Gravity Probe B


Gravity Probe B
Satellite Probe B

Gravity Probe B (GP-B, ou GPB) est le nom d'un satellite astronomique opérant entre 2004 et 2005 et lancé afin de mesurer le champ gravitationnel de la terre avec une extrême précision dans le but de tester la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein.

Des résultats positifs sont annoncés en mai 2011 par Stanford et la NASA.

Présentation

Gravity Probe B est une mission de la NASA, avec l'aide du département de physique de l'université Stanford aux États-Unis, et la compagnie Lockheed Martin comme premier sous-contractant. Cette mission est considérée comme la deuxième expérience de gravité dans l'espace, après le lancement réussi de Gravity Probe A (GP-A) en 1976. Le rapport final des résultats obtenus par Gravity Probe B est attendu pour la session spéciale de l'assemblée générale de l'American Physical Society, le 14 avril 2007. La mission GP-B est la tentative la plus précise de vérifier certaines des prédictions de la relativité générale.

Le but de la mission est de tester deux prédictions encore invérifiées de cette théorie :

  • Il était prévu de vérifier, avec une extrême précision, les infimes changements de direction de l'axe de rotation de quatre gyroscopes provoqués par la simple présence de la Terre. Plus précisément, les gyroscopes devaient mesurer comment le champ gravitationnel de la Terre était « entraîné » avec elle. Cet effet très faible au voisinage de la Terre est appelé effet Lense-Thirring (ou gravitomagnétisme).
  • La seconde prédiction à vérifier par GP-B est la précession géodétique. Cet effet, bien plus prononcé, est causé par la courbure de l'espace-temps due à la masse de la Terre.

Le lancement de GP-B était prévu pour le 19 avril 2004 à la base Vandenberg Air Force Base, aux États-Unis, mais a été retardé 5 minutes avant le lancement à cause de vents changeants dans les couches supérieures de l'atmosphère. Une des particularités de cette mission est qu'elle n'avait qu'une seule seconde de fenêtre de lancement à cause de l'orbite précise requise par l'expérience. Le 20 avril, à 16:57:23 UTC, le satellite a été lancé avec succès. Il a été placé en orbite à 18:12:33 UTC après un passage au-dessus du pôle Sud. La mission dura 16 mois. La raison de l'étroitesse de la fenêtre de lancement est que l'orbite du satellite devait se faire dans un plan contenant une étoile guide de référence, IM Pegasi. Cette étoile devait servir de référence pour mesurer la déviation des gyroscopes embarqués. Pour se faire, une précision extrême devait pouvoir être atteinte dans la localisation de la position de l'étoile. Pour cela, l'étoile guide devait rayonner dans le domaine micro-onde de façon à ce qu'elle puisse observée par interférométrie à très longue base (ou VLBI, pour l'anglais Very Large Base Interferometry), qui est la technique la plus précise à ce jour, mais ne pouvant pas opérer, pour des raisons techniques, dans le domaine visible, mais à des longueurs d'onde plus grandes.

Résultats

Les analystes de Stanford et de la NASA annoncent le 4 mai 2011 que les données reçues de Gravity Probe B confirment deux prévisions d'Albert Einstein[1],[2],[3].

Notes et Références

  1. Information transmise par les auteurs de l'article (en) en:Gravity Probe B
  2. Sur le site de Stanford : (en) « Stanford's Gravity Probe B confirms two Einstein theories »
  3. Les résultats sont publiés en ligne par la revue scientique Physical Review Letters.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gravity Probe B de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gravity Probe — (engl. Schwerkraftsatellit bzw. sonde) umfasst eine suborbitale Sonde (A), einen bereits gestarteten (B) und zwei geplante (C) Satelliten, die in Anwendung von Aussagen der Allgemeinen Relativitätstheorie von Albert Einstein zur experimentellen… …   Deutsch Wikipedia

  • Gravity Probe A — Gravity Probe (engl. Schwerkraftsatellit bzw. sonde) umfasst eine suborbitale Sonde (A), einen bereits gestarteten (B) und zwei geplante (C) Satelliten, die in Anwendung von Aussagen der Allgemeinen Relativitätstheorie von Albert Einstein zur… …   Deutsch Wikipedia

  • Gravity Probe B — Gravity Probe (engl. Schwerkraftsatellit bzw. sonde) umfasst eine suborbitale Sonde (A), einen bereits gestarteten (B) und zwei geplante (C) Satelliten, die in Anwendung von Aussagen der Allgemeinen Relativitätstheorie von Albert Einstein zur… …   Deutsch Wikipedia

  • Gravity Probe C — Gravity Probe (engl. Schwerkraftsatellit bzw. sonde) umfasst eine suborbitale Sonde (A), einen bereits gestarteten (B) und zwei geplante (C) Satelliten, die in Anwendung von Aussagen der Allgemeinen Relativitätstheorie von Albert Einstein zur… …   Deutsch Wikipedia

  • Gravity Probe B — ( GP B ) is a satellite based mission which launched in 2004. The spaceflight phase lasted until 2005, and data analysis is currently under way (as of May 2008) and may continue to into 2010 [ [http://einstein.stanford.edu/highlights/status1.html …   Wikipedia

  • Gravity Probe B — Спутник Gravity Probe B Заказчик …   Википедия

  • Gravity Probe B — Organización NASA Estado Inactivo Satélite de Tierra …   Wikipedia Español

  • Gravity Probe A — (GP A) was a space based experiment to test Einstein s theory of general relativity performed jointly by the Smithsonian Astrophysical Observatory and the National Aeronautics and Space Administration. It sent a hydrogen MASER, a kind of highly… …   Wikipedia

  • Gravity Probe — may refer to:* Gravity Probe A * Gravity Probe B …   Wikipedia

  • Gravity Probe B mission timeline — The Gravity Probe B mission timeline describes the events during the flight of Gravity Probe B, the science phase of its experimental campaign, and the analysis of the recorded data.Mission progress* April 20, 2004 ** Launch of GP B from… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.