Gouvernement Romano Prodi II


Gouvernement Romano Prodi II

Gouvernement Romano Prodi II

Italie

Armoiries de l'Italie
Cet article fait partie de la série sur la
politique de l'Italie,
sous-série sur la politique.

 v · d · m 

Portail politique - Portail national


Le gouvernement Romano Prodi II, soixantième gouvernement de la République italienne, a été formé par Romano Prodi à la suite de la victoire de la coalition de l'Union (centre-gauche) lors des élections législatives italiennes des 9 et 10 avril 2006. Il est démissionnaire depuis le 24 janvier 2008, après un vote de défiance au Sénat où sa majorité ne tenait qu'à quelques sénateurs.

Sommaire

Formation

Romano Prodi a présenté son deuxième gouvernement le 17 mai 2006, un peu plus d'un mois après les élections des 9 et 10 avril. Le 21 février 2007, il a présenté la démission de ce gouvernement au président de la République qui a réservé sa réponse et est entré en consultations le lendemain. Ce gouvernement avait été proposé par le Président du Conseil des ministres chargé de le former, le 17 mai 2006 audit Président de la République, entré en fonctions deux jours auparavant, Giorgio Napolitano.

C'est le 60e gouvernement de la République italienne (depuis 1946). Il s'est réuni pour la première fois juste après avoir prêté serment ledit jour. Il a obtenu la confiance au Sénat, avec 165 voix pour et 155 contre, aucune abstention, notamment grâce à l'appui des sept sénateurs à vie, parmi lesquels Carlo Azeglio Ciampi dont c'était la première apparition au Sénat en tant qu'ancien président de la république. Mais ce vote, violemment contesté par la Maison des libertés, n'était pas déterminant (la majorité était de + 3 sans ces sénateurs). Le vote des sénateurs à vie a été souligné par des sifflets et des insultes copieuses venues de la droite, y compris à l'encontre de Ciampi (pourtant voulu comme président par cette coalition pour un deuxième mandat) mais aussi à Giulio Andreotti, candidat malheureux de ladite coalition à la présidence du Sénat (et qui a donc changé de camp pour assurer la stabilité du gouvernement qui dispose d'une large majorité seulement à la Chambre).

C'est un gouvernement de 25 ministres, soutenu par L'Union et par sa composante principale, L'Olivier. Si le nombre des ministères reste inchangé, ceux-ci ont été en partie réorganisés. Le ministère confié à Emma Bonino a été ultérieurement doté d'un portefeuille.

Crise gouvernementale de février 2007

Lors de sa mise en minorité au sénat, (de 2 voix), Romano Prodi a présenté au président de la République la démission de son gouvernement (le 21 février 2007), démission qu'il n'a pas acceptée. Le gouvernement est resté en fonctions en attendant le dénouement de la crise gouvernementale qui a duré une semaine et s'est conclue favorablement au Sénat (162 voix pour, 157 contre) puis le lendemain à la Chambre. En effet, le centre-gauche dispose de 157 sénateurs (auxquels s'ajoutent 2 indépendants et la plupart des 7 sénateurs à vie) et le centre-droit de 156. Ledit 21 février, il y avait 318 votants ce qui a déterminé un quorum de 160 voix et seulement 158 sénateurs ont voté en faveur du gouvernement (les abstentions, 24, comptent comme des voix contre au sénat) : les votes contre étaient de 136. Ont voté contre le gouvernement un sénateur de Refondation communiste et un autre du Parti des communistes italiens.

Composition

Ce gouvernement comprend des ministres sans parti (dits "du contingent de Romano Prodi", comme Amato ou Padoa Schioppa) et des ministres des partis suivants :

Il comprend les ministres suivants :

Lors du premier conseil des ministres, le 17 mai 2006, a été nommé secrétaire d'État à la présidence du conseil, le député Enrico Letta avec pour fonctions celles de secrétaire du Conseil des ministres.

