Garabandal


Garabandal

San Sebastián de Garabandal

Eglise paroissiale de Garabandal

San Sebastián de Garabandal ou Garabandal est un village rural et montagneux espagnol situé sur la commune de Rionansa dans la région autonome de Cantabrie. Le village fut un lieu d'apparitions mariales de 1961 à 1965 qui attirèrent d'importantes foules ainsi qu'une médiatisation soutenue et il bénéficie depuis d'un important tourisme religieux.

Sommaire

Urbanisme

Aspect du village de Garabandal
Monument dédié "à la mère de l'émigrant", sur la route conduisant au village

Dû à une accessibilité réduite, le village a su garder l'aspect qu'il avait durant les années 60 (et même bien avant) sans que le tourisme de masse ne modifie l'aspect du lieu, comme dans la ville de Lourdes par exemple.

Apparitions mariales

4 pré-adolescentes furent témoins des apparitions de la Vierge Marie, nommée Notre Dame du Mont-Carmel : Mari-Dolorès Mazon (dite Mari-Loli), Conchita Gonzalez, Jacinta Gonzalez et Mari-Cruz Gonzalez[1] qui, malgré un nom semblable, n'appartiennent pas à la même famille. La plupart des apparitions se produisirent au-dessus du village dans un lieu comportant plusieurs pins mais également dans le village.

Manifestations

Les apparitions mariales furent précédées dès le 18 juin 1961, de 8 apparitions en 12 jours de l'archange Michel qui annoncera le 1er juillet une apparition mariale pour le lendemain[2]. La Vierge apparut du 2 juillet 1961 au 13 novembre 1965 autour de 2000 fois[3]. Chacune des apparitions fut signalée à chacune des filles par 3 appels. Les extases des 4 filles furent vues, photographiées et filmées par de nombreux témoins. Lors des extases, de nombreux événements spectaculaires eurent lieu : chute violente des filles en avant sur les genoux contre des pierres et absence de marques, déplacements en marche arrière tête en l'air très rapide, légères lévitations, impossibilité de soulever les filles ou encore dans la nuit du 19 juillet 1962, une apparition d'hostie dans la bouche de Conchita des mains de l'archange Michel qui aurait été vue et photographiée par de nombreux témoins[4].

Messages de la Vierge

Après plusieurs apparitions aux 4 filles, la Vierge leur adressa un premier message destiné à être largement diffusé. Un autre message du même genre viendra clôturer le cycle d'apparitions.

Le 18 octobre 1961:

« Vous devez faire beaucoup de sacrifices, beaucoup de pénitences et visiter le Saint-Sacrement très fréquemment. Mais d'abord vous devez mener de bonnes vies, sinon, un châtiment vous sera donné. La coupe est en train de se remplir, un grand châtiment tombera sur vous si vous ne changez pas. »

Le 18 juin 1965, Conchita reçut le dernier message de la Vierge, filmé par la télévision espagnole :

« Comme mon message du 18 octobre [1961] n'a été ni respecté, ni suffisamment communiqué au monde, je vous annonce que celui-ci est le dernier. Auparavant, la coupe se remplissait, maintenant, elle déborde. Beaucoup de cardinaux, beaucoup d'évêques et beaucoup de prêtres marchent sur le chemin de la perdition, entraînant de nombreuses âmes avec eux. De moins en moins d'importance est donnée à l'Eucharistie. Vous devez détourner la colère de Dieu par vos efforts. Si vous lui demandez pardon avec une âme sincère, il vous pardonnera. Moi votre mère par l'intercession de l'archange Saint-Michel, je vous demande de vous amender. Ceci est le dernier avertissement. Je vous aime beaucoup et ne veux pas votre condamnation. Priez-nous sincèrement et nous vous exaucerons. Faites plus de sacrifices. Pensez à la passion de Jésus.[5] »

Prophéties

La Vierge fit également 4 prophéties. Elle annonça :

  • Un avertissement céleste d'ampleur mondiale.
  • Un grand miracle suivra. Conchita connaît la date du grand miracle et la communiquera 8 jours avant. Tout le monde le verra des montagnes avoisinantes, les malades guériront et les non-croyants se convertiront. Le 10 août 1971, Conchita précisa à un groupe de touristes américains que "le miracle s'accomplirait entre le 8 et 16 des mois de mars, avril et mai. Il n'arrivera ni en février, ni en juin"[6].
  • Par la suite, un grand signe demeurera au-dessus des pins de Garabandal et sera visible à tous jusqu'à la fin des temps on pourra le photographier et le filmer mais non le toucher.
  • Un grand châtiment à la mesure de la réponse qui aura été donnée aux demandes précédentes de la Vierge.

Position des autorités ecclésiastiques

Celles-ci ne sont ni reconnues, ni infirmées par le Vatican qui n'a fait aucune déclaration à ce sujet[7]. L'évêque de Santander José Vilaplana Blasco, a suivi ses prédecesseurs à savoir, non constat de supernaturalitate, ni approuvées, ni condamnées ; quant au cardinal Franjo Seper, du Saint-Office, il précise que le Saint-Siège n'a pas l'intention d'enquêter sur Garabandal et rappelle que l'évêque du diocèse a pleine compétence à ce sujet[8].

En 1967, Conchita Gonzalez rencontra au cours d'une audience privée, le pape Paul VI, sur demande du cardinal Alfredo Ottaviani, préfet du Saint-Office[9]. Elle en profita pour visiter Padre Pio dans son église des Pouilles qui lui avait auparavant écrit une lettre[10].

