Ghazan


Ghazan

Ghazan

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mahmud,Mahmûd ou Mahmoud.
La conversion de Ghazan à l'islam. Jami al-tawarikh de Rashid al-Din

Ghazan, Ghazan Khan ou Ghazan Mahmud (turc qazan : chaudron), fils d'Arghoun et septième ilkhan de Perse. Né en 1271, il se convertit à l'islam et régna de 1295 à sa mort en 1304. Son frère Oldjaïtou lui succéda.

Les aristocrates, mécontents des mesures prises par Ghaykhatou et son gouverneur, étranglent l’il-qan avec la corde d’un arc, à Maghadan (1295). Son cousin Baïdou, cédant à la persuasion, lui succède. Une insurrection éclate dans le Khorasan, essentiellement peuplé de musulmans, dirigée par le fils d’Arghoun, Ghazan, sympathisant avec l’Islam et aspirant au trône. Ghazan réussit à gagner par des promesses les seigneurs féodaux soutenant Baïdou. Il prend Tabriz sans coups férir. Baïdou trouve la mort alors qu’il allait se réfugier en Géorgie.

Ghazan, qui doit son trône aux nobles et aux militaires musulmans, nomme gouverneur de l’empire l’émir Naûroûz, originaire du Khorasan, qui l’avait soutenu.

Naûroûz rend l’Islam obligatoire, interdit toutes les autres religions. Les églises chrétiennes, les synagogues et les pagodes bouddhistes sont détruites et incendiées, les prêtres tués. Toute la population est obligée de porter le turban.

Ghazan, après avoir consolidé son pouvoir, fait arrêter et mettre à mort par ses fidèles les valets d’armes de l’émir Naûroûz et la « clique » militaire de l’Islam (mars 1297). Naûroûz doit s’enfuir. Le gouverneur de Herat, Fakhr ed-Din, le livre à Ghazan qui le fait tuer.

Ghazan rétablit l’autorité du pouvoir central par des mesures sévères, voire cruelles, contre les commandants militaires et les seigneurs féodaux soupçonnés de complot.

Il s’efforce de redresser l’économie. Il fait frapper une nouvelle monnaie sur laquelle est gravé en trois langues (arabe, mongol, tibétain) le nom de Ghazan, devenu empereur par la grâce du Ciel Éternel. Il assure la sécurité de la population rurale et agricole, interdisant les pillages, le rançonnement illégal et le massacre de la population. Les violateurs des lois sont frappés de lourdes peines, indépendamment de leur origine et de leur fonction. Suite aux guerres, les terres sont en friche. Des lois encouragent le défrichement : attribution de tributs spéciaux, propriété donnée au défricheur, expropriation des propriétaires de terres non exploitées. Les Mongols adoptent une vie sédentaire et se convertissent à l’Islam. Ils seront assimilés dans la population autochtone en quelques décennies.

Ghazan fait construire à Tabriz d’imposantes constructions : mosquées, medersas, édifices publics.

Il mène une campagne en Syrie contre les Mamelouks (1299-1300) mais doit renoncer à occuper le pays (1302).

A sa mort, son frère cadet Oldjaïtou continue sa politique, renforçant son pouvoir au détriment des droits des féodaux.

Précédé par Ghazan Suivi par
Baïdou
Il-khans
1295-1304
Oldjaïtou

Liens externes


  • Portail de l’Iran Portail de l’Iran
  • Portail du monde mongol Portail du monde mongol
Ce document provient de « Ghazan ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ghazan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ghazan — Khan Ghazan (center) was born and raised as a Christian, studied Buddhism, and converted to Islam upon accession to the throne …   Wikipedia

  • Ghazan — Ghazan, representado en el centro de la imagen, fue criado como budista, pero se convirtió al Islam al subir al trono. Mahmud Ghazan (También conocido como Ghazan Kan, Ch:合贊, 5 de noviembre de 1271 – 11 de mayo de 1304), fue el séptimo kan mongol …   Wikipedia Español

  • Ghazan — Mahmud Ghazan (* 1271; † 1304) war mongolischer Ilchan von Persien. Er konvertierte 1292 zum Islam, kam 1295 in einem Umsturz an die Macht und regierte bis zu seinem Tod 1304. Den ebenfalls konvertierten Juden Raschid ad Din erhob er zum Wesir.… …   Deutsch Wikipedia

  • Ghazan Marri — (Urdu: مير غزن مری) is a politician from Balochistan, Pakistan. He is one of the founders of the Baloch Liberation Army.[1] Ghazan Marri is the son of politician Nawab Khair Bakhsh Marri.[2] Ghazan Marri s late brother Balach Marri was also a… …   Wikipedia

  • Ghāzān, Maḥmūd — Ghāzān, Ma<FONT face=Tahoma>ḥ<>mūd (5 nov. 1271, Abaskun, Irán–11 may. 1304). El gobernante más importante de la dinastía mongol iljánida en Persia. En 1284, su padre, el monarca Argūn, lo nombró virrey de Persia nororiental, donde… …   Enciclopedia Universal

  • Ghazan Khan — Mahmud Ghazan (* 1271; † 1304) war mongolischer Ilchan von Persien. Er konvertierte 1292 zum Islam, kam 1295 in einem Umsturz an die Macht und regierte bis zu seinem Tod 1304. Den ebenfalls konvertierten Juden Raschid ad Din erhob er zum Wesir.… …   Deutsch Wikipedia

  • Ghazan Ilchan — Mahmud Ghazan I. (‏محمود غازان‎, DMG Maḥmūd Ghazan; * 1271; † 1304) war ein mongolischer Ilchan. Er konvertierte 1292 zum Islam, kam 1295 in einem Umsturz an die Macht und herrschte bis zu seinem Tod über Persien. Den ebenfalls konvertierten… …   Deutsch Wikipedia

  • Ghāzān, Maḥmūd — born Nov. 5, 1271, Abaskun, Iran died May 11, 1304 Most prominent leader of the Mongol Il Khanid dynasty in Persia. In 1284 his father, the ruler Arghūn, made him viceroy of northeastern Persia, where he defended the frontier against the Chagatai …   Universalium

  • Mahmud Ghazan — Infobox Monarch name =Ghazan title =Khan caption =Ghazan (center) was raised as a Buddhist but converted to Islam upon accession to the throne. reign =1295 1304 coronation = othertitles = full name = predecessor =Baydu successor =Öljeitü suc type …   Wikipedia

  • Mahmud Ghazan Khan — Pour les articles homonymes, voir Mahmud,Mahmûd ou Mahmoud. La conversion de Ghazan à l islam. Jami al tawarikh de Rashid al Din Ghazan Khan …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.