Georges Harrison

Georges Harrison

George Harrison

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harrison.
George Harrison
George Harrison 1974.jpg
George Harrison en 1974

Alias L'Angelo Misterioso
Hari Georgeson
Nelson/Spike Wilbury
George Harrysong
Carl Harrison
George O'Hara-Smith
Naissance 25 février 1943
Liverpool, Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 29 novembre 2001 (58 ans)
Los Angeles, États-Unis États-Unis
Profession(s) Musicien
Chanteur
Guitariste
Producteur de Cinéma
Genre(s) Pop rock
Rock britannique
Instrument(s) Guitare
Ukulélé
Sitar
claviers
Années actives 1958 - 2001
Label(s) EMI
Apple Corps
Dark Horse Records
Site Web georgeharrison.com

Entourage The Beatles
Paul McCartney
John Lennon
Ringo Starr

Traveling Wilburys
Eric Clapton
Jeff Lynne

George Harrison MBE, né le 25 février 1943 à Liverpool, mort des suites d'un cancer à 58 ans, le 29 novembre 2001 à Los Angeles, est un guitariste, chanteur, auteur-compositeur britannique. Il fut aussi producteur de cinéma via sa société Handmade Films.

Il était le plus jeune des quatre membres du groupe The Beatles.

Sommaire

Biographie

Enfance et adolescence (1943–1958)

Né d'un père chauffeur de bus et d'une mère femme au foyer, George Harrison passe une enfance tranquille dans sa famille de classe moyenne de Liverpool. Adolescent, il marque très vite son indépendance par sa tenue vestimentaire (il porte des Blue-jeans et un blouson de cuir) et son attitude. Passionné de rock, apprenti guitariste, écoutant en boucle Carl Perkins, pour ensuite être séduit par les déhanchements du King, les mélodies suaves de Buddy Holly et l'âpreté du blues noir américain; il fonde avec son frère Peter : The Rebels sa première formation. Elève au Liverpool Institute, il y retrouve un ami d'enfance Paul McCartney qui lui propose de rejoindre, en compagnie de John Lennon, les Quarrymen. Il a à peine 15 ans.

Avec les Beatles (1958–1970)

Article détaillé : The Beatles.

C'est en février 1958 que John Lennon (sur l'insistance de Paul McCartney), l'engage comme guitariste solo. Il devient le plus jeune membre des Quarrymen .

En 1960, ils deviennent les Beatles et se produisent, entre autres, dans les boîtes à striptease de Hambourg et à Liverpool avant de connaître d'abord en Europe, puis à partir de 1963 à travers le monde, le succès le plus spectaculaire de l'histoire du rock et du disque.

D'abord et avant tout guitariste solo des Beatles, George Harrison compose quelques titres au sein du groupe au début de leur carrière, dont : Don't Bother Me (1963), If I Needed Someone (1965), I Need You (1965), Think for Yourself (1965) et You Like Me Too Much (1965).

L'influence de Harrison se fait davantage sentir au sein du groupe à compter de 1965, quand il commence à s'intéresser aux instrumentations orientales qui seront graduellement intégrées dans la musique et l'univers des Beatles. Le sitar fait ainsi son apparition sur la chanson Norwegian Wood de l'album Rubber Soul (1965).

Lors du tournage du film A Hard Day's Night, George Harrison rencontre Pattie Boyd, mannequin modèle de dix-neuf ans. Il l'épouse le 21 janvier 1966.

L'album Revolver, paru l'été 1966, compte trois compositions de Harrison, dont Taxman. En 1967 paraît l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band sur lequel il signe Within You Without You, tout en intégrant des instruments indiens variés sur des titres comme Lucy In The Sky With Diamonds ou Getting Better

Harrison découvre la méditation transcendantale alors qu'il est à Bombay fin 1966 pour prendre des leçons de sitar dans l'école de Ravi Shankar. Avec son épouse Pattie, il est alors passionné de sagesse orientale : il cherche à comprendre le sens de la vie et à atteindre la paix de l'âme. Il s'intéressera à l'Inde et aux philosophies orientales jusqu'à sa mort, enregistrant et produisant des artistes comme Ravi Shankar.