Interprétations

La coïncidence des apparitions et de leur cessation avec le concile Vatican II, ainsi que les propos explicites de la Vierge sur les ecclésiastiques, ont donné lieu à des interprétations visant à rapprocher les 2 événements, par exemple, pour les catholiques conservateurs, dans le but de mettre en garde contre les "dérives" du concile [11].

Bibliographie

  • DVD San Sebastián of Garabandal, Les Témoins, M.F.J. Productions.
  • Brochure Le guide du pèlerin, Garabandal, le village, par Christophe Hayère, Maryvonne Maliet-Hémery et Denis Selosse, éditions Pays et Terroirs.
  • Brochure Garabandal, el mensaje de nuestra señora del carmen, Edition spéciale 1990, El aviso y el milagro.
  • Livre Garabandal, le dernier espoir, par Christophe Hayère, éditions Pays et Terroirs.
  • Livre Se fue con prisas a la montaña. Los hechos de Garabandal (1961-1965), par P. Eusebio Garcia de Pesquera.

Liens et références externes

Voir aussi

Commons-logo.svg

Notes et références

  1. Brochure Le guide du pèlerin, Garabandal, le village, par Christophe Hayère, Maryvonne Maliet-Hémery et Denis Selosse, éditions Pays et Terroirs, p.6-7
  2. Documentaire Garabandal sur YouTube
  3. Brochure Garabandal, el mensaje de nuestra señora del carmen, Edition spéciale 1990, El aviso y el milagro, p.7
  4. Brochure Garabandal, el mensaje de nuestra señora del carmen, Edition spéciale 1990, El aviso y el milagro, p. 5
  5. DVD San Sebastián of Garabandal, Les Témoins, M.F.J. Productions.
  6. Brochure Garabandal, el mensaje de nuestra señora del carmen, Edition spéciale 1990, El aviso y el milagro, p.6
  7. Site officiel des travailleurs de Notre-Dame du Mont Carmel, THE POSITION OF THE CHURCH
  8. DOCUMENTS OF THE ECCLESIASTICAL AUTHORITY - La lettre de Mgr Seper
  9. Revue Garabandal, Padre Pio and Garabandal, par Barry Hanratty, janvier-mars 1968
  10. Revue Garabandal, Padre Pio and Garabandal, par Barry Hanratty, janvier-mars 1968
  11. Brochure Le guide du pèlerin, Garabandal, le village, par Christophe Hayère, Maryvonne Maliet-Hémery et Denis Selosse, éditions Pays et Terroirs, p.6
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « San Sebasti%C3%A1n de Garabandal ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Garabandal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Garabandal — San Sebastian de Garabandal ist ein kleines Bergdorf in Nordspanien im Kantabrischen Gebirge. Dort soll von 1961 bis 1965 vier Mädchen am 18. Juni 1961 zuerst ein Engel und am 2. Juli 1961, wie von diesem angekündigt, an dem von ihm bezeichneten… …   Deutsch Wikipedia

  • Garabandal apparitions — Parochial church of San Sebastian de Garabandal. The Garabandal apparitions are claimed apparitions of, firstly, Saint Michael the Archangel and then the Blessed Virgin Mary to four young schoolgirls in the village of San Sebastian de Garabandal… …   Wikipedia

  • San Sebastián de Garabandal — Pour les articles homonymes, voir San Sebastián. Église paroissiale de Garabandal San Sebastián de Garabandal ou Garabandal est un village rural et montagneux espagnol si …   Wikipédia en Français

  • San Sebastian de Garabandal — San Sebastián de Garabandal Eglise paroissiale de Garabandal San Sebastián de Garabandal ou Garabandal est un village rural et montagneux espagnol situé sur la commune de Rionansa dans la région autonome de Cantabrie. Le village fut un lieu d… …   Wikipédia en Français

  • San Sebastián de Garabandal — San Sebastián de Garabandal …   Wikipedia Español

  • Hosteria Garabandal (Cantabria) — Hosteria Garabandal country: Spain, city: Cantabria (Garabandal) Hosteria Garabandal Location It is located in a small village in the Cantabric area which is very nice and relaxing. This is specially attractive to religious followers.Rooms There… …   International hotels

  • San Sebastián de Garabandal — San Sebastián de Garabandal. San Sebastián de Garabandal ist ein kleines Bergdorf in Nordspanien im Kantabrischen Gebirge. Dort soll von 1961 bis 1965 vier Mädchen am 18. Juni 1961 zuerst ein Engel und am 2. Juli 1961, wie von diesem angekündigt …   Deutsch Wikipedia

  • San Sebastian de Garabandal — San Sebastian de Garabandal, commonly called Garabandal , is a rural village in the Pena Sagra mountain range of Northern Spain. Located in the autonomous community of Cantabria, about 600 meters above sea level, Garabandal is about 35 miles (55… …   Wikipedia

  • Ewn Garabandal — (born May 29, 1978) is a Lombard novelist, best known for his novel Feha Gìbuss e il Libro della Profezia (Feha Gìbuss and the Book of Prophecy), a fantasy book about Angels and Demons, originally published in hardcover in 2007 (Mursia, Milan) …   Wikipedia

  • Божия Матерь Гарабандальская — Приходская церковь в Гарабандале Явления Богоматери в Гарабандале происходили с 1961 года по 1965 год. Вначале Архангел Михаил, а затем и Божия Матерь являлись четырём школьницам в деревне Сан Себастьян де Гарабандал ( …   Википедия