Ministres sans portefeuille

  • Affaires régionales et Autonomies locales : Linda Lanzillotta ;
  • Actualisation du programme du Gouvernement : Giulio Santagata ;
  • Réforme et Innovations dans l'administration publique : prof. Luigi Nicolais ;
  • Droits et Égalité des chances : Barbara Pollastrini ;
  • Politique européenne : Emma Bonino ;
  • Relations avec le Parlement et Réformes institutionnelles : Vannino Chiti ;
  • Politique pour la famille : Rosy Bindi ;
  • Politique de la jeunesse et Activités sportives : Giovanna Melandri.

Ministres avec portefeuille

Clemente Mastella (jusqu'au 17/01/2008)
Romano Prodi (ad intérim ; 17/01/2008 - 07/02/2008)
Luigi Scotti

Secrétaires d'Etat

Présidence du Conseil des ministres

  • Enrico Micheli
  • Fabio Gobbo
  • Riccardo Franco Levi

Affaires étrangères

  • Famiano Crucianelli
  • Donato di Santo
  • Gianni Vernetti
  • Patrizia Sentinelli

Intérieur

  • Graziella Lucidi
  • Ettore Rosato
  • Alessandro Paino
  • Franco Bonato
  • Marco Minniti

Justice

  • Luigi Manconi
  • Alberto Maritati
  • Luigi Rigotti

Défense

  • Giovanni Lorenzo Forcieri
  • Emidio Casula
  • Marco Verzaschi

Économie et Finances

  • Massimo Tononi
  • Paolo Cento
  • Mario Lettieri
  • Alfiero Grandi
  • Casula Antonangelo
  • Vincenzo Visco
  • Roberto Pinza

Développement économique

  • Mario Bubbico
  • Paolo Giaretta
  • Alfonso Gianni
  • Sergio d’Antoni

Infrastructures

  • Luigi Meduri
  • Tommaso Casillo
  • Angelo Capodicasa

Transports

  • Andrea Annunziata
  • Cesare de Piccoli

Agriculture

  • Guido Tampieri
  • Stefano Boco

Travail

  • Antonio Montagnino
  • Rosa Rinaldi

Communications

  • Luigi Vinercati
  • Giorgio Calò

Santé

  • Serafino Zucchelli
  • Antonio Gaglione
  • Giampaolo Patta

Education

  • Pascarella Gaetano
  • Letizia De Torre
  • Mariangela Bastico

Université et Recherche scientifique

  • Luciano Modica
  • Nando Dalla Chiesa

Solidarité sociale

  • Franca Donaggio
  • Cristina De Luca

Culture

  • Elena Montecchi
  • Andrea Marcucci
  • Danielle Mazzonis

Environnement

  • Piatti Gianni
  • Bruno Dettori
  • Laura Marchetti

Relations avec le Parlement et réformes des institutions

  • Gianpaolo D’Andrea
  • Paolo Naccarato

Réformes et Innovations dans l'administration publique

  • Beatrice Magnolfi
  • Giampiero Scanu

Affaires régionales et autonomies locales

  • Pietro Colonnella

Politiques européennes et commerce international

  • Mauro Agostini
  • Milos Budin

Droits et égalité des chances

  • Donatella Linguiti

Sport

  • Giovanni Lolli
  • Elidio de Paoli

Politiques pour la famille

  • Chiara Acciarini

Lien externe


  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Gouvernement Romano Prodi II ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gouvernement Romano Prodi II de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gouvernement de Romano Prodi — Gouvernement Romano Prodi II Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution P …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement de Romano Prodi II — Gouvernement Romano Prodi II Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution P …   Wikipédia en Français

  • Romano Prodi — Romano Prodi, en 2010 Mandats Président de l Assemblée nationale du Parti démocrate italien …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Prodi II — Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Prodi I — Governo Prodi I Régime IIe République italienne Président du Conseil Romano Prodi Début 17 mai 1996 Fin 21 octobre  …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement D'Alema I — Governo D Alema I Régime République italienne Président du Conseil Massimo D Alema Début 21 octobre 1998 Fin 22 décembre 1999 D …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Silvio Berlusconi IV — Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Berlusconi IV — Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution …   Wikipédia en Français

  • Giorgio Napolitano — Pour les articles homonymes, voir Napolitano. Giorgio Napolitano Portrait officiel du président Napolitano …   Wikipédia en Français

  • Liste des présidents du Conseil italien — Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution …   Wikipédia en Français