Gregor Strasser


Gregor Strasser
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Strasser.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Otto Strasser.
Gregor Strasser en 1928.
Gregor Strasser

Gregor Strasser, né à Geisenfeld (Allemagne) le 31 mai 1892 et mort assassiné à Berlin le 30 juin 1934, est un homme politique allemand.

Sommaire

Biographie

Strasser fut l'un des leaders du NSDAP-Nord (Parti national-socialiste des travailleurs allemands). Il incarna, avec son frère Otto Strasser, l'aile « gauche » du parti nazi allemand.

Formation et services militaire

Gregor Strasser et son jeune frère Otto sont nés dans la famille d'un officier de justice catholique bavarois. Il a fréquenté le lycée local (école secondaire) et après ses derniers examens a fait son apprentissage en tant que pharmacien dans le village de Basse-Bavière de Frontenhausen à partir de 1910 jusqu'en 1914. En 1914, il a commencé à étudier la pharmacie à l'Université Ludwig Maximilian de Munich, mais, engagé volontaire dans l'armée impériale, suspend ses études la même année . Strasser prend part à la Première Guerre mondiale, atteignant le grade de premier lieutenant, et est décoré de la Croix de Fer, de deuxième puis de première classes.

En 1918, il reprend ses études à la Friedrich-Alexander Universitat de Nuremberg, et en 1919 il rejoint le corps-franc de droite dirigée par Franz Ritter von Epp (1868-1932) avec son frère Otto. Il passe avec succès son examen d'Etat la même année, et en 1920 commence à travailler comme pharmacien à Landshut. Strasser, crée et commande le Sturmbataillon Niederbayern, dans lequel Heinrich Himmler sert comme adjudant. En mars 1920, ce corps-franc participe au Putsch de Kapp qui échoue. Pendant ce temps, son frère Otto commande un Rote Hundertschaft socialiste pour lutter contre le coup d'état de cette droite "réactionnaire" .

Ascension et rôle dans le parti nazi

Gregor Strasser devient membre NSDAP en 1920. Après le putsch de la brasserie en 1923, il prend les commandes du Mouvement national-socialiste de la liberté allemande (l'appellation "NSDAP" avait été interdite) avec le général Ludendorff. Ce mouvement devient le second parti local de Bavière en 1924 et obtient 32 sièges au Reichstag. Strasser devient ainsi député. Quand Hitler sort de prison en décembre 1924, il nomme Strasser chef de la propagande du Parti et lui confie la mission d'asseoir le national-socialisme à Berlin. Strasser accepte et participe à de nombreux meetings dans la capitale. Il y crée un journal, le "Berliner Arbeiterzeitung", qui sera dirigé par son frère Otto. Dans la même période il nomme Joseph Goebbels comme son secrétaire particulier.

Les relations avec Hitler 1925-1928

Strasser se montre très efficace et devient rapidement une menace pour l'autorité de Hitler au sein du parti. En outre, leurs convictions politiques divergent : Strasser accorde beaucoup plus d'importance à la composante "socialiste" du national-socialisme qu'Hitler. Fin 1925, un incident éclate entre le n°1 et le n°2 du parti. A cette époque, les sociaux-démocrates proposent de confisquer au nom de la République les grands domaines et les biens des membres des familles royales et princières déposées. La question doit être tranchée par un référendum. Strasser, soutenu par Goebbels, propose de s'unir avec les communistes pour voter en faveur de cette mesure. Hitler est furieux car il avait promis aux grands industriels qui financent son Parti de combattre les communistes. La proposition de Strasser est à ses yeux ni plus ni moins un acte de trahison. Le 14 février 1926, Hitler riposte en convoquant un conseil des dirigeants nazis à Bamberg. Ce conseil avait consciemment été placé un jour de semaine pour que la plupart des nazis du Nord — pour la plupart des sympathisants de Strasser — ne puissent y participer.

En mars, Strasser a un accident de voiture. Hitler, en gage de réconciliation, lui rend une visite surprise alors qu'il se repose dans sa maison de Landshut. Strasser, isolé, finit par s'aligner sur la ligne de conduite édictée par Hitler, non sans avoir obtenu l'exclusion de Esser de la direction nationale du NSDAP.

