Grand Theft Auto : Liberty City Stories


Grand Theft Auto : Liberty City Stories

Grand Theft Auto: Liberty City Stories

Grand Theft Auto
Liberty City Stories
GTAlibertycitystories logo.jpg

Éditeur Take-Two Interactive
Développeur Rockstar Games
Concepteur Rockstar North & Rockstar Leeds

Date de sortie 2 novembre 2005
Genre Tir objectif & Action
Mode de jeu 1 joueur, 6 joueur par Wi-Fi
Plate-forme PlayStation Portable, PlayStation 2
Média UMD et DVD
Contrôle PlayStation Portable, manette

Grand Theft Auto: Liberty City Stories est un jeu vidéo développé par Rockstar Games sorti en septembre 2005 aux États-Unis et fin octobre en Europe sur PlayStation Portable, puis converti sur PlayStation 2 en 2006. Ce jeu qui fait partie de la série des Grand Theft Auto dont il est le neuvième opus. Le jeu se déroule en 1998 donc après Grand Theft Auto: San Andreas et avant Grand Theft Auto III. Il en est donc une préquelle.

Sommaire

Principe de jeu

Liberty City est de retour. La ville dans laquelle les joueurs évoluaient en 2001 est de retour, mais cette fois-ci sur PSP. Ce n'est pas une simple adaptation, mais un Grand Theft Auto III amélioré avec les nouveautés de Vice City et non toutes celles de San Andreas, dues aux limitations techniques de la console.

Chronologiquement, le jeu se situe 3 ans avant le premier épisode à Liberty City. Cet épisode est le premier à proposer un vrai mode de jeu multijoueurs depuis Grand Theft Auto 2. Le jeu est finalement sorti en Europe le 2 décembre 2005 donc plus tard que la date prévue (fin octobre).

Liberty City

Liberty City est la ville centrale du jeu. Elle a une population de 4 millions d'habitants et compte trois parties:

  • Portland: La zone industrielle et résidentielle avec le port, les cités, les usines etc.
  • Staunton Island: La zone commerciale et résidentielle avec les appartements de luxe, les gratte-ciels, les hôtels etc.
  • Shoreside Vale: La grande banlieue de Liberty City, ici vous pouvez trouver des hôtels particuliers, des villas, des cités, des petits commerces et l'aéroport.

Les quartiers de Portland

L'île de Portland est la zone industrielle de Liberty City, située à l'est de la cité. Elle est surtout réputée pour être le cœur maritime de la ville. Des bateaux venant du monde entier sont amarrés sur les quais du Portland Embarcadero. C'est aussi la zone du métro aérien et malheureusement celle des fusillades, engendrées par la haine des autres peuples ethniques. Ce n'est pas pour rien que dans le cœur de l'île se trouve le quartier chinois.

Voici la liste des quartiers de Portland:

  • Red Light District: C'est un quartier qui regroupe les proxénètes, les boîtes de strip-tease et les cinémas pornographiques. Il ne fait pas bon y vivre et il n'est pas recommandé d'y sortir la nuit. Quartier contrôlé par la famille sicilienne des Sindacco.
  • Hepburn Heights: Petit quartier résidentiel situé à l'ouest de Portland, il compte une cité, un chantier et un parc. En plein développement. C'est devenu depuis quelque temps le territoire des Diablos, un gang de rue à fort accent hispanique.
  • Harwood: Quartier commercial, mais sur un petite partie seulement, le reste étant de l'herbe et un petit bois. Ce quartier est situé au nord de l'île et on peut y trouver un casse et une station service ainsi que le siège de Head Radio.
  • St Mark's: Quartier à l'est de l'île, c'est le quartier italien et de ce fait l'un des plus animés de toute la ville. On y trouve des ruelles, des commerces, des appartements, c'est le quartier des Leone, une famille de la mafia sicilienne.
  • Portland View: Ce quartier consiste en un hôpital, un poste de police et une étendue d'herbe en hauteur qui permet d'avoir une agréable vue sur l'immense complexe maritime de l'île.
  • Portland Harbor: C'est la plus grande partie du port de la ville, la plupart des trafics de voitures passent par là. Les grues couvrent même les cris des mouettes !
  • Portland Docks: Partie avant de Portland Harbor, où le poisson frais est entreposé. Lieu de rassemblement des grévistes.
  • Trenton (ou Industrial Estate): C'est le quartier des usines, des garages (on trouve notamment celui de Joey). Beaucoup de petits hangars. Le trafic du port a contaminé ce quartier en plein développement.
  • Atlantic Quays: Les quais donnent directement sur l'océan Atlantique. Ce quartier dispose d'entrepôts et de parkings pour camions et de plusieurs jetées. C'est là que se trouve le fameux et renommé Portland Embarcadero
  • Portland Beach: Située à l'est de la ville, c'est un longue plage déserte et recouverte de déchets.
  • Callahan Point: Ce quartier regroupe la zone en dessous et autour du Callahan Bridge, c'est d'ici que part la "Waterfront Promenade".
  • Callahan Bridge: C'est le pont qui relie Portland à Staunton Island. Il est actuellement en construction.
  • Chinatown: Quartier chinois situé au centre de l'île, il regroupe commerces et appartements. Sans doute le quartier le plus vivant de l'île avec son marché, sa laverie Wong et ses Triades.

