Gaz Naturel Pour Véhicules


Gaz Naturel Pour Véhicules

Gaz naturel pour véhicules

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GNV.

Le gaz naturel pour véhicules (abrégé en GNV) est du gaz naturel utilisé comme carburant automobile. Le gaz naturel est constitué d'environ 97% de méthane, il s'agit du même gaz que celui distribué en France sur le réseau de GrDF et qui est utilisé par les particuliers pour la cuisine ou le chauffage. Pour la France, ce gaz naturel provient principalement de l'étranger (Russie, Algérie). Le GNV est généralement stocké sous pression dans des réservoirs spécifiques à l'intérieur du véhicule, mais des essais ont également été faits avec du gaz stocké en phase liquide. Il est aussi possible d'utiliser du méthane produit (dans une moindre mesure) dans des stations de méthanisation (usines de traitement des ordures ménagères, stations d'épuration, digesteurs agricoles, voir exemple Lille).

Article détaillé : Biogaz.

Sommaire

Histoire

L'utilisation de combustible gazeux pour la propulsion des véhicules est assez ancienne. Durant la Seconde Guerre mondiale, du fait de la rareté de l'essence, des véhicules sont équipés pour pouvoir utiliser du gaz de ville en Europe. Après la guerre, le nombre de véhicules roulant au gaz diminue fortement.

Suite à la découverte du gisement de gaz naturel de Lacq en France, l'utilisation de ce combustible pour la carburation automobile se développe, notamment dans le sud-ouest. Mais cette utilisation restera marginale en France.

Cependant quelques pays dans le monde utilisent le GNV a une plus grande échelle, notamment la Nouvelle-Zélande et dans une moindre mesure l'Italie et les États-Unis.

À partir du milieu des années 1980, l'entreprise publique Gaz de France, intégrée actuellement dans le groupe GDF Suez, décide de relancer l'utilisation du GNV. Ces efforts, menés notammment avec Renault Véhicules Industriels et Citroën, conduiront à la mise en service d'une flotte de véhicules utilitaires fonctionnant au GNV sur un site de l'entreprise, dans la banlieue de Nantes, ainsi qu'à l'utilisation de bus au gaz naturel lors des Jeux olympiques d'hiver d'Albertville en1992.

Utilisation

En raison de ces conditions de distribution, le GNV a d'abord intéressé les utilisateurs de flottes captives, à savoir des flottes de véhicules rattachées à un site équipé d’un compresseur. Il s’agit prioritairement des autobus et des gros utilitaires urbains (bennes à ordures, par exemple).

Pour les particuliers, il existe plusieurs possibilités. Le réseau de stations service de GNVert[1], filiale de GDF Suez, permet aux particuliers de faire le plein de GNV dans quelques villes françaises. Il est aussi possible d'établir des conventions de distribution auprès des stations de flottes de captives GDF ou autres (bus de ville, par exemple).

Le GNV est, comme tout autre carburant, soumis en France à la taxe intérieure de consommation, au taux de 8,47 € par 100 mètres cubes normalisés.

L'utilisation d'un compresseur de gaz naturel[2] destiné à être utilisé comme carburant nécessite une autorisation délivrée par la direction générale des douanes et droits indirects.

GDF Suez propose désormais à ses clients particuliers ayant une maison reliée au réseau gaz avec garage ou un jardin privé (condition réglementaire), d'installer une station de remplissage domestique qui permet de faire le plein chez soi.[3]

Pour des raisons de sécurité et d'encombrement, la station de remplissage domestique ne comporte pas de réserve de gaz sous pression, mais compresse le gaz directement dans le réservoir de la voiture. Contrairement au plein en station (avec réserves sous pression), le plein à la maison est donc un processus assez long. La station domestique fonctionne sans surveillance et s'arrête quand le réservoir de la voiture est plein. A l'heure actuelle, la station de remplissage à la maison n'est pas disponible dans toute la France. Gaz de France procède à un déploiement par régions. La Haute-Garonne a été la première zone couverte, fin 2005/début 2006.

Les voitures et utilitaires GNV disponibles en France sont en majorité des véhicules à moteur bi-carburation gaz naturel/essence. L'autonomie en essence permet de compenser la faible densité de points de remplissage publics GNV en France. En Suisse, il est possible de convertir un véhicule essence à la bi-carburation GNV/essence. En France, la « deuxième monte » est découragée par les fournisseurs et l'État. Plusieurs constructeurs européens proposent des motorisations bi-carburation GNV/essence à leur gamme.

L'administration française a mis en place une variété de subventions ou d'incitations fiscales pour les entreprises ou les particuliers en faveur des véhicules GNV, qui sont des véhicules propres. Les collectivités territoriales en France ont quant à elles obligation d'acquerir 20% de véhicules propres lors du renouvellement de leur parc automobile.

