Grand Theft Auto: Chinatown Wars

Grand Theft Auto: Chinatown Wars
Grand Theft Auto
Chinatown Wars
Grand Theft Auto Chinatown Wars Logo.png

Développeur Rockstar Leeds[1]
Rockstar North
Distributeur Rockstar Games

Date de sortie Nintendo DS
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 17 mars 2009
Icons-flag-eu.png 20 mars 2009
[2]
PlayStation Portable
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 20 October 2009
Icons-flag-eu.png 23 octobre 2009
Icons-flag-au.png 28 octobre 2009
[3],[4]
iOS (iPhone, iPod Touch)
17 janvier 2010
iOS (iPad)
9 septembre 2010[5]
Genre Action-aventure
Conduite
Tir objectif
Mode de jeu 2 joueurs
(Multi-cartes et Wi-Fi)
Plate-forme Nintendo DS, Playstation Portable, iPhone
Média Cartouche, UMD, Téléchargement
Langue Anglais (doublage)
Français (menu et sous-titres)

Évaluation PEGI : 18+

Grand Theft Auto: Chinatown Wars est un jeu vidéo développé par Rockstar Leeds avec le concours de Rockstar North[1], et édité par Rockstar Games, commercialisé le 17 mars 2009 en Amérique du Nord, et le 20 mars en Europe. Il s’agit du treizième épisode de la série Grand Theft Auto, du troisième sur console Nintendo et sur PlayStation Portable (PSP)[6], ainsi que du premier sur Nintendo DS et sur iPhone et iPod Touch d'Apple[7]. Il a été annoncé pour la première fois lors de l’E3 durant 2008.

Le jeu se déroule dans la ville de Liberty City[8], un an après Grand Theft Auto IV, en 2009. Alderney n'apparait pas. Il propose un mode de jeu en ligne[9].

Sommaire

Univers du jeu

Scénario

Le joueur incarne Huang Lee, dont le père a été assassiné alors qu'il priait ses deux dieux favoris : la coke et les femmes faciles. Sa mission est simple, il doit apporter l'épée sacrée de la famille Yu Jian (que son père a en réalité acquise aux cartes) à son oncle Wu "Kenny" Lee, mais arrivé à la ville de Liberty City, il est victime d'une embuscade, se fait voler l'épée et est par la suite laissé pour mort.

Néanmoins, il retrouve son oncle furieux après avoir appris la nouvelle, car il comptait donner l'épée au chef des triades de Liberty City pour devenir son successeur. Celui-ci, croyant Huang mort, décide finalement de lui offrir une planque à Cerveza Heights, à deux pas du restaurant des Lee, le "Sum Yung Gai".

Lors de sa première mission, Huang rencontre Ling Shan, qui lui apprendra à échapper aux flics et à utiliser les armes. Huang en tombera amoureux mais elle se fait tuer par des Spanish Lords qui ont passé le "patron" (celui qui gère le "Sum Yung Gai") à tabac.

Quelques missions plus tard, Huang apprend à acheter et vendre de la drogue, et commence à bosser pour Chan Jaoming, le fils du "big-boss". En effet, celui-ci a besoin de gagner une course de rue pour tenter d'obtenir l'appui des Tongs et ainsi devenir facilement la place de son big-boss de père. Mais après l'avoir gagnée, Chan s'attire les foudres des Irish American Killers, un gang pote avec le champion que Huang a détruit sa voiture, et faillirent tuer Chan si Huang n'était pas intervenu, même si en plus de ça, Huang se fait passer un savon par Chan pour avoir bousillé la voiture, même si c'est Chan qui lui avait demandé. Ce qui a le don de faire intervenir Hsin Jaoming en personne pour pouvoir ne pas ternir l'image de son fils et de sa famille.Plus tard, Huang travaille pour Zhou Ming, un autre prétendant au trône qui, lui, possède l'appui de la presse et une bonne image. Il est froid, mauvais et n'hésite pas aller "au cœur" d'un problème, comme lorsqu'il arrache le cœur à un certain Uri, qui lui devait un paquet d'argent.

A un certain moment, le FIB commence à fourrer son nez dans les affaires des Triades, ce qui signifie qu'une taupe est parmi les Triades. Hsin demande à Huang de tuer au fusil de précision une prétendue taupe, celle-ci n'étant pas la bonne. Hsin demande alors à Huang de couper "littéralement" la tête d'autres individus, qui pourraient être les taupes. En récompense, Huang manque de perdre la sienne sans l'intervention de Kenny, car Hsin croit que Huang est la taupe, en soulignant bien que c'est depuis l'arrivée du héros en ville que les ennuis ont commencé. C'est d'ailleurs à cause de cette fameuse taupe que Hsin engage Lester Leroc, un détective privé obèse qui cherche la taupe au sein des Angels of Death dont les pires ennemis sont les Lost (voir Grand Theft Auto IV: The Lost and Damned), et d'ailleurs Lester va soutirer des informations à la femme du chef du gang en couchant avec elle, mais la taupe n'est pas chez les Angels of Death.

