Al-Mu'adham


Al-Mu'adham

Tûrân Châh

Al-Malik al-Mu`azzam Tûrân Châh[1] ou Al-Mu'adham ou Tûrân Châh (Turquemin) fut le dernier sultan ayyubide effectif d’Égypte (1249-1250), fils de Malik al-Salih Ayyoub.

Sommaire

Biographie

Son père meurt le 23 novembre 1249 alors que la septième croisade conduite par le roi Louis IX de France a débarqué et prit Damiette. Pour éviter que l’Égypte ne sombre dans l’anarchie ou que les croisés ne profitent de la désorganisation et ne marchent sur le Caire, Chajar ad-Durr, veuve d’Ayyoub, garde secrète la nouvelle de la mort le temps que Touran Chah, le seul fils encore vivant d’Ayyoub, aie le temps de revenir du Diyarbékir où il se trouvait alors. En attendant l’arrivé du nouveau sultan, elle confie le pouvoir à l’émir et généralissime Fakhr al-Dîn ibn al-Sheik, qui se révèle un sage administrateur. Mais l’annonce du décès d’Ayyoub finit par se répandre parmi la population égyptienne et parvient aux croisés. Ceux avaient d’ailleurs décidé de marcher sur Mansourah et étaient partis trois jours avant la mort du sultan. Fakhr al-Dîn réussit à les retarder, mais ne peut pas les empêcher de prendre la ville de Mansourah. Seule la citadelle, commandée par les mamelouks résiste aux croisés. Mais les fièvres déciment l’armée croisée qui doit battre retraite vers Damiette, et finit capturée avec son roi[2].

Turan-Shah arrive alors au Caire. Ayant passé sa vie en Mésopotamie, il n’est pas connu des Égyptiens. Il avait passé sa jeunesse à étudier la jurisprudence, la dialectique et la théologie, mais son grand-père Al-Kamil s’était vite rendu compte que ses études échouaient à corriger sa lourdeur d’esprit et son manque de jugement. L’écrivain musulman Maqrîzî le qualifie de sot. Et, de fait, il accumule les erreurs et les maladresses dès son arrivée au pouvoir. Il place aux commandes du sultanat ses favoris qui l’avaient accompagnés du Diyarbékir et les comble de fiefs qu'il a retiré aux Mamelouks. Or ceux-ci ont placé son père sur le trône dix ans auparavant et sont les artisans de la résistance à Mansourah face aux croisés, ainsi que de la capture de l'armée croisée. Faisant preuve d'une inconscience particulièrement stupide, il menace les chef mamelouk et réclame à sa belle mère Chajar ad-Durr, qui pourtant lui avait permis d'accéder au trône, les domaines que lui avait donné son père[3].

Un groupe de mamelouks dirigé par l’officier arbalétrier Baybars, décide de passer à l’action. Le 2 mai 1250, à l’issue d’un banquet organisé par le sultan, les mamelouks bahrites font irruption dans la tente où se tient ce banquet. Tûrân Châh pare l'attaque avec son sabre, mais a plusieurs doigts tranchés. Il s'enfuit de la tente et se réfugie dans une tour en bois à laquelle les mamelouks mettent le feu. Il se jette alors du haut de la tour et court vers le fleuve, espérant se sauver sur une barque amarrées au rivage. Une pluie de flèches l'en empêche, et il plonge dans le Nil, mais doit revenir sur la berge, ne sachant pas nager. Rattrapé, il est massacré sans pitié. Les mamelouks nomment sultane sa belle-mère, Chajar ad-Durr, qui épousera leur chef ‘Izz al-Din Aybak, créant ainsi la dynastie Bahrite (1250-1382)[4].

