé par Grimoald et, pour sceller leur amitié, le roi fait assassiner Otton par le duc d'Alémanie Leutharius pour confier la mairie du palais à Grimoald[3].

Afin d'accroître son pouvoir, Grimoald consacre une partie de ses biens à fonder des monastères et à y placer des parents et des proches, afin de se ménager un clergé favorable. C'est ainsi que Didier, évêque de Cahors le qualifie en 643 de rector regni (« gouverneur du royaume »)[5].

Selon l'auteur du Liber Historiae Francorum[6], en 652, désespérant de ne pas avoir d'enfant, Sigebert III accepte d'adopter comme successeur un fils de Grimoald qu'il rebaptise Childebert. Mais la reine, Chimnechilde, met ensuite au monde un fils qui est nommé Dagobert et Sigebert confie l'éducation de Dagobert à Grimoald. A la mort de Sigebert, Grimoald fait tondre Dagobert et le confie à Didon, évêque de Poitiers, qui envoie le jeune prince en Irlande. Childebert l'Adopté monte alors sur le trône austrasien[7],[8]. Mais Clovis II, roi de Neustrie, et son maire du palais Erchinoald refusent d'accepter l'usurpation, attirent le père et le fils en Neustrie et les font arrêter et décapiter[9].

Ces évènements constituent une histoire encore admise par la majorité des historiens, mais en 1987 l'historien Richard Gerberding en souligne quelques invraisemblances : il paraît curieux qu'en 652, c'est à dire âgé de 22 ans, le roi craigne de ne pas pouvoir avoir d'enfant. Ensuite, il est étonnant qu'aucun des grands du royaume d'Austrasie ne se soit prononcé en faveur de Dagobert II à la mort de Sigebert III, ce qui leur aurait permis de se débarrasser de Grimoald et d'accéder au pouvoir[10]. De plus, Grimoald et Childebert n'ont pas été tués en même temps, mais leur mort est espacée de cinq ans[1]. L'historien Matthias Becher[11] a depuis analysé cette période et constaté qu'aucun document contemporain ne conteste la qualité de mérovingien à Childebert. Ce n'est qu'un siècle plus tard que le Liber.. relate cette histoire et cent cinquante ans plus tard, sous le règne de Charlemagne, que l'on voit dans les chartes les formules Childebertus adoptivus filius Grimoald(i) (= « Childebert fils adoptif de Grimoald ») ou Childebertus i(d est) adoptivus Grimoaldus (= « Childebert c'est à dire l'adoptif de Grimoald »)[12].

Il faudrait plutôt considérer que Childebert soit plutôt un fils de Sigebert III lequel, craignant l'ambition de son frère Clovis II après sa mort, confia son fils à Grimoald afin de le protéger. Pour une raison inconnue[13], Grimoald fait tondre et exiler Dagobert II et monter Childebert sur le trône. Il est tué ou exécuté peu après[12].

Mariage et enfants

Le nom de l'épouse de Grimoald reste inconnue[14]. Grimoald a eu comme enfants :

Généalogie

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pépin de Landen
(† 640)
maire du palais
 
 
 
Itte Idoberge
(† 652)
abbesse
Nivelles
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Grimoald
(v.615 † 657)
maire du palais
 
Gertrude
(v.625 † 659)
abbesse Nivelles
 
Begga
(† 693)
x Ansegisel
domestique
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Childebert l'Adopté
(† 662)
roi d'Austrasie
 
Vulfetrude
(† 669)
abbesse Nivelles
 
 
 

Carolingiens

Notes et références

  1. a , b  et c Grimoald sur le site de la Fondation pour la généalogie médiévale
  2. Riché 1983, p. 29.
  3. a  et b Riché 1983, p. 30.
  4. Settipani 1993, p. 105.
  5. Riché 1983, p. 31.
  6. un auteur pro-neustrien.
  7. Riché 1983, p. 33.
  8. Settipani 1993, p. 106-7.
  9. Riché 1983, p. 34.
  10. .(en) Richard Gerberding, The rise of the carolingiens and the Liber Historiae Francorum, Oxford, 1987, p. 49 
  11. (de) Matthias Becher, Der sogenannte Staatsstreich Grimoalds. Versuch einer Neubewertung, 1993 .
  12. a  et b Settipani 1993, p. 107.
  13. peut-être pour ne pas devoir partager l'Austrasie, ou parce que Dagobert a été confié à une autre faction.
  14. Selon Pierre Riché, elle serait tombée après la mort de Grimoald au mains de Chrotbert ou Frodebert, futur évêque de Tours, qui la fait enfermer dans un couvent, face à son refus de l'épouser
  15. Voir plus haut et l'article Childebert III l'Adopté.

