Gnome (logiciel)


Gnome (logiciel)

GNOME

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gnome (homonymie).
GNOME
Gnomelogo.svg
Gnome-2.14-fr.png
Un bureau sous GNOME 2.14.1
Développeur GNOME Foundation
Dernière version 2.28 (le 23 septembre 2009) [+/-]
Version avancée [+/-]
Environnements GNU/Linux, BSD, Mac OS X (Fink, Darwin), UNIX
Langues Multilingue (70)
Type Environnement graphique
Licences GNU LGPL et GNU GPL
Site Web www.gnome.org

GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre convivial dont l'objectif est de rendre accessible l'utilisation du système d'exploitation GNU au plus grand nombre ; cette interface est actuellement populaire sur les systèmes GNU/Linux et fonctionne également sur la plupart des systèmes de type UNIX.

Sommaire

Présentation

GNOME a été lancé en août 1997 par les programmeurs mexicains Miguel de Icaza et Federico Mena dans le but de proposer un environnement de bureau complètement libre incluant les bibliothèques de fonctions pour les programmeurs et les logiciels pour les utilisateurs, et de concurrencer le projet KDE car la bibliothèque Qt qu'il utilise était à ce moment-là non-libre.

Graphiquement, le bureau GNOME reprend l'analogie du bureau virtuel, sur lequel il est possible de placer des icônes de toutes sortes, complété d'un tableau de bord très personnalisable permettant de lancer des programmes parmi lesquels: AbiWord (traitement de texte), Gnumeric (tableur), Nautilus (gestionnaire de fichiers), Epiphany (navigateur web) ou encore Ekiga (visioconférence).

GNOME dispose de son propre gestionnaire de fenêtres, nommé Metacity, mais peut également en utiliser un autre comme Sawfish, Window Maker, IceWM voire KWin.

L'environnement GNOME est maintenant inclus dans la plupart des distributions GNU/Linux (Debian, Red Hat/Fedora, Mandriva, Ubuntu, ...) ainsi qu'avec certains systèmes UNIX de souche BSD ou encore Solaris de Sun Microsystems.

GNOME est traduit dans plus de 70 langues.

Fondation GNOME

Regroupant plusieurs centaines de développeurs bénévoles et des sociétés innovantes, la Fondation GNOME est une organisation destinée à soutenir l'avancement de GNOME. La Fondation fournit la logistique ainsi que le soutien financier et légal pour le projet GNOME et aide à la détermination de sa vision et son plan de développement. (GNOME est une marque déposée par la GNOME Foundation.)

GUADEC

La Conférence européenne annuelle des utilisateurs et développeurs GNOME — GUADEC [1] GNOME Users And Developers European Conference — est un rassemblement annuel de développeurs, de passionnés ainsi que d'utilisateurs individuels, professionnels, institutionnels et éducatifs de GNOME. Elle constitue un forum où les membres du projet GNOME présentent leurs travaux et discutent des futurs développements de GNOME. Accueilli chaque année dans un pays d'Europe différent, le GUADEC est un catalyseur du développement futur et de l'orientation de GNOME.

Architecture et développement

L'environnement graphique de GNOME repose principalement sur la bibliothèque GTK+. Les programmeurs ont la possibilité d'utiliser Glade (constructeur d'interface) et Anjuta (environnement de développement intégré) pour se faciliter le travail.

Le logiciel Metacity est utilisé comme gestionnaire de fenêtres.

Le gestionnaire de fichiers intégré à GNOME est Nautilus.

GNOME intègre plusieurs bibliothèques qui simplifient la programmation de composants ou d'applications, notamment :

  • GConf pour le système de configuration ;
  • D-Bus pour permettre à différentes applications de communiquer entre elles ;
  • GVFS comme système de fichiers virtuel ;
  • GStreamer pour le multimédia ;
  • Pango pour l'affichage de texte ;
  • Telepathy pour les communications ;
  • Cairo pour le dessin vectoriel ;
  • et GLib pour les fonctions bas niveau.

Le framework a été développé en langage C et largement inspiré de l'API de GTK+. En plus d'une portabilité importante, le C permet de proposer facilement des liaisons avec d'autres langages comme Python, C++ ou Java.

GNOME suit les spécifications de Freedesktop.org pour l'interopérabilité.

GNOME 2.24 marque le lancement de la plate-forme de développement GNOME Mobile[1]. Celle-ci se montre très proche de la plateforme standard même si l'on peut remarquer que Matchbox y remplace Metacity comme gestionnaire de fenêtres.