Les quartiers de Staunton Island

L'île de Staunton est la zone commerciale de Liberty City, le cœur de la ville. C'est dans ces étendues urbaines que Liberty City a trouvé son surnom : ""La ville qui ne dort jamais"". Très étirée, l'île recèle bon nombre de magasins luxueux et entreprises faramineuses s'installant pour vivre à fond le rêve de tous les américains. Belleville Park est vraiment le noyau dur de la ville, une sorte de ligne séparant les buildings du sud des immeubles plus conventionnels du nord. L'expérience risque d'être mémorable.

  • Newport: Petit quartier situé à l'est de l'île, il compte un parking, des appartements, des condos, une marina et des docks. Moins prestigieux qu'Atlantic Quays à Portland mais beaucoup plus glamour ! C'est le territoire des Yardies, le gang jamaïcain de la ville.
  • Torrington: Grand quartier des affaires situé au sud-est de Staunton Island. L'économie de tout un pays, c'est ici ! On y trouve tous les grands buildings et tous les grands restaurants. Pour ceux qui n'auraient pas assez d'argent pour partir à Las Venturas jouer sa chemise pourront le faire ici, avec le seul casino digne de LV à Liberty City. Les Yakuzas ont d'ailleurs acheté le casino aux Américains.
  • Bedford Point: C'est la partie qui complète Torrington à l'ouest. Les grandes boutiques de modes, les voitures de sports incroyables et le siège du mythique Liberty Tree font de ce quartier un élément essentiel de la ville sans oublier le siège de LCFR.
  • Aspatria : Futur grand stade en construction situé au nord de la ville pour rivaliser avec le grand Los Santos Forum.
  • Belleville Park : Un parc situé en plein cœur de l'île, quelque peu inspiré de Central Park à New York.
  • Callahan Bridge : C'est le pont qui relie Portland à Staunton Island. Il est actuellement en construction. Fin des travaux en décembre 1998.
  • Fort Staunton : Quartier situé au nord de Newport et au sud de Rockford. Ce quartier possède des ruelles piétonnes (comme à Chinatown) des commerces et des immeubles typiques, un opéra, un resto, un métro et une placette. Il a malheureusement été détruit par une bombe en janvier 1999. Seul un petit parc avec un restaurant a résisté à l'explosion. Les ruines devraient être rasées pour construire un immeuble de 500 mètres: le staunton plaza qui devrait être achever en 2005.
  • Liberty Campus : Université de Liberty City aussi renommée que le Greenclass College de Las Venturas.
  • Rockford : Le nord de la ville où se situe l'hôpital, une gare de métro et le ferry reliant Staunton Island à Portland.

Les quartiers de Shoreside Vale

L'île de Shoreside Vale est la zone résidentielle de la ville. Dans la jungle urbaine de la ville, ce coin d'herbe est le paradis de ceux qui ont besoin de calme. Le grand aéroport de la ville y est établi. Le barrage aussi. En fait, cette zone a surtout été conçue pour les grands manie-tout du quartier commercial. On y trouve une banlieue pittoresque, une banlieue moyenne et une banlieue luxueuse.

