Gare d'Aix-les-Bains-Le Revard


Gare d'Aix-les-Bains-Le Revard
Aix-les-Bains-Le Revard
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Ville Aix-les-Bains
Adresse Boulevard Wilson
73100 Aix-les-Bains
Coordonnées géographiques 45° 41′ 17″ N 5° 54′ 33″ E / 45.688074, 5.90912145° 41′ 17″ N 5° 54′ 33″ E / 45.688074, 5.909121  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
Lunéa
TER Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Culoz - Modane - Frontière
Aix-les-Bains-Le Revard - Annemasse
Voies 5
Quais 3
Altitude 244 m
Historique
Mise en service 1856
Correspondances
Bus ONDEA 1,2,3,4,5,8,11,16,DIM

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Gare d'Aix-les-Bains-Le Revard

La gare d'Aix-les-Bains-Le Revard est une gare ferroviaire de la ligne de Culoz à Modane et Frontière (ligne de la Maurienne), située à proximité du centre ville d'Aix-les-Bains, dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes. Au nom de la ville a été ajouté le nom du mont Revard, qui la domine.

Elle est mise en service en 1856, une époque où la Savoie n'était pas française, par la Compagnie du chemin de fer Victor-Emmanuel. C'est aujourd'hui une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains grandes lignes, notamment le TGV, qui effectuent des missions entre les grandes gares parisiennes de Paris-Lyon, ou Paris-Austerlitz, et Annecy ou Saint-Gervais-Le Fayet. C'est également une importante gare régionale du réseau TER Rhône-Alpes.

Sommaire

Situation ferroviaire

Établie à 244 m d'altitude, la gare d'Aix-les-Bains-Le Revard est située au point kilométrique (PK) 123,622 de la ligne de Culoz à Modane et Frontière (ligne de la Maurienne), entre les gares ouvertes de Chindrieux et Viviers-du-Lac. Gare de bifurcation, c'est un nœud ferroviaire avec la ligne d'Aix-les-Bains à Annemasse.

Histoire

Le 15 décembre 1856[1], la Compagnie du chemin de fer Victor-Emmanuel met en service la gare avec les 85 km de la section d'Aix-les-Bains à Saint-Jean-de-Maurienne.

