Gaon De Vilna


Gaon De Vilna

Gaon de Vilna

Gaon de Vilna

Eliyah ben Shlomo Zalman[1], plus connu comme le Gaon de Vilna ou le Gra (acronyme de Gaon Rabbi Eliyahou), (Vilnius, 23 avril 17209 octobre 1797), est l'un des représentants les plus éminents de la période des Aharonim (autorités juives à partir des temps modernes), au point d'être considéré par de nombreuses autorités ultérieures comme un Rishon (autorités juives médiévales, dont les opinions ont préséance sur celles des Aharonim).

Doué dans l'ensemble des savoirs juifs traditionnels (Talmud, Halakha, Kabbale) et dans les sciences profanes dès son plus jeune âge, il devient le chef de file des Mitnagdim (Opposants) au hassidisme.

Sommaire

Jeunesse et éducation

Né à Vilna, en Lituanie, il aurait, d'après ses partisans, manifesté des dons aussi précoces qu'extraordinaires, notamment une mémoire photographique : à trois ans, il avait dit-on mémorisé la Bible ; à sept ans, apprenant le Talmud sous l'aile de Moshe Margalit, rabbin de Kaidan, auteur d'un commentaire sur le Talmud de Jérusalem, il retint là aussi nombre de traités par cœur ; à huit ans, il étudiait l'astronomie au cours des repas. À dix ans, il put continuer ses études sans précepteur. À un âge plus avancé, il pérégrina à travers la Pologne et l'Allemagne, comme il était de coutume chez les Talmudistes à l'époque.

Il revint à Vilna en 1748, déjà auréolé d'une renommée considérable. Âgé d'à peine vingt ans, il recevait la visite de rabbins bien plus âgés pour trancher sur les questions halakhiques les plus épineuses. Il était également prisé des savants non-juifs, qui appréciaient grandement ses inspirations en mathématiques et en astronomie.

Opposition au hassidisme

Quand le judaïsme hassidique devint influent dans sa ville, Elyahou, rejoignant les rabbins et les chefs des communautés polonaises, prit des mesures pour réduire l'influence des hassidim. En 1777, la première excommunication (cherem) fut lancé par les Mitnagdim de Vilna contre les hassidim, et une lettre fut également adressée à toutes les grandes communautés, leur recommandant instamment de traiter les hassidim d'après l'exemple de Vilna.

En 1781, quand les hassidim reprirent leur prosélytisme sous la conduite de leur rabbin, Shneur Zalman de Liadi, le Gaon de Vilna les excommunia de nouveau, les définissant comme hérétiques avec qui aucun juif pieux ne pourrait se marier.

Après des rumeurs sur son ralliement au hassidisme, le Gaon adressa une lettre aux grandes communautés juives en 1796, pour confirmer sa totale opposition au hassidisme.

L'opposition du Gaon de Vilna n'empêcha pas l'extension rapide du hassidisme, mais il continue à être considéré comme un rabbin de référence du courant dit mitnagdim.

Voir aussi

Références

  1. Le nom Kramer, ou Kremer, qu'on lui attribue n'a pas été porté par lui, ni par ses descendants. Il pourrait s'agir d'une interpolation erronée à partir du surnom de son ancêtre, le Rav Moshe Kremer — Chaim Arbeli, Of Royal Descent: Identifying the Vilna Gaon's Forbears and Descendants

