Gilles Boileau


Gilles Boileau
Page d'aide sur les redirections Pour le géographe contemporain, voir Gilles Boileau (professeur).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boileau.

Gilles Boileau, né à Paris le 22 octobre 1631 et mort le 10 mars 1669, est un avocat, poète et traducteur français, frère aîné du célèbre Nicolas.

Sommaire

Sa vie et son œuvre

Il est avocat au parlement de Paris, puis payeur des rentes de l'Hôtel de ville. Ami de Furetière et de l'abbé Cotin, il est élu membre de l'Académie française en 1659. Quelques mois avant de mourir, à l'âge de seulement 38 ans, il est nommé contrôleur de l'argenterie du roi.

C'est Gilles Boileau qui introduit son frère dans les milieux littéraires, où il se fait vite remarquer sous le nom de Despréaux. Gilles, que l'on dit jaloux du succès de son cadet, aura cependant avec lui des relations orageuses. Au plus fort de leur querelle, Nicolas ira jusqu'à traiter son frère de « rebut de notre âge[1] », qualificatif qu'il regrettera par la suite et qu'il fera disparaître des Satires. L'abbé d'Olivet compare ainsi les talents des deux frères : « Les essais du cadet annoncèrent ce qu'on a vû de lui dans la suite, des chefs-d'œuvre de versification & de bon sens. Il n'y eut point en lui, si j'ose ainsi dire, d'enfance poëtique. L'âiné, au contraire, né avec beaucoup d'esprit, mais avec un jugment moins sain, ne se forma jamais l'idée du parfait. Il ne se défioit pas de sa trop grande facilité à écrire : facilité que M. Despréaux n'avoit point, & qui doit être toujours suspecte, quand ce n'est pas le fruit d'un long exercice[2]. »

La poésie de Gilles Boileau, en majeure partie satirique, dépasse en causticité celle de son frère. Connu pour « l'âcreté de sa bile[3] », il fait paraître en 1655 un Avis à M. Ménage qui déclenche une cruelle bataille d'épigrammes entre littérateurs. Lors d'un éclat qui ébranlera l'Académie, il va jusqu'à pourfendre l'épouse de Scarron :

Vois sur quoi ton erreur se fonde,
Scarron, de croire que le monde
Te va voir pour ton entretien ;
Quoi ! ne vois-tu pas, grosse bête,
Si tu grattois un peu la tête,
Que tu le devinerois bien ?

Quant aux traductions de Gilles Boileau, écrit l'abbé d'Olivet, « nous en avons deux considérables : celle d'Épictète, qui a été fort approuvée ; & celle de Diogène Laërce, qui est demeurée presque inconnue[4]. » Au sujet de la première, Pierre Bayle écrit : « Elle est bonne, et précédée d'une vie d'Épictète, la plus ample et la plus exacte que j'aie vue jusqu'ici. L'érudition et la critique y ont été répandues habilement[5]. »

Œuvres

  • Tableau de Cébès, où il est traité de la manière de parvenir à la félicité naturelle, 1653
  • La Vie d'Épictète et l'Enchiridion, ou l'Abrégé de sa philosophie, avec le Tableau de Cébès, 1655
  • Advis à M. Ménage sur son églogue intitulée « Christine », 1655
  • Diogène Laërce. De la Vie des philosophes, 2 vol., 1658
  • Les Œuvres posthumes de défunt Monsieur B., de l'Académie françoise, contrôleur de l'Argenterie du Roy, 1670

Notes, sources et références

  1. Nicolas Boileau, Satires, IX, 1668.
  2. Abbé d'Olivet, Histoire de l'Académie françoise, volume II, 1729, p. 118.
  3. Daniel Mornet, Histoire de la littérature française classique, p. 67 (1910)
  4. Op. cit., p. 120
  5. Cité par Tyrtée Tastet, Histoire des quarante fauteuils de l'Académie française depuis la fondation jusqu'à nos jours, 1635-1855, volume III, p. 174 (1855)

Liens externes



Précédé par
Guillaume Colletet
Fauteuil 23 de l’Académie française
1659-1669
Suivi par
Jean de Montigny

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gilles Boileau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gilles Boileau — (Paris, October 22, 1631 ndash; March 18, 1669), the elder brother of the more famous Nicolas Boileau Despréaux, was a French translator and member of the Académie française.He was well regarded as a classicist by his contemporaries and published …   Wikipedia

  • Gilles Boileau (professeur) — Pour les articles homonymes, voir Boileau. Gilles Boileau Activités Géographe historien, écrivain Naissance 21 mai 1931 Saint Eustache …   Wikipédia en Français

  • BOILEAU (N.) — Sous le règne de Louis XIV, la bourgeoisie ne cesse de s’élever. Boileau est, dans l’ordre des lettres, le représentant le plus authentique de cette bourgeoisie. Il est issu d’une longue suite de greffiers, d’avocats et de petits officiers de… …   Encyclopédie Universelle

  • Boileau — ist der Familienname folgender Personen: Anne Boileau (* 1975), französische Tischtennisspielerin Art Boileau (* 1957), kanadischer Langstreckenläufer Bernard Boileau (* 1959), belgischer Tennisspieler Étienne Boileau ( 1200–1270), erster Vogt… …   Deutsch Wikipedia

  • Boileau — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Boileau désigne habituellement : Nicolas Boileau (1636 1711), écrivain français, historiographe de Louis XIV, auteur de l Art poétique. Ce… …   Wikipédia en Français

  • Boileau, Nicolas — ▪ French author born Nov. 1, 1636, Paris died March 13, 1711, Paris       poet and leading literary critic in his day, known for his influence in upholding classical standards in both French and English literature.       He was the son of a… …   Universalium

  • Gilles Ménage — (Aegidius Menagius, * 15. August 1613 in Angers; † 23. Juli 1692 in Paris) war ein französischer Literat und Philologe. Gilles Ménage (zugeschrieben); 1666 …   Deutsch Wikipedia

  • Gilles De Caux De Montlebert — Gilles de Caux de Montlebert, né aux Ligneries, près d Argentan, vers 1682 et mort à Bayeux le 17 septembre 1733, est un homme de lettres français. Biographie Descendant de Pierre Corneille par sa mère, il était contrôleur des fermes du roi. Il… …   Wikipédia en Français

  • Gilles de caux de montlebert — Gilles de Caux de Montlebert, né aux Ligneries, près d Argentan, vers 1682 et mort à Bayeux le 17 septembre 1733, est un homme de lettres français. Biographie Descendant de Pierre Corneille par sa mère, il était contrôleur des fermes du roi. Il… …   Wikipédia en Français

  • Gilles Ménage — (August 15, 1613 July 23, 1692), was a French scholar.He was born at Angers, the son of Guillaume Ménage, king s advocate at Angers, where Gilles was born.A good memory and enthusiasm for learning carried him quickly through his literary and… …   Wikipedia