Ghardaia


Ghardaia

Ghardaïa

Carte de l'Algérie (localisation de Ghardaïa)
Ghardaïa (Tagherdayt)
غرداية - en tifinagh ⵜⴰⵖⴻⵔⴷⴰⵢⵜ
Vue panoramique de Ghardaïa (Tagherdayt).
Vue panoramique de Ghardaïa (Tagherdayt).
Géographie
Pays Algérie Algérie
Wilaya Ghardaïa
Daïra Ghardaïa
Superficie 30 000 ha = 300 km²
Coordonnées geo. 32° 29' Nord
03° 41' Est
Démographie
Population 104 645 hab (2005)
Densité 348 hab/km²
Politique
Président de l'APC Mohamed HEROUINI (FLN)
Mandat en cours 2007-2011
Autres informations
Code ONS 4701
Code postal 47000
Localisation de Ghardaïa en Algérie

Ghardaïa (tifinagh : en tifinagh ⵜⴰⵖⴻⵔⴷⴰⵢⵜ, arabe : ولاية غرداية) est une oasis située au centre de l'Algérie; elle est le chef-lieu de la wilaya de Ghardaïa. La ville est peuplée de plus de 100 000 habitants[1]. La ville fait partie du patrimoine mondial et elle est considérée comme site touristique en Algérie. [2][3].

Ghardaïa est la capitale du Mzab et fait partie de la Vallée du Mzab.


Sommaire

Histoire

Au début d'octobre 2008, la ville a connue la plus grande inondation depuis 50 ans. Plusieurs dizaines de victimes, des blessés et des centaines de maisons détruites.[4]


Les sept ksours du Mzab

La wilaya de Ghardaia (Tagherdayte-en Mouzabite) se compose des 7 villages les plus anciens : Tajninte (El ateufe) Atbounour (Bounoura) Tagherdayte (Ghardaîa) (chef lieu de wilaya) At îjden (Beni isguen) At m'lichete (M'lika) Berriane Legrerra

Berriane

Berriane (dont At Bergan est l'origine toponymique) fut construite en 1600. Elle est la porte des villes du Mzab.

Ghardaïa

Ghardaïa tire son nom du mot berbère tagherdayt (Tar'ardait), qui est un diminutif de igherd littéralement « oasis ». Aujourd'hui capitale du M'zab, elle fut bâtie en 1048. C'est une cité ksourienne dont l'architecture traditionnelle a largement inspiré l'œuvre de Le Corbusier.

Une légende raconte qu'une jeune fille du nom de Daïa, abandonnée alors qu'elle était enceinte, vivait solitaire dans une grotte. Le cheikh Baba-Oueldjemma, voyant de la fumée au-dessus de la grotte, s'arrêta et, séduit par la beauté de la jeune fille, il la demanda en mariage. Ils fondèrent la ville de Ghardaïa, « Grotte de Daïa », cependant que cela reste juste une légende imaginaire et elle n'a aucune relation avec l'origine de la nomination de la ville qui est d'origine berbère "Taghardayt".

Mélika

Mélika de sa nomination originale « Atemlichet », « At Tamelichet » (« la reine ». L'oasis, considérée comme une ville sainte, renferme le tombeau de Sidi Aïssa et de sa famille.

Béni Isguen

Béni Isguen de sa nomination originale « At Isgen »,« At Izgen » ou « At Isjen »(« la sainte) ». Le site fut maintes fois peint par Maurice Bouviolle appelé "le chantre du M'Zab" (Ecole d'Alger).

Bounoura

Bounoura de sa nomination originale « At Bounour » (« la lumineuse »).

El Atteuf

El Atteuf de sa nomination origionale « Tajnint », « At Tadnit » (« le tournant »), construite en 1012, est la doyenne des sept villes du Mzab. Sa mosquée Sidi Brahim est particulièrement célèbre.

