Gino D'Antonio

Gino D'Antonio

Gino D'Antonio est un auteur italien de bandes dessinées, né à Milan le 16 mars 1927 et mort le 24 décembre 2006.

Autodidacte, il débute sa carrière quasiment par hasard. Au milieu des années 1940, il est le voisin de Mario Oriani, rédacteur au Corriere dei Ragazzi, qui va l'aider à démarrer sa carrière d'auteur et de dessinateur de BD.

Sommaire

Biographie

Des débuts sans à-coups

D'Antonio a toujours eu la passion du dessin, et débute en 1947 avec Jess Dakota, pour lequel il signe scénario et dessins dans un style encore approximatif et visiblement inspiré du Steve Canyon de Milton Caniff. Cette réalisation sera suivie en 1951 d'une collaboration avec la revue Il Vittorioso.

Comme de nombreux autres auteurs italiens de bande-dessinée, D'Antonio a collaboré avec l'éditeur britannique Fleetway, dessinant des histoires de guerre et adaptant des classiques pour la bande-dessinée (entre autres Vingt Mille Lieues Sous Les Mers et Moby Dick).

L'Histoire de l'Ouest et le succès

C'est en 1967 que D'Antonio commence ce qui reste son œuvre la plus célèbre, L'Histoire de l'Ouest, chez Cepim (aujourd'hui Bonelli). Cette bande-dessinée au ton héroïque s'appuie sur une solide documentation historique, fournissant une représentation réaliste du Far West. D'Antonio ne s'est d'ailleurs pas contenté de l'écriture du scénario et a réalisé certains dessins, les autres étant signés de Renzo Calegari et Renato Polese.

En 1971 a commencé pour D'Antonio une longue collaboration avec Il Giornalino ; on se souvient principalement de l'album Le Soldat Cascella, dont le dessinateur réalisa dessins et scénario, ainsi que des Hommes Sans Gloire, situés pendant la Seconde Guerre Mondiale, avec le dessinateur Ferdinando Tacconi. Mais tout ceci n'a pas interrompu le travail de D'Antonio pour Bonelli, pour lequel il concevra le texte et les dessins de certains volumes de la série Un Homme d'Aventure, et écrira encore le scénario de Bella et Bronco, un autre western de moindre succès, ainsi que Mac l'Etranger pour le magazine Orient Express.

1987 vit sa promotion au poste de responsable du secteur BD du journal 'Il Giornalino, un poste qu'il abandonna en 1992.

Une fin de carrière consacrée aux scénarios

Durant les dernières années de sa carrière, D'Antonio mit un frein à sa carrière de dessinateur pour se concentrer pour son activité de scénariste, plus importante à ses yeux. Il a ainsi écrit le scénario de plusieurs épisodes de la série Nick Raider, ainsi qu'une histoire de Julia. Au moment de sa mort, il travaillait à des scénarios de western pour la série inédite Tex, un personnage qu'il avait pourtant longtemps déclaré le dépasser. Son travail s'est limité, d'après le site de la maison d'édition milanaise, à l'écriture d'une histoire, bientôt publiée.

En 2007, toujours en collaboration avec Callegari, est publiée de manière posthume, toujours pour le même éditeur, la dernière bande-dessinée de D'Antonio: Bandidos.