Précédé par Tûrân Châh Suivi par
Malik al-Salih Ayyoub
Icone-Islam.svg sultan d’Égypte Transparent.gif
1249-1250
Muzaffar ad-Dîn Mûsâ
(sultan nominal ayyoubide)
Chajar ad-Durr
Aybak
(sultans mamelouk)
émir de Damas
1249-1250
Al-Nasir Yusuf

Notes et références

  1. arabe : al-malik al-muʿaẓẓam tūrān šāh ben ṣalāḥ ad-dīn yūsuf ben ḡyāṯ ad-dīn muḫammad,
    "الملك المعظم" توران شاه بن صلاح الدين يوسف بن غياث الدين محمد
  2. Grousset 1936, p. 457-490 et Maalouf 1983, p. 270-3.
  3. Grousset 1936, p. 490-2.
  4. Grousset 1936, p. 492-3 et Maalouf 1983, p. 273-4.

Annexes

Sources

Voir aussi

Liens et documents externes

  • Portail de l’Égypte Portail de l’Égypte
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail des croisades Portail des croisades
Ce document provient de « T%C3%BBr%C3%A2n Ch%C3%A2h ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Al-Mu'adham de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adham Khan — was a general of Akbar. He was the younger son of Maham Anga, he thus became the foster brother of Akbar. In his fourth regnal year, Akbar married him to the daughter of Baqi Khan Baqlani [Beveridge, H. (1907, reprint 2000). The Akbarnama of Abu… …   Wikipedia

  • Adham Sabri — ( ar. أدهم صبرى) is the main character in Ragol Al Mostaheel series by Nabil Farouk. He is a highly skilled military trained professional, employing many hand to hand combat techniques into his style (such as karate and tae kwon do), and is often …   Wikipedia

  • Adham — ist der Vorname folgender Personen: Adham Khan († 1562), Politiker im Mogulreich Adham Sharara (* 1953), kanadischer Tischtennisspieler Adham ist der Familienname folgender Personen: Allen Adham, amerikanischer Spieleentwickler …   Deutsch Wikipedia

  • Adham Khan — zahl Tribut an Akbar in Sarangpur Adham Khan († 16. Mai 1562 in Agra) war ein einflussreicher Politiker im Mogulreich. Adham Khan war der Sohn von Maham Anga, der Amme des Großmoguls Akbar, die zu diesem eine enge Beziehung hatte. Er war zunächst …   Deutsch Wikipedia

  • Adham Hammam — (Arabic: أدهم همام), (born 29 July 1973), commonly known as AbouAli (Aboali) or KOKO, is an Egyptian computer engineer, and chairman of Target SCV, the company he founded in 1997. During his career at Target, Hammam held the positions of… …   Wikipedia

  • Adham Compound — (King Mariout,Египет) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес: King Mariout Borg …   Каталог отелей

  • Adham Barzani — Adham Barzani, is a member of Iraqi Kurdistan National Assembly. He is Ahmed Barzani s grandson and Massoud Barzani s cousin.The Kurdistan Revolutionary Hizballah was led by Adham Barzani which was established in 1988 as a splinter group from… …   Wikipedia

  • Adham Shaikh — is a composer, record producer and sound designer living near Nelson, B.C..His present 15 year history with music began by exploring synthesizers in the early 1980s, which ushered in a whole new frontier of musical experiments and explorations.… …   Wikipedia

  • Adham Khan's Tomb — lies to the north of the Qutub Minar, Mehrauli, Delhi, immediately before one reaches the town of Mehrauli. It lies on the walls of Lal Kot and rising from a terrace enclosed by an octagonal wall provided with low towers at the corners. It… …   Wikipedia

  • Adham Khanjar — ( ar. أدهم خنجر) is a Lebanese Shiite rebel who participated in an attempt to assassinate General Gouraud, the French High Commissioner in Syria and Lebanon. Assassination AttemptKhanjar joined a guerrilla band led by famous Syrian rebel Ahmed… …   Wikipedia

  • Adham Hassoun — is detained in United States custody and was indicted as a conspirator of Jose Padilla.ref|DoJ051122ref|Cbs020628Hassoun, who first moved to the United States in the late 1980s, was first detained on immigration charges.Sofian Abdelaziz, a member …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.