Bibliographie

  • Etkes, Immanuel, et al. The Gaon of Vilna: the man and his image (University of California Press, 2002) ISBN 0520223942
  • "The Gaon of Vilna and the Haskalah movement," by Emanuel Etkes, réimprimé à Dan, Jospeh (ed.). Studies in Jewish thought (Praeger, NY, 1989) ISBN 0275930386
  • "The mystical experiences of the Gaon of Vilna," in Jacobs, Louis (ed.). Jewish mystical testimonies (Schocken Books, NY, 1977) ISBN 0805236414
  • Landau, B. et Rosenblum, Y. The Vilna Gaon: the life and teachings of Rabbi Eliyahu, the Gaon of Vilna (Mesorah Pub., Ltd., 1994) ISBN 0899064418
  • Shulman, Yaacov Dovid. The Vilna Gaon: The story of Rabbi Eliyahu Kramer ( C.I.S. Publishers, 1994) ISBN 1560622784
  • Ackerman, C.D. (trans.) Even Sheleimah: the Vilna Gaon looks at life (Targum Press, 1994) ISBN 0944070965
  • Shapiro, Moshe. Journey of the Soul: The Vilna Gaon on Yonah/Jonah: an allegorical commentary adapted from the Vilna Gaon's Aderes Eliyahu (Mesorah Pub., Ltd., 1997). ISBN 1578191610
  • Freedman, Chaim. Eliyahu's Branches: The Descendants of the Vilna Gaon (Of Blessed and Saintly Memory) and His Family (Avotaynu, 1997) ISBN 1886223068
  • Rosenstein, Neil. The Gaon of Vilna and his Cousinhood (Center for Jewish Genealogy, 1997) ISBN 0961057858
  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « Gaon de Vilna ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gaon De Vilna de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gaon de Vilna — Eliyahou ben Shlomo Zalman[1], plus connu comme le Gaon de Vilna Le Génie de Vilna simplement par son acronyme hébraïque HaGRA ( HaGaon Rabbénou Eliyahu Notre Maître Élie, le Génie), ((הגר א (הגאון רבינו אליהו) (Vilna, 23 avril 1720 9 octobre… …   Wikipédia en Français

  • Gaon de vilna — Eliyah ben Shlomo Zalman[1], plus connu comme le Gaon de Vilna ou le Gra (acronyme de Gaon Rabbi Eliyahou), (Vilnius, 23 avril 1720 9 octobre …   Wikipédia en Français

  • Gaón de Vilna — Gaón de Vilna. El Gaón (Góen, en la pronunciacion ashkenazí) de Vilna o Gro (23 de abril de 1720 9 de octubre de 1797), fue un prominente rabino judío, erudito de Talmud, y Cábala. Su verdadero nombre era Eliyohu Ben Shlomó Zalman Kremer ( o… …   Wikipedia Español

  • Gaon of Vilna — n. Elijah ben Solomon (1720 1797), one of the prominent Jewish spiritual leaders and scholar during the 18th century, one of the opposers to Hasidism …   English contemporary dictionary

  • VILNA — (Pol. Wilno, Lithuanian Vilnius), from 1323 capital of the grand duchy of lithuania ; from 1940 to 1991 capital of the Lithuanian S.S.R.; from 1991 capital of Lithuania; called by East European Jewry, especially in the modern period, the… …   Encyclopedia of Judaism

  • Gaon — (homonymie) Gaon est un nom en hébreu ou en assamais. Sommaire 1 Gaon comme nom hébreu, titre et patronyme juif 1.1 Titre honorifique 1.2 Patronyme 2 …   Wikipédia en Français

  • Gaon (homonymie) — Gaon est un nom propre ou un nom commun qui peut désigner : Sommaire 1 Gaon comme nom, titre et patronyme juif 1.1 Nom commun 1.2 Titre honorifique 1.3 P …   Wikipédia en Français

  • Vilna Gaon — Infobox Person name = Vilna Gaon image size = 210px caption = birth date = Birth date|1720|04|23 birth place = death date = Death date and age|1797|10|09|1720|04|23 death place = Vilnius, Lithuania resting place = Vilnius, Lithuania resting place …   Wikipedia

  • Gaon — Gaonic /gay on ik/, adj. /gah ohn/; Seph. Heb. /gah awn /; Ashk. Heb. /gah ohn, goyn/, n., pl. Geonim Seph. Heb. /ge aw neem /; Ashk. Heb. /gay oh nim/, Eng. Gaons. 1. a title of honor for the directors of the Jewish academies at Sura and… …   Universalium

  • Vilna — Vilnius Vilnius Le centre ville de Vilnius …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.