Les applications

Historique de GNOME

Date Version Commentaire
août 1997 annonce du lancement du projet GNOME
décembre 1997 0.10 the tarball
septembre 1998 0.30 bouncing bonobo
mars 1999 1.0 première version majeure
octobre 1999 "October"
mai 2000 1.2 "Bongo"
avril 2001 1.4 "Tranquility". Nautilus remplace Midnight Commander comme gestionnaire de fichiers
juin 2002 2.0 utilisation de GTK+ version 2, introduction des Human Interface Guidelines
février 2003 2.2 Nombreuses améliorations de Nautilus. Metacity est choisi comme gestionnaire de fenêtres par défaut
septembre 2003 2.4 Graveur de CD intégré à Nautilus, inclusion d'Epiphany
mars 2004 2.6 Nautilus en mode spatial. La mise à jour vers GTK+ 2.4 permet notamment d'introduire un nouveau sélecteur de fichiers présentant notamment une liste de raccourcis personnalisables.
septembre 2004 2.8 Nouveau système de gestion des types de fichiers (Types MIME). Inclusion de Evolution et Calendar
mars 2005 2.10 Le menu à deux entrées (« Applications » et « Actions ») laisse place à un menu à trois entrées (« Applications », « Raccourcis » et «Système »), inclusion de Totem et Sound Juicer, la corbeille peut être logée dans le tableau de bord sous forme d'applet. Mise à jour vers GTK+ 2.6
septembre 2005 2.12 Nouveau thème « ClearLooks », intégration d'un presse-papier, nouvel outil d'administration des services, mode d'affichage alternatif en listes pour Nautilus, inclusion d'Evince. La mise à jour vers GTK+ 2.8 permet l'exploitation de Cairo
mars 2006 2.14 Améliorations de performance, inclusion de Ekiga et des applets Deskbar et Changement rapide d'utilisateur, migration progressive vers GStreamer 0.10
septembre 2006 2.16 Nouveau lecteur d'écran Orca, support d'Unicode 5.0, mise en adéquation du thème avec le projet Tango, inclusion de Tomboy. La mise à jour vers GTK+ 2.10 permet notamment l'intégration progressive de la nouvelle boîte de dialogue d'impression et l'apparition dans le menu « raccourcis » du tableau de bord d'une liste des fichiers récemment ouverts
mars 2007 2.18 Prise en charge de la disposition verticale de textes chinois et japonais, améliorations de sécurité (chiffrement)
septembre 2007 2.20 Meilleur support des langues s'écrivant de droite à gauche et support de l'écriture N'ko, prise en charge de la spécification xdg-user-dirs de Freedesktop.org, réécriture de Eye of GNOME, installation automatisée des codecs lors de la lecture d'un fichier dans Totem (selon les distributions), intégration de l'utilitaire de création des profils utilisateurs Sabayon. La mise à jour vers GTK+ 2.12 permet notamment l'incorporation au sélecteur de fichiers d'une liste des fichiers récemment utilisés et d'un champ de recherche
mars 2008 2.22 Abandon progressif du système de fichiers virtuel Gnome-VFS au profit de GVFS, intégration de PolicyKit, composition des fenêtres avec Metacity (désactivée par défaut), installation automatisée des codecs lors de la lecture d'un fichier dans Rhythmbox (selon les distributions), remplacement de Keyring Manager par Seahorse comme gestionnaire de mots de passe et de clés de chiffrement, possibilité d'ouvrir un menu contextuel avec un seul bouton de souris
septembre 2008 2.24 Intégration d'Empathy pour la messagerie instantanée et d'un applet de gestion du temps passé, amélioration de Nautilus (qui peut dorénavant afficher les fichiers sous forme de liste compacte à côté des traditionnels modes Icônes et Liste, qui permet la navigation par onglets et offre la possibilité de restaurer les éléments de la corbeille), ajout d'un outil de réglage de la résolution du moniteur reposant sur XRandR 1.2, nouvelle gestion des thèmes sonores reposant sur libcanberra, meilleure gestion de la télévision numérique dans Totem. Mise à jour vers GTK+ 2.14
mars 2009 2.26 Intégration de Brasero pour la gravure, nouvel applet de volume tirant parti de PulseAudio, meilleure intégration d'Evolution aux environnements Microsoft Windows avec la possibilité d'importer directement les dossiers messages, contacts, rendez-vous, tâches et autres éléments d'Outlook (fichiers .pst) et le support du protocole MAPI facilitant la communication avec Microsoft Exchange Server, l'outil de capture d'écran permet de sélectionner seulement une zone de l’écran, nouveaux greffons Totem permettant d’accéder au catalogue de Jamendo et de graver un DVD vidéo à partir de la vidéo regardée, beaucoup de logiciels ont abandonné leurs dépendances obsolètes pour préparer GNOME 3 et des optimisations ont été réalisées afin de réduire la consommation mémoire. La mise à jour vers GTK+ 2.16 permet au sélecteur de fichiers d'afficher la taille des fichiers et de conserver en mémoire le réglage de la taille de sa fenêtre.
septembre 2009 2.28 Intégration de GNOME Bluetooth, Epiphany adopte le moteur de rendu WebKitGTK+, Totem permet dorénavant la navigation dans les menus de DVD vidéo, de reprendre la lecture d'une vidéo à la dernière position connue, le défilement image par image, et son greffon YouTube voit ses performances améliorées, Evince permet d'annoter les documents PDF. Concernant GNOME en général : par défaut les icônes des menus et des boutons ne sont plus affichées et le nouveau mode d'affichage des barres d'outils est « Texte à côté des icônes » (et non plus « Texte sous les icônes »), et le travail préparatoire à GNOME 3 de nettoyage des dépendances obsolètes se poursuit. La mise à jour vers GTK+ 2.18 rend possible l'impression de plusieurs pages par feuille, apporte des améliorations au sélecteur de fichiers qui se souvient à présent de sa méthode de tri, et permet une plus grande fluidité lors de défilements grâce au procédé client-side windows[2].
mars 2010 2.30 (ou 3.0?) GNOME 3 proposera de très nombreuses améliorations et marquera une rupture avec l'actuel GNOME.
Septembre 2010 2.32 (ou 3.0?)