Puis, à la suite d'un plan foireux de Chan, Huang rencontre Wade Heston, un flic verreux accroc à la coke depuis la mort de sa femme et veut aider Huang à trouver la taupe, et ainsi arrêter de se faire suivre par l'IADI. Mais derrière ce personnage de flic abruti complètement fondu, se cache en réalité un flic loyal et sympathique un brin déprimé. C'est d'ailleurs le personnage loyal que Huang rencontrera.

Huang est également contacté par Rudy D'Avanzo, qui fait croire à Huang que Capra Messina est la taupe avec une histoire d'enregistrement qui en réalité n'existe pas, ce que Huang découvrira après avoir été raisonné pas Hsin. Pour cela, Huang le tuera par vengeance. Grâce à Wade, Huang obtient un dossier du FIB qui affirme que Chan Jaoming et Zhou Ming sont complices et qu'ils ont tous les deux trahi. Grâce à ce document, Huang et Kenny vont voir Hsin et lui remettent le dossier, ce qui provoque à Hsin une envie de vengeance incontrôlable et charge Kenny, qui est devenu le nouveau grand patron, de tuer les traîtres, ce que Huang fait avec plaisir. Mais après avoir tué les prétendus traîtres, Wade contacte Huang pour lui annoncer que le dossier était bidon et que le vrai traître est toujours dans la nature. Il s'agit du chef d'un groupe nommé les Wonsu Nodong, et une réunion est prévue où Huang et Wade s'inviteront et manquent de se faire embarquer par l'IAD, le FIB et le N.O.O.S.E., venus pour l'occasion empêcher la taupe de se faire arrêter par Wade. Donc, après être arrivés sur place, Huang découvre que la taupe du FIB n'est autre que Kenny. Son propre oncle a tué son propre frère et a trahi les Triades,juste pour le pouvoir.

Pour Huang c'est trop. Il poursuit Kenny en tuant tous les hommes des Triades se mettant sur sa route pendant que Wade ouvre la porte de sortie. Après l'avoir ouverte, il monte avec Wade dans un bateau pour poursuivre Kenny qui s'enfuit également en bateau. Arrivés sur la terre ferme, Wade et Huang se dirigent chez Hsin où ce dernier, à moitié mort, est attaqué par Kenny, qui tient Yu Jian en main. Huang tue Kenny et avant que Hsin ait eu le temps de le nommer comme son successeur, Wade entre avec toute une clique de flics armes au poing et arrête tout ce petit monde pour un bon bout de temps, en épargnant Huang, et il ajoute que "c'est un bon gars, pour un gosse de riche".

Après cette dernière mission, Huang est contacté par "l'ami" Sean qui le met au courant de l'arrivée de Chine de 2 statues de chiens-lions de Fo, ces dernières apparaissant aléatoirement dans des tornades bleues. Après les avoir trouvées, il sera demandé au joueur de synchroniser sa console avec le Social Club et recevoir 2 nouvelles missions (sur l'iPhone/iPod Touch/iPad, les missions sont reçues automatiquement ).

Huang est ainsi mis en contact avec un certain Xin. Celui-ci lui propose de faire un boulot (qui n'est pas détaillé dans le jeu) avec une fortune à la clé. Notre héros doit distraire le LCPD en volant un char à l'armée, pendant que Xin termine le job. Celui-ci s'est fait tiré dessus au passage, et quand -après avoir échappé aux flics- Huang lui demande son argent, il apprend que Xin est le frère de Ling, la maître d'armes de Kenny assassinnée

