Goldfinger


Goldfinger
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le troisième film de la série des James Bond. Pour les autres significations, voir Goldfinger (homonymie).

Goldfinger

Titre original Goldfinger
Réalisation Guy Hamilton
Scénario Richard Maibaum et Paul Dehn
Acteurs principaux Sean Connery
Gert Fröbe
Honor Blackman
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Espionnage
Sortie 1964
Durée 112 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Goldfinger est un film britannique réalisé par Guy Hamilton, sorti en 1964. C'est le troisième volet des aventures de James Bond.

Sommaire

Synopsis

Dans cette nouvelle aventure, James Bond doit empêcher un riche industriel, Auric Goldfinger, de réaliser l'opération Grand Chelem : détruire Fort Knox, pour accaparer le marché mondial de l'or.

Dans la séquence de pré-générique, James Bond pénètre dans la base d’un baron mexicain de la drogue par la mer. Il est équipé d’un matériel à air comprimé et porte une combinaison de plongée étanche camouflé en canard. Bond détruit la base secrète et électrocute un assassin dans une baignoire.

L’histoire principale débute à Miami Beach, en Floride. A l’hôtel Fontainebleau, l’agent de la CIA Felix Leiter transmet à Bond un message de M demandant de surveiller Auric Goldfinger.

En observant sa cible, 007 s’aperçoit que Goldfinger triche au gin rami ; en se substituant à sa complice, Jill Masterson, Bond force Goldfinger à perdre. Puis Bond et Jill consomment leur nouvelle relation dans la suite de l’agent secret.

Alors qu’il cherche dans le réfrigérateur une bouteille de Dom Pérignon 1953, Bond est assommé par le majordome de Goldfinger, le coréen Oddjob. Ce dernier recouvre le corps de Jill de peinture d’or, la tuant par asphyxie, la peau ne respirant plus.

À Londres, Bond apprend que sa mission consiste à établir comment Goldfinger fait passer les frontières à l’or. Il est doté d’une Aston Martin DB5 munie de nombreux gadgets tel qu’un siège éjectable.

Dans le club de golf du marchand d’or, 007 lui propose un parcours avec pour enjeu un lingot d’or nazi ; Bond gagne la partie en substituant la balle de son adversaire qui est alors suspecté de triche. Enervé, Goldfinger lui demande de rester en dehors de ses affaires, mais l’agent secret le suit jusqu’en Suisse.

Alors que Tilly Masterson dresse une embuscade sur la route de Goldfinger afin de le tuer et venger sa sœur, Jill, mais James Bond déjoue sans le vouloir la tentative.

Notre héros pénètre dans l’usine de Goldfinger et entend celui-ci parler de l’opération « Grand Chelem » avec un agent chinois, M. Ling. En partant, 007 retrouve Tilly alors qu’elle tentait d’assassiner à nouveau le marchand d’or, mais ils déclenchent accidentellement une alarme.

Tilly est tuée par Oddjob et Bond est capturé après une poursuite en voiture. Il est attaché à une table qu’un laser commence à découper. 007 raconte que le MI6 a connaissance de l’opération « Grand Chelem » et Goldfinger décide d’épargner l’agent secret afin de laisser croire que ce dernier domine la situation.

Bond traverse l’Atlantique dans l’avion privé de Goldfinger, piloté par Pussy Galore, à destination de son haras près de Fort Knox, Kentucky. James Bond arrive à assister à la rencontre de Goldfinger avec des gangsters qui ont apporté le matériel nécessaire à l’opération. Un seul des bandits ne sera pas asphyxié, M. Solo, qui doit être conduit à l’aéroport, mais le chauffeur, Oddjob, le tue et la voiture est écrasé dans une casse, avec le corps encore à l’intérieur.

Autour d’un verre, Goldfinger expose à 007 les détails de l’opération Grand Chelem. Il souhaite irradier le stock d’or américain stocké au dépôt de Fort Knox avec un engin atomique fourni par M. Ling. Cette bombe rendra le stock d’or inutilisable pendant 58 ans, ce qui augmentera grandement la valeur de l’or détenu par Goldfinger. La crise économique qui résultera en Occident donnera également à la Chine un avantage majeur.

L’opération Grand Chelem est déclenchée par l’épandage d’un gaz létal sur Fort Knox par l’équipe féminine de pilotes du Flying Circus de Pussy Galore. Mais James Bond a séduit Pussy et l’a persuadé d’informer la CIA et de substituer au gaz mortel un produit inoffensif.

Les militaires feignent la perte de connaissance, les agents chinois dynamitent le portail de Fort Knox et pénètrent à l’aide du laser. Goldfinger arrive alors par hélicoptère avec la bombe à laquelle 007 est attaché. Après les avoir déposé dans la réserve d’or, l’armée encercle les bandits mais Goldfinger a prévu une échappatoire : il retire son manteau, laissant apparaître un uniforme de l’armée américaine. Il tue M. Ling et les soldats qui tentaient d’ouvrir le coffre, avant de s’échapper. Un technicien de Goldfinger, Kisch, forcé de s’abriter dans le coffre, tente d’arrêter le décompte de la bombe, mais Oddjob le jette d’un escalier. Bond récupère les clefs de ses menottes sur le cadavre et s’engage un combat avec Oddjob à coups de jets de chapeau tranchant.

