Gendün Chöphel

Gendün Chöphel

Amdo Gendün Chöphel (tibétain : དགེ་འདུན་ཆོས་འཕེལ) (1903 - 1951) était un moine, un érudit et un artiste tibétain. Personnage original et controversé, ami de Rahul Sankrityayan, il est considéré par beaucoup comme l'un des intellectuels tibétains les plus importants du XXe siècle. Sa vie inspira à Luc Schaedler son film « Angry Monk - Réflexions sur le Tibet ».

Le peintre tibétain Amdo Jampa était un étudiant de Gendün Chöphel[1].

Pour Jamyang Norbu, la peinture de Gendun Choephel a été influencé par ses voyages en Inde où il a connu l’art bouddhiste indien et hindou de même que l'art européen, comme on peut le voir dans ses nus et ses danseurs[1].

En 1937, il s'illustra en publiant dans la revue ronéotypée le Melong[2] un article intitulé « La Terre est-elle ronde ou plate ? », où il soutient qu'elle est ronde, ce qui, selon le poète Jean Dif, était une « hérésie monstrueuse pour les religieux tibétains ! »[3], du moins pour le lama responsable de Chöpel au monastère de Drépoung, qui n'est autre que le célèbre Sherab Gyatso[4].

Selon une interview de 1992 publiée par Melvyn C. Goldstein en 2009, Ngawang Thondrup, un moine qui servit dans le gouvernement tibétain en 1948 et qui fut influencé par Gendün Chöphel, rapporte que ce dernier disait en particulier qu'il fallait réformer un système où des gens sont propriétaires d'autres gens (en tibétain dagpo gyab). Il voulait dire que les nobles avaient des serfs (en tibétain miser) et des domaines, et qu'ils étaient propriétaires des gens [qui y vivaient]. Les serfs de la famille Tsarong, par exemple, devaient demander la permission de leur maître s'ils voulaient partir. Et les serfs ne possédaient pas la terre. Nous disions qu'il fallait réformer le système féodal. Pour Chöphel, les monastères n'avaient nul besoin de détenir des manoirs[5]. La traduction de miser par « serf » utilisée par Goldstein est cependant contestée par Heidi Fjeld qui se réfère à la principale source chinoise sur l'histoire sociale du Tibet (la Maison d'édition du peuple du Tibet, 1987), et à des personnes qu'elle a interrogées[6].

Références

  1. a et b (en) Obituary of the painter Amdo Jampa, TIN, 22 May 2002 / no of pages: 3 ISSN: 1355-3313
  2. Jean Dif, Chronologie de l'histoire du Tibet et de ses relations avec le reste du monde (suite 2) ; citation : « D’abord ronéotypé, il est encouragé par le Dalaï lama et le Panchen lama. Il publie de nombreux articles ouverts sur le monde et s’inscrit dans le courant moderniste. Son audience restera toutefois limitée ».
  3. Jean Dif, Chronologie de l'histoire du Tibet et de ses relations avec le reste du monde (Suite 3) ; citation : « Publication dans le Melong de l’article de Gedun Chompel : "La terre est-elle ronde ou plate ?". L’auteur y soutient qu’elle est ronde, hérésie monstrueuse pour les religieux tibétains ! ».
  4. (en) The Story of a Monk Wanderer: Part 1, The Story of a Monk Wanderer: Part II
  5. (en) Melvyn C. Goldstein, A History of Modern Tibet: The Calm Before the Storm: 1951-1955, vol. 2, University of California Press, 2009, (ISBN 0520259955 et 9780520259959), 639 pages, p. 191-192.
  6. (en) Heidi Fjeld, Commoners and nobles: hereditary divisions in Tibet, NIAS Press, 2005, (ISBN 8791114179 et 9788791114175), « Whereas Goldstein translates miser as serfs, both the main Chinese source on Tibet's social history (Xizang Renmin Chubanshe 1987) and the informants I interviewed translate miser as 'commoner' or 'citizen', and we might understand 'commoners' as a translation of miser and see 'serf as a subdivision of miser. »

