Grand Stade Lille Métropole


Grand Stade Lille Métropole
Grand Stade Lille Métropole
Logo
UEFA
UEFA Nuvola apps mozilla.svgNuvola apps mozilla.svgNuvola apps mozilla.svgNuvola apps mozilla.svgNuvola apps mozilla.svg
Généralités
Adresse « Borne de l'espoir », quartier de l'Hôtel de Ville, à Villeneuve-d'Ascq
Coordonnées 50° 36′ 45″ N 3° 07′ 55″ E / 50.61248611, 3.13207777850° 36′ 45″ Nord
       3° 07′ 55″ Est
/ 50.61248611, 3.132077778
  
Construction et ouverture
Construction 2009
Ouverture 4 juillet 2012
Architecte Valode & Pistre architectes et Pierre Ferret
Coût de construction 282 millions
Utilisation
Clubs résidents LOSC Lille Métropole
Propriétaire Lille Métropole Communauté urbaine
Équipement
Capacité 50 186 places[1]
Tribunes Tribune basse (20 176 places)
Tribune intermédiaire (7 302 places)
Tribune haute (22 708 places)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grand Stade Lille Métropole

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Grand Stade Lille Métropole

Le Grand Stade Lille Métropole est un stade de football situé à Villeneuve-d'Ascq, près de Lille, et dont la construction doit s'achever en juillet 2012[2]. Il s'agit du dernier grand projet de Pierre Mauroy à la tête de Lille Métropole Communauté urbaine (LMCU)[3].

Bien que le stade ne soit pas encore construit, il a déjà été sélectionné par la Fédération française de football (FFF) pour recevoir des matchs de l'Euro 2016, la France étant désignée pays organisateur par l'UEFA. Après avoir joué plusieurs saisons au Stadium Nord Lille Métropole, le LOSC Lille Métropole doit y jouer dès la saison 2012-2013.

Sommaire

Historique

Origines

La construction d'un nouveau stade à Lille a été décidée après l'échec de la reconstruction de l'ancien Stade Grimonprez-Jooris, la Cour administrative d'appel de Douai, confirmée par le Conseil d'État en 2006, ayant annulé en juillet 2005 le permis de construire illégal[réf. nécessaire] délivré par la maire de Lille, Martine Aubry, précédemment validé par le tribunal administratif de Lille[4],[5].

La construction puis l'exploitation du stade pendant 31 ans vont être réalisées dans le cadre d'un partenariat public-privé. Le 1er février 2008, le conseil de la LMCU a retenu le projet du groupe Eiffage (architectes Valode et Pistre associés à Pierre Ferret) associé à Stadia Consulting Group (groupe Colony Capital) pour l'exploitation commerciale)[6],[3],[7], Bouygues et Vinci ayant également formulé chacun une offre[8]. Le contrat est signé le 15 octobre 2008, Eiffage disposant alors contractuellement de 45 mois pour livrer le stade, ce qui mène à l'été 2012 (15 juillet 2012)[9]. Les travaux de terrassement et d'assainissement ont démarré le 7 juillet 2009[10]. Le permis de construire est signé par les maires de Lezennes et de Villeneuve-d'Ascq le 17 décembre 2009. La présidente de Lille Métropole Communauté Urbaine, Martine Aubry, donne son feu vert le 26 mars 2010 pour que les travaux de fondations du stade démarrent le 29 mars[11].

La première pierre du Grand stade est posée symboliquement le 27 septembre 2010 par le président d'Eiffage[12].

Construction du stade

Vue du chantier en septembre 2010.

Recours contre le permis de construire

Un recours contre la révision simplifiée du plan local d'urbanisme, votée par Lille Métropole Communauté Urbaine en octobre 2007 pour permettre la construction du grand stade, a été déposé au tribunal administratif de Lille en décembre 2007 par l'association « Les 2sous du grand stade »[13],[14]. Recours qui a depuis été rejeté en première instance[15].

Un autre recours au tribunal administratif a été déposé fin 2008 portant sur le caractère illégal de l'appel d'offre dont le contenu a été modifié quelques jours avant le vote LMCU. À partir du moment où le cahier des charges est modifié sans que la concurrence ne puisse jouer sur ce nouveau descriptif, alors la collectivité n'est pas en mesure de comparer les prix puisque elle ne dispose que d'une seule réponse à son nouveau descriptif d'appel d'offre (Eiffage). La plainte a été déposée par Éric Darques qui avait déjà déclenché la mise en examen de Pierre Mauroy pour un emploi fictif[16].

