Grime

Grime
Grime
Origines stylistiques Dubstep
Crunk
Drum and bass
Cold wave
UK Garage
Dancehall
Origines culturelles Londres, Drapeau d'Angleterre Angleterre
Début des années 2000
Instrument(s) typique(s) Basse
Synthétiseurs
Popularité Underground

Genre(s) dérivé(s) Electro-grime
Grindie
Scènes régionales Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Voir aussi Dizzee Rascal

Le grime (littéralement crasse en français) est une musique urbaine apparue à Bow, Londres, en Angleterre au début des années 2000, d'abord comme un développement du UK garage, du dancehall et du hip-hop[1].

Sommaire

Style Musical

Le Grime est caractérisé par de complexes breakbeats de 2-step, situés en général autour de 140 à 180 battements par minute et construit à partir de "différents" sons[1]. Le style du Grime s'inspire de nombreux genres dont le Uk garage, le dancehall et le hip hop. Les paroles et la musique combinent des éléments électroniques futuristes et de sombres et gutturales lignes de basse.

Selon Sasha Frere-Jones, journaliste au New Yorker, le grime a développé un son féroce en "distillant" les rythmes à un style minimal créant un son instable, décentré. Alors que le hip hop est par essence une musique de danse, l'auteur défend que "le grime sonne comme s'il avait été fait pour une salle de boxe, une où les lutteurs devraient donner le maximum de coups dans le minimum d'espace"[2]. Elle ajoute que le grime se démarque également du hip hop américain par ses influences jamaïcaines et caribéennes. Writer Hattie Collins va dans le même sens en ajoutant à l'analyse les influences punk et Drum and bass. On le considère également apparenté au dubstep et au sublow.

Le grime est un style de rap, caractérisé par la présence de MC et des voix dont le flow est généralement plus proche du rap Dirty south[3].

Histoire du Grime

Partis du speed garage puis du bashment et du 2 step, les jeunes d'East London (stand up) ont pris le relais du So solid crew en durcissant l'influence 2 step pour en faire un truc qui leur correspondrait plus. À la différence de la drum’n’bass et du UK garage, le grime est avant tout un courant qui met en avant les MC’s[4].

La suite, c'est la naissance d'une armée de crews créant le buzz à partir de mix-tapes pirates, white-labels, clashs et autres piques verbales ou non (cf Dizzee vs So solid) sur Londres et sa province (il ne faut pas négliger la propension des journalistes anglophones à "créer" le "buzz" ).

Parmi les légendes urbaines les plus connues, on peut citer Roll deep qui est un peu le "Wu-tang" du grime (Wiley, Danny weed, Dizzee anciennement), Ruff sqwad et leur compilation Guns'n'roses, Black ops de Jon E. Cash, Aftershock, More fire crew, East connection ou N.A.S.T.Y. crew (Demon, Ghetto, Kano etc).

Artistes Grime

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grime de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»