Personnages

  • Huang Lee (Chinois: 黃李), protagoniste du jeu. Il est âgé de 25 ans[10] et il retourne à Liberty City, pour délivrer une épée à son oncle. Son père a été tué, et il vient pour se venger.
  • Wu "Kenny" Lee (Chinois: 吳“肯尼”李), vieil oncle de Huang. Wu Kenny lee a 48 ans. Son "sale boulot" est souvent fait par Ling. Kenny est devenu un des leaders de l'organisation criminelle du père du Huang. En compétition avec Zhou Ming et Chan Jaoming pour la place de Hsin Jaoming en tant que boss suprême des Triades[11].
  • Chan Jaoming (Chinois: 陳招明) est le vieux fils de 40 ans de Hsin Jaoming, et membre de la famille Jaoming. Chan est aussi un ami des triades de Algonquin. Chan est en compétition pour devenir le grand leader des triades de la ville. Il pense qu'il devrait avoir automatiquement la place, car il est le fils du boss[12] Toutefois, Chan est un idiot, alcoolique, drogué, et un playboy qui se met fréquemment avec Huang dans des situations très dangereuses.
  • Zhou Ming (Chinois: 周名), individu de 38 ans, lui aussi en compétition pour la place du boss. Contrairement aux autres leaders, il a une image positive auprès du grand public. Il est le personnage le plus brutal du jeu, n'hésitant pas a arracher les cœurs des ennemis, au sens propre.
  • Wade Heston, individu du LCPD, la police de la ville, et il a sauvé Huang lors d'une embuscade. Il a de bonnes intentions, et il est le personnage le plus "loyal" que Huang Lee trouvera[13].
  • Hsin Jaoming (Chinois: 饒招明), vieil homme de 73 ans, père de Chan Jaoming et le boss suprême des triades de Liberty City.
  • Rudy D'Avanzo, individu de 54 ans qui est parfois identifié comme un traitre, mais qui sera d'une aide précieuse à Huang.
  • Lester Leroc, détective privé de 46 ans qui enquête sur le gangs de bikers des Angels of Death. Il est souvent considéré comme un ami.

Social Club

Article principal : Rockstar Games Social Club.

Grand Theft Auto: Chinatown Wars utilise le Rockstar Games Social Club. Les joueurs peuvent l'utiliser pour enregistrer les statistiques de jeu. Un mode multijoueur est disponible également via la fonction wi-fi local de la Nintendo DS. Il est possible aussi avec les autres joueurs de discuter en ligne, échanger des objets et partager leurs statistiques. Avec le Social Club, le joueur peut aussi télécharger de nouvelles missions.

Bande-son

Article principal : Musiques de Chinatown Wars.

Le thème d'ouverture s'intitule "Chinatown Wars" par Ghostface Killah et MF Doom[14] et a été composée par Oh No de Stones Throw Records[15]. Il y a cinq radios dans le jeu, avec une bande-son moins étoffée que d'habitude compte tenu des capacités de la console. La version pour DS expose une musique de Deadmau5 parmi tant d'autres[16].

Jouabilité

Un des endroits principaux du jeu est le quartier de Chinatown, qui regroupe en général les minorités asiatiques.

Chinatown Wars est en vue du dessus, avec une caméra rotative, permettant de voir l'action sous un angle d'environ 50°, dans le ciel, avec la caméra. Les graphismes sont en cel-shading, et les cinématiques sont représentées comme une bande-dessinée. Le jeu se déroule dans le Liberty City de Grand Theft Auto IV, mais sans Alderney. Le joueur pourra recruter des Triades dans la rue, cela donnera lieu a un mini-jeu, ou il faut tatouer les futures triades du signe, avec le stylet de la DS.

Le système de police n'est pas le même. Pour échapper à la police, il faut envoyer des voitures de police dans le mur, selon le nombre d'étoiles de recherche que le joueur obtient. L'interface (carte, vie...) ressemble à celle de GTA IV. Il y a également un mini-jeu ou il faudra vendre 6 sortes de drogue différentes, le joueur pourra gagner de l'argent grâce à cette pratique. Les nouveautés de GTA IV et des autres GTA sont présentes : Les radios, Internet, le téléphone seront toujours présents dans Chinatown Wars. Le joueur pourra même appeler un taxi grâce au Microphone de la DS, comme dans GTA IV. Ammu-Nation revient dans ce GTA, mais sous la forme d'un site internet ou le joueur commandera des armes, qui seront disponibles à la planque. Le joueur peut braquer les camions de livraison Ammu-Nation pour ensuite les ouvrir au chalumeau dans l'une de nos planques.

Les petits boulots sont également de retour avec les missions "Police", "Taxi", "Ambulance" (avec un mini-jeu de réanimation), "Pompier". Pour voler des voitures, il y a de temps en temps un mini-jeu qui consiste soit à pénétrer dans la voiture, puis de brancher les fils de contact, soit de pirater le code de l'ordinateur de bord ou soit de forcer le démarreur avec un tournevis. Le système est plus ou moins complexe selon le véhicule. Il est toujours possible de mettre des bombes dans les voitures. Pour passer le péage avec une voiture, il faut jeter des pièces, comme dans GTA IV, mais cette fois via un mini-jeu. Les voitures ne sont pas les seuls véhicules disponibles, des camions, motos, et même bateaux sont présents pour cet opus DS. Des hélicoptères sont présents dans le jeu, mais il est impossible de les piloter sauf en utilisant un code avec l'Action Replay.