George Harrison en 1964

Dès son retour en Angleterre, début 1967, il fait rencontrer le Maharishi Mahesh Yogi aux autres Beatles lors d'une conférence et tous se retrouvent à un séminaire organisé à Bangor (Pays de Galles), en compagnie de nombreuses autres célébrités comme Mick Jagger. En 1968, les Beatles se rendent, avec leurs épouses, leurs enfants et d'autres personnalités au pied de l'Himalaya, à Rishikesh, dans l'ashram de Maharishi, pour un séminaire de plusieurs semaines au cours duquel il leur enseignera la méditation transcendantale.

Les plus grandes compositions (et les plus connues) de Harrison sont écrites au cours des dernières années d'existence des Beatles, son influence se faisant surtout sentir dans les albums The Beatles en 1968 — dans lequel il signe quatre chansons, dont While My Guitar Gently Weeps — et Abbey Road en 1969 — avec Something et Here Comes the Sun —, où il introduit un tout nouvel instrument, le synthétiseur, dans les morceaux du dernier disque des Beatles.

Frustré de son rôle au sein du groupe, restant en tant qu'auteur-compositeur à l'ombre du tandem Lennon/McCartney, George Harrison, s'il n'est pas à l'origine de la séparation (John Lennon quitte le groupe en premier en septembre 1969), ne sera pas moins en parfait accord, et partie prenante, des évènements menant à la dissolution des Beatles.

Carrière solo (1970–2001)

Parallèlement à sa carrière au sein du groupe, George Harrison sort des albums en solo dont Wonderwall Music, premier disque sorti sur le label Apple et Electronic Sound un des seuls disques à être apparu sur le label Zapple, destiné à recevoir les projets d'avant-garde.

C'est avec son triple album All Things Must Pass sorti en novembre 1970 et produit par Phil Spector qu'il s'imposera commercialement. L'album connut un succès fulgurant, notamment le titre My Sweet Lord qui se vendra par millions et qui reste une des chansons les plus populaires des années 1970. All Things Must Pass était composé de quatre faces de chansons et de deux faces de jam-session et figure sans aucun doute comme un des meilleurs albums publié par un ex-Beatle. Outre My Sweet Lord, What Is Life et Isn't It a Pity tourneront aussi sur les radios en ce début de décennie. Par contre, la chanson My Sweet Lord lui valut un procès pour plagiat, qu'il perdit. En effet, il aurait repris, sans le vouloir, l'air d'une chanson He's So Fine d'un groupe américain, The Chiffons, qui avait connu un certain succès en 1963.

En 1971, Harrison organise le Concert for Bangladesh, le premier grand concert de charité regroupant une brochette de rock stars, dont Eric Clapton, Bob Dylan, Ravi Shankar et Ringo Starr. Les profits iront tardivement au Bangladesh après que le fisc américain ait épluché les comptes d'Apple, la société de production des Beatles. Harrison enregistra aussi sur l'abum de Lennon Imagine en 1971 sur plusieurs morceaux. L'album suivant Living in the Material World publié en 1973 (avec Nicky Hopkins, Klaus Voormann, Ringo Starr, Jim Keltner...) connut aussi un succès relatif, principalement le titre Give Me Love qui sera classé numéro un des deux côtés de l'Atlantique au printemps 1973.

Il lance en 1974 son propre label de disque, Dark Horse. L'album du même nom, sorti cette même année, sera un échec. Il connaîtra un véritable fiasco, à la même époque, lors de sa première tournée en solo — qui sera aussi sa dernière — aux États-Unis. Les problèmes personnels se succèdent, le chanteur se sépare de sa femme qui ira vivre avec son ami de toujours, Eric Clapton. Les deux hommes resteront brouillés jusqu'à la fin des années 1980.

