Garde civique


Garde civique

La Garde civique est la milice créée dans la jeune Belgique indépendante en octobre 1830. Elle a été fondée par l'unification des gardes bourgeoises qui s'étaient constituées lors de la révolution belge, le 26 août 1830 suite aux émeutes survenues la veille (25 août 1830) à Bruxelles après la représentation de l'opéra romantique d'Auber, La Muette de Portici, au théâtre de la Monnaie.

La Garde civique est organisée au niveau communal, à l'origine dans toutes les communes de plus de 30 000 habitants. Elle est composée de citoyens entre 21 et 50 ans, prioritairement les jeunes célibataires et veufs sans enfants, ne faisant pas partie de l’armée. Des dérogations et dispenses de service peuvent être obtenues pour cause de maladies, difformités, mutilations et autres nécessités d'entretenir sa famille...

Elle a pour mission : Maintenir l'obéissance aux lois, conserver ou rétablir l'ordre et la paix publique, assurer l'Indépendance de la Belgique et l'intégrité de son territoire.

La Garde civique est constituée en Compagnies commandées par un capitaine et subdivisées en trois bans. Le premier ban joue un rôle au niveau national ; il est essentiellement destiné à faire respecter l'inviolabilité du territoire. Le second ban seconde l'armée nationale "sans toutefois sortir de la province". Le troisième ban est sédentaire. Le service ordinaire consiste à monter la garde, effectuer des patrouilles pour la sûreté des personnes, la conservation des propriétés et le maintien de l'ordre public.

Lors de la Première Guerre mondiale, la Garde civique est appelée dans tout le pays. Le 17 juin 1920, un Arrêté royal place dans la position de "gardes non-actives" toutes les unités du royaume. Le 24 juillet 1920, les officiers sont déchargés de leurs grades et fonctions. C'est la fin de la garde civique belge.

La Médaille de reconnaissance à la Garde civique fut créée le 19 novembre 1830 par le Gouvernement provisoire pour récompenser les services rendus par les membres de la Garde civique. La médaille d'or, gravée par Joseph-Pierre Braemt, montre à l'avers un lion debout qui tient une lance surmontée d'un bonnet phrygien et au revers une couronne composée de laurier à gauche et de chêne à droite et les mots Récompense Civique. Cinq médailles seulement ont été remises, dont une au Général Baron Emmanuel Van der Linden d'Hooghvorst qui fut le premier commandant en chef de la garde bourgeoise.

Sources

Références

  • G. Wouters & Louis Geens, La Garde civique et ses origines, Liège, Bénard, 1905, 16 pages, 24 aquarelles.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Garde civique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Garde civique — Garde ci vique [F.] See {Army organization}, above. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Monsieur Beulemeester, Garde Civique — est un court métrage d Alfred Machin réalisé en 1913. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Monsieur beulemeester, garde civique — est un court métrage d Alfred Machin réalisé en 1913. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Monsieur Beulemeester, garde civique — est un court métrage d Alfred Machin réalisé en 1913. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 …   Wikipédia en Français

  • civique — [ sivik ] adj. • couronne civique (des Romains) 1504; lat. civicus 1 ♦ (av. 1781) Relatif au citoyen. Droits, devoirs civiques. 2 ♦ Propre au bon citoyen. Courage, vertus civiques. ⇒ patriotique. Instruction civique, portant sur les devoirs du… …   Encyclopédie Universelle

  • Garde républicaine (France) — Garde républicaine Période 23 juin 1848 Présent Pays  France Branche Gendarmerie nationale Type …   Wikipédia en Français

  • Garde republicaine (France) — Garde républicaine (France) Officier du régiment de cavalerie de la garde républicaine La Garde républicaine est une force de la gendarmerie nationale française assurant des missions d honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de …   Wikipédia en Français

  • Garde républicaine (france) — Officier du régiment de cavalerie de la garde républicaine La Garde républicaine est une force de la gendarmerie nationale française assurant des missions d honneur et de sécurité au profit des plus hautes autorités de la France. Subordonnée à la …   Wikipédia en Français

  • garde — 1. (gar d ) s. f. 1°   Action de garder, de conserver, de défendre quelqu un ou quelque chose, de surveiller quelqu un ou quelque chose. Avoir la garde d une bibliothèque, d un magasin. Il faut une garnison de trois mille hommes pour la garde de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Garde de Paris — Garde municipale de Paris (Empire) La garde municipale de Paris est une unité chargée du maintien de l ordre à Paris, créée par un décret du 4 octobre 1802 (12 vendémiaire an XI) des consuls, dont Napoléon Bonaparte. Elle est dissoute après le… …   Wikipédia en Français