  • Le 31/08/1857, mise en service de la ligne d'Aix-les-Bains à Saint-Innocent, par le Royaume du Piémont.
  • Le 07/01/1858, mise en service de la ligne entre Lyon et Bourgoin, par le PLM.
  • Le 27/07/1858, mise en service de la ligne de Saint-Innocent au Rhône (à Chanaz), par le Royaume du Piémont.
  • Le 01/07/1858, mise en service de la ligne entre Bourgoin et Saint-André-le-Gaz, par le PLM.
  • Le 11/06/1860, suite à l'annexion de la Savoie à la France, la ligne du Rhône (à Chanaz) à Saint-Jean-de-Maurienne est reprise par le PLM.
  • Le 15/09/1864, mise en service de la ligne entre Grenoble et Montmélian, par le PLM.
  • Le 05/07/1866, mise en service de la ligne entre Aix-les-Bains et Annecy, par le PLM.
  • Le 16/10/1871, mise en service de la ligne entre Saint-Jean-de-Maurienne et la frontière italienne, par le PLM.
  • Le 24/09/1884, mise en service de la ligne entre Chambéry et Saint-André-le-Gaz, par le PLM.
  • En 1938, mise en servive d'autorails Decauville ZZP (réimmatriculés devenus X 52000 en 1962)
  • En 1942, des locomotives à vapeur 141C du dépôt de Grenoble assurent des trains sur la ligne Valence - Genève, via Grenoble, Chambéry, Culoz et Bellegarde.
  • En 1945, des autorails Decauville XDC 2100 (réimmatriculés X 52100 en 1962) viennent en renfort des autorails Decauville ZZP.
  • Le 01/08/1945, des locomotives à vapeur 141P du dépôt de Grenoble prennent en charge le train AP/PA Alpes-Pyrénées Saint-Gervais - Hendaye depuis Chambéry jusqu'à Avignon via Grenoble et Valence.
  • Le 31/08/1946, des locomotives à vapeur 141R du dépôt de Grenoble assurent la traction de train entre Valence et Chambéry via Grenoble.
  • Le 01/10/1955, création du train GC/CG "Le Catalan" Genève - Cerbère via Culoz, Chambéry, Grenoble, Valence et Avignon assuré en RGP2 X 2700 du dépôt de Lyon-Vaise.
  • Le 31/05/1964, création du train rapide (de 1ère classe avec supplément) GM/MG "Le Rhodanien" Genève - Marseille via Culoz, Chambéry, Grenoble, Valence et Avignon, assuré en RGP1 ex-TEE X 2770 du dépôt de Marseille-Blancarde.
  • Le 31/05/1969, dernier jour de circulation du train GC/CG "Le Catalan" Genève - Cerbère via Chambéry et Grenoble.
  • Le 01/06/1969, création du train Trans-Europ-Express TEE "Catalan Talgo" Genève - Barcelone via Chambéry et Grenoble.
  • Le 22/05/1971, dernier jour de circulation du train GM/MG "Le Rhodanien" Genève - Marseille via Culoz, Chambéry, Grenoble, Valence et Avignon, assuré en RGP1 ex-TEE X 2770 du dépôt de Marseille-Blancarde.
  • En été 1972, à Chindrieux une chute de rocher interrompt la ligne entre Aix-les-Bains et Culoz, et des autorails X 4500 assurent des trains Grenoble - Chambéry -Aix-les-Bains - Annecy - Annemasse - Genève-Eaux-Vives en remplacement des trains Valence - Genève via Culoz.
  • Le 10/10/1972, mise en service commerciale des autorails de la série X 4500 sur Valence - Grenoble - Chambéry - Genève.
  • Le 09/12/1972, dernière circulation des autorails Decauville des séries X 52000 et X 52100, du Centre autorails de Grenoble, entre Grenoble et Chambéry.
  • Le 06/05/1975, mise en service commerciale des turbotrains ETG sur Valence - Grenoble - Chambéry - Genève.
  • Le 28/09/1975, le train TEE "Catalan Talgo" Genève - Barcelone transite via Lyon au lieu de via Chambéry et Grenoble.
  • Le 23/05/1982,le train "Catalan Talgo" Genève - Barcelone perd sa qualité de train Trans Europ Express TEE, est transformé en EC comportant les 2 classes passe toujours via Lyon.
  • Le 23/05/1982, création du train IC 5642/3 qui reprend le nom "Le Rhodanien", Genève - Marseille via Chambéry, Grenoble, Valence et Avignon.
  • Le 3O/05/1986, dernier jour de circulation de l'IC 5642/3 "Le Rhodanien" Genève - Marseille via Chambéry et Grenoble.
  • Le 31/05/1987,le train EC "Catalan Talgo" Genève - Barcelone repasse à nouveau via Chambéry et Grenoble.
  • Le 24/09/1994, dernier jour de circulation de l'EC "Catalan Talgo" Genève - Barcelone via Chambéry et Grenoble.
  • Le 29/09/1996, création d'un train diurne quotidien Évian-les-Bains - Valence via Annecy, Chambéry et Grenoble (et retour).
  • Le 08/12/2007, dernier jour de circulation du train diurne quotidien Évian-les-Bains - Valence via Annecy, Chambéry et Grenoble (et retour).
  • Le 09/12/2007, mise en service de l'horaire cadencé sur Valence - Grenoble - Chambéry - Annecy et sur Lyon - Annecy.

Au début des années 2000, dans le cadre du projet Gares en mouvement, elle a subi d'importants travaux de rénovation et de restructuration conduits en même temps que ceux du Boulevard, et visant à requalifier toute l'entrée afin de permettre un meilleur accès à une clientèle de plus en plus nombreuse à la fréquenter (travailleurs quotidiens se rendant sur Chambéry, Grenoble ou Annecy ; étudiants se rendant aux Universités de Grenoble via la gare de Grenoble-Universités-Gières ; les touristes de la saison hivernale à destinations des stations de sports d'hiver savoyardes ; les personnes venant profiter de la station thermale). Ces travaux comprennent un nouvel espace de vente, deux espaces d'attente dans le vestibule, de nouvelles concessions de services (vélostation, guichet multimodal), ainsi qu'une nouvelle façade vitrée. Un couloir pour les piétons a également été mis en place entre la gare et le boulevard. Le bâtiment voyageurs rénové et le nouveau pôle multimodale sont inaugurés le 24 octobre 2008 et mis en service en novembre.

Service voyageurs

Accueil

Desserte

Elle permet la jonction vers :

Départ d'un TGV reliant Annecy à Paris.

Cette gare est un pôle multimodal avec parking, parcs à vélos, gare routière.

Intermodalité

  • avec les autobus urbains, devant la gare
  • avec les autocars départementaux, à gauche en sortant de la gare

Notes et références

  1. C. Wolters, Histoire financière des chemins de fer français et étrangers dont les actions se négocient à la Bourse de Paris depuis l'origine des chemins de fer jusqu'au ler décembre 1859, Volume 1, Imprimerie centrale des chemins de fer de Napoléon Chaix et Cie, 1860, p. 318 intégral (consulté le 16 juin 2011).