Après l'accueil catastrophique réservé à Dark Horse, Harrison sort Extra Texture - Read all about it en 1975 et ne fait rien pour rétablir la situation au niveau de la critique. Il se reprendra en 1976 avec Thirty Three & 1/ॐ un excellent album qui fait référence à la vitesse de rotation d'un disque, mais également de l'âge de George au moment de son enregistrement. On y retrouve un Harrison beaucoup plus enjoué que sur les albums précédents. En 1977, George a 34 ans, divorcé à ses jours. Avec Olivia Trinidad Arias, sa compagne depuis 1974, il devient papa le 2 août 1978 d'un petit garçon Dhani, trois mois après la mort de son père. Il épouse Olivia le 17 août.

En 1980 paraît son livre autobiographique I, Me, Mine, écrit en collaboration avec Derek Taylor. Dans la première partie de l'ouvrage, il trace un libre parcours de la carrière des Beatles et de la sienne et apporte ses réflexions. La seconde partie comporte le texte définitif de quatre vingt-trois de ses chansons, avec les circonstances de leur création.

L'artiste renoue avec le succès commercial en 1981 avec le simple All Those Years Ago, hommage à son défunt collègue John Lennon, et il lui fallut attendre la fin des années 1980 pour retrouver les faveurs du grand public, grâce à son album Cloud Nine (paru fin 1987) qui contenait trois tubes : Got My Mind Set On You, When We Was Fab (tous deux soutenus par des clips-vidéo amusants voire inspirés) et This Is Love.

Malheureusement, ce retour en grâce ne fut pas confirmé par d'autres albums studio, du moins en son nom propre, puisqu'il s'est alors consacré à son projet collectif, les Traveling Wilburys en compagnie de Roy Orbison, Tom Petty, Jeff Lynne et Bob Dylan. En 1992, il se produira même au Japon en compagnie d'Eric Clapton avec qui il a finalement renoué.

Ce n'est que peu après sa mort d'un cancer des voies respiratoires et tumeur au cerveau que parut, en 2001, son dernier album Brainwashed.

Sa dernière chanson, Horse to water, avait été coécrite avec son fils et enregistrée au début du mois d'octobre. Elle était destinée au chanteur et pianiste britannique Jools Holland. George Harrison, connu pour son humour pince-sans-rire et décalé, venait d'attribuer cette ultime composition à une mystérieuse maison d'édition dénommée RIP, sigle de Rest In Peace (Repose en paix).

La création du spectacle musical Love fût à la base une idée de Harrison qu'il avait commencé à élaborer avant sa mort.

Une de ses passions était le ukulélé, dont il était un collectionneur notoire et un joueur émérite. Il s'intéressait en particulier à la variante la plus répandue au Royaume-Uni de cet instrument : le banjo-ukulélé. George Harrison restera comme un des membres des mythiques Beatles, un grand guitariste, mais aussi comme un grand compositeur. Frank Sinatra tenait sa chanson la plus célèbre, Something, pour la plus belle chanson du siècle dernier.

Fin de vie

En août 1997, George Harrison apprit qu’il était atteint d’un cancer de la gorge. Il fut rapidement soigné et déclara en 1998 après une opération à Londres, qu’il était pleinement guéri[1].

A la fin de l’année 1999, il fut poignardé à son domicile par un déséquilibré, Michael Abram, qui avait réussi à s’introduire dans sa propriété de Friar Pak à Henley-on-Thames. Dans la soirée du 30 décembre 1999, George Harrison fut frappé de plusieurs coups de couteau, notamment à la poitrine, avant qu’il ne parvienne avec sa femme Olivia, à maitriser son agresseur et à le livrer à la police[2]. Le musicien, sévèrement blessé, limita au maximum ses apparitions en public par la suite.