Le 25 mai 2010 dans la matinée, Nord Eclair informe les lecteurs sur son site Internet que le rapporteur public Lavail n'a pas suivi l'argumentaire d'Eric Darques, au tribunal administratif de Lille. La requête d'annulation déposée par l'ancien élu Lambersatois n'a pas estimé recevable et il demande aux juges de rejeter le recours déposé contre le Grand Stade de Lille. Décision des juges qui doit être rendue le vendredi 28 mai dans la journée. En date du 14 Juin 2010, le tribunal de Lille a rejeté le recours d'Eric Darques ; celui-ci, faute de moyens, ne compte pas faire appel de ce jugement. Cependant, il annonce préparer une plainte au pénal contre X pour délit de favoritisme dans l'attribution de ce marché. Les recours judiciaires de l'association des 2sous sont toujours a l'étude .

Plusieurs recours ont été déposés contre le permis de construire délivré par les communes de Villeneuve-d'Ascq et Lezennes à la société Elisa. Deux centres commerciaux voisins (centre commercial V2 et Heron Parc) ont déposé des recours préalables dans les deux mairies concernées. De son côté, l'association « Les 2sous du grand stade » a déposé un recours au tribunal administratif de Lille le 18 février 2010[14],[17],[18].

Coût et financement

La construction du grand stade devrait coûter 324 millions d'euros, dont 282 millions d'euros pour le stade et les parkings et 42 millions pour les équipements annexes (hôtellerie, commerce, restauration, services, etc)[19].

Le financement public du projet et de ses accès s'établirait à un maximum de 613 millions d'euros pour Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU), un coût qui sera revu à la baisse en fonction du soutien de l'État et de la fréquentation du stade. Le stade sera en effet payé par Lille Métropole Communauté urbaine par le biais d'une redevance annuelle de 24,7 millions d'euros sur trente-et-un ans au partenaire privé[20]. Mais dans le cadre du partenariat public-privé, Eiffage reversera une partie des recettes d'exploitation, soit au moins 5,9 millions d'euros par an[19]. En outre, le club de football LOSC Lille Métropole financera l'infrastructure à hauteur de 7,5 millions d'euros par an[19] ainsi que le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais à hauteur de 45 millions d'euros[6]. Déduction comprise de ces recettes, LMCU devait donc financer le projet à hauteur d'au maximum 14,2 millions d'euros pendant trente-et-un ans[20], soit 613 millions en comptant les 173 millions d'euros dépensés pour l'accessibilité. Suite à une actualisation de la convention avec le LOSC en septembre 2008, ce coût est réduit à 10,5 millions d'euros annuel[21], puis à 7,2 millions par an suite à une renégociation des emprunts, le taux ayant été revu à la baisse suite à la crise financière[22], .

Le projet de stade Grimonprez-Jooris II, abandonné en 2006, était estimé à 38 millions d'euros[6].

Gérard Caudron, maire de Villeneuve-d'Ascq, et René Vandierendonck, maire de Roubaix s'opposent au projet en raison de son coût[23].

L'ampleur financière du projet suscite les réserves de l'UDF et même l'opposition des Verts et de l'association « Les 2sous du grand stade ».

En septembre 2011, un surcoût de 96 millions d'euros est évoqué pour la construction du stade en raison d'une mise aux normes parasismiques en application d'une loi datant d'octobre 2010, soit après le début de la construction du stade. En l'absence d'accord sur le paiement de la somme, ces travaux ne sont pas engagés et le stade pourrait ne pas être livré dans les délais prévus[24].

Structure et équipement

Autre vue en septembre 2010.

D'une capacité maximale de 50 186 places, le stade en forme de vaisseau translucide proposé par Eiffage culminera à une hauteur de 31 mètres[6]. Il sera recouvert d'un toit mobile composé de deux demi-toitures rigides qui peuvent être déployées en une demi-heure. Une partie de la pelouse sera rétractable pour laisser place à une salle de spectacle ou multisport offrant des jauges de 6 500 à 30 000 places.

Parmi les 50 186 places, on comptera 4 965 places business seats modulables, 1 842 places de loges[25] 448 places protocoles et 326 places presse[26].