Bibliographie

En tant que dessinateur

  • 1950 : il fait la connaissance de Mario Leone et dessine sur ses textes la série Angeli della strada, publié en albums a strisce (à l'italienne) aux éditions Cremona Nuova qui fut réédité par l'éditeur Selene de Milan dans la collection Zanetto, où le titre fut changé en Marcellino.
  • 1952 à 1954 : Il travailla brièvement pour le compte de Mondadori, dessinant les aventures de Pecos Bill créé par Guido Martina et Raffaele Paparella.
  • 1952 : Travaille avec Roy D'Amy (pseudonyme de Rinaldo Dami) sur "Pecos Bill" puis l'assiste sur la série Gordon Jim . En 1954 il rejoint d'Amy qui dirige son propre studio pour lequel travaillent de nombreux dessinateurs réalisant des BD pour le marché britannique. Au sein du studio Dami, D'Antonio illustra Junior Mirror, Junior Express, Top Spot et War Library, fit des couvertures pour Eagle et Boys World et adapta quelques classiques de la littérature (Vingt mille lieux sous les mers, Moby Dick, Quo Vadis) pour Tell me Why et World of Wonder.
  • 1951 à 1957 : Il collabore avec Il Vittorioso du no 36 au 50 où il publiera Il trasvolatore delle Alpi, sur des scénarios de Camerini. Il signe également des histoires brèves paraissant en épisodes comme Il campeggio dei Campioni (no 2 à 13 en 1952), Due ragazzi e mezza statua (dans les no 33 à 39 en 1954), I ragazzi di Via Larga (no 9 à 22 en 1955), De Barba, Il fortino sull'Huron (no 2 à 19 en 1956) écrit à l'origine par Sandro Cassone (réécrit presque complètement par D'Antonio), dessina La giovinezza di Arturo - Leggenda medioevale, sur des textes de Leone. Enfin, il illustra le roman Terra Rossa de Luciana Martini publié dans les no 1 à 25 en 1955.
  • 1955 à 1956 : toujours pour Audace et toujours avec G.L. Bonelli, il dessine quelques épisodes de I Tre Bill et collabore à Western, revue édité par Dardo, éditeur pour qui il fera quelques illustrations.
  • 1954 : Il réalise de nombreuses illustrations pour l'hebdomadaire Domenica del Corriere et dessine quelques épisodes de la deuxième série de El Kid, sur scénario de Gian Luigi Bonelli, chez Audace (la première incarnation de Sergio Bonelli Editore)
  • 1965 : Il travaille dans la publicité et signe la campagne en BD du dentifrice Colgate.
  • 1967 : il réalise de nombreuses illustrations en noir et blanc pour la collection Sui sentieri del West éditée par AMZ.
  • 1978 : Chez SuperGulp, un périodique éphémère, il signera une BD inspirée d'une émission télévisée du même nom, construite sur le modèle de l'éditeur Eura (Lanciostory et Skorpio) en collaboration avec des scénaristes renommés tel que Sclavi, Castelli, Alessandrini et Civitelli. D'Antonio réalisa aussi textes et dessins de tous les épisodes de la série de guerre Il mercenario.
  • 1983 : Il dessine en alternance avec Tacconi les couvertures de Full, première expérience (vite abandonnée) de Bonelli en matière d'habodmadaire. La revue a été rééditée en épisodes dans trois numéros de Un Homme, une aventure (version italienne).
  • En 1983 encore, pendant la réédition de la Storia del West (dans la collection plus communément appelée "Serie Rossa"), parurent 192 pages qui vinrent compléter la série originale et parurent avec les no 73 à 75. Dans le numéro 11 du mensuel Orient Express (encore une propriété de Sergio Bonelli Editore qui a racheté les éditions l'Isola Trovata) parut L'intervista un bref récit en couleurs réalisés par D'Antonio qui vient parfaitement conclure la série.
  • 1984 à 1985 : D'Antonio lance une nouvelle série de western intitulée Bella & Bronco (parue dans le petit format El Bravo en France). Les épisodes ne feront que 64 pages mais dans un format légèrement plus grand que le traditionnel Bonelli (23,5x16,5 cm). L'originalité venant du fait que l'un des héros est une femme, ce qui est plutôt rare en matière de western. D'Antonio signe seul 16 numéros, puis il collabore avec de nombreux dessinateurs (Polese, Alessandro Chiarolla, les frères Gaspare et Gaetano Cassaro ainsi que Giovanni Freghieri).