Sources

  • (en) Benjamin Bogin et Hubert Decleer, Who was 'this evil friend' ('the dog', the 'fool', 'the tyrant') in Gedun Chophel's Sad Song?, vol. 22, 1997, p. 67-78 
  • (en) Tony Huber, Guide To India: A Tibetan Account by Amdo Gendun Chophel, Dharamsala, India, Library of Tibetan Works & Archives, 2000 (ISBN 978-81-86470-25-1) (LCCN 00374824) 
  • (en) Donald S. (Jr.) Lopez, The Madman's Middle Way: Reflections on Reality of the Tibetan Monk Gendun Chopel, Chicago, University Of Chicago Press, 2007 (ISBN 978-0-226-49317-6) (OCLC 141382641) 
  • (en) Irmgard Mengele, Gedun Chopel: A Biography of the 20th Century Tibetan Scholar, Dharamsala, India, Library of Tibetan Works & Archives, 1999, 1re éd. (ISBN 978-81-86470-23-7) (LCCN 99938936) 
  • Roerich, George N. and Gedun Choepel (Translator) (1988). The Blue Annals by Gö Lotsawa. Motilal Banarsidass, Delhi, 1976, Reprint in 1979. [reprint of Calcutta, Royal Asiatic Society of Bengal, 1949, in two volumes].

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gendün Chöphel de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Gendün Chöphel — Tibetische Bezeichnung Tibetische Schrift: དགེ་འདུན་ཆོས་འཕེལ་ Wylie Transliteration: dge dun chos phel Offizielle Transkription der VRCh: Gêndün Qoipê THDL Transkription …   Deutsch Wikipedia

  • Gendün Chöphel — Amdo Gendün Chöphel (1903 1951). A creative and controversial figure, friend of Rahul Sankrityayan, who is considered by many to have been one of the most important Tibetan intellectuals of the 20th Century. His life was the inspiration for Luc… …   Wikipedia

  • Gendün Chöphel — Amdo Gendün Chöphel (Tibetano དགེ་འདུན་ཆོས་འཕེལ, Repkong, Amdo, 1903–Lhasa, 1951), escritor e intelectual tibetano considerado uno de los más importantes intelectuales tibetanos del siglo XX. Inspiró la película de Luc Schaedler, The Angry Monk:… …   Wikipedia Español

  • Amdo Gendun Chöphel — Gendün Chöphel Amdo Gendün Chöphel (tibétain : དགེ་འདུན་ཆོས་འཕེལ, 1903 1951) est un intellectuel et un créateur controversé, ami de Rahul Sankrityayan, qui est considéré par beaucoup comme un des intellectuels tibétains les plus importants… …   Wikipédia en Français

  • Weiße Annalen (Gendün Chöphel) — Tibetische Bezeichnung Tibetische Schrift: དེབ་ཐེར་དཀར་པོ Wylie Transliteration: deb ther dkar po Aussprache in IPA: [tʰèpteː káːpo[1]] …   Deutsch Wikipedia

  • Gendun Choephel — Gendün Chöpel (tib. dge dun chos phel; * 1903 oder 1905; † 1951) war ein tibetischer Mönch und Gelehrter, der in der Umbruchszeit der ersten Hälfte des 20. Jahrhunderts das alte Tibet zu reformieren trachtete, jedoch an den konservativen Kreisen… …   Deutsch Wikipedia

  • Gendun Chopel — Gendün Chöpel (tib. dge dun chos phel; * 1903 oder 1905; † 1951) war ein tibetischer Mönch und Gelehrter, der in der Umbruchszeit der ersten Hälfte des 20. Jahrhunderts das alte Tibet zu reformieren trachtete, jedoch an den konservativen Kreisen… …   Deutsch Wikipedia

  • Gendün Chöpel — (tib. dge dun chos phel; * 1903 oder 1905; † 1951) war ein tibetischer Mönch und Gelehrter, der in der Umbruchszeit der ersten Hälfte des 20. Jahrhunderts das alte Tibet zu reformieren trachtete, jedoch an den konservativen Kreisen scheiterte.… …   Deutsch Wikipedia

  • Gendün — (auch Gedün, Gedun, Gendun, Gedhun; tibetisch: dge dun; THDL: Gendün, Transkription der VRCh: Gêdün; Sanskrit: Sangha) ist ein häufig verwendeter Bestandteil tibetischer Namen. Folgende Personen tragen diesen Namen: Der 22., 28., 50. und 65.… …   Deutsch Wikipedia

  • Gendün — (Tibetan: དགེ་འདུན) is a Tibetan personal name meaning sangha . Gendün is its spelling in the Tournadre and THDL Simplified transcription systems; it is also written Dge dun in Wylie transliteration, Gêdün in Tibetan Pinyin, Gendun, Gedun, or… …   Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»