Guerrara

C'est dans le creux de l'oued M'Zab, sur des pitons rocheux, que s'est érigée la pentapole ou les cinq cités : Ghardaïa (Taghardayt en berbère), Mélika (At-Mlishet) Bounoura (At-Bunur), al-Atteuf (Tadjnint) et Beni-Isguen (At-Isdjen ou At-Isguen). Chacune de ces cinq cités est entourée par des collines ravinées par l'érosion pluviale. Deux autres cités, Berriane (At-Ibergane) et Guerrara (Iguerraren) font partie aussi de la région, mais qui se situent en dehors de la vallée ; la première à 45 km au nord, la seconde à 110 km au nord-est.

L'exploitation de l'eau dans la vallée du M'Zab s'était opéré par le creusement progressif de quelques milliers de puits traditionnels atteignant la nappe phréatique et par un système ingénieux qui assure la retenue la canalisation et le partage des eaux de crues. Actuellement, l'alimentation en eau s'effectue par des forages, d'une profondeur variant de 350 à 500 mètres, puisant l'eau fossile de la nappe albienne (continental intercalaire), dont les réserves sont estimées à 1500 milliards de m3. Sur le plan bioclimatique, on notera que cette région est marquée par une grande amplitude entre les températures de jour et de nuit, d'été et d'hiver variant d'un minimum de 0°C à 46° C, les vents dominants d'été sont forts et chauds tandis que ceux d'hiver sont froids et humides. La période des vents de sables s'échelonne du mois de mars au mois de mai.

Metlili

Metlili est un ancien ksar abritant aujourd'hui une commune de 50 000 habitants. située a 42 km au sud-ouest du chef-lieu de la wilaya. Elle a été fondée par Tamer et Trif vers le XIIe siècle et est habitée par les Chaâmbas, descendants des Beni- Souleim Ben Mansour de Almadina Almounawara (Arabie saoudite), qui sont un ensemble de tribus parmi lesquels se trouvent les Ouled Allouche' ,et Ouled Abdelkader, les Chorfa , les Murabtines , le Zouas , les Beni Merzoug ou les Beni Brahim. L'ensemble est sous la coupe des Chaâmbas qui se sont révoltés contre le colonialisme français durant toutes les révoltes populaires de 1864 avec Bouchoucha. Ils formaient les 3/4 de l'armée de la révolte de Cheikh Bouamama[réf. nécessaire].

Durant la guerre d'indépendance (1954-1962), l'armée française reconnut qu'elle n'avait jamais vu durant toutes les guerres qu'elle a mené, des combattants aussi robustes et redoutables que les Chaâmbas[réf. nécessaire].

Les Chaâmbas sont éparpillés partout dans le sud de l'Algérie. ils sont presque les fondateurs du grand sud algérien Tamnrasset, Adrar, Illizi ,El Goléa ,Tindouf, Bechar,Djanet,Timimoun ,Beni-Abbes ,Ouargla , Zelfana, Sebseb, Mansourah ,Hassi l'fhel ,Ghardaia .En 1917 Rouabah Messaoud de Metlili fonda Hassi-Messaoud (grand gisement pétrolier). Ils sont voisins des Touareg et des berbéres Zénètes et autres tribus . ils connaissent parfaitement le désert,ce sont les meilleurs pisteurs au niveau national.Les chaambas furent les premiers grands commerçant dans tout le Sud et vers l'ancien Soudan( Mali ,Niger, Tchad et l' actuel Soudan) depuis plusieurs siecles. Les chaambas sont connus par leur passé glorieux,leur générosité, leur hospitalité ,leur témérité, patriotisme et leur résistance contre le colonialisme français.Le capitaine LEROY disait que"derriere chaque palme (jérida) il y a un fellagui" a METLILI al moudjahida.