Remarque: La date de sortie de GNOME 3.0 n'est pas encore établie, prévu pour mars 2010 elle pourrait être reportée a septembre 2010. La décision se fera courant novembre

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Futur de GNOME : GNOME 3.0

Il a été décidé à la Conférence européenne annuelle des utilisateurs et développeurs GNOME (GUADEC) de juillet 2008 de sortir une version majeure de GNOME, qui sera estampillée 3.0, juste après la version 2.28, soit courant 2010 (probablement en mars).

De la même façon, GTK+ 2.18 serait la dernière version estampillée 2.x, préparant la version 3.0[3],[4]. GStreamer passerait par ailleurs à la version 1.0 pour l'occasion.

Outre ces mises à jour, GNOME 3.0 devrait abandonner le gestionnaire de fenêtres Metacity au profit de Mutter.

Enfin un travail de fond est effectué sur l'architecture logicielle :

  • GNOME 3.0 verrait l'aboutissement du projet Ridley qui est un travail de longue haleine consistant à consolider dans GTK+ les fonctions préposées dans des bibliothèques éparses dont la maintenance n'est pas correctement assurée[5],[6].
  • HAL cédera la place à DeviceKit (qui laissera à terme sans doute la sienne à udev[7]).

Côté applicatif, le bureau sera profondément remanié avec l'intégration de GNOME Shell (faisant office à la fois de tableau de bord, de zone de notification et de sélecteur de fenêtres)[8] et de GNOME Activity Journal (une interface pour Zeitgeist qui permettra de rechercher ses fichiers notamment d'après leur date d'accès)[9].

Notes & références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

Multilingue

  • Portail des logiciels libres Portail des logiciels libres
  • Portail GNU/Linux Portail GNU/Linux
  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique

Ce document provient de « GNOME ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gnome (logiciel) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gnome-screenshot — GNOME Pour les articles homonymes, voir Gnome (homonymie). GNOME …   Wikipédia en Français

  • GNOME Do — en action …   Wikipédia en Français

  • GNOME — Pour les articles homonymes, voir Gnome (homonymie). GNOME …   Wikipédia en Français

  • Gnome Commander — (basée sur la traduction de en.wikipedia.) GNOME Commander …   Wikipédia en Français

  • Gnome commander — (basée sur la traduction de en.wikipedia.) GNOME Commander …   Wikipédia en Français

  • Gnome Office — Le bureau GNOME 2.18 affichant les outils GNOME Office GNOME Office est la suite bureautique libre de l environnement de bureau GNOME (une interface graphique conviviale pour les systèmes d exploitation de type UNIX comme GNU/Lin …   Wikipédia en Français

  • GNOME Shell — Capture d écran d une version de GNOME Shell encore en développement …   Wikipédia en Français

  • GNOME Terminal — 2.22 …   Wikipédia en Français

  • Gnome Terminal — GNOME Terminal …   Wikipédia en Français

  • GNOME Display Manager — GDM sur Ubuntu …   Wikipédia en Français