Bibliographie

  • Livre : "Les Chemins de fer du PLM" par Jean-Chaintreau, Jean Cuynat et Georges Mathieu, Editions La Vie du Rail et La Régordanne, paru en 1993.
  • Livre : "Histoire du réseau ferroviaire français", par Patricia et Pierre Laederich, André Jacquot et Marc Gayda, Editions de l'Ormet à Valignat (03), paru en 1996.
  • Livre : "Le matériel moteur de la SNCF", par Jacques Defrance, Editions N.M. à Paris, paru en 1969, réédité en 1978.
  • Livre : "La légende des Trans Europ Express" (TEE), de Maurice Mertens et de Jean-Pierre Malaspina, aux Editions LR-Presse.
  • Revue : "Le Train", avec numéro hors série "Les archives du PLM", tome 1 l'histoire de la Compagnie des origines à 1899, par Jean-Marc Dupuy, paru en 2008.
  • Revue : "Le Train", avec numéro spécial 57 - 1/2009 "Les trains des Alpes", par Jean Tricoire, paru en avril 2009.
  • Revue : "Voies Ferrées", article de William Lachenal sur "Les atouts d'un raccordement" (CEVA) avec présentation de la ligne du "Sillon Alpin" de Valence à Genève via Grenoble, n° 11 de mai-juin 1982.
  • Revue : "Connaissance du Rail, article de William Lachenal sur le "Sillon Alpin" ligne Valence - Grenoble - Genève, pages 42 à 51, numéro 302-303 d'octobre-novembre 2006.
  • Revue : "Voies Ferrées", avec article "Un nom, un train : Le Rhodanien", par Jean-Pierre Malaspina, paru pages 48 et 49 dans le n° 167 de mai-juin 2008.
  • Indicateurs horaires SNCF de 1938 à 2005.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Direction précédente Gare précédente Trains Gare suivante Direction suivante
Paris Gare de Lyon Bourg-en-Bresse

ou Chambéry-Challes-les-Eaux

TGV Annecy Annecy
Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz Lunéa Annemasse Évian-les-Bains
Paris-Austerlitz Chambéry-Challes-les-Eaux Lunéa Rumilly Saint-Gervais-Le Fayet
Lyon-Part-Dieu Culoz TER Rhône-Alpes Grésy-sur-Aix Annecy
Genève-Cornavin Culoz TER Rhône-Alpes Chambéry-Challes-les-Eaux Valence-Ville
Annecy Grésy-sur-Aix ou Albens TER Rhône-Alpes Chambéry-Challes-les-Eaux Grenoble
Valence-Ville
Lyon-Perrache
Ambérieu
Chindrieux TER Rhône-Alpes Chambéry-Challes-les-Eaux
Viviers-du-Lac
Chambéry-Challes-les-Eaux
Culoz Chindrieux TER Rhône-Alpes Viviers-du-Lac Chambéry-Challes-les-Eaux

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gare d'Aix-les-Bains-Le Revard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gare d'Aix-les-Bains — Le Revard Aix les Bains Le Revard La toute nouvelle verrière de la gare. Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne d'Aix-les-Bains-Le Revard à Annemasse — Ligne d Aix les Bains à Annemasse Carte de la ligne …   Wikipédia en Français

  • Aix les Bains — Vue de Grand port d Aix les Bains …   Wikipédia en Français

  • Aix les bains — Vue de Grand port d Aix les Bains …   Wikipédia en Français

  • Aix-les-Bains — 45° 41′ 18″ N 5° 54′ 55″ E / 45.68845, 5.915279 …   Wikipédia en Français

  • FC Aix les Bains — Aix les Bains Aix les Bains Vue de Grand port d Aix les Bains …   Wikipédia en Français

  • Saint-Sigismond (Aix-les-Bains) — Aix les Bains Aix les Bains Vue de Grand port d Aix les Bains …   Wikipédia en Français

  • Histoire d'Aix-les-Bains — L histoire d Aix les Bains est directement liée au lac du Bourget et surtout à ses sources chaudes qui en firent une station thermale des plus réputées au monde. L analyse historique de la ville d Aix les Bains doit être rapprochée de l Histoire… …   Wikipédia en Français

  • Ligne Aix-Les-Bains - Annemasse — Aix les Bains Annecy Annemasse Carte de la ligne …   Wikipédia en Français

  • Ligne Aix-les-Bains - Annemasse — Aix les Bains Annecy Annemasse Carte de la ligne …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.