Alors que le majordome de Goldfinger essaye de récupérer son chapeau lancé sans succès par l’agent secret, ce dernier applique sur la grille les câbles sectionnés plus tôt lors dans la bataille et électrocute Oddjob. 007 parvient à ouvrir le mécanisme de la bombe à l’aide de deux lingots mais le dispositif dévoilé le déconcerte et le compte à rebours laisse peu de temps. Il tente d’arracher au hasard certains fils mais un spécialiste atomiste passe son bras par-dessus son épaule et tourne un interrupteur. Le minuteur est arrêté sur « 007 ».

Alors que James Bond se rend à la Maison Blanche rencontrer le président Lyndon Johnson, son avion est détourné par Goldfinger qui a obligé Pussy Galore à voler vers Cuba. Bond et Goldfinger se battent et une balle traverse un hublot, créant une dépressurisation. Goldfinger est aspiré dans le vide, Bond aide Galore à sauter en parachute avant que l’avion ne s’écrase.

Dans la scène finale, Leiter est en hélicoptère à la recherche de l’agent secret qui avec Pussy se soucie peu d’être secouru.

Fiche technique

Distribution

Lieux de l'action

Lieux de tournage

Autour du film

- James Bond : You expect me to talk ?
- Goldfinger : No, Mr Bond, I expect you to die !

  • Le premier jour de tournage, le réalisateur Guy Hamilton s'aperçut que l'acteur allemand Gert Frobe ne parlait pas anglais. Il lui demanda de prononcer ses répliques très vite et le fit doubler par l'acteur britannique Michael Collins.
  • Si Gert Fröbe a dû être doublé pour la version originale dû à sa méconnaissance de l'anglais, il parlait en revanche couramment le français et ainsi se doubla lui-même dans la version française.
  • Les dirigeants des studios envisagèrent de changer le nom de Pussy (« vulve » en argot américain) Galore en Kitti (« minette » en argot américain) Galore.
  • Sean Connery était plutôt nerveux durant la scène où 007 est immobilisé sur la table à découper au laser de Goldfinger. Pendant les trois jours de tournage, un membre de l'équipe était caché sous la table pour brûler le trajet du laser au chalumeau.
  • Quand 007 électrocute Oddjob à Fort Knox, l'acteur Harold Sakata fut brûlé aux mains. Guy Hamilton lui demanda pourquoi il n'avait pas lâché les barreaux du dépôt. Sakata répondit : « Vous n'avez pas dit « coupez ! », alors je me suis accroché. »
  • Le hangar à avions de Fort Knox porte une banderole souhaitant la bienvenue au « général Russhon ». Conseiller technique du film et ami du producteur Cubby Broccoli, le lieutenant-colonel Russhon obtint l'autorisation de survoler Fort Knox pour le décorateur Ken Adam.
  • La plaque minéralogique de la Rolls Royce est AU1 : outre le fait que AU soit les deux premières lettres de Auric (prénom de Goldfinger), c'est également le symbole chimique de l'or.
  • L'actrice Honor Blackman portait un bijou en forme de doigt d'or (gold finger) de 22 carats à la première du film, le 17 septembre 1964 à Londres. À cette occasion, plus de 5 000 admirateurs étaient massés devant la salle.
  • Dans la copie originale du film, le compte à rebours de la bombe atomique de Fort Knox s'arrête à 003. Broccoli fit refaire le plan pour un clin d'œil : 007.
  • Durant le tournage, l'écran radar de l'Aston Martin DB5 est vide. Les cartes ont été rajoutées par l'équipe des effets spéciaux pendant la post-production.
  • Pour la séquence de l'attaque de Fort Knox :
    • Le décor de l'entrepôt de Fort Knox était composé de faux lingots d'or, empilés sur une hauteur de 13 mètres, tout en sachant qu'un tel agencement serait impossible dans le véritable entrepôt à cause du poids des lingots.
    • L'équipe de Ken Adam travaillait constamment à astiquer les faux lingots pour les rendre très brillants sous les projecteurs du studio.
    • S'inspirant de photos, Adam a construit une réplique exacte de l'extérieur de Fort Knox, incluant une allée d'un kilomètre et demi de béton, dépassant les 100 000 USD.
  • C'est sur proposition de dernière minute du producteur Cubby Broccolli que fut intégrée la scène dans laquelle Q dévoile les gadgets de la DB5. Le réalisateur Guy Hamilton avait prévu de ménager la surprise jusqu'au moment de leur utilisation.
  • Ian Fleming eut l'idée de Goldfinger après avoir rencontré un courtier en or dans une station thermale du Syrrey en avril 1956.
  • Le générique comprend une scène dans laquelle Bond tente d'échapper à un hélicoptère. Elle est tirée du précédent film de 007, Bons baisers de Russie (1963).
  • La sortie du film en Israël fut perturbée par la présence de l'acteur allemand Gert Fröbe, membre du parti nazi dans sa jeunesse. De nombreuses salles refusèrent de la projeter, avant qu'un Juif du nom de Mario Blumeneau affirme à l'ambassade israélienne de Vienne, qu'ils avaient été sauvés, lui et sa mère, par l'acteur, dans la ville où il avait été enrôlé. Le film put enfin sortir et battre tous les records d'audience.
  • Gert Froebe, d'ailleurs, demanda s'il était possible de changer le type d'exécution des complices de Goldfinger dans la salle de la maquette. A cause de son passé, il n'aimait pas l'idée de gazer les personnages. Finalement, la scène fut tournée comme prévu.
  • La musique du générique, interprétée par Shirley Bassey, s'inspire en partie des accords d'une autre musique de film célèbre, Moon River.