En 2001, le cancer de George Harrison prit de l’ampleur, des métastases s'étant développées en plusieurs endroits. Malgré un traitement très agressif, une opération en mai aux Etats-Unis, une autre en juillet en Suisse[2], il apparut que la maladie était dans sa phase terminale. Il passa les derniers mois de sa vie aux côtés de sa famille et de ses amis, et travailla également à la réalisation de son dernier album, Brainwashed, qui fut publié après son décès.

George Harrison s'est éteint à 13h30 le jeudi 29 novembre 2001, dans la maison de son ami Gavin De Becker à Los Angeles[3]. Le jour de sa mort, la famille Harrison publia le communiqué suivant : "He left this world as he lived in it: conscious of God, fearless of death and at peace, surrounded by family and friends. He often said, 'Everything else can wait but the search for God cannot wait, and love one another'." (Il a quitté ce monde comme il y avait vécu : conscient de Dieu, sans peur de la mort et en paix, entouré de sa famille et de ses amis. Il disait souvent : "tout le reste peut attendre, mais pas la recherche de Dieu et l'amour du prochain")[3].

Discographie

Pour les albums créés avec les Beatles, voir : Discographie des Beatles.

Albums

Compilations

Commons-logo.svg

Participations

Cinéma

A travers sa société de production Handmade Films, George Harrison fut le producteur de certains films des Monty Python (dont les membres étaient de ses amis personnel), en particulier La Vie de Brian.

Malheureusement pour lui, il a également financé le film Shanghai Surprise, avec Madonna et Sean Penn, qui fut un fiasco économique et artistique.

Articles connexes


Lien externe

Distinctions

  • Billboard Century Awards - (1992)


Bibliographie

Il publie une autobiographie luxueuse I, Me, Mine suivie de deux recueils de chansons illustrées et de deux albums de photos de concert chez Genesis Publications.

En français : Jacques Volcouve, George Harrison Anthologie 1943-2001, 2002 chez Hors Collection.

Notes et références

  • Portail des Beatles Portail des Beatles
  • Portail des musiques du monde Portail des musiques du monde
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni


Ce document provient de « George Harrison ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Georges Harrison de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Georges W. Bush — George W. Bush Pour les articles homonymes, voir George Bush . George W. Bush …   Wikipédia en Français

  • Georges Walker Bush — George W. Bush Pour les articles homonymes, voir George Bush . George W. Bush …   Wikipédia en Français

  • Georges Philippar (Schiff) — p1 Georges Philippar p1 Schiffsdaten Flagge Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Georges Berthomieu — Pour les articles homonymes, voir Berthomieu. Georges Berthomieu est un acteur français Sommaire 1 Filmographie 2 Voxographie …   Wikipédia en Français

  • Richard Harrison (actor) — infobox actor name=Richard Harrison caption=Richard Harrison in Blood Debts birthdate=birth date and age|1936|5|26 birthplace=Salt Lake City, Utah occupation=Film actor Richard Harrison is an American B movie actor (and occasionally a… …   Wikipedia

  • Tillson Harrison — à vingt ans Naissance 7 janvier 1881 Tillsonburg, Ontario …   Wikipédia en Français

  • Luneau, Georges — (October 25, 1941, Loire Atlantique, France )    After his studies of modern letters, he settled in Paris in 1964. From 1965 to 1968, he directed poetic and experimental shows in various universities (La Sorbonne, Assas). In 1969, he made his… …   Encyclopedia of French film directors

  • Séjour des Beatles en Inde — Le séjour des Beatles en Inde se déroule de février à avril 1968, à Rishikesh, une ville située dans le nord du sous continent, au pied de la chaîne de l’Himalaya et au bord du Gange. Ils s’y rendent avec leurs épouses et amis afin de… …   Wikipédia en Français

  • Chronologie Du Rock — Cette article présente une chronologie du rock, un genre musical. Sommaire 1 Les années 1940 1.1 1947 1.2 1948 1.3 1949 …   Wikipédia en Français

  • Chronologie du Rock — Cette article présente une chronologie du rock, un genre musical. Sommaire 1 Les années 1940 1.1 1947 1.2 1948 1.3 1949 …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»