Réception

Critiques de la presse spécialisée
Publication Note
AN 1UP.com A-[17]
AN GameSpot 9,5 / 10[18]
AN IGN.com 9,5 / 10[19]
RU Edge 9 / 10[20]
FR Gamekult 9 / 10[21]
FR JeuxVideo.com 18 / 20[22]
Compilations de plusieurs critiques
Game Rankings 94 % (basé sur 60 critiques)[23]
Metacritic 94 % (basé sur 75 critiques)[24]

Grand Theft Auto: Chinatown Wars a été encensé par la presse spécialisée. Les sites GameRankings et Metacritic, qui effectuent des moyennes à partir de nombreuses publications anglophones, lui attribuent tous les deux un score de 94 %. Par contre, le jeu n'a pas été très bien reçu par les joueurs avec seulement 89.000 unités vendues le 1er mois de sa sortie aux États-Unis[25].

C'est la 2e fois qu'un jeu Grand Theft Auto (le précédent opus étant GTA Advance) sur console Nintendo s'est aussi mal vendu dans l'histoire de la série. Un choc qu'attribue Rockstar directement au piratage des consoles portables. Le jeu sort plus tard sur PSP et iPhone/iPod Touch, puis finalement sur iPad (en version HD). L'accueil est assez froid à cause de la vue plongeante. Toutefois ils trouvent acquéreur parmi les premier fan et grand fan de la série. Le magazine officiel Nintendo décrit ce jeu comme « un des plus complexes de la DS, et un des plus gros » avec 800 000 lignes de code.

Développement

Grand Theft Auto: Chinatown Wars est annoncé pour la première fois le 15 juillet 2008 lors de la conférence de presse de Nintendo lors de l’Electronic Entertainment Expo[8],[26]. L’annonce que le jeu ne sera pas un portage mais une exclusivité Nintendo DS crée la surprise et suscite l’intérêt de la presse spécialisée. IGN Entertainment qualifie ainsi le jeu de « plus grosse surprise » Nintendo DS du salon, soulignant les perspectives intéressantes d’utilisation des fonctionnalités uniques de la console[27]. Quelques jours plus tard, Nintendo met en ligne une description du jeu dévoilant quelques éléments du scénario.

Le 30 juillet 2008, Rockstar met en ligne le site officiel du jeu, annonçant une sortie pour l’hiver suivant[28],[29]. Le 15 décembre 2008, Rockstar annonce la sortie du jeu pour le 17 et le 20 mars 2009 en Amérique du Nord et en Europe, respectivement[2],[30].