En avril de la même année, Goebbels, fasciné par le tribun, se rapproche de Hitler, qu'il ne quittera plus jusqu'au bunker de Berlin. Strasser est aussi appelé à la direction du parti en qualité de chef de la propagande.

On comptait Heinrich Himmler parmi ses secrétaires.

Entre septembre 1926 et la fin de 1927, Strasser rationalise et coordonne les activités de propagande. Il permet ainsi d'unifier le NSDAP jusque-là divisé. Il fait porter le gros de ses efforts sur le prolétariat urbain alors que Hitler lui visait plus l'électorat petit-bourgeois et paysan plus enclin à l'antisémitisme.

En 1928, Himmler remplace Strasser au poste de chef de la propagande du Parti.

L'assassinat de Strasser

En 1934, Hitler accuse Strasser d'avoir planifié avec Ernst Röhm un putsch visant à le renverser. Il est emprisonné et finalement assassiné le 30 juin 1934 par la Gestapo de Berlin, lors de la nuit des Longs Couteaux.

Article connexe

Notes et références

  • Peter D. Stachura, Gregor Strasser and the Rize of Nazism, Allen & Unwin, 1983, XIV + 178 p. (ISBN 0-04-943027-0) 



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gregor Strasser de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gregor Strasser — (1928), Aufnahme aus dem Bundesarchiv Gregor Strasser, andere Schreibweise auch Straßer (* 31. Mai 1892 in Geisenfeld; † 30. Juni 1934 in Berlin) war ein deutscher Politiker (NSDAP) …   Deutsch Wikipedia

  • Gregor Strasser — Nacimiento 31 de …   Wikipedia Español

  • Gregor Strasser — Infobox Film name = Gregor Strasser image size = 180px caption = Nazi Reichsorganisationsleiter (Reich Organization Führer)Gregor Strasser (also Straßer, see ß) (May 31, 1892 ndash; June 30, 1934) was a politician of the German Nazi Party (NSDAP) …   Wikipedia

  • Gregor Straßer — Gregor Strasser (1928), Aufnahme aus dem Bundesarchiv Gregor Strasser, andere Schreibweise auch Straßer (* 31. Mai 1892 in Geisenfeld; † 30. Juni 1934 in Berlin) war ein deutscher Politiker der NSDAP …   Deutsch Wikipedia

  • STRASSER (G.) — STRASSER GREGOR (1892 1934) Membre du parti nazi (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei, Parti ouvrier allemand national socialiste) dès 1920, Gregor Strasser en est le leader à Berlin. Il participe au putsch de Munich des 8 et 9… …   Encyclopédie Universelle

  • Strasser — bzw. Straßer ist der Familienname folgender Personen: André Strasser (* 1947), Schweizer Geowissenschaftler Annette Strasser (* 1981), deutsche Schauspielerin Arthur Strasser (1854–1927), österreichischer Bildhauer Benjamin Strasser (1888 1955),… …   Deutsch Wikipedia

  • Strasser — may refer to: *The Strasser brothers, leaders of the Nazi Party **Gregor Strasser (1892 1934) **Otto Strasser (1897 1974) **Strasserism ( left wing Nazism) *Charlot Strasser (1884 1950), suisse psychiatrist and writer *David Strasser, Beaker… …   Wikipedia

  • Gregor — (griech. γρηγορέω, grēgoreō, „wachen, auf der Hut sein“; substantivisch: „Wächter, Hüter, Hirte“) ist ein männlicher Vorname. Gregoria, die weibliche Namensform, findet sich vor allem im romanischen Sprachraum. Der Name kommt auch als… …   Deutsch Wikipedia

  • Strasser-Krise — Die Strasser Krise war eine parteiinterne Auseinandersetzung innerhalb der Führung der NSDAP im Dezember 1932. Im Zentrum der Krise stand der Streit um den weiteren politischen Kurs der Partei nach der aus Sicht der NSDAP enttäuschenden… …   Deutsch Wikipedia

  • Strasser, Gregor — (1892 1934)    politician; next to Hitler,* the leading Nazi during the Weimar era. Born in the village of Geisenfeld to a Bavarian judicial official, he was trained by Jesuits. After Gymnasium he apprenticed as a pharmacist. A student at Munich… …   Historical dictionary of Weimar Republik


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.