L’équipement répondra aux critères de la démarche haute qualité environnementale pour la gestion de l’énergie, de l’eau et pour la maintenance. Il sera par ailleurs équipé de deux éoliennes et d’une installation solaire photovoltaïque[27],[28],[29],[30],[31].

Le club de football LOSC Lille Métropole sera le résident de ce stade 5 étoiles UEFA[32] (configuré pour accueillir toutes les plus grandes compétitions mondiales et européennes), mais l'équipement sera aussi utilisé pour d’autres manifestations, notamment culturelles et festives[33]. L’arrivée du Grand Stade devrait donc bien marquer une nouvelle étape pour le LOSC, qui souhaitera « faire partie du top 3 français et rivaliser avec les meilleures équipes européennes »[34].

La capacité de 50 186 places à partir de l'attractivité du stade et la taille de la métropole, en étudiant également l'exemple des stades construits en Allemagne dans le cadre la Coupe du monde de football de 2006 [réf. nécessaire].

Certains opposants considèrent qu'une capacité de 25 000 places aurait suffi, compte tenu de la fréquentation actuelle des matchs du LOSC Lille Métropole (15 000 spectateurs en moyenne annuelle). Toutefois, le manque de confort, et le manque de place (Le stadium nord contient aujourd'hui 18 800 places assise) de cette enceinte d'athlétisme réduit naturellement son attractivité, en comparaison d'une arène moderne adaptée au public familial.

Utilisation du stade

LOSC Lille Métropole

Autres matchs de football

Le stade a été désigné par l'UEFA pour accueillir le Championnat d'Europe de football 2016.

Environnement et accès

Situation

Le projet prévu sur le site de la Borne de l'espoir à cheval sur les communes de Villeneuve-d'Ascq et de Lezennes, choisi après le rapport de la commission présidée par Michelle Demessine[35],[36], aura une emprise au sol de 15 hectares (sur 27 hectares disponibles).

Dans les années 1970, le site a été le terrain d'essais du métro automatique léger développé par Matra. Sur une boucle de voies expérimentales, le prototype 001 a tourné pendant des mois. Avant le commencement des travaux du Grand Stade était situé un camp d'accueil de gens du voyage qui a été déménagé.

Accès au stade

Le ratio 15 ha/27 ha constitue le point le plus faible du dossier conjugué avec son emplacement enclavé au sud-est de Lille. En effet un stade de telle ampleur exige la construction d'un ensemble de « connexions » publiques (routes, bretelles, ponts, prolongements de métro, parkings...).

Une sortie sur l'A22 passant par dessus la route nationale 227, en viaduc, va être créée pour canaliser les flux venant de l'A1 vers le stade[37].

Urbanisme

Au total, près de 7 000 places de stationnement sont prévues dont 500 au sous-sol du stade sur deux niveaux, 3 000 en silo et 3 500 sur divers site autour du stade .

Un vaste parvis facilitera la circulation des piétons entre le stade et les différents annexes (deux hôtels, une résidence-services, un centre sport et santé, des commerces de loisirs et des restaurants)[30].