  • Francis International Airport : L'aéroport de la ville. L'un des plus grands du monde ! Le trafic est toujours aussi grouillant devant le terminal principal. Le cartel Colombien y traîne souvent la nuit.
  • Pike Creek : Petit quartier résidentiel au nord de l'aéroport ou est situé plusieurs commerces, le poste de police, l'hôpital, le Pay'n'spray, 8-ball...
  • Cedar Grove : Quartier avec maisons luxueuses situé au nord de la ville. Le Starfish Island de Liberty City, avec piscines et voitures élégantes ! Là encore, le cartel Colombien y traîne la soirée.
  • Wichita Gardens : Jardins ou sont situés des appartements. C'est une cité pauvre. Une banlieue reculée, quoi... Les Hoods ont d'ailleurs fait de ce coin leur territoire.
  • Cochrane Dam : Barrage de mer de Liberty City.

Histoire

Les jeux de la série Grand Theft Auto construisent un univers cohérent. Grand Theft Auto: Liberty City Stories raconte l'histoire d'un personnage mineur que l'on retrouve dans Grand Theft Auto III, mais qui cette fois est le personnage principal.

Grand Theft Auto: San Andreas est l'épisode qui précède cette histoire. Il se déroule en 1992 et Liberty City Stories en 1998.

Dans Liberty City Stories, le joueur incarne Toni Cipriani, qui était un ponte de la Mafia dans Grand Theft Auto III. En effet, dans ce jeu, Toni donnait au héros des missions, et dirigeait en même temps un restaurant italien appartenant à sa mère. Il était également très ami (du moins, en apparence) avec Salvatore Leone, Don de la famille Leone.

L'histoire se situe 3 ans avant celle de Grand Theft Auto III, Toni n'est qu'un inconnu quand il arrive à Liberty City. Caché depuis plusieurs mois après un assassinat qui a du mal finir, il revient à Liberty, et retrouve Salvatore. Celui-ci lui explique qu'il a perdu sa place dans la Mafia, et est retombé au bas de l'échelle sociale, et qu'il va devoir remonter. Grand Theft Auto Advance se passe également après Liberty City Stories, mais joue un rôle plus mineur au niveau des évènements.


Radio

Tout comme les autres GTA, Liberty City Stories possède beaucoup de stations de radios avec plusieurs musiques qu'il est possible d'écouter depuis un véhicule.

Excepté Game FM et Chatterbox 109 (qui s'appelle LCFR), la plupart des autres radios de Grand Theft Auto III sont présentes dans ce jeu.

  • LCFR (station parlante)
  • Head Radio
  • Lips 106
  • Double Cleff FM
  • Rise FM
  • Radio del Mundo
  • K-Jah
  • The Liberty Jam
  • MSX 98
  • Flashback FM

Musique d'introduction : Danger Mouse - March Popakov Remix

Voix des personnages

Quelques célébrités prêtent leur voix à Liberty City Stories, comme Frank Vincent pour la voix de Salvatore.

  • Salvatore Leone - Frank Vincent
  • Toni Cipriani - Danny Mastrogiorgio
  • Donald Love - Will Janowitz
  • Vincenzo Cilli - Joe Lotruglio
  • Maria Latore - Fiona Gallagher
  • JD O'Toole - Greg Wilson
  • Leon McAffrey - Ron Orbach
  • Ray Machowski - Peter Appel
  • Toshiko Kasen - Hannah Moon
  • Ned Burner - Peter Bradbury
  • Ma Cipriani - Sondra James
  • Giovanni Casa - Joel Jones
  • Kazuki Kasen - Keenan Shimizu
  • Massimo Torini - Duccio Faggella
  • Mickey Hamfists - Chris Tardio
  • Jane Hopper - Gordana Rashovich
  • Mayor O'Donovan - John Braden
  • 8 Ball - Guru
  • Présentateur radio - Sharon Washington
  • Journaliste - Brooke Alexandrer

Similaire à

Liens externes

Sites officiels

Teaser sites

Sites de fan

  • Portail du jeu vidéo Portail du jeu vidéo
Ce document provient de « Grand Theft Auto: Liberty City Stories ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grand Theft Auto : Liberty City Stories de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires: