Gepides


Gepides

Gépides

Les Gépides sont un peuple germanique du rameau ostique, proche des Goths, qui était installé en basse Vistule, puis au centre de l'Europe (bassin des Carpates, 269670) durant le haut Moyen Âge.

Les Gépides sont mentionnés pour la première fois par une source latine durant l'année 269. À cette époque, sous leur roi Fastida, ils menacent la Dacie romaine. Ils chassent devant eux les Vandales et attaquent les Wisigoths qui les avaient précédés dans la région.

En 451, lors de la bataille des champs catalauniques (Jordanès, Histoire des Goths), les Gépides, vassaux des Huns, combattaient sous les ordre d'Ardaric : ce dernier avait vraisemblablement été mis au pouvoir par Attila.

Après la mort du roi des Huns, en 453, les Gépides — qui constituaient une « innombrable » armée (Jordanes, ibid.) — s'installèrent en Dacie : leur chef Ardaric l'emporte à la bataille de la Nedao ; en 455, ils se libérèrent définitivement de la tutelle des Huns en participant à une coalition qui vainquit le nouveau roi de ces derniers, Ellak, fils d'Attila. Ils étendirent ensuite leurs territoires jusque vers le milieu du VIe siècle.

En 539, les Gépides, qui ont donné leur nom à la Dacie, anciennement Gothie (Jordanes, ibid.) mènent la guerre contre l'Empire d'Orient et s'étendent en Mésie.

Vers 550, leur territoire comprend les terres situées entre Dobroudja et Tisza d'ouest en est, et entre Carpates (du sud et orientales) et Danube, du nord au sud (source byzantine postérieure, d'après Cassiodore).

En 551, les Gépides sont contrés par les Lombards, alliés de Justinien Ier.

C'est finalement sous les coups de ces derniers poussés par Byzance à partir de 565 (les Gépides sont repoussés au nord du Danube vers la Bavière) puis, surtout, sous les coups des Avars, que les Gépides perdent leur puissance avant de disparaître de l'Histoire.

Une partie d'entre eux suivit les Lombards en Italie à la fin du VIe siècle ; après 567/568, date de la grande offensive avare, un nombre réduit de survivants put demeurer en Transylvanie, mais il ne reste aucune trace d'eux après 670.

En art, les Gépides ont laissé de nombreux exemplaires d'une des parures les plus connues de l'époque des migrations de peuples : la boucle à tête d'aigle, souvent appelée abusivement « gotique ».

L'historien des Goths Jordanès, était d'ascendance gépide et la concubine du roi lombard Alboïn, Rosemonde, était une princesse gépide, fille du roi Cunimond qui avait été vaincu et tué par les Lombards. Selon la légende, Rosemonde, forcée par Alboïn à boire le vin de la victoire dans le crâne de son père, assassina ce dernier avant de se donner la mort avec son amant Helmageis (Elméchis).

Bibliographie et sources

  • Ouvrage collectif (sous la direction de Béla Köpeczi), Histoire de la Transylvanie, Akadémiai Kiadó, Budapest 1992 (ISBN 963-05-5901-3) traduction en français disponible en ligne à l'adresse http://mek.oszk.hu/02100/02114/html/
  • Jordanès, « Histoire des Goths » (v. 553)
Ce document provient de « G%C3%A9pides ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gepides de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gépides — ou Gébides peuple germanique établi aux Ier IIe s. sur la Vistule. Ils fondèrent au Ve s. un royaume en Dacie. Ils furent vaincus par Théodoric le Grand en 489 et exterminés, v. 567, par les Lombards alliés aux Avares …   Encyclopédie Universelle

  • Gépides — 539 551 Les Gépides sont un peuple germanique du rameau ostique, proche des Goths, qui était installé en basse Vistule, puis au centre de l Europe (bassin des Carpates, 269–670) durant le haut Moyen Âge. Les Gépides sont mentionnés pour la… …   Wikipédia en Français

  • Gébides — Gépides ou Gébides peuple germanique établi aux Ier IIe s. sur la Vistule. Ils fondèrent au Ve s. un royaume en Dacie. Ils furent vaincus par Théodoric le Grand en 489 et exterminés, v. 567, par les Lombards alliés aux Avares. Gébides V. Gépides …   Encyclopédie Universelle

  • Invasions barbares —  Pour l’article homonyme, voir Les Invasions barbares.  La recherche historique regroupe sous l’expression invasions barbares les mouvements migratoires des populations germaniques à partir de l’arrivée des Huns dans l’est de l’Europe… …   Wikipédia en Français

  • GERMAINS ORIENTAUX (archéologie et art) — L’expression «Germains orientaux» a été adoptée par les linguistes pour désigner les peuples germaniques de l’Antiquité dont la langue se différenciait, d’une part, de celle des Germains occidentaux de la Rhénanie, de l’Elbe et de la mer du Nord… …   Encyclopédie Universelle

  • Principauté de Transylvanie — Pour les articles homonymes, voir Transylvanie. Transylvanie XIe siècle – 1867 …   Wikipédia en Français

  • Singidun — Singidunum Singidunum fut fondé au IIIe siècle av. J. C. par le peuple celte des Scordisques. Elle fut conquise et fortifiée par les Romains. C’est aujourd’hui la ville de Belgrade en Serbie. Sommaire 1 Étymologie 2 Origine et localisation …   Wikipédia en Français

  • Singidunum — 44°49′N 20°28′E / 44.817, 20.467 Singidunum fut fondé au IIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Singidūn — Singidunum Singidunum fut fondé au IIIe siècle av. J. C. par le peuple celte des Scordisques. Elle fut conquise et fortifiée par les Romains. C’est aujourd’hui la ville de Belgrade en Serbie. Sommaire 1 Étymologie 2 Origine et localisation …   Wikipédia en Français

  • Bataille des champs Catalauniques (451) — Pour les articles homonymes, voir Bataille des champs Catalauniques. Bataille des champs Catalauniques Les Huns à la bataille de …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.