Notes et références

  1. [PDF] Plaquette sur le Grand stade Lille Métropole sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine, février 2008
  2. « Visite de la Borne de l'Espoir : Emotion et fierté !», losc.fr
  3. a et b « Grand stade : le projet est choisi » sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine
  4. « Grimonprez-Jooris dans l'impasse », dépêche de l'Agence France-Presse, sur le site du journal L'Équipe, 7 juillet 2005
  5. Communiqué de presse du Conseil d'État du 28 décembre 2005
  6. a, b, c et d « Foot - L1 - Lille - Eiffage construira le grand stade » par Olivier Maillard, L'Équipe, 1er février 2008
  7. [PDF]« Réunion du CONSEIL du 01/02/2008 » sur le site de Lille Métropole Communauté urbaine
  8. Photos des maquettes des trois projets sur le site officiel du LOSC Lille Métropole
  9. « Les grandes étapes du projet », chronologie sur le site de LMCU, mars 2008
  10. http://grand.stade.losc.over-blog.com/
  11. Le Grand Stade de Lille attaque les fondations, chronofoot, 27 mars 2010
  12. Après le viaduc de Millau, le Grand Stade est notre ouvrage le plus médiatique, La Voix Eco, Laurent Wattiez, 27/09/2010
  13. « Gros sous et dessous du futur stade de Lille » par Haydéé Sabéran, Libération, 22 décembre 2007
  14. a et b Site officiel de l'association « Les 2sous du grand stade »
  15. «Début des travaux espéré en janvier » Nord éclair, 29 septembre 2009
  16. « Encore un recours administratif contre le Grand Stade » Nord éclair, 28 novembre 2008
  17. « Les 2sous veulent « faire du bruit » avec leurs éléments de recours » La Voix du Nord, 23 février 2010
  18. « Le grand stade va jouer sa qualification au tribunal » 20 minutes, 23 février 2010
  19. a, b et c « Le coût du stade » sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine
  20. a et b [PDF] « Grand Stade – Contrat de Partenariat : Classement des offres finales – Désignation de l'attributaire pressenti » sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine
  21. « Grand stade : le contrat est voté » sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine, 26 septembre 2008
  22. [1]
  23. Ce qu'ils veulent faire du grand stade.
  24. « Retard Grand stade de Lille : "une chance qui est non-nulle" (DG Eiffage) » leparisien.fr, 1er septembre 2011
  25. Grands Stades - rapport de la commission euro 2016 [PDF] - Portail du gouvernement
  26. Financement des équipements sportifs [PDF] - www.acteursdusport.fr
  27. [vidéo] « Vidéo de présentation du projet Eiffage » sur le site officiel du cabinet d'architecture Pierre Ferret
  28. Visuels du stade sur le site officiel du cabinet d'architecture Pierre Ferret
  29. « Le choix de l'ambition sur le site LMCU » : présentation du projet sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine
  30. a et b « Le projet Eiffage » : caractéristiques sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine
  31. Photos de la maquette du projet Eiffage sur le site officiel du LOSC
  32. « Le projet grand stade » sur le site officiel de Michelle Demessine
  33. Un Grand Stade pour accueillir l'Euro 2016 par Julien Lécuyer, La Voix du Nord 6 mars 2009
  34. « accélérer » au moment du Grand Stade
  35. [PDF] Rapport de la commission « Grand stade » sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine, p.12-13
  36. «  Vue d'avion – environnement – plan de situation du site de la Borne de l'Espoir sur le site officiel de Lille Métropole Communauté urbaine
  37. Echangeur Grand stade de Lille, DREAL Nord-Pas-de-Calais, 2011. Consulté le 16 juillet 2011

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grand Stade Lille Métropole de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grand stade Lille Metropole — Grand stade Lille Métropole Grand stade Lille Métropole Pas d image ? Cliquez ici Adresse « Borne de l espoir » à Villeneuve d Ascq Construction 2009 Ouverture été 2012 Clubs résidents LOSC Lille Métropole …   Wikipédia en Français

  • Grand stade Lille Métropole — Pas d image ? Cliquez ici Adresse « Borne de l espoir » à Villeneuve d Ascq Construction 2009 Ouverture été 2012 Clubs résidents LOSC Lille Métropole …   Wikipédia en Français

  • Grand stade lille métropole — Pas d image ? Cliquez ici Adresse « Borne de l espoir » à Villeneuve d Ascq Construction 2009 Ouverture été 2012 Clubs résidents LOSC Lille Métropole …   Wikipédia en Français

  • Grand Stade Lille Métropole — Baustelle des Grand Stade Lille Métropole am 25. März 2011 Daten Ort Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Grand Stade Lille Métropole — El estadio en proceso de construcción. Localización …   Wikipedia Español

  • Lille Métropole Communauté urbaine — Lille Métropole Administration Pays France Région Nord Pas de Calais D …   Wikipédia en Français

  • Lille Metropole Communaute urbaine — Lille Métropole Communauté urbaine Lille Métropole Administration Pays France Région Nord Pas de Cal …   Wikipédia en Français

  • Lille Métropole — Communauté urbaine Lille Métropole Administration Pays France Région Nord Pas de Cal …   Wikipédia en Français

  • Lille Métropole Communauté Urbaine — Lille Métropole Administration Pays France Région Nord Pas de Cal …   Wikipédia en Français

  • Lille métropole communauté urbaine — Lille Métropole Administration Pays France Région Nord Pas de Cal …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.