Metlili est connue aussi par ses hommes, ses moudjahidines ,ses moudjahidates et chahidates ; références nécessaires :Le chahid HADJ ALLAL BENBITOUR (pére de la résistance des chaambas dans la guerre de libération dans la chebka, le touat et le Gourara et qui fut torturé puis jeté vivant d'un hélicoptére; BENKHALIFA HADJ AMAR dit BELADJAL( premier maire de la commune de Ghardaia après l'independance )et qui fut emprisonné avec HADJ BRAHIM BOUZID dit CAID BRAHIM CHAMMI pendant 4 ans a la prison Barbarousse d'Alger BAHAZ MOHAMMED dit ELWACH qui a combattu aux cotés de HAOUARI BOUMEDIENE dans les Aurés, BOUDJEMAA KARMA (dont la téte etait mise a prix),HAIJOUJ KOUMAR (l'insaisissable),,DAHAN MED BEN SAID,BOUGUELMOUNA MOHAMED(dit Zaayleg), MOULAY BRAHIM MOHAMMED (dit assiyaci) , EL KHERNEG MOHAMMED et DAREM ,HADJ ERROUMI et beaucoup beaucoup d'autres...... Metlili-chaamba est appelée ainsi pour la différencier d'une autre commune metlili qui se trouve dans les aurès. METLILI vient a la téte du taux le plus élevé de chouhadas au niveau national par rapport au nombre d'habitants 30%. La datte DEGLET NOUR de METLILI est la meilleure connue mondialement ainsi que le tissage des burnous en poils de chameau , la culture d'arachides et la fertilité de son sol... Aussi on surnomme METLILI- CHAAMBA le 2eme AURES de l'Algérie et cela venait de l'esprit du nationalisme et de la résistance contre l'occupant français et qui est tout à fait similaire à la virulence et a l'engagement de la région des Aures (premier lieu de l'éclatement de la guerre de libération nationale). Le premier cimetiere des chouhadas au niveau national fut créé a Metlili par Bouguelmouna Mohamed premier maire de la commune de Metlili .IL est important de rappeler que le dernier prisonnier de Barbarousse Algerien éxécuté par l'armée Française a la prison Barbarousse (Sarkadji)fut SLIMANE BELMOKHTAR en décembre 1960, est un chaambi natif de Metlili. on trouve aussi parmi les personnalités célèbres de Metlili -chaamba : référence nécessaire DR. SHERIF TAYEB ancien ministre des transport ,PHD en aéronautique et actuel Secrétaire générale onusien de L'ORGANISATION INTERNATIONALE DE L'AVIATION CIVILE, DR. AHMED BEN BITOUR ancien chef du gouvernement algérien et économiste connu mondialement et ex-conseiller du directeur de la banque mondiale,Mme BENKHALIFA MARYAM seule femme elue aux assemblées de Wilaya et membre du comité central issue du 7eme et 8 eme congrés du FLN ,universitaire et diplômée d'un DESC de la Sorbonne Nouvelle PARIS ...et 1ere femme entrepreneur batiment au niveau national...

DR.ZEGHMI ABDELHAMID  PDG du continent EUROPE- AFRIQUE- ET- MOYEN-ORIENT de BOIENG INTERNATIONAL  DR.JLOUD HAMID(des mines) actuel président de l'association des intellectuels ARABE au CANADA,DR.FARJALLAH MOHAMED professeurd' universitaire en maths connu aux USA .
DR.BENBADA MUSTAPHA actuel ministre de la moyenne et petite industrie et l'artisanat.
DR.LAAMA AHMED (économiste)ancien ministre délégué des ressources en eau.
MME BENKHALIFA MARYAM premiere femme du grand sud membre du comité central  issue du 7eme congrés du FLN et membre du conseil national du 8eme a ce jour ;et seule femme élue dans les assemblées de Ghardaia; diplômée d'un DESC de l'université de la Sorbonne Nouvelle Paris ... 