Erreurs diverses

Comme tous les films des années 1960 (et même après), Goldfinger est pourvu d'effets spéciaux caractéristiques; l'incrustation (notamment pour les scènes aériennes et de conduite) y est particulièrement utilisée. On peut aussi y noter quelques phénomènes étranges (communs à beaucoup de James Bond, ou de films d'action de l'époque), voire d'incohérences, en particulier des explosions spectaculaires qui n'ont normalement pas lieu d'être.

  • Lorsque James Bond envoie dans le décor les voitures de ses poursuivants, celles-ci roulent plus ou moins lentement sur une pente, et brusquement se mettent à flamber comme des torches, avant d'exploser.
  • Lors de la scène finale, James Bond et Pussy réussissent à s'échapper d'un avion dont la cabine a été dépressurisée en sautant en parachute. Lorsque l'avion s'écrase dans l'océan, il explose au contact de l'eau.
  • Lors de l'arrivée de Goldfinger à Genève, l'écran radar de James indique que Goldfinger est au bord du Lac Léman alors que la scène se déroule au col de la Furka. En effet, un montage dans le désordre accompagne tout le trajet entre Genève et les entrepôts de Goldfinger.

Anecdotes

Le groupe Gold s'appelait initialement Goldfingers, en clin d'œil au film. Mais suite aux pressions des ayants droits de la saga, les musiciens ont décidé de raccourcir le nom de leur groupe.

Bibliographie

  • (en) Monthly Film Bulletin, n° 370
  • (en) Sight and Sound, automne 1964, p. 212
  • (fr) Cahiers du cinéma, n° 165, avril 1965
  • (fr) Positif, n° 70, juin 1965

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Goldfinger de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Goldfinger —    Film d aventures de Guy Hamilton, avec Sean Connery (James Bond), Gert Fröbe (Auric Goldfinger), Honor Blackman (Pussy Galore), Shirley Eaton (Jill Masterson), Harold Sakata (Oddjob), Bernard Lee («M»), Lois Maxwell (Moneypenny).   Scénario:… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Goldfinger — может означать: Голдфингер  фильм из цикла о Джеймсе Бонде. Goldfinger (песня)  одноимённая песня из фильма из цикла о Джеймсе Бонде. Goldfinger (группа)  американская панк рок группа …   Википедия

  • Goldfinger — Goldfinger, der 4. Finger, weil an ihm meist die Trauringe getragen werden …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Goldfinger — Filmdaten Deutscher Titel James Bond 007 Goldfinger Originaltitel Goldfinger …   Deutsch Wikipedia

  • Goldfinger — In relation to James Bond, Goldfinger may refer to: * Goldfinger (novel), the 1959 James Bond novel written by Ian Fleming. * Goldfinger (film), the 1964 James Bond film starring Sean Connery. * Goldfinger (soundtrack), the soundtrack to the film …   Wikipedia

  • Goldfinger — Golfinger puede aludir a: Goldfinger (1959), séptima novela de James Bond escrita por Ian Fleming; Goldfinger (1964), tercera película de James Bond; Goldfinger, banda de música ska y punk. Esta página de desambiguación cataloga artículos relacio …   Wikipedia Español

  • Goldfinger — En la tercera película de la serie 007, James Bond (Sean Connery) debe detener al criminal Auric Goldfinger (Gert Frobe), que planea estallar una bomba atómica en las reservas de oro Fort Knox, para que estas queden radioactivas por 58 años y sus …   Enciclopedia Universal

  • Goldfinger — Finger: Die gemeingerm. Körperteilbezeichnung mhd. vinger, ahd. fingar, got. figgrs, engl. finger, schwed. finger gehört – wie auch das unter ↑ Faust dargestellte Substantiv – zu dem unter ↑ fünf behandelten Zahlwort und bezeichnete demnach… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Goldfinger — Gọld|fin|ger, der (seltener): Ringfinger: ∙ während er den Ring auf den G. der schmalen Hand schob (Storm, Schimmelreiter 58) …   Universal-Lexikon

  • goldfinger — m ( fingres/ fingras) ring finger …   Old to modern English dictionary