En tant que scénariste

  • 1967 à 1980 : Création de La storia del West (La Route de L'Ouest) pour Bonelli (qui s'appelle encore Araldo). Durant leur collaboration avec le studio Dami, l'idée initiale prévoyait une publication hebdomadaire de petits épisodes de 24 pages avec un article approfondi sur la conquête de l'Ouest, mais Bonelli réussit à les convaincre d'opter pour les albums "classiques" (chez Bonelli) de 96 pages mensuels. La série fut hébergé dans la collection Collana Rodeo ce qui permettait d'alterner avec des histoires de western diverses quand D'Antonio et ses dessinateurs ne parvenaient pas à suivre le rythme. Il y eut ainsi 73 épisodes de la série sur 162 numéros de la collection.
  • 1970 : Il entame sa collaboration avec Il Giornalino de l'éditeur Paoline. Sur des textes d'Alberto Ongaro, il dessine les épisodes de Jim Lacy, réalise la brève histoire de Il Soldato Casciella, crée le personnage de Susanna (dont il écrit tous les épisodes et collabore aux dessins avec ses amis Renato Polese et Ferdinando Tacconi). Enfin, il termine l'adaptation de L'île mystérieuse entamée par Franco Caprioli et interrompue par la mort de l'auteur.
  • 1976 : Il réalise scénario et dessins de L'Uomo dello Zululand, second volume de la collection d'albums cartonnés Un uomo un'avventura, (Un Homme, une Aventure, paru chez Mon journal en grand format) édité par Cepim (une autre incarnation de l'éditeur Bonelli). Il signera aussi le no 5, L'uomo del deserto, dessins de Tacconi, le no 8, L'uomo di Pechino, dessins de Polese, le no 16, L'uomo di Ivo Jima sur ses propres dessins, le no 23, L'uomo del Bengala, dessins de Buzzelli, et le dernier numéro de la collection, le no 30, L'uomo di Rangoon, avec l'aide de Ferdinando Tacconi aux dessins.
  • 1986 : Dans Orient Express, il crée, sur des dessins de Tacconi, le personnage de Mac lo Straniero. 3 épisodes publiés en feuilleton. Cette série fut rééditée dans la collection I Protagonisti.
  • En 1986 toujours, il crée Uomini senza Gloria (Les hommes sans gloire), une grande fresque historique sur la Seconde Guerre mondiale.
  • 1989 : Il écrit un scénario pour Nick Raider, le nouveau personnage Bonelli créé par Claudio Nizzi. Son premier scénario paraître pour le no 13 Una minaccia dal passato, et sera dessiné par Polese. Depuis, il a écrit de nombreux épisodes pour cette série.
  • 1999 : il travaille sur la nouvelle série Bonelli : Julia en tant que scénariste pour le no 14 intitulé Il cacciatore avec Giancarlo Berardi.

Récompenses

  • Gino d'Antonio s'est vu décerner le prix des Trois Jours de BD de Genève édition en 1971, ainsi que le prix ANAF au Salon des Comics de 1974, pour La Storia del West. Ce même prix ANAF le consacrera, deux années de suite (1977 et 1978), meilleur scénariste italien en activité ; ses talents seront de nouveau récompensés en 1980 à l'Exposition Internationale des Comics de Rapallo avec le prix du meilleur scénariste.
  • En 1996, le jury du Salon International des Comics de Luccalui décerne le titre de Maître des comics pour l'ensemble de son œuvre.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gino D'Antonio de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Gino — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gino est un prénom d origine italienne, à l origine un diminutif pour prénoms se terminant en gio ou gi, tels que Luigi, Giorgio, Biagio, Remigio, ou… …   Wikipédia en Français

  • Gino Finizio — (10 Mars 1941) est un designer, architecte, auteur, professeur et Design manager italien qui exerce à Milan. Il est reconnu en particulier pour sa contribution au Design management, c’est à dire à l’intégration entre la culture des affaires et… …   Wikipédia en Français

  • Gino (Biagio) Finizio — (10 marzo 1941) es diseñador,arquitecto, profesor y director de diseño italiano y trabaja en Milán. Es conocido sobretodo por su contribución a la gestión del diseño, es decir a la integración entre la cultura del business y la del proyecto;[1]… …   Wikipedia Español

  • Gino Cervi — Données clés Naissance 3 mai 1901 Bologne,  Italie Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Gino Paoli — Nom Gino Paoli Naissance …   Wikipédia en Français

  • Gino Cervi — (May 3, 1901 January 3 1974) was an Italian actor of international fame. Cervi was born in Bologna. His father was the theatre critic Antonio Cervi. In 1928, he married Nini Gordini (one of his partners) and they had a son, Tonino Cervi. Gino… …   Wikipedia

  • Gino Bartali — Maison de Bartali …   Wikipédia en Français

  • Gino Paoli — (* 23. September 1934 in Monfalcone) ist ein italienischer Sänger und Liedermacher. Inhaltsverzeichnis 1 …   Deutsch Wikipedia

  • Gino Paoli — (pronunciación italiana Pàoli) (Monfalcone, GO, 23 de septiembre de 1934) es un músico y cantautor italiano. Gino Paoli. Es reconocido como uno de los más grandes representantes de la música ligera italiana de los sesenta y setenta. Ha escrito e… …   Wikipedia Español

  • Gino Cervi — (* 3. Mai 1901 als Luigi Cervi in Bologna, Italien; † 3. Januar 1974 in Punta Ala, Italien) war ein italienischer Filmschauspieler. Im deutschsprachigen Raum wurde er vor allem durch die Don Camillo Filme bekannt, in denen er an der Seite von… …   Deutsch Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»