Metlili -chaamba est connue aussi pour ses dattes "DEGLET NOUR" de renommée mondiale. On trouve aussi à Metlili le meilleur burnous chaambi tissé a partir des poils de chameau. On y célèbre chaque année au printemps " la fête du MEHRI "(dromadaire destiné à la course). Durant cette fête, les gens viennent de tout le pays et d'autre coins du monde pour y assister et certains pour faire participer leur MEHRI a la course....actuellement la commune de METLILI compte plus de 100 diplomés en doctorat d'état ....dans différents domaines...

Bibliographie

  • C. et P. Donnadieu / H. et J.-M. Didillon (avec la participation de l'Atelier d'Études et de Restauration de la Vallée du M'Zab, Alain Dromigny, Ronald Filson et Leo Van Looy), Pierre Mardaga éditeur, Bruxelles, Liège/Bruxelles, 1986, 254 p. (ISBN 2-87009-O86-2)
  • André Ravéreau, Le M'Zab, une leçon d'architecture, Editions Actes Sud, Arles, 2003, (ISBN 2-7427-4270-0)
  • André Ravéreau, L'atelier du désert, Parenthèses, Marseille, 2004, (ISBN 2-86364-120-4) et (ISBN 978-2-86364-120-0)

Voir aussi

Commons-logo.svg

Notes et références

  • Portail de l’Algérie Portail de l’Algérie
Ce document provient de « Gharda%C3%AFa ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ghardaia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ghardaïa — Vue générale de Ghardaïa (Tagherdayt). Administration Nom algérien غرداية Nom touareg ⵜⴰⵖⴻⵔⴷⴰⵢⵜ Pays …   Wikipédia en Français

  • Ghardaia — • Prefecture Apostolic in the French Sahara, separated in 1901 from the Vicariate Apostolic of Sahara and the Soudan Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Ghardaia     Ghardaia      …   Catholic encyclopedia

  • Ghardaïa —   [französisch garda ja, arabisch r ; arabisch berberische »Höhle der Daia«, der mythischen Stadtgründerin], Gardaja, Oasenstadt im nördlichen Zentralalgerien, 526 m über dem Meeresspiegel, 80 000 Einwohner; Hauptort und Verwaltungszentrum der… …   Universal-Lexikon

  • Ghardaïa — (Gardaya) v. et oasis d Algérie, dans le Mzab, au S. E. du gisement de gaz naturel d Hassi R Mel; 70 500 hab.; ch. l. de la wilaya du m. nom. Centre industr.: sidérurgie et mat. électrique. Dattes. Tourisme. Aéroport …   Encyclopédie Universelle

  • Ghardaia — ‏غرداية‎ Ghardaia …   Deutsch Wikipedia

  • Ghardaïa — Infobox Algerian Municipality map1 = DZ 47.svg map2 = DZ 4701.svg name1 = Ghardaïa name2 = غرداية code = 4701 postal = 47000 province = Ghardaïa note1 = (seat) district = Ghardaïa note2 = (coextensive) seats = 15 president = alt1 = 572 alt2 =… …   Wikipedia

  • Ghardaïa — /gahr dah yeuh/, n. a city in N Algeria. 30,167. * * * ▪ Algeria       chief town of the Mʾzab Oasis, north central Algeria. It lies along the left bank of the Wadi Mzab in the northern Sahara (Desert). Founded in the 11th century, it was built… …   Universalium

  • Ghardaia — Original name in latin Ghardaa Name in other language Ghardaia, Ghardaja, Ghardaa, Rhardaia, Rhardaa, ghrdayt, wlayt ghrdayt State code DZ Continent/City Africa/Algiers longitude 32.49094 latitude 3.67347 altitude 503 Population 93423 Date 2013… …   Cities with a population over 1000 database

  • Ghardaia — Admin ASC 1 Code Orig. name Ghardaïa Country and Admin Code DZ.45 DZ …   World countries Adminstrative division ASC I-II

  • Ghardaïa — geographical name commune N central Algeria population 89,415 …   New Collegiate Dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.