Notes et références

  1. a et b E3 2008 : GTA sur DS développé par Rockstar Leeds sur JeuxVideo.com, 16 juillet 2008
  2. a et b Thomas Cusseau, « Une date française pour GTA DS » sur Gamekult, 15 décembre 2008
  3. (en) Grand Theft Auto: Chinatown Wars for PSP - Grand Theft Auto: Chinatown Wars PSP Game - Grand Theft Auto: Chinatown Wars PSP Video Game sur Uk.gamespot.com. Consulté le 7 avril 2011
  4. (en) First Reviews for Grand Theft Auto: Chinatown Wars on PSP sur Rockstar Games. Consulté le 20 octobre 2009
  5. (en) GTA: Chinatown Wars Crashes into iPad sur IGN, 9 septembre 2010. Consulté le 22 septembre 2010
  6. GTA Chinatown Wars aussi sur PSP sur Gamekult, 22 juin 2009. Consulté le 11 juin 2011
  7. GTA Chinatown Wars aussi sur Iphone. Consulté le 11 juin 2011
  8. a et b E3 2008 : GTA sur DS ! sur Jeuxvideo.com, 15 juillet 2008
  9. (en) Daemon Hatfield, « E3 2008: GTA Chinatown Wars Release Window » sur IGN.com, 16 juillet 2008
  10. (en) Kikizo | Grand Theft Auto: Chinatown Wars Hands-On (Page 3) sur Games.kikizo.com, 20 janvier 2009. Consulté le 19 mars 20099
  11. (en) 3:12PM March 10, 2009, « GRAND THEFT AUTO: CHINATOWN WARS / People: Uncle Wu "Kenny" Lee » sur Rockstargames.com, 10 mars 2009. Consulté le 19 mars 2009
  12. (en) Chinatown Wars Hands-On Pg.4 sur Kikizo. Consulté le 20 janvier 2009
  13. http://media.rockstarwatch.net/news/9423560187.jpg
  14. (en) DOOM AND GHOSTFACE - CHINATOWN WARS sur Soul Assassins. Consulté le 16 mai 2009
  15. (en) Ghostface Killah & Doom "Chinatown Wars" Radio World Premiere sur Rockstar Games. Consulté le 15 juillet 2011
  16. (en) A Mau5 in Chinatown sur Rockstar Games. Consulté le 15 octobre 2009
  17. (en) Ray Barnholt, « Grand Theft Auto: Chinatown Wars review » sur 1UP.com, 16 mars 2009
  18. (en) Justin Calvert, « Grand Theft Auto: Chinatown Wars review » sur GameSpot, 17 mars 2009
  19. (en) Craig Harris, « Grand Theft Auto: Chinatown Wars review », 16 mars 2009
  20. (en) « Grand Theft Auto: Chinatown Wars review », dans Edge, mai 2009 (ISSN 1350-1593) 
  21. Frédéric Luu, « Test de Grand Theft Auto: Chinatown Wars » sur Gamekult, 20 mars 2009
  22. Frédéric Goyon, « Test de Grand Theft Auto: Chinatown Wars » sur Jeuxvideo.com, 20 mars 2009
  23. (en) Grand Theft Auto: Chinatown Wars reviews sur Game Rankings
  24. (en) Grand Theft Auto: Chinatown Wars sur Metacritic
  25. GTA Chinatown Wars : des ventes décevantes. Consulté le 11 juin 2011
  26. Matthieu Hurel, « E3> GTA Chinatown Wars annoncé sur DS » sur Gamekult, 15 juillet 2008
  27. (en) Nintendo DS Best of E3 2008 Awards sur IGN.com, 25 juillet 2008
  28. GTA : Chinatown Wars sur la toile sur Jeuxvideo.com, 30 juillet 2008
  29. Matthieu Hurel, « Un site pour GTA : Chinatown Wars » sur Gamekult, 30 juillet 2008
  30. (en) Leigh Alexander, « Rockstar Confirms Chinatown Wars Release Date » sur Gamasutra, 15 décembre 2008

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grand Theft Auto: Chinatown Wars de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Grand Theft Auto: Chinatown Wars — Developer(s) Rockstar Leeds, Rockstar North[1] …   Wikipedia

  • Grand Theft Auto: Chinatown Wars — Desarrolladora(s) Rockstar Leeds / Rockstar North Distribuidora(s) …   Wikipedia Español

  • Grand Theft Auto: Chinatown Wars — Grand Theft Auto: Chinatown Wars …   Deutsch Wikipedia

  • Grand Theft Auto: Chinatown Wars — У этого термина существуют и другие значения, см. Grand Theft Auto (значения). Grand Theft Auto: Chinatown Wars …   Википедия

  • Саундтрек Grand Theft Auto: Chinatown Wars — представлен как ряд радиостанций, которые можно услышать, когда игрок находится в транспортных средствах или в меню самой игры. В отличие от радиостанций, присутствующих в других играх серии Grand Theft Auto, в Grand Theft Auto: Chinatown Wars не …   Википедия

  • Musiques de Grand Theft Auto: Chinatown Wars — Du fait des capacités de la Nintendo DS moins élevées que les consoles de salon, Grand Theft Auto: Chinatown Wars propose moins de radios et donc une liste de musiques moins étoffée que dans les autres GTA. Néanmoins, elles sont toujours… …   Wikipédia en Français

  • Список персонажей Grand Theft Auto: Chinatown Wars — Эта статья об объекте вымышленного мира описывает его только на основе самого художественного произведения. Статья, состоящая только из информации на базе самого произведения, может быть удалена. Вы можете помочь проекту …   Википедия

  • Gangs de Grand Theft Auto: Chinatown Wars — Cet article regroupe les différents gangs du jeu vidéo Grand Theft Auto: Chinatown Wars. Sommaire 1 Afro américains 2 Angels of Death 3 Irish American Killers 4 Jamaïcains …   Wikipédia en Français

  • Grand Theft Auto (série) — Grand Theft Auto  Pour le premier jeu de la série Grand Theft Auto, voir Grand Theft Auto (jeu vidéo). Logo de la franchise Grand Theft Auto. G …   Wikipédia en Français

  • Grand Theft Auto — Логотип серии Grand Theft Auto Жанр Экшн Разработчики …   Википедия


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»