Annexes

Bibliographie

  • Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Hachette, coll. « Pluriel », Paris, 1983 (réimpr. 1997), 490 p. (ISBN 2-01-278851-3), p. 29-34 
  • Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), éd. Patrick van Kerrebrouck, 1993 (ISBN 2-9501509-3-4) 

Inspiration littéraire

  • Nathalie Stalmans, La Conjuration des Fainéants, Terre de brume, 2008 (ISBN 9782843623899) .
  • Portail du Moyen Âge ancien Portail du Moyen Âge ancien
Ce document provient de « Grimoald Ier ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grimoald de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grimoald — (auch: Grimwald oder Grimowald) ist ein männlicher germanischer Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Personen namens Grimoald 3 Varianten 4 Quellen …   Deutsch Wikipedia

  • Grimoald — Grimoald, Grimald, Grimoart, Grimwald, Grimuald, or Grimbald may refer to: *Grimoald I of Benevento, duke of Benevento (651 662) and king of the Lombards (662 677) *Grimoald II of Benevento, duke of Benevento (677 680) *Grimoald III of Benevento …   Wikipedia

  • Grimoald II — ou Grimoald de Herstal († 714) est un noble franc de la famille des Arnulfiens, fils de Pépin de Herstal, maire des palais d Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne, et de Plectrude. Il est maire du palais de Neustrie de 695 à 714, de Bourgogne de …   Wikipédia en Français

  • Grimoald — Grimoald, I. Herzog von Baiern: 1) G., zweiter Sohn Theodos II., erhielt 702 bei der Theilung seines Vaters das baierische Oberland u. st. 725, s.u. Baiern (Gesch.) I. II. Herzöge von Benevent: 2) G. I., Sohn des Herzogs Gisulf von Friaul, folgte …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Grimŏald — Grimŏald, 1) Sohn Pippins des ältern, wurde drei Jahre nach seines Vaters Tode, 642, Majordomus in Austrasien, suchte nach dem Tode des Königs Sigbert seinen eignen Sohn Childebert 656 auf den Thron zu erheben, wurde jedoch vom Adel gestürzt und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Grimoald — (c. 615 c. 657)    Early leader of what became the Carolingian dynasty. Grimoald s ambition nearly destroyed the family and sent it to the political wilderness until its restoration to power by Grimoald s nephew, Pippin II of Herstal. The son of… …   Encyclopedia of Barbarian Europe

  • Grimoald — ▪ Merovingian official died 656, Paris       Carolingian mayor of the palace of Austrasia.       Grimoald succeeded his father, Pippin I of Landen, in 643 and for 13 years served under King Sigebert III. But, when the latter died in 656, Grimoald …   Universalium

  • Grimoald — I Grimoald,   fränkischer (austrasischer) Hausmeier (seit 642/643), ✝ (hingerichtet) Paris etwa 662; Sohn Pippins des Älteren, ließ 656 beim Tod König Sigiberts III. von Austrasien seinen eigenen Sohn Childebert zum König erheben (»Staatsstreich… …   Universal-Lexikon

  • Grimoald (Langobarde) — Grimoald, auch: Grimuald, Grimwald, (* um 600; † 671) war von 647 bis 662 Herzog von Benevent und in den Jahren 662 bis 671 König der Langobarden. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 1.1 Herkunft und Jugend 1.2 Ehen und Nachkommen …   Deutsch Wikipedia

  • Grimoald, Prince of Bari — Grimoald Alferanites was the prince of Bari from 1121 to 1132. After a civil war broke out in Bari, Risone, the archbishop of the city, was murdered (1117) and the princess of Taranto, Constance of France, was imprisoned at Giovinazzo (1119) by… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.