Il ne faut pas confondre Gaz naturel pour véhicule GNV, Gaz Naturel Liquéfié GNL et Gaz de pétrole liquéfié GPL. Le GNV est un produit gazeux composé de méthane, alors que le GPL est un produit liquide constitué de butane et de propane. Pour des raisons techniques, un véhicule GPL ne peut absolument pas fonctionner au GNV et inversement.

Quelques avantages du GNV :

  • Une inflammabilité difficile : le GNV est le carburant le plus difficilement inflammable. La température nécessaire pour enflammer le gaz naturel se situe à 540 °C, soit le double du gazole.
  • une dilution rapide : le GNV plus léger que l’air se dissipe rapidement en cas de fuite, sans former de nappe explosive ou de flaque inflammable, contrairement aux autres carburants. En atmosphère confinée, la vitesse de dispersion élevée dans l’air permet au gaz naturel de se diluer rapidement.
  • une plage d’inflammabilité réduite : la plage d’inflammabilité du GNV est comprise entre 5% et 15% de concentration dans l’air.
  • une absence de bleve (risque d'explosion) : le GNV restant à l’état gazeux quelle que soit sa température, il n’est pas sujet au bleve.
  • les réserves de gaz naturel fossile dans le monde sont importantes, et le biogaz est une source additionnelle.
  • des emissions réduites : 25% d'émissions de dioxyde de carbone (CO2) en moins que l'essence, aucune fumée ni particule, très peu d’oxydes d’azote.

Compte-tenu de ces éléments et des caractéristiques du GNV, il n’existe aucune restriction concernant l’accès aux parkings souterrains pour les véhicules fonctionnant au GNV.

Annexes

Article connexe : Gaz naturel comprimé.

Liens externes

  • Portail de la chimie Portail de la chimie
  • Portail de l’énergie Portail de l’énergie
  • Portail de l’automobile Portail de l’automobile
  • Portail des transports Portail des transports
Ce document provient de « Gaz naturel pour v%C3%A9hicules ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gaz Naturel Pour Véhicules de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gaz naturel pour vehicules — Gaz naturel pour véhicules Pour les articles homonymes, voir GNV. Le gaz naturel pour véhicules (abrégé en GNV) est du gaz naturel utilisé comme carburant automobile. Le gaz naturel est constitué d environ 97% de méthane, il s agit du même gaz… …   Wikipédia en Français

  • Gaz naturel pour véhicules — Pour les articles homonymes, voir GNV. Symbole « Blue Diamond » apposé sur les véhicules propulsés au GNV en Amérique du Nord Le gaz naturel pour véhicules (abrégé en GNV) est du gaz naturel …   Wikipédia en Français

  • Gaz naturel comprimé — Fichier:CNGlogo.svg Blue Diamond symbole utilisé au GNC véhicules en Amérique du Nord Le gaz naturel comprimé (GNC) est un substitut aux combustibles fossiles pour remplacer l essence (pétrole), le diesel, ou le GPL. Bien que sa combustion… …   Wikipédia en Français

  • GAZ NATUREL — Mélange d’hydrocarbures saturés composé essentiellement de méthane, le gaz naturel peut être utilisé, comme les autres combustibles fossiles, charbon et pétrole, aussi bien comme combustible et carburant que comme matière première. Il présente… …   Encyclopédie Universelle

  • Gaz naturel —  Pour l’article homonyme, voir Gaz (homonymie).  Gaz naturel Général No CAS …   Wikipédia en Français

  • Gaz Naturel — Le gaz naturel est un combustible fossile, il s agit d un mélange d hydrocarbures présent naturellement dans des roches poreuses sous forme gazeuse. Avec 23 % de l énergie consommée en 2005, le gaz naturel est la troisième source d énergie… …   Wikipédia en Français

  • Gaz Naturel Liquéfié — Le gaz naturel liquéfié (abrégé en GNL) est du gaz naturel (composé essentiellement de méthane) condensé à l’état liquide (réduction du volume original d environ 1/600). En effet, lorsque ce gaz est refroidi à une température d’environ… …   Wikipédia en Français

  • Gaz naturel liquefie — Gaz naturel liquéfié Le gaz naturel liquéfié (abrégé en GNL) est du gaz naturel (composé essentiellement de méthane) condensé à l’état liquide (réduction du volume original d environ 1/600). En effet, lorsque ce gaz est refroidi à une température …   Wikipédia en Français

  • Gaz naturel liquéfié — Le gaz naturel liquéfié (abrégé en GNL) est du gaz naturel (composé essentiellement de méthane) condensé à l’état liquide (réduction du volume original d environ 1/600). En effet, lorsque ce gaz est refroidi à une température d’environ… …   Wikipédia en Français

  • Le gaz naturel liquéfié — Gaz naturel liquéfié Le gaz naturel liquéfié (abrégé en GNL) est du gaz naturel (composé essentiellement de méthane) condensé à l’état liquide (réduction du volume original d environ 1/600). En effet, lorsque ce gaz est refroidi à une température …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.